La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 233,71
    -183,44 (-0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

La BCE a débattu d'une réduction des achats en juin, montre un compte rendu

·2 min de lecture
LA BCE A DÉBATTU D'UNE RÉDUCTION DES ACHATS EN JUIN, MONTRE UN COMPTE RENDU

FRANCFORT (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont débattu de l'éventualité d'une réduction des achats d'obligations sur les marchés lors de leur réunion de politique monétaire de juin avant de s'accorder sur le maintien d'un niveau élevé de soutien, montre le compte rendu des débats publié vendredi.

Confrontés à la remontée des coûts du crédit et à des signes de fragilité de la reprise économique, les dirigeants de la BCE ont semblé préoccupés par le risque de voir une réduction trop rapide des soutiens favoriser une hausse des taux de marché et freiner la croissance alors que certains secteurs restent fragiles.

"Au vu de l'amélioration des perspectives de croissance et d'inflation et des risques haussiers associés, il a cependant été avancé que, pour assurer le même niveau d'accommodation, les achats d'actifs devraient être quelque peu réduits", explique le compte rendu.

Mais les conditions de financement ont finalement été jugées "trop fragiles" pour permettre une diminution significative des volumes d'achats sans courir le risque d'une remontée désordonnée des rendements, ajoute-t-il.

La BCE a relevé ses prévisions de croissance et d'inflation pour la zone euro à l'issue de sa réunion de politique monétaire le 10 juin tout en s'engageant à maintenir un soutien massif au crédit et à l'activité.

Le compte rendu des discussions, publié trois ou quatre semaines après chaque réunion de politique monétaire, était jusqu'à présent utilisé par les observateurs de la politique monétaire et les investisseurs pour tenter de prédire l'évolution de la politique monétaire.

Mais cet exercice pourrait être plus ardu cette fois-ci, puisque la BCE a présenté jeudi une nouvelle stratégie sur laquelle elle s'appuiera dès la prochaine réunion du Conseil, le 22 juillet.

Cette nouvelle stratégie intègre notamment un objectif de 2% d'inflation "symétrique", ce qui implique qu'il peut être temporairement dépassé, alors que la BCE visait jusqu'à présent un taux "proche de, mais inférieur à 2%".

Des sources ont déclaré à Reuters que la réunion du 22 juillet pourrait aboutir à de nouvelles indications suggérant un maintien d'une politique accommodante.

(Reportage Balazs Koranyi, version française Marc Angrand)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles