La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 555,52
    -259,54 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

La BCE condamnée à décevoir ? Le conseil Bourse

Alex Kraus/Bloomberg via Getty Images

La Bourse retient son souffle, à l'approche du verdict de la BCE ce jeudi. L’autorité monétaire de la zone euro, basée à Francfort, ne pourra “que décevoir”, selon notre chroniqueur William Gerlach, country manager France chez le spécialiste des devises iBanFirst, pour qui l'action de la BCE sera “vivement critiquée”, quoi qu’il advienne ces prochains mois. “Personne n'aimerait occuper en ce moment le fauteuil de Christine Lagarde”, ironise l’expert.

La BCE doit en effet choisir entre la peste et le choléra, c’est-à-dire entre d’une part une lutte marquée contre l’inflation au risque de casser la croissance et d’autre part une attitude trop frileuse, susceptible de se traduire par un dérapage incontrôlé des prix à la consommation. Si la BCE relève les taux de 0,75 point de pourcentage (ce qui est vraisemblable), “elle sera accusée d'avoir précipité la zone euro en récession”, alors que si elle se contente d’un relèvement d’un demi-point (scénario moins probable), on l’accusera d'être “trop timorée par rapport aux autres banques centrales et de ne pas faire assez pour lutter contre l'inflation et pour soutenir le taux de change de l'euro (une devise mieux rémunérée étant plus attractive, NDLR)”, fait en effet valoir IbanFirst.

La BCE s’apprête elle aussi à serrer fortement le robinet. “Il y a une unanimité sur le fait qu’elle va devoir agir fortement ce jeudi, et certainement dans les prochains mois, même si la situation sur le front économique se dégrade”, juge de son côté Saxo (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Keynote d'Apple : tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau iPhone 14
TF1 assigne Canal+ en référé au tribunal de commerce après la coupure de ses chaînes
Etats-Unis : la lutte contre l'inflation durera "autant que nécessaire", prévient la vice-présidente de la Fed
Rachat de Twitter : Elon Musk va pouvoir modifier sa plainte contre le réseau social
Après le Qatar, Printemps va s'implanter dans un nouveau pays