La bourse ferme dans 5 h 5 min
  • CAC 40

    5 589,96
    -8,22 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 529,99
    +2,20 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,87 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1992
    +0,0022 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    1 772,50
    -15,60 (-0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    15 489,12
    +159,21 (+1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,80
    -4,71 (-1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,90
    -0,63 (-1,38 %)
     
  • DAX

    13 384,40
    +48,72 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 380,70
    +13,12 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +350,85 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 433,62
    -211,09 (-0,79 %)
     
  • HANG SENG

    26 341,49
    -553,19 (-2,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3354
    +0,0040 (+0,30 %)
     

Banque : ces 4 départements où les Français ont puisé sur leur compte cet été

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture

C’est l’un des grands paradoxes, explicable et expliqué, de la crise du coronavirus. D’un côté, le confinement a mis en difficultés des centaines de milliers de Français modestes, en contrats de travail précaires, comme l’attestent par exemple les données du Secours populaire. Durant les 8 semaines de confinement, près 1,3 million de personnes ont sollicité l'aide alimentaire de cette association, dont 45% pour la première fois. De l’autre côté, le confinement a permis aux Français mieux lotis d’économiser, comme l’attestent les chiffres de la Banque de France. Entre fin mars et fin mai 2020, les dépôts bancaires sur les comptes courants, les livrets et autres plans d’épargne ont en effet bondi de 160 milliards d’euros (+7%).

Lire aussi : 5 questions sur l'épargne qui dort depuis le confinement

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Retraite : 3 questions sur ce qui va changer en 2021
- MaPrimeRenov' : les mauvaises surprises de l'aide de l'Etat pour réaliser vos travaux
- Electricité : l'impact du changement d'heure sur votre facture d'énergie