Publicité
La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    7 948,56
    +0,16 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 883,41
    -2,33 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    38 972,41
    -96,82 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    2 036,60
    -7,50 (-0,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 580,32
    +2 355,59 (+4,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,94
    -0,93 (-1,18 %)
     
  • DAX

    17 592,03
    +35,54 (+0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 631,64
    -51,38 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    16 035,30
    +59,05 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    5 078,18
    +8,65 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2653
    -0,0034 (-0,27 %)
     

Avion : allons-nous vers une pénurie de pilotes de ligne ?

Andrea Izzotti/Adobe Stock

Airbus a déjà annoncé la couleur au mois de juin : avec la croissance du trafic aérien mondial et le remplacement par les compagnies aériennes de leurs avions par des appareils émettant moins de CO2, la flotte mondiale d’appareils devrait doubler d’ici vingt ans. L’avionneur tablait même d’ici 2042 sur 40 850 avions passagers et cargos neufs. Un chiffre revu quelque peu à la hausse par Boeing pour 2044, avec plus de 48 000 appareils attendus (contre un peu plus de 24 000 aujourd’hui). Et l’inquiétude est double, tant pour les défenseurs du climat que pour les pilotes de ligne.

Le premier cri d’alarme a été poussé par l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui estime légitimement qu’avec le grossissement de la flotte d’avions il faudra nécessairement davantage de pilotes, relate Le Monde. Elle table sur des besoins de 500 000 à 600 000 pilotes. Des inquiétudes étayées par les dernières commandes énormes passées par certaines compagnies lors du Salon aéronautique de Dubaï, comme Emirates avec 90 long-courriers Boeing 777X et 15 Jumbo Airbus A350. Au Bourget, les commandes d’Airbus s’envolaient : Indigo (compagnie indienne), notamment, commandait 500 monocouloirs A320, tandis que Flynas (low cost saoudienne) commandait 30 A320 Neo. Entre autres, puisque Le Monde rappelle qu’Airbus et Turkish Airlines ont aussi conclu un accord de principe pour 355 Airbus.

Les commandes ne désemplissent donc pas, et les premières tensions sur le métier de pilote se font ressentir. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le coût des inondations dans les Hauts-de-France estimé à plus de 500 millions d'euros
Ile-de-France : voici les contours de la nouvelle ligne de métro 19 voulue par Valérie Pécresse
Guerre Israël - Hamas : libération d’otages, trêve de quatre jours… ce que prévoit l’accord conclu cette nuit
La Métropole de Lyon veut acheter, rénover et remettre en location les passoires thermiques
Les patrons les mieux payés de France, la date limite pour corriger votre déclaration de revenus… Le Flash éco du jour