La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 859,03
    +141,43 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    12 013,47
    +87,24 (+0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 782,93
    -100,85 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0909
    +0,0062 (+0,57 %)
     
  • HANG SENG

    20 309,13
    +116,73 (+0,58 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 733,97
    -299,68 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    614,03
    -5,21 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 050,83
    +23,02 (+0,57 %)
     

Autopartage : l'application Getaround accusée de prélever des frais pour des sinistres inexistants

Gabby Jones/Bloomberg/Getty Images

Vous connaissez sans doute l'application et le service proposés par Getaround si vous louez souvent des voitures. Le spécialiste de l'autopartage est bien implanté en France, notamment depuis le rachat de la start-up Drivy, en 2019. Le service a de nombreux avantages à proposer : des tarifs moins élevés qu'un loueur classique, la possibilité de louer une voiture pour quelques heures à un particulier, mais surtout une démarche entièrement dématérialisée avec réservation, paiement et état des lieux sur l'application. Tout cela avant de déverrouiller le véhicule et de commencer la location. Mais si les propriétaires lambda étaient la cible de départ, des sociétés se sont franchisées jusqu'à louer parfois une flotte de plusieurs dizaines de véhicules. Or, aujourd'hui, la plateforme est accusée de prélever des frais sur des sinistres inexistants, ont enquêté Les Echos Start.

En quelques mois, nos confrères ont reçu pas moins d'une soixantaine de témoignages d'utilisateurs qui se plaignent d'avoir reçu des mails concernant des "dommages en cours", deux, six, voire neuf jours après leur location. Tous concernent des prétendus sinistres commis par les clients. Car le processus est toujours le même : un premier mail d'avertissement, puis un autre qui explique que le propriétaire a constaté des dommages, et enfin, une estimation des réparations à régler. Si le montant de ces réparations est prélevé sur la carte bancaire de l'utilisateur, Getaround récupère aussi 40 € de frais de dossier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sans voiture, elle a déjà pourtant reçu 10.000 euros de PV à régler
Prix des carburants : Michel-Édouard Leclerc presse Total de faire un effort supplémentaire
Carburants : TotalEnergies annonce un plafonnement des prix jusqu'à la fin de l'année
L’impact de la hausse du prix du diesel sur votre budget carburant, selon votre profil
Environnement : les véhicules électriques ne sont pas près de remplacer les hybrides