Marchés français ouverture 6 h 1 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 726,91
    -77,69 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0445
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    21 996,89
    -422,08 (-1,88 %)
     
  • BTC-EUR

    19 211,21
    -318,01 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    431,14
    -8,52 (-1,94 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Atos s'écroule en Bourse après l'annonce du départ de son directeur général

Le directeur général du géant informatique français Atos Rodolphe Belmer, arrivé en janvier pour redresser l'entreprise, va laisser les commandes du groupe au plus tard à la fin de l'été, après avoir lancé un projet de scission en deux entités du groupe. Rodolphe Belmer a indiqué mardi aux journalistes, avant une présentation du plan stratégique du groupe aux investisseurs, qu'il comptait partir "au plus tard le 5 septembre", après avoir lancé un plan de scission du groupe en deux entités cotées, dont les deux dirigeants ont déjà été nommés.

L'action Atos s'effondrait de plus de 26% à 9h35 à la Bourse de Paris, dans la foulée de cette annonce, après avoir déjà perdu près de 11% la veille. Rodolphe Belmer, ancien directeur général d'Eutelsat, était arrivé en janvier avec pour mission de redresser le groupe confronté à une forte baisse de son chiffre d'affaires et à une chute de sa valeur. Selon des sources de presse, les débats ont été vifs au sein du conseil d'administration d'Atos (111.000 salariés) sur les moyens de redresser le groupe, et notamment entre le président du conseil d'administration, Bertrand Meunier, et Rodolphe Belmer, avant que la stratégie présentée mardi ne finisse par être arrêtée.

"La stratégie est une décision souveraine du conseil d'administration" et le directeur général est là "pour l'appliquer", a sobrement indiqué Rodolphe Belmer devant les journalistes qui l'interrogeaient sur ces divergences.

Le chiffre d'affaires d'Atos a reculé de 2,5% en 2021, et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les risques s’accumulent, la Fed risque de changer son fusil d'épaule : le conseil Bourse
EcoVadis rejoint le petit club des licornes françaises en levant 500 millions d'euros
Comment un A330 pourrait être transformé en yacht de luxe avec véranda rétractable
Le CAC 40 tombe sous les 6.000 points, plombé par le risque de récession
Cinéma : Netflix, bouc émissaire trop facile de la chute des entrées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles