Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 972,23
    +1 208,80 (+2,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 249,90
    +51,33 (+4,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Arnaques bancaires : ces outils vous permettent de déceler les fraudeurs

Westend61/Adobe Stock

Pour se prémunir des arnaques bancaires en recrudescence ces dernières années, la vigilance est de rigueur. Mais il existe également des outils pour aider les consommateurs à déceler d’éventuelles fraudes. Face à la multiplication des offres bancaires frauduleuses en ligne, la Banque de France recommande aux clients de consulter le Regafi (Registre des agents financiers) ou bien sa liste noire recensant plusieurs milliers de sites frauduleux, comme le rapporte Ouest-France, lundi 8 juillet.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), une institution intégrée à la Banque de France, incite ainsi dans un communiqué publié lundi à «vérifier systématiquement que votre interlocuteur est autorisé à proposer des produits bancaires ou des assurances». Et pour cela, il suffit de se rendre sur le site Internet du Regafi ou bien sur celui du Refassu (Registre des organismes d’assurance). Régulièrement mises à jour, ces deux plateformes recensent toutes les entreprises autorisées à exercer une activité bancaire ou financière pour le premier, d’assurance pour le second.

En indiquant le nom d’une entreprise dans le moteur de recherche, les consommateurs peuvent vérifier les informations la concernant. Si une société est enregistrée sur le site, elle est, a priori, fiable. Mais, il faut toutefois regarder l’agrément qu’elle possède, précisent nos confrères. Avec l’apparition de nouveaux acteurs présentant des services financiers toujours plus novateurs, des types d’agréments ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bac 2024 : vous avez une mention au bac ? Voici les aides et primes qui vous attendent
Impôts : les gagnants et les perdants de la «révolution fiscale» du Nouveau Front populaire
Impôt : connaissez-vous la courbe de Laffer qui a fait «bugger» Marine Tondelier ?
LEP, Livret A : les législatives vont-elles avoir un impact sur leurs taux au 1er août ?
ETF actifs : quels sont les avantages de ce nouveau placement ?