Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 819,70
    +230,54 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 934,62
    +245,74 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 255,31
    +232,66 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,94
    -2,22 (-0,16 %)
     
  • S&P 500

    5 487,98
    +56,38 (+1,04 %)
     

Angola : TotalEnergies lance le projet en eaux profondes Kaminho

PARIS, May 21, 2024--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Patrick Pouyanné, Président-Directeur général de TotalEnergies (Paris:TTE) (LSE:TTE) (NYSE:TTE), a rencontré le 20 mai à Luanda MM. João Lourenço, Président de la République d’Angola, Diamantino Azevedo, ministre des Ressources minières, du Pétrole et du Gaz (MIREMPET), Paulino Jerónimo, PDG de l’ANPG, et Gaspar Martins, PDG de Sonangol, afin d’annoncer la décision finale d’investissement du projet en eaux profondes Kaminho.

TotalEnergies (40%) et ses partenaires du bloc 20/11, Petronas (40%) et Sonangol (20%), ont annoncé avoir pris la décision finale d’investissement (FID) du projet Kaminho, un projet destiné à développer les champs de Cameia et Golfinho, situé à 100 km au large des côtes angolaises, par 1 700 m de profondeur d’eau. Cette FID a été rendue possible grâce à une étroite collaboration avec le concessionnaire, l’Agência Nacional de Petróleo, Gás e Biocombustíveis (ANPG).

PUBLICITÉ

Le projet Kaminho, qui est le premier grand développement en eaux profondes dans le bassin de la Kwanza, comprend la conversion d’un tanker de type VLCC (Very Large Crude Carrier) en unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), qui sera reliée à un système de puits sous-marins. Conçu de façon à minimiser les émissions de gaz à effet de serre et éliminer le torchage de routine, ce FPSO est tout électrique et le gaz associé sera entièrement réinjecté dans le réservoir. La production devrait démarrer en 2028, avec un plateau de 70 000 barils de pétrole par jour.

Le projet Kaminho impliquera 10 millions d’heures de travail en Angola, essentiellement pour les opérations offshore et la construction sur les chantiers locaux.

A cette occasion, TotalEnergies et Sonangol EP ont également signé un protocole d’accord afin de mutualiser leur expertise en Recherche et Technologie notamment sur la décarbonation de l’industrie pétrolière et gazière, avec un fort accent mis sur la réduction des émissions de méthane et les énergies renouvelables. Les équipes de TotalEnergies apporteront un soutien à leurs homologues de Sonangol EP pour le démarrage et l’opération de leur nouveau centre de R&D de Sumbe et pour le développement des compétences des équipes de Recherche et Technologie de Sonangol, en particulier en géologie des réservoirs, électrification des procédés, et photovoltaïque.

« Forts de notre Esprit Pionnier et de notre relation de longue date avec l’Angola, nous sommes ravis de lancer le projet Kaminho aux côtés de nos partenaires stratégiques, Sonangol et Petronas, avec le soutien et la confiance des autorités nationales. Bénéficiant d’innovations pour être en ligne avec nos critères d’investissements - point mort en dessous de 30$/b et intensité carbone de 16kg CO2e/bep, ce projet sera à la fois notre septième FPSO en Angola et le tout premier développement dans le bassin de la Kwanza », a déclaré Patrick Pouyanné, Président-Directeur général de TotalEnergies. « Nous nous réjouissons également d’unir nos forces à celles de Sonangol, pour promouvoir l’innovation et les technologies bas-carbone dans le secteur de l'énergie en Angola, en particulier pour lutter contre les émissions de méthane, et contribuer à la diversification du mix énergétique angolais. »

Diamantino de Azevedo, ministre des Ressources Minières, du Pétrole et du Gaz (MIREMPET), a souligné l'importance du partenariat entre TotalEnergies, Sonangol et Petronas pour rendre possible le projet Kaminho et a déclaré : "Ce partenariat est pour nous d'une extrême importance, car il prévoit la création d’une entité commune entre Sonangol et TotalEnergies pour opérer le projet en phase de production. Il est aussi majeur que les contrats signés aujourd'hui incluent des entreprises nationales et contribuent au contenu local : plus de 10 millions d'heures de travail seront ainsi effectuées par des entreprises locales."

Paulino Jerónimo, PDG de l'ANPG, a déclaré : « Le premier développement de la zone maritime du bassin de la Kwanza est important pour démontrer l'ouverture de nouvelles frontières pétrolières en Angola. Cela fait partie de notre stratégie pour maintenir l'Angola au premier rang des producteurs de pétrole africains, générant ainsi des revenus importants pour notre économie. »

Gaspar Martins, PDG de Sonangol, a déclaré : "La décision finale d'investissement du projet Kaminho concrétise l'engagement et les efforts du gouvernement angolais - par l'intermédiaire de son ministère et du concessionnaire – ainsi que de TotalEnergies, Sonangol et Petronas en tant que partenaires. Ils ont permis de créer les conditions nécessaires pour contribuer à l'augmentation de la production nationale de pétrole et de gaz naturel, et donc des revenus du pays".

Tan Sri Tengku Muhammad Taufik, PDG du groupe Petronas, a déclaré : "Cette étape est en ligne avec les efforts engagés par Petronas pour renforcer notre portefeuille international dans des régions prometteuses en Afrique avec des partenaires de confiance. Prendre la FID pour ce développement dans le bassin de la Kwanza démontre une fois de plus notre engagement constant à fournir à nos clients l'énergie dont ils ont besoin de manière fiable, et à créer de la valeur sur le long terme pour nos parties prenantes".

***

À propos de TotalEnergies en Angola
Présente en Angola depuis 1953, TotalEnergies emploie 1 500 personnes à travers ses différents segments. Avec un portefeuille d’activités diversifié (actifs exploités en offshore profond représentant plus de 45% de la production de pétrole du pays, stations-service en partenariat avec Sonangol et énergies renouvelables), TotalEnergies en Angola est un acteur clé pour accompagner la transition énergétique équitable du pays.

A propos du bloc 20
TotalEnergies E&P Angola Block 20 opère le bloc 20/11, dans lequel il détient une participation de 40 %, aux côtés de Petronas Angola E&P Ltd (PAEPAL, 40%) et de Sonangol Pesquisa & Produção SA (20%).

À propos de TotalEnergies
TotalEnergies est une compagnie multi-énergies intégrée mondiale de production et de fourniture d’énergies : pétrole et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, renouvelables et électricité. Nos plus de 100 000 collaborateurs s'engagent pour fournir au plus grand nombre une énergie plus abordable, plus disponible et plus durable. Présente dans environ 120 pays, TotalEnergies inscrit le développement durable au cœur de sa stratégie, de ses projets et de ses opérations.

@TotalEnergies - TotalEnergies - TotalEnergies - TotalEnergies

Avertissement
Les termes « TotalEnergies », « compagnie TotalEnergies » et « Compagnie » qui figurent dans ce document sont utilisés pour désigner TotalEnergies SE et les entités consolidées que TotalEnergies SE contrôle directement ou indirectement. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence à ces entités ou à leurs collaborateurs. Les entités dans lesquelles TotalEnergies SE détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. Ce document peut contenir des déclarations prospectives. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TotalEnergies SE ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document. Les informations concernant les facteurs de risques susceptibles d’avoir un effet défavorable significatif sur les résultats financiers ou les activités de TotalEnergies sont par ailleurs disponibles dans les versions les plus actualisées du Document d’Enregistrement Universel déposé par TotalEnergies SE auprès de l’Autorité des marchés financiers et du Form 20-F déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission ("SEC").

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240521119872/fr/

Contacts

TotalEnergies
Relations Médias : +33 (0)1 47 44 46 99 l presse@totalenergies.com l @TotalEnergiesPR
Relations Investisseurs : +33 (0)1 47 44 46 46 l ir@totalenergies.com