La bourse ferme dans 8 h 2 min
  • CAC 40

    6 572,67
    +18,81 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 789,48
    +12,67 (+0,34 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0241
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 804,00
    -11,50 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    23 521,64
    -934,98 (-3,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,11
    +1,83 (+0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,89
    -1,20 (-1,30 %)
     
  • DAX

    13 828,78
    +32,93 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,00
    +31,11 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 091,06
    -84,56 (-0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2093
    -0,0046 (-0,38 %)
     

Amazon dénonce 10 000 groupes Facebook destinés à déposer de faux avis

Les faux avis sur Amazon sont un fléau contre lequel la plateforme se bat depuis des années. Elle vient de porter plainte contre les administrateurs de groupes Facebook qui étaient spécialisés dans la rédaction de faux commentaires.

Il y a une étape indispensable pour toute personne faisant du shopping sur Amazon : la lecture des commentaires laissés par les précédents acheteurs. Les avis Amazon sont une partie importante de l’expérience d’achat sur la plateforme. Or, comme toute personne qui a déjà acheté des produits sur le site s’en est probablement rendu compte, il y a beaucoup de faux avis sur Amazon.

La plateforme le sait bien et se bat depuis des années contre ces pratiques. Le 19 juillet 2022, Amazon a franchi une nouvelle étape dans cette lutte, et a porté plainte contre les administrateurs de plus de 10 000 groupes Facebook, a rapporté TechCrunch. Les groupes Facebook auraient été spécialisés dans la création de faux avis, que les membres écrivaient en échange d’argent. Une véritable industrie.

marques-thomas-hO5s1nSEMSc-unsplash
marques-thomas-hO5s1nSEMSc-unsplash

Plus de 10 000 groupes qui visaient l’Europe et les États-Unis

Les groupes visés par Amazon avaient pour objectifs de recruter des personnes prêtes à publier des avis trompeurs sur les versions américaine, anglaise, allemande, française, italienne, espagnole et japonaise du site. Les administrateurs de ces groupes incitaient les membres à écrire des avis sur des produits spécifiques,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles