Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 476,50
    +1 149,88 (+2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 222,29
    +23,72 (+1,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Adecco condamné à une grosse amende pour discrimination à l'embauche et fichage racial

Willem_90

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu sa décision en se basant sur «un faisceau d'indices» permettant d'établir «l'existence d'un fichage ethnique et d'une discrimination» de la part de la société d'intérim Adecco à l'encontre de certains de ses employés. Le groupe franco-suisse Adecco, ainsi que deux de ses cadres, étaient poursuivis par d'anciens salariés et des associations antiracistes pour avoir mis en place un système de discrimination fondé sur la couleur de peau, à travers le fichier «PR 4», comportant les noms d'intérimaires très majoritairement noirs.

Les prévenus, Olivier P. et Mathieu C., anciens directeurs de l'agence d'intérim Montparnasse, ont quant à eux été condamnés à 10 000 euros d'amende, dont 7 000 avec sursis. Le tribunal a reconnu leur implication dans ce «filtrage basé sur la couleur de peau» sans en avoir été à l'origine, tout en n'ayant «rien mis en place pour y mettre fin».

Entre 1997 et 2001, l'agence que les deux prévenus dirigeaient dans le quartier Montparnasse à Paris aurait ainsi fiché quelque 500 intérimaires noirs, écartés de certaines missions. Une information judiciaire avait été ouverte en 2001 à Paris après une plainte de l'association SOS Racisme, qui avait été alertée par un ancien salarié chargé du recrutement dans cette même agence. Spécialisée dans la restauration, cette dernière travaillait notamment avec le ministère des Affaires étrangères, Eurodisney et la Société des wagons-lits.

Lors du procès, les prévenus avaient soutenu (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien devront payer les salariés pour leur future formation ? Le grand lifting de Décathlon… Le Flash éco du jour
Trainline : explosion des réservations de billets de train pour l'été
Fin de vie : les inégalités d’accès aux soins palliatifs en France, nos cartes pour tout comprendre
Instagram, Tik Tok… la France a de grandes ambitions pour réguler les influenceurs mais peu de moyens
Verbalisation : un excès de zèle chez les contrôleurs de la SNCF et de la RATP ?