Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 379,38
    +190,55 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,94
    +52,04 (+3,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Accidents du 737 MAX : Boeing conclut un accord avec la justice, voici les détails

SP/Boeing

Pour éviter un embarrassant procès, Boeing a conclu un accord avec le ministère américain de la Justice. Le constructeur aéronautique a accepté de plaider coupable de fraude pénale afin de régler un litige concernant deux accidents mortels d'appareils 737 Max survenus en 2018 et en 2019, a rapporté BFM TV, lundi 8 juillet. Dans le cadre de cet accord, qui doit être approuvé par un juge fédéral, le géant américain, dans la tourmente à cause de problèmes à répétition de ses appareils, devra également s’acquitter d’une amende pénale de 243,6 millions de dollars.

Un porte-parole de Boeing a confirmé que le groupe est «parvenu à un accord de principe» sur une résolution du litige avec le département de la justice. En plaidant coupable, Boeing pourrait voir être compromise sa capacité à obtenir de très juteux contrats gouvernementaux, comme ceux conclus avec le Pentagone et avec la Nasa, précise BFM TV. L’avionneur pourra toutefois demander des dérogations. La justice américaine a déclaré en mai que Boeing a violé un accord datant de 2021 qui protégeait le groupe de poursuites pénales pour les deux accidents mortels en échange d'une réforme de ses pratiques de conformité, rappellent nos confrères.

Ce nouvel accord permet d’éviter un procès qui aurait eu des conséquences désastreuses pour l’avionneur. D’autant plus que la série noire continue pour Boeing. Lundi, le géant de l’aéronautique a en effet de nouveau été épinglé par le régulateur américain de l’aviation (FAA). Ce dernier a sommé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ariane 6 : la folle soirée du premier décollage de la fusée européenne
Birkenstock : l'insoupçonné destin d'une chaussure orthopédique devenue reine de la mode
Airbus : meilleure dynamique sur les livraisons en juin après le trou d’air de mai
Bourse : le CAC 40 sous pression, la note de la France risque d’être abaissée selon Moody’s
Ariane 6 parée pour le décollage : quand l'extraterrestre Elon Musk taclait la fusée européenne