La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 543,72
    -310,40 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Aéroports de Roissy : environ un millier de bagages n'ont pas encore été restitués aux voyageurs

Lionel Allorge / Wikimedia Commons

Il y a toujours "environ un millier de bagages" égarés le 1er juillet à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle (CDG) qui n'ont pas pu être remis à leur propriétaire, a reconnu ce vendredi 2 septembre le PDG du Groupe ADP Augustin de Romanet, qui a réitéré ses excuses. "Aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, nous avons environ un millier de bagages qui n'ont pas pu être restitués à leur propriétaire", a indiqué le patron des aéroports parisiens sur BFM Business. "Ce sont des bagages dont on a perdu les étiquettes donc c'est un travail presque d'archéologue pour les compagnies aériennes qui en ont la responsabilité de les retrouver", a-t-il ajouté. Le 1er juillet, une grève des salariés d'ADP avait engendré trois heures d'arrêt sur les trieurs à bagages dont le groupe a la responsabilité et qui gèrent quelque 220.000 bagages tous les jours.

Selon le ministre français délégué aux Transports, Clément Beaune, un total de 35.000 bagages se sont retrouvés "égarés" à l'occasion de cette grève. "Pour moi, c'est la seule épine de l'été", a insisté M. de Romanet, rappelant qu'il avait eu l'occasion de s'en excuser. Début juillet, Augustin de Romanet avait qualifié l'épisode de "catastrophique" pour l'image de l'aéroport. En dehors de cet accroc, "nos aéroports ont été fluides malgré un trafic qui a été extrêmement important", a-t-il souligné, assurant que par rapport aux autres grands hubs européens (Londres, Francfort, Amsterdam), Paris avait plutôt bien tiré son épingle du jeu.

"A Orly, nous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le milliardaire Daniel Kretinsky s'offre un coûteux château près de Paris
Les clubs de foot à privilégier pour amortir le choc sur les actions : le conseil Bourse
Bourse : un célèbre investisseur met en garde contre l'explosion imminente d'une "super bulle"
N26 : leurs comptes ont été bloqués, des clients attaquent la banque en justice
Chauffage au poêle à granulés : les producteurs de pellets accusés de faire monter les prix