La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 856,23
    +183,87 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Énergies renouvelables : la facture colossale que pourrait payer la France

Pour ne pas avoir respecté ses objectifs de développement des énergies renouvelables en 2020, la France pourrait devoir débourser une coquette somme à l'Union européenne.

La France, mauvaise élève sur les énergies renouvelables ? Depuis 2018, une directive européenne destinée à encourager le développement des énergies renouvelables - essentiellement éoliennes et photovoltaïques - dans l'Union impose des objectifs en la matière. Or, selon les informations du Point, jeudi 14 juillet, l'Hexagone n'a pas respecté ses résultats à atteindre en 2020 et serait prêt à s'acquitter d'une facture s'élevant à 500 millions d'euros.

"On sait déjà qu'on va décrocher de notre trajectoire de production d'énergie renouvelable", a confié un conseiller dans les colonnes du magazine. Les autorités expliqueraient ce constat par les hausses des coûts des projets liés à la situation économique et les délais nécessaires pour leur mise en service du fait de la complexité administrative. Une source gouvernementale a également précisé que "beaucoup de projets" sont en cours, mais qu'ils n'aboutiront qu'en 2023-2024.

La France passera-t-elle entre les gouttes ?

Selon nos confrères, la France devrait s'arranger avec un autre État membre pour qu'il lui alloue, sur le papier, et moyennant finance, ses capacités excédentaires en matière d'énergies renouvelables. "On va devoir acheter à un autre pays des contingents statistiques de mégawatts verts", même si "secrètement, on espère que, la première année, on va passer entre les gouttes", a commenté cette même source.

Pour rappel, en 2021, les énergies renouvelables ont représenté près de 20 % de la consommation finale brute d'énergie dans le pays, selon le ministère de la Transition (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Quels sont les 15 pays les plus pollueurs au monde ?

Loire-Atlantique : une commune ferme les douches de plage en raison de la sécheresse
L'UE "a commis une erreur" en sanctionnant la Russie, affirme Viktor Orban
Pétrole : la Libye lève son blocus sur d'importants sites
Audiovisuel : une alternative à la redevance proposée par des élus PS
Des prévisions de croissance et d'inflation dégradées pour la zone euro, les énergies renouvelables qui sont devenues la "forme d'énergie la moins chère"... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles