Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 822,58
    +15,81 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    16 802,89
    +8,01 (+0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 273,86
    +1 405,71 (+2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,22
    +26,68 (+1,79 %)
     
  • S&P 500

    5 312,96
    +4,83 (+0,09 %)
     

Énergie : comment éviter la mauvaise surprise de la régularisation annuelle ?

Alexi Tauzin/Adobe Stock

C’est toujours la même rengaine suivant le contrat choisi : vous établissez un montant de paiement mensuel auprès de votre fournisseur d’énergie que vous allez payer durant onze mois. Le douzième mois d’inscription de votre contrat arrivé, il vous envoie une facture à régler, parfois nettement supérieure à vos mensualités. En effet, votre fournisseur calcule votre consommation réelle pour les mois passés grâce à votre relevé de compteur. De fait, la régularisation permet de régler l’écart entre votre consommation estimée, celle pour laquelle vous avez déjà payé, et votre consommation réelle.

Dans le meilleur des cas, vous avez payé plus qu’il n’en faut mensuellement et vous allez donc recevoir un remboursement de la part de votre fournisseur d’énergie. Dans le cas contraire, le plus répandu, vous allez être contraints de payer une somme parfois… astronomique.

La solution la plus simple pour éviter la mauvaise surprise de devoir jusqu'à 10 000 euros à votre fournisseur, c’est de directement le contacter, avant la réception de votre facture, pour demander une augmentation de vos mensualités. En effet, en payant un peu plus chaque mois, vous limiterez ainsi l'importance du paiement lors de la régularisation.

Deuxième option : certains fournisseurs peuvent vous proposer des paiements en plusieurs fois pour régler la totalité de la facture. Seulement, sachez que vos mensualités vont être adaptées à votre consommation et devraient donc augmenter. Fort heureusement, il existe deux solutions (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Frais de scolarité : réduction d'impôt et montant
Investir dans l'immobilier à partir de 10 euros, c'est possible !
EuroMillions : le jackpot de 166 millions d'euros remporté par un Français
Mariage, naissance, divorce... comment bien les déclarer aux impôts ?
Comment bien choisir son or d'investissement ?