Marchés français ouverture 1 h 31 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 580,00
    -567,51 (-2,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 901,27
    -329,77 (-1,17 %)
     
  • BTC-EUR

    42 250,08
    -5 666,72 (-11,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,81
    -166,02 (-10,62 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Économie : un an après la crise, où en est vraiment la France ?

Par Thomas Bourgeois-Muller
·1 min de lecture
Le directeur de la rédaction Sébastien Le Fol et Marc Vignaud, journaliste au « Point » spécialiste de la politique économique, vous attendent mercredi 28 avril pour un échange inédit. Venez leur poser vos questions en direct sur ce sujet d’actualité.
Le directeur de la rédaction Sébastien Le Fol et Marc Vignaud, journaliste au « Point » spécialiste de la politique économique, vous attendent mercredi 28 avril pour un échange inédit. Venez leur poser vos questions en direct sur ce sujet d’actualité.

Le 17 mars 2020, la France se confinait pour la première fois, et avec elle son économie. Des usines à l'arrêt, une activité des commerces et des restaurateurs à l'arrêt ou en dents de scie (au mieux), un secteur du tourisme en berne, un transport aérien et une industrie aéronautique en souffrance?, la liste est longue. Les conséquences économiques de la crise sanitaire sont là, palpables, plus d'un an après l'annonce solennelle d'Emmanuel Macron à la télévision mettant ? notamment ? l'économie sous cloche. Selon l'Insee, le PIB a diminué de 8,2 % en 2020 et le rebond au premier trimestre 2021 serait « moins vif » qu'à l'été dernier. Plus d'un an après, peut-on alors imaginer que France retrouvera son niveau d'activité d'avant-crise ?

Par ailleurs, au-delà des conséquences directes sur l'activité, celles sur l'état des finances de l'État sont elles aussi bien présentes. Toujours selon l'Insee, la dette a atteint son niveau le plus élevé depuis 1949, avec un pic à 115,7 % du PIB. La stratégie du « quoi qu'il en coûte » sera-t-elle payante à long terme ? En quoi un éventuel « isolement » de la « dette Covid » consisterait-il ? Celle-ci pourrait-elle être annulée ? Et, enfin, une question qui compte : qui va payer ? Voilà autant de perspectives de débats qu'ont souhaité lancer les abonnés du Point avec la rédaction. Sébastien Le Fol, directeur de la rédaction, et Marc Vignaud, chef du service France et journaliste économie au Point, vous attendent le mercredi [...] Lire la suite