Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 484,31
    -2 362,66 (-3,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

À Venise, les gondoles rabotées à cause du réchauffement climatique

Ruth Archer / Pixabay

Venise s'adapte au réchauffement climatique. Alors que la montée des eaux, phénomène appelé "acqua alta", est de plus en plus fréquente, les gondoliers de la Cité des Doges sont les premiers impactés. Quand le niveau d'eau des canaux monte, les bateaux ont bien du mal à passer sous les quelque 400 ponts que compte la célèbre ville italienne.

Mais c'était sans compter sur l'ingéniosité de certains gondoliers, qui ont tout bonnement décidé de raboter leurs gondoles, rapporte le magazine italien Il Venerdi, relayé par Géo, mardi 10 janvier. En effet, en coupant la pointe de l'embarcation, le "riccio", ils gagnent ainsi près de 25 centimètres et peuvent donc passer sous les ponts, en baissant simplement la tête.

Une hérésie pour certains Vénitiens, qui dénoncent une insulte à l'histoire et plus particulièrement ce symbole de la Cité des Doges. D'autant qu'amputer une gondole de son "riccio" va à l'encontre de la réglementation imposée par la municipalité. Face à la recrudescence d'embarcations amputées, l'Association des gondoliers a promis de sévir.

La solution pourrait se trouver dans l'installation d'un "riccio" amovible. Selon le magazine transalpin, Gianfranco Vianelleo, gondolier et fabricant de gondoles, en aurait déjà mis au point, mais le dispositif n'a pour l'heure pas encore été développé.

PUBLICITÉ

Comme le rappelle Franceinfo, pour faire face à ce phénomène de montée des eaux, Venise est protégée depuis 2020 par Moïse, un immense dispositif de barrières installées à l'entrée de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les vols à l'étalage ont flambé en 2022
Armées : Emmanuel Macron annonce une hausse du budget d'un tiers sur la période 2024-2030
La campagne de vaccination contre la grippe prolongée face à l'intensité de l'épidémie
Olivier Faure à la tête du PS, l’avenir financier du parti en péril
Les prix fous de l’immobilier de luxe, voici où le discounter Toujust va ouvrir ses premiers magasins français… Le flash éco du jour