La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 620,34
    +356,86 (+1,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 899,64
    +44,67 (+0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1847
    -0,0015 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 526,72
    -26,35 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    363,79
    +2,36 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    3 580,11
    +22,57 (+0,63 %)
     

Voici à quoi pourraient ressembler les spatioports si le tourisme spatial devenait réalité

·2 min de lecture

Les vols spatiaux commerciaux sont toujours en plein essor, malgré l'impact de la pandémie de Covid-19. Au niveau mondial, la valeur de l'industrie spatiale devrait plus que doubler d'ici 2030, pour atteindre environ 1 000 milliards de dollars, selon Bank of America. Des entreprises telles que Virgin Galactic, Blue Origin et SpaceX capitalisent sur ce marché, et cette dernière collabore avec Space Adventures pour envoyer un petit nombre de touristes dans l'espace dès 2021.

Lorsque les vols commerciaux dans l'espace se mettront enfin en route, les passagers pourraient partir des spatioports qui devraient ressembler un peu à ces designs. Ces sites seraient un nouveau type de hub de transport, combinant les voyages spatiaux avec des voitures autopropulsées, la recherche, le divertissement et l'architecture futuriste. Spaceport City n'est pas encore une réalité. C'est une proposition architecturale de l'Association Space Port Japan (SPJ), de la société de communication Dentsu, des designers de Canaria et des architectes de Noiz.

A lire aussi - SpaceX, Virgin Galactic... Voici ce que vous réserve le tourisme spatial dans les années à venir

Selon ces propositions, le site de Tokyo assurerait des services commerciaux de navette spatiale d'une durée de deux heures, emmenant les passagers à une distance d'environ 100 kilomètres dans l'espace avant leur retour sur Terre. Les navettes se lanceraient à partir d'une position horizontale, comme les avions traditionnels, plutôt que comme les fusées qui se lancent à la verticale.

Les voyageurs devraient se rendre à l'avance sur le site pour des contrôles physiques et un entraînement qui pourrait durer jusqu'à trois jours. Le personnel les récupèrerait le jour du départ dans une limousine dédiée et les emmènerait à bord de l'avion. Les amis et la famille pourraient ensuite regarder des images en direct dans le salon du port spatial.

Selon les concepteurs, la ville spatioportuaire servirait de base pour la recherche et les affaires liées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Starlink, le service d'accès à internet de SpaceX, devrait être lancé en Europe début 2021
Marie-Antoinette, Alexandre 1er, Sir Winston Churchill… Ces célébrités ont reconnu le génie d’un même maître horloger
L'algorithme de Spotify va favoriser certaines chansons si les artistes acceptent de recevoir moins d’argent
Covid-19 : les femmes enceintes auraient plus de risques de développer des formes graves de la maladie
Voici à quoi vous attendre avec 'Fortnite' sur PS5 et Xbox Series