La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    28 870,66
    -104,61 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Violences policières en France : a-t-on franchi un cap ?

De nombreuses manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de France ce samedi 29 novembre contre la loi "sécurité globale" et son article 24, qui prévoit de pénaliser la diffusion d'images malveillantes de policiers. Le passage de cette loi jugée liberticide par certains se fait dans un contexte tendu après la diffusion d'une vidéo montrant un producteur de musique se faire rouer de coups par des policiers. Flavien Benazet, policier et Secrétaire national de la SNUITAM-FSU branche Intérieur, commente les récentes bavures policières et la loi dite de "sécurité globale".