La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 433,63
    +412,18 (+1,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    +0,0063 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 842,40
    +18,40 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    41 428,67
    +1 055,99 (+2,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 408,97
    +50,41 (+3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,33
    +1,51 (+2,37 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 444,41
    +319,42 (+2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 179,86
    +67,36 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4097
    +0,0046 (+0,33 %)
     

VIDEO. "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs" : le discours visionnaire de Jacques Chirac à Johannesburg

Visionnaire et pessimiste. Il y a 17 ans, alors qu'aujourd’hui le sort de la Terre est au centre de toutes les préoccupations, Jacques Chirac voyait juste. Le 2 septembre 2002, dans le cadre du sommet de la Terre de Johannesburg en Afrique du Sud, l'ancien chef de l'État a prononcé un discours historique et vibrant. "La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer, et nous refusons de l'admettre", alertait-il. Des mots qui résonnent aujourd'hui avec justesse. "La Terre et l'humanité sont en péril, et nous en sommes tous responsables. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas", lançait Jacques Chirac.