La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    6 212,07
    +27,97 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,29
    +10,30 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,1959
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 743,90
    -3,70 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    53 534,38
    +725,92 (+1,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,93
    +84,94 (+6,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,26
    +1,08 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 237,87
    +3,51 (+0,02 %)
     
  • FTSE 100

    6 911,78
    +21,29 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3776
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Intempéries, choc culturel, faim: le périlleux voyage des migrants vénézuéliens au Chili

Le dernier tronçon d'un voyage difficile et parfois mortel à pied jusqu'à Santiago au Chili: des migrants vénézuéliens marchent sur une route de montagne traversant l'Altiplano chilien de haute altitude et le désert d'Atacama, considéré comme l'endroit le plus sec du monde. Les migrants sont confrontés non seulement à des intempéries, mais aussi à un "choc culturel" avec les populations locales, qui ont vu des images "inhumaines" d'enfants "pleurant de faim" alors qu'ils arrivaient à l'aube dans une ville à la frontière entre le Chili et la Bolivie. L'ancienne fonctionnaire Anyier, sa fille de 14 ans et Reinaldo, 26 ans, se lancent dans un voyage éprouvant et douloureux vers la capitale chilienne, partant d'une banlieue de Caracas avec seulement 350 dollars américains et un sac à dos avec le strict nécessaire.