La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    +0,0063 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 843,70
    +19,70 (+1,08 %)
     
  • BTC-EUR

    41 384,31
    +1 112,06 (+2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 407,65
    +49,09 (+3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,36
    +1,54 (+2,41 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4100
    +0,0048 (+0,34 %)
     

Expérience : des recherches pour ne plus chanter faux

Et si chanter faux n'était pas une fatalité ? Et si les chanteurs ratés pouvaient un jour rencontrer le succès ? On peut chanter faux car on est malentendant, mais pas seulement. En effet, l'oreille ne fait pas tout, c'est aussi une question de cerveau. Cela s'appelle l'amusie, une anomalie neurologique qui empêche la perception du rythme, des accords et de la mélodie. Le cerveau ne va pas se développer pour bien percevoir la musique. Il s'agit donc de personnes qui chantent faux mais qui ne s'en rendent pas compte. Des expériences pour un éventuel traitement Afin d'étudier ces troubles, le centre de neurosciences de Lyon (Rhône) recrute des cobayes pour des expériences qui pourraient déboucher sur d'éventuels traitements. Et si hélas, vous n'êtes pas sélectionné pour cette étude scientifique, il vous reste encore la douche ! Il paraît que l'on y trouve une étonnante acoustique.