La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 190,28
    +530,32 (+1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Covid-19 : l'ARN messager, l'avenir des vaccins

Face à la menace des variants, ils semblent être notre meilleure arme : les vaccins à ARN messager. Ceux des laboratoires Pfizer et Moderna utilisent cette technologie, bientôt rejoints par CureVac. Le grand avantage de vaccins à ARN messager est qu'ils sont adaptables rapidement et facilement. "Des essais cliniques ont déjà commencé avec des vaccins ARN de deuxième génération qui sont dirigés à la fois contre le virus initial et contre les principaux virus variants", explique Jean-Michel Pawlotsky, chef de pôle biologie, à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). De l'espoir pour les autres pathologies Le principe de l'ARN messager est innovant : lors de la vaccination, un morceau du code génétique du virus est injecté, l'ARN. Il sert à fabriquer la protéine S, ces petites pointes typiques du coronavirus. Cela permettra à notre corps de se défendre contre la maladie. La méthode est efficace à plus de 90%. Peu d'effets secondaires ont été constatés avec cette technologie, qui suscite de l'espoir également pour d'autres pathologies.