La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 444,58
    +423,13 (+1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    +0,0063 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 842,10
    +18,10 (+0,99 %)
     
  • BTC-EUR

    41 444,84
    +1 157,76 (+2,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 407,50
    +48,94 (+3,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,35
    +1,53 (+2,40 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 447,55
    +322,56 (+2,46 %)
     
  • S&P 500

    4 181,28
    +68,78 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4100
    +0,0048 (+0,34 %)
     

Constructeurs automobiles : un nouveau modèle français ?

En France, une voiture achetée sur deux est française. Mais sont-elles pour autant fabriquées dans l'Hexagone ? "C'est une Twingo importée de Slovénie. Ça, c'est une Renault Megane assemblée en Espagne. La 5008 est une Peugeot, elle est assemblée sur le site de Sochaux", constate un expert pour les équipes de France Télévisions. Une conception française Le dessin, la conception est souvent tout ce qui reste à la France, car 80% des Peugeot, Citroën et Renault sont ensuite fabriquées à l'étranger, où la main d'œuvre est moins chère. Selon les constructeurs, les véhicules à moins de 20 000 euros ne sont pas rentables lorsqu'ils sont produits en France. Les appels aux relocalisations sont peu suivis d'effets. Mais alors, quel avenir pour les usines françaises ? Renault devrait créer un pôle consacré aux véhicules électriques à Douai dans le Nord.