La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 712,92
    +332,21 (+0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Bretagne : les locations à la campagne ont le vent en poupe

Les plateformes de locations s'adaptent à ces nouveaux souhaits. Une bourgade paisible dans la campagne bretonne : c'est tout ce que recherchent les touristes en mal de verdure. Un village breton compte déjà quelques locations saisonnières, comme celle de la famille Lemonnier. Elle a transformé un ancien corps de ferme en gîte. "C'est un gîte qui est prévu pour quatre à cinq personnes", explique Jérôme Lemonnier. Avec les confinements et la généralisation du télétravail, la demande a explosée : cinq, six demandes par jours : on n'avait jamais vu ça", se souvient le propriétaire. Miser sur les petits villages Avec l'épidémie, il y a moins de touristes dans les grandes villes. Alors, les plateformes de locations misent sur ces petits villages de campagne. Airbnb va verser 100 euros à l'associations des maires ruraux de France, par exemple, pour chaque nouvelle annonce mise en ligne. Une façon pour les petits villages de concurrencer les destinations touristiques.