La bourse est fermée

Bombardier va supprimer 7500 emplois

D’ici moins de deux ans, 7500 emplois vont disparaître chez Bombardier, le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien engagé dans un deuxième plan de restructuration visant à sortir des difficultés éprouvées principalement par sa branche aviation.

Pourtant les deux tiers des emplois supprimés le seront dans la branche ferroviaire, qui opère surtout en Europe. 2000 salariés canadiens seraient concernés d’après le Globe and Mail. Aucune précision n’a été donnée sur les autres licenciements.

Le gouvernement fédéral canadien s’est dit prêt à investir dans l’entreprise à hauteur de 1 milliard de dollars – ce qu’a déjà fait le gouvernement québécois – à condition que Bombardier maintienne son siège social et des emplois manufacturiers au Canada.

La direction du groupe espère économiser grâce à ce plan 300 millions de dollars avant 2019.