Marchés français ouverture 5 h 19 min

LVMH Moët Hennessy - Louis Vuitton, Société Européenne (MC.PA)

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
Ajouter à la liste dynamique
690,50+6,00 (+0,88 %)
À la clôture : 05:35PM CET
Plein écran
Clôture précédente684,50
Ouverture684,60
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour682,50 - 696,90
Sur 52 semaines655,00 - 904,60
Volume292 643
Volume moyen404 147
Cap. boursière351,354B
Bêta (mensuel sur 5 ans)1,03
Rapport P/E (sur 12 mois)21,60
BPA (sur 12 mois)31,97
Date de bénéfices24 janv. 2024 - 29 janv. 2024
Dividende et rendement à terme11,00 (1,61 %)
Date ex-dividende04 déc. 2023
Objectif sur 1 an849,90
  • AFP

    La Bourse de Paris termine dans le rouge à cause du secteur du luxe

    La Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,21%, entraînée par le repli des entreprises du luxe, peu rassurées par le recul des marchés boursiers chinois, alors que la deuxième puissance économique mondiale représente un marché conséquent pour le secteur."Le secteur du luxe est quasiment le contributeur unique de la baisse du jour", dans le sillage du recul des indices boursiers en Chine, sur fond de craintes persistantes concernant l'activité économique chinoise, a souligné Xavier Girard, exper

  • AFP

    Début de séance en repli à la Bourse de Paris

    La Bourse de Paris recule de 0,62% mardi matin, à la fois prudente avant une série d'indicateurs macroéconomiques et de prises de parole de banquiers centraux, et également lestée par un repli du secteur du luxe.Le luxe à la peine La Bourse de Hong Kong (-0,98%) a encore pâti mardi des craintes persistantes concernant l'économie chinoise.

  • AFP

    La Bourse de Paris boucle une semaine atone

    La Bourse de Paris a terminé la semaine en petite hausse, réagissant sans entrain aux derniers indicateurs macroéconomiques publiés et dans un contexte de faible activité boursière en raison de la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis.Alexandre Baradez ajoute qu'il n'y a "pas d'accélération de la consommation en Chine", selon des données publiées cette semaine, et ce malgré "des mesures de soutien" économique, ce qui pèse aussi sur le secteur du luxe à Paris.