FR.PA - Valeo SA

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
24,24
-0,13 (-0,53 %)
À la clôture : 5:35PM CEST
Le graphique des titres n’est pas pris en charge par votre navigateur actuel
Clôture précédente24,37
Ouverture24,17
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour23,91 - 24,70
Sur 52 semaines10,51 - 37,02
Volume907 906
Volume moyen1 215 512
Cap. boursière5,794B
Bêta (mensuel sur 5 ans)2,05
Rapport P/E (sur 12 mois)18,50
BPA (sur 12 mois)1,31
Date de bénéfices21 juil. 2020
Dividende et rendement à terme0,20 (0,82 %)
Date ex-dividende29 juin 2020
Objectif sur 1 an35,53
  • Globe Newswire

    Assemblée Générale 2020 de Valeo

    Assemblée Générale 2020 de ValeoParis, 25 juin 2020 \- L’Assemblée générale des actionnaires de Valeo s’est tenue à huis clos (hors la présence physique des actionnaires) aujourd’hui au siège social, sous la présidence de Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général et a approuvé toutes les résolutions.Elle a approuvé les comptes de l’exercice 2019 publiés le 20 février 2020 et a décidé la distribution d’un dividende de 0,20 € par action. Ce dividende sera détaché de l’action le 29 juin 2020, avec une date de référence (record date) fixée au 30 juin 2020 et sera mis en paiement le 1er juillet 2020.L’Assemblée générale a ratifié les cooptations (i) de Bpifrance Participations, représentée par Stéphanie Frachet, en qualité d’administrateur, en remplacement de Noëlle Lenoir, pour la durée de son mandat restant à courir, soit jusqu’à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires statuant sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2021 et (ii) du Fonds Stratégique de Participations, représenté par Julie Avrane-Chopard, en qualité d’administrateur, en remplacement de Georges Pauget pour la durée de son mandat restant à courir, soit jusqu’à l’issue de cette Assemblée générale. Ces cooptations illustrent la volonté de ces actionnaires de s’engager au capital de Valeo dans la durée ainsi que leur confiance envers les choix stratégiques et les orientations prises par le Groupe.Le mandat d’administrateur du Fonds Stratégique de Participations ainsi que ceux de Thierry Moulonguet et d’Ulrike Steinhorst ont été renouvelés pour quatre ans.Les statuts de la Société ont été modifiés afin de les mettre en conformité avec les dispositions de la loi Pacte et notamment permettre la nomination, dans les mois à venir, d’un second administrateur salarié.L’Assemblée générale a approuvé la rémunération versée au cours ou attribuée au titre de l’exercice 2019 aux administrateurs et au Président-Directeur Général ainsi que les politiques de rémunération qui seront applicables aux administrateurs et au Président-Directeur Général en 2020. On notera que Jacques Aschenbroich s’est engagé à verser 25 % de sa rémunération pendant la durée de l’arrêt partiel de l’activité lié au Covid-19 en faveur d’actions de solidarité en lien avec cette épidémie. Les administrateurs ainsi que les membres du Comité opérationnel du Groupe l’ont accompagné dans cette démarche.L’Assemblée générale a également approuvé la transformation de Valeo en Société Européenne et a corrélativement adopté les statuts de la Société afin de les adapter à sa nouvelle forme sociale. La transformation prendra effet à compter de l'immatriculation de la Société sous sa nouvelle forme au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris qui interviendra à l’issue des négociations relatives à l’implication des salariés au sein de la Société Européenne. Pièce jointe * CP - Valeo Assemblee annuelle 2020

  • Globe Newswire

    Valeo : mise à disposition du Document d’enregistrement universel 2019

    Valeo : mise à disposition du Document d’enregistrement universel 2019Paris, 29 avril 2020 – Valeo annonce avoir déposé le 28 avril 2020 son Document d’enregistrement universel 2019 auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro D.20-0385.Le Document d’enregistrement universel 2019 inclut notamment le rapport financier annuel, le rapport intégré, le rapport de gestion du Conseil d’administration, le rapport du Conseil d’administration sur le gouvernement d’entreprise et le rapport des Commissaires aux comptes y afférent, le rapport sur le développement durable ainsi que le descriptif du programme de rachat d’actions de la Société.Le Document d’enregistrement universel 2019 est tenu à la disposition du public dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur et peut être consulté et téléchargé sur l’espace « Investisseurs & actionnaires » du site internet de la Société (www.valeo.com), rubrique « Informations réglementées » ou rubrique « Publications & Présentations ». Il est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org).  Pièce jointe * 2020_04_29_CP_Valeo_Depot Document d'enregistrement universel

  • Globe Newswire

    Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020

    -    Surperformance de 16 points au 1er trimestre dans un marché en baisse de 24 %, accélération dans toutes les zones géographiques et dans tous les Pôles d’activité\-    Priorité absolue à la santé de nos collaborateurs dans tous les sites pour accompagner le redémarrage de nos clients\-    Reprise progressive du chiffre d’affaires de Valeo en Chine qui devrait revenir au niveau de 2019 au cours du 2ème trimestre\-    Réduction drastique des coûts et des investissements dans un contexte de chute importante du marché liée à la crise Covid-19\-    Disponibilité de 2,3 milliards d’euros de lignes de crédit non tirées-    Versement d’un dividende de 0,2 € par action Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré : « Dans cette période de pandémie Covid-19, ma priorité absolue est d’assurer la protection de la santé de nos salariés au moment où la production de nos usines va reprendre.Par ailleurs, nous avons engagé des mesures drastiques de réduction des coûts et de protection de notre cash, tout en assurant une liquidité suffisante, avec 2,3 milliards d’euros de lignes de crédit non tirées qui nous permettent de faire face à un éventuel prolongement de la crise actuelle.Malgré une surperformance de 16 points au 1er trimestre qui confirme l’accélération de la croissance de Valeo grâce aux plateformes technologiques développées ces dernières années, le manque de visibilité dû aux impacts du Covid-19 sur le marché automobile et sur la production, rend impossible, à ce stade, la présentation d’une projection de résultats pour le deuxième trimestre et l’ensemble de l’année 2020. Dans cette période d’incertitude, le Conseil d’administration de Valeo a décidé de proposer à l’Assemblée générale le versement d’un dividende de 0,2€ par action. » Surperformance de 16 points au 1er trimestre, accélération dans toutes les zones géographiques et dans tous les Pôles d’activitéLe chiffre d’affaires consolidé s’élève à 4 488 millions d’euros (hors activité Commandes sous volant à 4 435 millions d’euros), en baisse de 8 % à périmètre et taux de change constants (1).Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 3 797 millions d’euros (hors activité Commandes sous volant à 3 748 millions d’euros), en baisse de 8 % à périmètre et taux de change constants (1).Tirée par un mix produit et client favorable, la surperformance accélère et retrouve ses niveaux les plus élevés dans toutes les régions de production : +14 points en Europe, +8 points en Amérique du Nord, +16 points en Chine et +6 points en Asie, hors Chine. A l’échelle mondiale, la surperformance s’élève à 16 points.Tous les Pôles d’activité surperforment le marché, bénéficiant de l’entrée en production et de la montée en cadence de nombreuses innovations à fort contenu technologique (caméras et autres produits liés à l’assistance à la conduite (ADAS), systèmes liés à l’électrification (48V) et systèmes d’éclairage (LED)).Malgré une production automobile perturbée par la crise sanitaire, Valeo conserve une répartition équilibrée de ses activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients constructeurs.Un protocole de sécurité renforcé permettant la reprise de l’activité pour répondre à la demande des clients, tout en assurant une protection maximale des collaborateursLe Groupe a mis en place un protocole sanitaire qui s'appuie sur sa propre expérience. Ce protocole rassemble les meilleures pratiques de sécurité éprouvées en Chine, en Corée du Sud et au Japon où la reprise d'activité s'est effectuée dans des conditions optimales.  Les mesures de protection du personnel prévues vont au-delà de la réglementation locale publique et des recommandations des autorités sanitaires.  Ce protocole s’applique de façon, obligatoire et uniforme à l’ensemble des établissements de Valeo à travers le monde (usines, centres de R&D et sièges sociaux).Parmi la trentaine de mesures obligatoires, il comprend notamment : * la vérification quotidienne de la température corporelle ; * le port obligatoire du masque facial y compris lors des trajets domicile/travail ; * la désinfection des postes de travail au début et à la fin de chaque équipe ; * la mise à disposition de gel hydroalcoolique.Ce protocole de sécurité a été approuvé par la majorité des organisations syndicales dans le cadre d'un accord de Groupe.Dans son engagement pour lutter contre le Covid-19, Valeo a mis ses ressources à la disposition du consortium qui réunit Air Liquide, Schneider et Groupe PSA pour la fabrication de 10 000 respirateurs et a fait don de 30 000 masques FFP2/FFP3 à des hôpitaux. Reprise progressive du chiffre d’affaires de Valeo en Chine qui devrait revenir au niveau de 2019 au cours du 2ème trimestreEn Chine, depuis le 10 février, le Groupe a repris progressivement la production dans la totalité de ses 34 usines. Après un très faible niveau d’activité constaté en février, le chiffre d’affaires atteint, en mars, 60% de celui de 2019. Le retour au niveau d’activité de 2019 est attendu au cours du 2ème trimestre.En Europe et en Amérique du Nord, Valeo a adapté sa production en fonction des fermetures décidées par ses clients constructeurs. La reprise progressive de l’activité des constructeurs automobiles devrait intervenir avant fin avril en Europe et fin avril / début mai en Amérique du Nord.Objectifs financiers invalidés en raison de la chute d’activité et l’absence de visibilité quant à la sortie de criseLe 14 avril 2020, le Groupe a annoncé que la chute d’activité affectant ses usines et l’absence de visibilité quant à la sortie de crise, invalident les objectifs financiers pour 2020 de rentabilité et de cash flow libre  (1).Une fois la situation sanitaire stabilisée, le Groupe reste confiant dans sa capacité à poursuivre sa dynamique de croissance, en capitalisant sur ses plateformes technologiques, son savoir-faire industriel et ses innovations issues de la recherche.Variabilisation des coûts sur les sites de production, les sièges sociaux et les centres de R&D, incluant le recours au chômage partiel pour faire face à l’arrêt de production de nos clients sur nos principaux marchésPour limiter au maximum l’impact de la crise, Valeo a mis en œuvre les mesures suivantes: * variabilisation des coûts sur tous les sites de production, incluant en particulier le chômage partiel ; * variabilisation des coûts des fonctions supports (R&D et centres administratifs) ; * réduction drastique de tous les coûts non indispensables à la poursuite de l’activité; * strict contrôle du BFR grâce au suivi rigoureux des créances clients et des stocks; * réduction des investissements de l’ordre de plus de 45 % sur le 2ème trimestre ; * strict suivi de la position de trésorerie du Groupe.Valeo Siemens eAutomotive a mis en œuvre les mêmes mesures que Valeo pour limiter au maximum l’impact de la crise sur son activité: la consommation de cash et le résultat net de la coentreprise affichent une performance légèrement meilleure que les estimations initiales.Valeo maintiendra un contrôle drastique de ses coûts lors de la reprise de l’activité.Disponibilité de 2.3 milliards d’euros de lignes de crédit non tiréesValeo a négocié pour 1 milliard d’euros de lignes de crédit supplémentaires avec ses principales banques et dispose donc à ce jour de 2,3 milliards d’euros de lignes de crédit non tirées, ce qui lui permet de faire face à un éventuel prolongement de la crise actuelle.Le Groupe dispose d’une structure financière solide : * pas d’échéance de remboursement de financement avant juin 2021 ; * durée moyenne de la dette à 3,7 ans ; * seuil du covenant (endettement financier net(1) sur EBITDA(1) 12 mois glissants < 3,5) offrant au Groupe une marge de manœuvre significative.Versement d’un dividende de 0,2€ par actionDans cette période d’incertitude, le Conseil d’Administration de Valeo a décidé de proposer à l’Assemblée générale le versement d’un dividende de 0,2 € par action. Publication du 1er trimestre 2020Production automobile mondialeProduction automobile (en variation annuelle)1er trimestre 2020 IHS + CPCA* Europe et Afrique\- 21 % Asie, Moyen-Orient et Océanie\- 31 % dont Chine- 49 % dont Japon\- 8 % dont Corée du Sud - 15 % dont Inde\- 21 % Amérique du Nord\- 11 % Amérique du Sud\- 17 % TOTAL\- 24% * Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 17 avril 2020 – CPCA pour la ChineSur le 1er trimestre, la production automobile mondiale est en baisse de 24 % affectée principalement par la pandémie de Covid-19 : * en Chine, baisse de 49 % de la production automobile compte tenu de la crise sanitaire et des mesures de confinement imposées dans certaines régions, * en Europe, baisse de 21 % de la production liée à la faiblesse de l’activité et à la fermeture de nombreuses usines au cours des 2 dernières semaines de mars.Evolution du chiffre d’affairesChiffre d’affaires (en millions d’euros)En % du CA total T1 20201er trimestre 20202019VarVar. à pcc* Première monte85 %3 7974 121- 8 %- 8 % Remplacement11 %491501- 2 %- 2 % Divers4 %200219- 9 %- 9 % Total100 %4 4884 841- 7 %- 8 % * A périmètre et taux de change constants (1)Les variations des taux de change et les changements de périmètre ont un impact négligeable au 1er trimestre.Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 3 797 millions d’euros (hors activité Commandes sous volant à 3 748 millions d’euros). Il est en baisse de 8% à périmètre et taux de change constants (1) au cours du 1er trimestre 2020, ce qui équivaut à une accélération de la surperformance de 16 points par rapport à la production automobile mondiale. La surperformance retrouve ainsi ses niveaux les plus élevés.Dans un environnement économique difficile, le chiffre d’affaires du marché du remplacement n’est en baisse que de 2 % à périmètre et taux de change constants (1) grâce à la résilience des services de réparation et de maintenance de certains garagistes qui ont pu poursuivre leur activité.Les ventes « divers » incluant les ventes d’outillages (et celles liées aux contributions clients au titre de la recherche et développement) baissent de 9 % compte tenu d’un nombre plus faible de nouveaux lancements par rapport au 1er trimestre 2019.Evolution du chiffre d’affaires première monte par régionChiffre d’affaires première monte  (en millions d’euros)1er trimestre  20202019Var. à pcc*Surperf. vs. IHS** Europe et Afrique1 8932 029- 7 %+ 14 pts Asie et Moyen-Orient et Océanie1 0171 200- 16 %\+ 15 pts ●  dont Chine289428- 33 %\+ 16 pts ●  dont Japon324331\- 6%\+ 2 pts ●  dont Corée du Sud290321\- 7%\+ 8 pts ●  dont Inde4047\- 15%\+ 6 pts Amérique du Nord800800- 3 %+ 8 pts Amérique du Sud8792+ 5 %\+ 22 pts TOTAL3 7974 121- 8 %+ 16 pts * A périmètre et taux de change constants (1). ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 17 avril 2020 - CPCA pour la Chine.La surperformance, tirée par un mix produit et client favorable, accélère et retrouve ses niveaux les plus élevés dans toutes les régions de production. Le chiffre d’affaires première monte est en baisse de 8 % à périmètre et taux de change constants (1), soit une croissance de 16 points supérieure à celle de la production automobile mondiale (estimations IHS/CPCA) : * en Europe (y compris Afrique), (50 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 7 %, soit une surperformance de 14 points par rapport à la production automobile, tirée principalement par les ventes d’ADAS et de 48V ; * en Asie (27 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 16 %, équivalent à une surperformance de 15 points par rapport à la production automobile. Le Groupe surperforme la production automobile dans tous les pays de la région : * en Chine, le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 33 % mais surperforme le marché de 16 points tiré par les ventes du Pôle Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite ; * au Japon, le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 6 % (surperformance de 2 points) ; * en Corée du Sud, le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 7 % (surperformance de 8 points) ; * en Amérique du Nord (21 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 3 %, soit une performance supérieure de 8 points à celle de la production automobile, tirée par les ventes du Pôle Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite et du Pôle Systèmes de Visibilité ; * en Amérique du Sud (2 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants  (1) s’inscrit en hausse de 5 %, soit une performance supérieure de 22 points à celle de la production automobile, tirée par les ventes du Pôle Systèmes Thermiques. Répartition géographique équilibrée des activités de ValeoL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les quatre principales régions de production, au cours du 1er trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019, se présente comme suit : * hausse de 1 point en Europe, à 50 % du chiffre d’affaires première monte ; * hausse de 2 points en Amérique du Nord, à 22 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité du chiffre d’affaires en Amérique du Sud, à 2 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 3 points du chiffre d’affaires en Asie, à 26 % du chiffre d’affaires première monte, liée à l’effet Covid-19 en Chine au cours du 1er trimestre.Portefeuille clients de Valeo équilibréL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les clients du Groupe, au cours du 1er trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019, se présente comme suit : * stabilité des clients allemands à 30 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité des clients américains à 19 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité des clients français à 14 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 1 point la part des clients asiatiques à 31 % du chiffre d’affaires première monte.Evolution du chiffre d’affaires par Pôle d’activitéChiffre d’affaires des Pôles d’activité (en millions d’euros)1er trimestre 20202019Var. CAVar.CA OEM*Surperf. vs. IHS** Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite886901\- 2 %\- 2 %+22 pts Systèmes de Propulsion1 1851 266- 6 %- 7 %\+ 17 pts Systèmes Thermiques1 0001 143- 13 %\- 14 %\+ 10 pts Systèmes de Visibilité1 3901 502- 8 %- 9 %\+ 15 pts Autres***2729- 9 %n/an/a TOTAL4 4884 841- 7 %- 8 %\+ 16 pts  * A périmètre et taux de change constants (1) ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 17 avril 2020 - CPCA pour la Chine. *** Incluse notamment l’activité Commandes sous volantLa croissance du chiffre d’affaires des Pôles d’activité varie en fonction de leur mix produit, géographique et client et de la part relative du marché du remplacement dans leur activité.Le Pôle d’activité Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite affiche la surperformance la plus élevée par rapport à la production automobile mondiale de 22 points. La surperformance du Pôle est tirée par le niveau élevé du contenu par véhicule (taux d’options) dans les activités d’assistance à la conduite et par un mix géographique favorable.Les Pôles d’activité Systèmes de Propulsion et Systèmes de Visibilité enregistrent une surperformance de leur chiffre d’affaires première monte en ligne avec celle du Groupe. Leur surperformance est tirée par le dynamisme des activités systèmes électriques (48V) et systèmes d’éclairages (LED). Activité Commandes sous volantLe Groupe a décidé, en 2019, de se désengager de sa ligne de produits « Commandes sous volant » (TCM).Ci-dessous, le tableau de réconciliation entre le chiffre d’affaires consolidé et le chiffre d’affaires hors activité TCM :  GroupeActivité TCMhors TCM       Chiffre d’affaires(en m€)4 488-534 435 Chiffre d’affaires 1ère monte(en m€)3 797-493 748 Faits marquants En avril 2020, Valeo met à profit son expertise et son savoir-faire : le Groupe fait partie du consortium piloté par Air Liquide afin de répondre à la demande du Gouvernement français de fournir 10 000 respirateurs en 50 jours, de début avril à mi-mai. Au sein de ce groupement, Valeo apporte son soutien aux équipes d’Air Liquide en mobilisant notamment ses acheteurs, ses équipes R&D et ses ingénieurs spécialisés dans la production industrielle à grande échelle ;Par ailleurs, le Groupe a également donné du matériel aux hôpitaux : des dizaines de milliers de masques, de lunettes, de gants, de charlottes ou de blouses de protection sont donnés aux hôpitaux et autres établissements médicaux. Valeo a par exemple fait don de 30 000 masques FFP2/FFP3 aux hôpitaux français ;Les équipes dirigeantes de Valeo reversent une partie de leur rémunération : Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, s’est engagé à reverser 25 % de sa rémunération pendant la durée de l’arrêt de l’activité en faveur d’actions de solidarité en lien avec le Covid-19. Les membres du Conseil d’administration ainsi que les membres du Comité opérationnel ont décidé à l’unanimité de l’accompagner dans cette démarche ;Le Groupe a fait appel à la solidarité des collaborateurs français: * En France, Valeo a lancé un appel aux dons auprès de ses collaborateurs : les sommes récoltées sont versées à la Fondation de France et serviront à venir en aide aux personnels soignants, aux chercheurs, ainsi qu’aux personnes les plus vulnérables et isolées ; * En complément, le Groupe a mis en place un Fonds de solidarité : alimenté par le versement d'un jour de congé acquis par chaque cadre français, ce fonds permet de compenser la perte de salaire pour les collaborateurs non-cadres en activité partielle. Le dispositif est complété par un appel au don de jours de congés auprès de tous les salariés, avec le même objectif de solidarité.Valeo encourage des initiatives spontanées de solidarité locale.  A titre d'exemples, les sites de Saragosse et de Martos, en Espagne, fabriquent des viseurs de protection pour les hôpitaux, et les infirmiers des sites français en cessation temporaire d'activité, offrent leurs services aux hôpitaux de leur région.Le 03 avril 2020, l’agence de notation Standard & Poor’s a placé sous surveillance avec implications négatives, ses notes « BBB-/A-3 » de la dette long terme et court terme de Valeo ;Le 26 mars 2020, l’agence de notation Moody’s a placé sous surveillance négative, ses notes « Baa3/P3 » de la dette long terme et court terme de Valeo ;Le 26 mars 2020, Valeo s’est vu décerner le Prix Innovation de la Sécurité Routière 2020 dans la catégorie « Prévention des conséquences d’un accident », pour sa solution Valeo Rescuer(TM). Il s'agit du premier système d’appel d’urgence « eCall », conforme à la norme européenne et utilisable sur des véhicules déjà sur la route, qui propose au plus grand nombre et de la manière la plus simple, une assistance de sécurité essentielle ;Le 25 mars 2020, le Conseil d’administration de Valeo a décidé à l’unanimité de coopter le Fonds Stratégique de Participations en qualité d’administrateur en remplacement de Georges Pauget, qui a démissionné de ses fonctions le 24 mars 2020. Cette cooptation du Fonds Stratégique de Participations s’inscrit dans la continuité de son renforcement au capital de Valeo. Le Fonds Stratégique de Participations sera représenté au Conseil d’administration de Valeo par Julie Avrane-Chopard, Directrice associée senior de McKinsey & Company. La cooptation du Fonds Stratégique de Participations en tant qu’administrateur sera soumise à ratification lors de la prochaine Assemblée Générale de Valeo ;Le 24 mars 2020, dans un contexte exceptionnel et évolutif de pandémie de coronavirus, le Conseil d’administration de Valeo qui s’est réuni le 24 mars 2020 a pris la décision de reporter la date de l’Assemblée générale annuelle initialement prévue le mardi 26 mai 2020 au jeudi 25 juin 2020 à 14h.Le 27 février 2020, le constructeur automobile français Citroën a présenté l’Ami, un nouveau véhicule économique 100% électrique, très compact, pouvant être conduit sans permis, et qui vient s’ajouter aux nouvelles solutions de mobilité urbaine. Il s’agit du premier véhicule 100% électrique de série au monde entièrement propulsé par un moteur 48 Volts mis au point par Valeo. Les systèmes à basse tension de 48V de Valeo constituent aujourd’hui le moyen le plus simple et le plus abordable pour électrifier des véhicules, et notamment ceux destinés à circuler dans les agglomérations, là où les réglementations en matière d'émissions de particules et de gaz à effet de serre sont de plus en plus strictes, là où les besoins de mobilité abordables sont un défi chaque jour renouvelé.En février 2020, Valeo a intégré le classement Clean200 publié par Corporate Knights, récompensant le positionnement du Groupe autour des solutions permettant la réduction des émissions de CO2. En 2019, plus de 50 % du chiffre d’affaires première monte du Groupe est issu de produits contribuant directement ou indirectement, à la réduction des émissions de CO2 ;En janvier 2020, lors de sa septième participation consécutive au salon du CES de Las Vegas, Valeo a présenté :\- en première mondiale, Valeo eDeliver4U, son droïde de livraison électrique et autonome, en partenariat avec Meituan Dianping (leader chinois des plateformes de e-commerce de services). Motorisé par un système 48V 100 % électrique et équipé de systèmes de perception de Valeo, ce véhicule qui est capable de livrer jusqu'à 17 repas par trajet, peut se déplacer à environ 12 km/h, de manière autonome en milieu urbain, dense et complexe, sans générer aucune émission polluante ;\- Valeo Move Predict.ai, technologie dévoilée en première mondiale permettant de détecter et prédire les intentions des utilisateurs vulnérables de la route, tels que les piétons, cyclistes, skateurs et scootéristes, situés dans l’environnement immédiat du véhicule. Cette technologie repose sur la combinaison de l’expertise de Valeo en matière de perception à 360° autour du véhicule, grâce à ses capteurs (dernière génération de caméras fisheye et LiDAR Valeo SCALA®), et de l’intelligence artificielle ;\- un dispositif de positionnement de véhicule de haute précision, développé en partenariat avec Hyundai, Hexagon, permettant à un véhicule de se localiser sur la route avec une précision centimétrique et d’améliorer ainsi la sécurité routière.Prochain rendez-vousAssemblée Générale de Valeo : le 25 juin 2020.Résultats du 1er semestre : le 21 juillet 2020.Glossaire financier À périmètre et taux de change constants (ou à pcc) : l'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d’affaires de la période en cours le taux de change de la période précédente. L'effet périmètre se calcule en (i) éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours, des sociétés acquises au cours de la période, (ii) en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine des sociétés acquises au cours de la période précédente, (iii) en éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours et sur la période comparable, des sociétés cédées lors de la période en cours ou de la période comparable.Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles, après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes, des remboursements nets du principal locatif et après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles.L'EBITDA correspond (i) à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence.L’endettement financier net comprend l’ensemble des dettes financières à long terme, les dettes liées aux options de vente accordées aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle, les crédits à court terme et découverts bancaires sous déduction des prêts et autres actifs financiers à long terme, de la trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que la juste valeur des instruments dérivés sur risque de change et sur risque de taux associés à l'un de ces éléments.Déclaration « Safe Harbor » Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document de référence, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux, les risques liés à l'épidémie Covid-19, ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 29 mars 2019 (sous le numéro D.19-0224).La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document. * * * 1 Cf glossaire financier Pièce jointe * CP Chiffre d'affaires T1 2020

  • Globe Newswire

    Valeo : point sur le Covid-19

    Paris, 14 avril 2020 –  Dans le contexte de pandémie liée au Covid-19, Valeo rappelle que sa priorité absolue est d’assurer la santé et la sécurité de ses employés et de leurs familles et met en œuvre les mesures sanitaires pour éviter les risques de contamination.La chute d’activité qui a commencé à affecter ses usines en Europe et en Amérique de Nord durant les deux dernières semaines de mars et l’absence de visibilité quant à la sortie de crise invalident les objectifs financiers pour 2020 communiqués par Valeo à l’occasion de la présentation des résultats de l’exercice 2019.En fonction des arrêts de production mis en œuvre par chacun de ses clients automobiles et en respectant les dispositions réglementaires prises dans chacun des pays où le Groupe est implanté, Valeo a adapté ses capacités de production :  * Tout d’abord en Chine, où depuis le 10 février, l’ensemble des 34 usines de Valeo ont recommencé progressivement à produire. Le chiffre d’affaires a atteint, en mars, 60% de celui de 2019 et devrait revenir à la normale dans les mois qui viennent. * Depuis mi-mars, les usines européennes ont adapté leur production à la demande des clients, et ont aussi progressivement arrêté la production, à l’exception des sites qui continuent à produire pour l’exportation. * En Amérique du Nord, la production a été arrêtée progressivement en fonction des décisions d’arrêt de la production des clients.Pour faire face à cette situation, Valeo a pris les mesures suivantes : * Variabilisation des coûts sur tous les sites de production, incluant en particulier le chômage partiel. * Variabilisation des coûts des fonctions supports (R&D et centres administratifs). * Réduction drastique de tous les investissements et de tous les coûts non indispensables à la poursuite de l’activité. * Strict suivi quotidien de la trésorerie.Un protocole de sécurité renforcé, visant à assurer une protection maximale du personnel de Valeo, sera appliqué sur l’ensemble des sites de production, des centres R&D et autres bâtiments du Groupe, partout dans le monde.En ce qui concerne les liquidités, Valeo a négocié pour 1 milliard € de lignes de crédit supplémentaires avec ses principales banques et dispose donc à ce jour de 2,3 milliards € de lignes de crédit non tirées, ce qui lui permet de faire face à un prolongement de la crise actuelle.Valeo n’a pas demandé la garantie de l’Etat pour ses financements et n’a pas recouru au report des échéances relatives à ses dettes fiscales et sociales.Par ailleurs, Jacques Aschenbroich en sa qualité de Dirigeant Mandataire Social s’est engagé à reverser 25% de sa rémunération pendant la durée de l’arrêt de l’activité en faveur d’actions de solidarité en lien avec le Covid-19. Les membres du Conseil d’administration ainsi que les membres du Comité opérationnel ont décidé à l’unanimité de l’accompagner dans cette démarche.Enfin, toujours dans le cadre de la solidarité nationale autour du Covid-19, Valeo a mis ses ressources à la disposition du consortium qui réunit Air Liquide, Schneider et Groupe PSA pour la fabrication de 10.000 respirateurs et a fait don de 30.000 masques FFP2/FFP3 à des hôpitaux. Pièce jointe * 2020_04_14_CP_Valeo_Guidance_FR

  • Globe Newswire

    Accélération de la surperformance et de la génération de cash en 2019

    Accélération de la surperformance et de la génération de cash en 2019 * Surperformance de 8 points au 2nd semestre et de 6 points sur l’année * Forte génération de cash flow libre (1) de 519 millions d’euros * Hausse de l’EBITDA (1) (2) hors activité Commandes sous volant et impact de la grève chez General Motors, à 2 551 millions d’euros soit 13,2 % du chiffre d’affaires, en forte augmentation au 2nd semestre * Marge opérationnelle (2) (3) hors activité Commandes sous volant et impact de la grève chez General Motors, à 5,8 % du chiffre d’affaires conforme à la guidance du 24 octobre 2019 * Maintien du dividende à 1,25 euro par action Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré : « Les plateformes technologiques que nous avons développées ces dernières années, principalement dans l’électrification et l’ADAS, nous permettent de surperformer de façon significative le marché automobile (+8 points au 2nd semestre 2019) mais aussi de réduire, dès le 2nd semestre 2019, nos dépenses de R&D et nos investissements, comme nous l’avions indiqué lors de la réunion investisseurs du 10 décembre dernier. Avec une génération de cash flow libre de 519 millions d’euros en 2019, nous confirmons clairement que, même dans un marché automobile difficile, nous avons la capacité de financer notre croissance et d’accompagner le développement de notre JV Valeo-Siemens. En 2020, dans un marché qui restera incertain, nous connaîtrons à nouveau une importante surperformance, une génération significative de cash flow libre et une amélioration de la marge opérationnelle, grâce à un strict contrôle de nos coûts et de nos investissements. » Concernant l’épidémie du Covid-19 en Chine, toutes les mesures ont été prises pour protéger nos collaborateurs. Il est trop tôt pour en évaluer l’impact sur l’industrie automobile et sur Valeo.Nos usines situées hors de la province de Hubei, représentant 90 % de notre chiffre d’affaires nominal en Chine, fonctionnent à nouveau avec une supply chain qui se remet en place progressivement.PARIS, le 20 février 2020 - Sur l’année 2019, les prises de commandes (1) atteignent un montant total de 22,8 milliards d’euros (incluant 0,8 milliard de commandes acquises par Valeo Siemens eAutomotive), dont 47 % d’innovations (4). Les prises de commandes du Groupe (22 milliards d’euros) s’élèvent à 1,34 fois les ventes première monte.Le chiffre d’affaires consolidé (3) s’élève à 19 244 millions d’euros, en hausse de 1 % par rapport à 2018, stable à périmètre et taux de change constants (1).Le chiffre d’affaires première monte (4) s’établit à 16 122 millions d’euros. Il est stable à périmètre et taux de change constants (1), ce qui correspond à une surperformance de 6 points sur l’année, en forte accélération au 2nd semestre (+ 4 points au 1er semestre et + 8 points au 2nd semestre). Tous les Pôles d’activité surperforment le marché, bénéficiant de la mise en production de nombreuses innovations à fort contenu technologique (caméras et autres produits liés à l’assistance à la conduite (ADAS), systèmes liés à l’électrification et systèmes d’éclairage), notamment en Europe, en Chine et en Amérique du Nord, régions dans lesquelles la surperformance accélère. Par ailleurs, Valeo conserve une répartition équilibrée de ses activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients constructeurs.Malgré un redressement constaté au 2nd semestre, le chiffre d’affaires du marché du remplacement (5) est en baisse de 2 % à périmètre et taux de change constants (1) sur l’ensemble de l’année du fait du ralentissement des affaires en Europe, en Chine et en Turquie, et de la fermeture du marché iranien.Les ventes « divers » (5) incluant les ventes d’outillages (et celles liées aux contributions clients au titre de la recherche et développement) progressent fortement (+ 19 %), confortant le scénario d’une poursuite en 2020, d’une surperformance des ventes première monte d’au moins 5 points.Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable et une baisse significative de la production automobile (- 6 %), Valeo a poursuivi la mise en œuvre de son plan de réduction des coûts qui s’est traduit notamment par une baisse des frais de recherche et développement et des coûts administratifs et commerciaux.Les frais de recherche et développement (5) sont en baisse de 2 % et de 30 points de base par rapport à 2018, en forte diminution au 2nd semestre grâce au strict respect des mesures d’économies permises par le haut niveau de standardisation de ses nouvelles plateformes technologiques. Cela a engendré une baisse de 44 millions d’euros de l’effort brut de développement (2 073 millions d’euros en 2018 contre 2 029 millions d’euros en 2019). La diminution des frais de recherche et développement s’inscrit dans un contexte de forte hausse des amortissements des frais de développement précédemment capitalisés (qui passent de 1,6 % à 2,1 % du chiffre d’affaires en 2019) réduisant ainsi l’impact net positif de la capitalisation de la recherche et développement (- 0,3 point en 2019) ; il convient de noter la forte accélération de cette tendance au 2nd semestre (- 0,7 point d’effet net de la capitalisation des frais de développement).Les frais administratifs, généraux et commerciaux (5) sont en baisse de 6 % à 860 millions d’euros suite au plan d’économies et aux mesures d’efficience organisationnelle. Ils représentent 4,5 % du chiffre d’affaires, en baisse de 0,3 point par rapport à 2018.Ainsi, la marge opérationnelle (6) s’élève à 5,8 % du chiffre d’affaires hors impact de la grève chez General Motors, en ligne avec la guidance publiée en octobre 2019 et les informations communiquées lors de la journée investisseurs du 10 décembre 2019. Cette performance est atteinte en dépit du ralentissement du marché en Europe et en Chine plus prononcé qu’escompté conduisant à une baisse de 6 % de la production automobile mondiale. Au 2nd semestre, la marge opérationnelle (6) s’élève à 6,1 % du chiffre d’affaires hors impact de la grève chez General Motors, soit une amélioration de 1,3 point par rapport à la même période en 2018.La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à - 237 millions d’euros (- 130 millions d’euros au 2nd semestre). Elle inclut la quote-part de la perte enregistrée par Valeo Siemens eAutomotive qui atteint un plus haut en 2019 à 260 millions d’euros, en ligne avec nos attentes (- 137 millions d’euros au 2nd semestre) ainsi que de la moindre profitabilité des coentreprises chinoises et indiennes confrontées à la baisse de la production sur leur marché.Après prise en compte des autres produits et charges pour un montant de 65 millions d’euros, du coût de l’endettement financier net (1) de 73 millions d’euros et d’un taux effectif d’imposition de 29,4 %, le résultat net part du Groupe s’élève à 313 millions d’euros, soit 1,6 % du chiffre d'affaires. Hors éléments non récurrents (comprenant l’activité commandes sous volant, l’impact de la grève chez General Motors et les autres produits et charges), le résultat net s’élève à 444 millions d’euros soit un résultat par action hors éléments non récurrents de 1,86 euro.L’EBITDA (1) s’établit à 2 496 millions d’euros, soit 12,8 % du chiffre d'affaires. Hors éléments non récurrents (hors l’activité commandes sous volant et hors l’impact de la grève chez General Motors), il s’élève à 2 551 millions d’euros, soit 13,2 % du chiffre d’affaires. Au 2nd semestre, il s’inscrit en forte hausse à 1 332 millions d’euros, soit 13,7 % du chiffre d'affaires, + 2,2 points par rapport à la même période en 2018. Conformément au plan décrit lors de la journée investisseurs, l’EBITDA bénéficie de l’accélération (+ 29 %) de l’amortissement des frais de développement consécutive à la mise en production de nombreux projets au cours de l’année 2019.La génération de cash flow libre (1) s’élève à 519 millions d’euros. Elle résulte de l’amélioration de l’EBITDA de 86 millions d’euros, de la baisse du besoin en fonds de roulement de 301 millions d’euros (diminution des stocks d’outillages et des retards de paiement clients) et de la baisse des flux d’investissement de 150 millions d’euros.L’endettement financier (1) net s’élève à 2 817 millions d’euros au 31 décembre 2019 (ratio de « leverage » de 1,13 et ratio de « gearing » de 61 %), en hausse de 569 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2018, après la prise en compte de l’impact de la norme IFRS 16 (441 millions d’euros) et du paiement des dividendes (343 millions d’euros).Valeo, reconnu par les principales agences d'évaluation extra-financières (MSCI, RobecoSAM, CDP et Corporate Knights) comme l'un des leaders mondiaux au sein du secteur des équipementiers automobile, réaffirme son ambition de croissance et de création de valeur en lien avec les transformations de la mobilité et son engagement en faveur du Développement Durable : en 2019, 53 % du chiffre d’affaires première monte du Groupe est issu de produits contribuant directement ou indirectement, à la réduction des émissions de CO2.Dividende au titre de l’exercice 2019Sur la base de ses résultats et de sa forte génération de cash, Valeo propose aux votes de ses actionnaires, lors de la prochaine Assemblée Générale, la distribution d’un dividende de 1,25 euro par action, stable par rapport à 2018. Perspectives 2020Valeo anticipe une baisse de la production automobile de 2 % sur l’année 2020.Hors impact possible du coronavirus en Chine, le Groupe se fixe les objectifs suivants pour l’année 2020 en ligne avec les objectifs présentés lors de la journée investisseurs du 10 décembre 2019 : * Surperformance supérieure à 5 points ; * Contrôle strict des coûts et des investissements ; * Poursuite de l’augmentation de l’EBITDA (1) et amélioration de la marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (en % du chiffre d’affaires) ; * Réduction de l’impact de la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive sur la ligne quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence ; * Génération significative de cash flow libre (1). PARIS, le 20 février 2020. Le Conseil d’administration, réuni ce jour, a arrêté les comptes consolidés et annuels pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 (7). Les résultats de l’année 2019 ci-dessous sont établis en application des normes IFRS :  S2 2019S2 2018Variation20192018Variation Prises de commandes (1) Valeo (hors Valeo Siemens eAutomotive)(en md€)10, 910,2na22,024,2na          Chiffre d’affaires(en m€)9 7019 261+ 5 %19 47719 124+ 2 % Chiffre d’affaires 1ère monte(en m€)8 1407 771+ 5 %16 36016 146+ 1 %          Marge brute(en m€)1 7001 676\+ 1 %3 4543 674- 6 %  (en % du CA)17,5 %18,1 %\- 0,6 pt17,7 %19,2 %\- 1,5 pt Frais de R&D(en m€)(765)(786)- 3 %(1 550)(1 560)- 1 %  (en % du CA)(7,9) %(8,5) %+ 0,6 pt(8,0) %(8,2) %+ 0,2 pt Frais commerciaux et administratifs(en m€)(415)(442)- 6 %(870)(911)- 4,5 %  (en % du CA)(4,3) %(4,8) % + 0,5 pt(4,5) % (4,8) %+ 0,3 pt Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)520448+ 16 %1 0341 203- 14 %  (en % du CA)5,4 %4,8 % + 0,6 pt5,3 %6,3 %- 1 pt Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)(130)(83)na(237)(111)na  (en % du CA)(1,3) %(0,9) %- 0,4 pt(1,2) %(0,6) %- 0,6 pt Marge opérationnelle (1) y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)390365+ 7 %7971 092- 27 %  (en % du CA)4,0 %3,9 % + 0,1 pt4,1 %5,7 %- 1,6 pt Résultat net part du Groupe(en m€)15193+ 62 %313546- 43 %  (en % du CA)1,6 %1,0 %+ 0,6 pt1,6 %2,9 %- 1,3 pt Résultat net de base par action(en euros)nanana1,32,3- 43 %          Résultat net hors éléments non récurrents (1)(en m€)nanana444599- 26 %  (en % du CA)nanana2,3 %3,1 %- 0,8 pt Résultat net de base par action hors éléments non récurrents(en €)nanana1,92,5- 24 %          ROCE (1)(8) nanana14 %19 %na ROA (1)(8) nanana9 %12 %na          EBITDA (1)  (en m€)1 2781 069+ 20 %2 4962 410+ 4 % (en % du CA)13,2 %11,5 %\+ 1,7 pt12,8 %12,6 %\+ 0,2 pt Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel*(en m€)72120na301(22)na Flux d’investissements corporels et incorporels(en m€)(800)(922)- 13 %(1 766)(1 916)- 8 % Cash flow libre (1) **(en m€)282125+ 256 %519161+ 223 % Endettement financier net incluant l’impact IFRS 16 (1) (en m€)2 8172 248+ 569 m€2 8172 248+ 569 m€ * Variation du besoin en fonds de roulement neutralisée (i) de la variation des cessions de créances clients non récurrentes pour un montant de + 45 millions d'euros contre + 16 millions d'euros en 2018 et (ii) du retraitement des contributions cash R&D reclassées en flux d’investissements corporels et incorporels. ** Compte tenu de la prise en compte de l’application d’IFRS 16 dans la définition du cash flow libre afin d’y intégrer le remboursement du principal du passif locatif, l’impact de la norme sur cet indicateur est marginal, de l’ordre de 14 millions d’euros. Production automobile mondialeProduction automobile (en variation annuelle)S2 2019Année IHS + CPCA*IHS + CPCA* Europe et Afrique- 4 %- 4 % Asie, Moyen-Orient et Océanie- 5 %- 8 % dont Chine- 3 %- 10 % dont Japon- 3 % 0 % dont Corée du Sud- 6 % - 2 % dont Inde- 15 %- 11 % Amérique du Nord  - 5 %- 4 % Amérique du Sud  - 6 %- 4 % TOTAL  - 5 %- 6 %     * Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 janvier 2020 – CPCA pour la Chine La production automobile mondiale est en baisse de 5 % au 2nd semestre compte tenu de la baisse de la production en Europe (- 4 %) et en Amérique du Nord (- 5 %) liée aux mouvements de grève chez General Motors.Prises de commandes (1) soutenues par les innovations technologiquesEn 2019, Valeo a continué d’être plus sélectif dans ses prises de commandes (1), afin d’optimiser le développement et l’industrialisation des nombreux projets en cours. Le Groupe a obtenu, sur l’année 2019 un montant total de 22,8 milliards d’euros dont : * 22 milliards d’euros pour Valeo soit 1,34 fois le chiffre d’affaires première monte ; * 0,8 milliard d’euros pour Valeo Siemens eAutomotive correspondant à un carnet de commandes de 11 milliards d’euros à fin 2019.Les prises de commandes (hors Valeo Siemens eAutomotive) restent très équilibrées entre les différentes régions avec : * l’Asie, 35 % des prises de commandes ; * la Chine, 16 % des prises de commandes dont 26 % auprès des constructeurs chinois locaux ; * l’Europe (et Afrique), 43 % des prises de commandes ; * l’Amérique du Nord, 18 % des prises de commandes.Par ailleurs, la part des innovations (4) dans les prises de commandes, qui s’élève à 47 %, confirme le bon positionnement des produits et des nouvelles technologies de Valeo dans les domaines de l’électrification des motorisations, de l’ADAS et la voiture autonome et de la mobilité digitale. Évolution du chiffre d’affaires (5) : surperformance de 8 points au 2nd semestre et de 6 points sur l’annéeAu cours de l’exercice 2019, le chiffre d’affaires consolidé (5) s’élève 19 244 millions d’euros soit une hausse de 1 %.Au total, les variations de change et les changements de périmètre ont un impact négligeable : * les variations des taux de change ont un impact positif de 1,7 % en raison, principalement, de l’appréciation du dollar américain et du yen japonais face à l’euro ; * les changements de périmètre ont un impact négatif de 1,4 % sur la période, en raison essentiellement du traitement hors périmètre de l’activité TCM.Chiffre d’affaires (en millions d’euros)En % du CA 20192nd semestreAnnée 2019  (1)2018Var. à pcc*Var.2019 (1)2018Var. à pcc*Var. Première monte84 %8 0337 771+ 3 %+ 3 %16 12216 1460 %0 % Remplacement10 %9769690 %+ 1 %1 9722 010- 2 %- 2 % Divers6 %579521+ 9 %+ 11 %1 150968+ 15 %+ 19 % Total100 %9 5889 261+ 3 %+ 4 %19 24419 1240 %+ 1 % * A périmètre et taux de change constants (1).Le chiffre d’affaires première monte (5) s’établit à 16 122 millions d’euros. Il est stable à périmètre et taux de change constants (1), ce qui équivaut à une surperformance de 6 points par rapport à la production automobile mondiale, en forte accélération au 2nd semestre (+ 4 points au 1er semestre et + 8 points 2nd semestre).Le chiffre d’affaires du marché du remplacement (5) est en baisse de 2 % à périmètre et taux de change constants (1), du fait du ralentissement des affaires en Europe, en Chine et en Turquie, et de la fermeture du marché iranien.Les ventes « divers » (5)  incluant les ventes d’outillages (et celles liées aux contributions clients au titre de la recherche et développement) progressent fortement (+ 19 %) confortant le scénario d’une poursuite en 2020 d’une surperformance des ventes premières monte d’au moins 5 points.Évolution du chiffre d’affaires première monte par région de destinationChiffre d’affaires première monte  (en millions d’euros)2nd semestreAnnée  2019 (5)2018Var. à pcc *Surperf. vs. IHS/ CPCA **2019 (5)2018Var. à pcc *Surperf. vs. IHS/ CPCA ** Europe et Afrique3 6183 528+ 5 %+ 9 pts7 5347 660 + 1 %+ 5 pts Asie et Moyen-Orient et Océanie2 6252 563- 1 %+ 4 pts4 9945 146- 6 %+ 2 pts  ·dont Chine1 0921 025+ 8 %+ 11 pts1 9412 101- 5 %+ 5 pts  ·dont Japon634675- 13 %- 10 pts1 2711 329- 10 %- 10 pts  ·dont Corée du Sud660619+ 1 %+ 7 pts1 3111 2140 %+ 2 pts  ·dont Inde8093- 18 %- 3 pts169198- 16 %- 5 pts Amérique du Nord1 6011 502+ 5 %+ 10 pts3 2172 964+ 5 %+ 9 pts Amérique du Sud189178+ 10 %+ 16 pts377376+ 6 %+ 10 pts TOTAL8 0337 771+ 3 %+ 8 pts16 12216 1460 %+ 6 pts * A périmètre et taux de change constants (1). ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 janvier 2020 – CPCA pour la Chine.En 2019, le chiffre d’affaires première monte (5) est stable à périmètre et taux de change constants (1), soit une croissance supérieure de 6 points à celle de la production automobile mondiale (estimations IHS/CPCA). Ceci correspond à une forte accélération de la surperformance au cours de l’année (elle passe de 4 points au 1er semestre à 8 points au 2nd semestre) et ce dans toutes les régions de production : * en Europe (y compris Afrique), (47 % du chiffre d’affaires première monte (5)), le chiffre d’affaires première monte (5) est en hausse de 1 % à périmètre et taux de change constants (1), soit une surperformance de 5 points par rapport à la production automobile. La forte accélération de la surperformance constatée dans la région (+ 3 points au 1er semestre et + 9 points au 2nd semestre) est le résultat des nombreux lancements de production dans les domaines des caméras, des systèmes liés à l’électrification et de l’éclairage ; * en Asie (31 % du chiffre d’affaires première monte (5)), le chiffre d’affaires première monte (5) à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 6 %, soit une surperformance de 2 points par rapport à la production automobile : en Chine, le chiffre d’affaires première monte (5) à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 5 %, soit une surperformance de 5 points par rapport à celle de la production automobile ; la forte accélération de la surperformance constatée en Chine (- 3 points au 1er semestre et + 11 points au 2nd semestre) est le résultat des nombreux démarrages dans les domaines des caméras et de l’éclairage ; au Japon, le chiffre d’affaires première monte (5) à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 10 % soit une sous performance de 10 points par rapport à la production automobile (- 10 points au 2nd semestre), principalement liée à un mix client défavorable en particulier dans l’activité thermique ; * en Amérique du Nord (20 % du chiffre d’affaires première monte (5)), le chiffre d’affaires première monte (5) à périmètre et taux de change constants (1) est en hausse de 5 %, soit une performance supérieure de 9 points à celle de la production automobile (10 points au 2nd semestre) compte tenu des démarrages de production dans les domaines de l’éclairage et des solutions thermiques ; * en Amérique du Sud (2 % du chiffre d’affaires première monte (5)), le chiffre d’affaires première monte (5) à périmètre et taux de change constants (1) s’inscrit en hausse de 6 %, soit une performance supérieure de 10 points à celle de la production automobile (16 points au 2nd semestre).Répartition géographique équilibrée des activités de ValeoL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte (5) entre les quatre principales régions de production, à l’issue de l’exercice 2019 par rapport à l’exercice 2018, se présente comme suit : * hausse de 2 points en Amérique du Nord, à 21 % du chiffre d’affaires première monte (5) ; * stabilité en Amérique du Sud, à 2 % du chiffre d’affaires première monte (5) ; * baisse de 1 point en Europe (y compris Afrique), à 47 % du chiffre d’affaires première monte (5) ; * baisse de 1 point en Asie, à 30 % du chiffre d’affaires première monte (5). Portefeuille clients de Valeo équilibréLa répartition du chiffre d’affaires première monte (5) entre les clients du Groupe, à l’issue de l’exercice 2019 est stable par rapport à 2018 : * part des clients asiatiques à 33 % du chiffre d’affaires première monte (5); * part des clients allemands à 30 % du chiffre d’affaires première monte (5); * part des clients américains à 18 % du chiffre d’affaires première monte (5); * part des clients français à 13 % du chiffre d’affaires première monte (5).Évolution du chiffre d’affaires par Pôle d’activitéChiffre d’affaires des Pôles d’activité (en millions d’euros)2nd semestreAnnée 2019(5)2018Var. CA OEM *Var. CASurperf vs IHS / CPCA **2019(5)2018Var. CA OEM *Var. CASurperf vs IHS / CPCA ** Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite1 8431 867+ 4 %- 1 %+ 9 pts3 6493 766+ 2 %- 3 %+ 8 pts Systèmes de Propulsion2 5562 477+ 4 %+ 3 %+ 9 pts5 1215 1410 %0 %+ 6 pts Systèmes Thermiques2 2522 228- 1 %+ 1 %+ 4 pts4 5824 569- 3 %0 %+ 3 pts Systèmes de Visibilité3 0002 753+ 5 %+ 9 %+ 10 pts6 0145 7830 %+ 4 %+ 6 pts   * A périmètre et taux de change constants (1).  ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 janvier 2020 - CPCA pour la ChineLa croissance du chiffre d’affaires des Pôles d’activité varie en fonction de leur mix produit, géographique et client et de la part relative du marché du remplacement dans leur activité.En 2019, le chiffre d’affaires première monte (5) surperforme la production automobile de 6 points, en forte accélération au 2nd semestre (8 points). Tous les Pôles d’activité surperforment de manière significative la production automobile : * le Pôle d’activité Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite enregistre une forte surperformance (+ 8 points sur l’année et + 9 points au 2nd semestre) tirée par les nombreux lancements en Europe, notamment dans le domaine de la caméra frontale auprès de clients allemands et français et un mix clients favorable en Chine ; * le Pôle d’activité Systèmes de Propulsion enregistre une surperformance de 6 points (+ 9 points au 2nd semestre) grâce principalement à des lancements dans le domaine de l’électrification de la chaine de traction, essentiellement en Europe ; * La surperformance de 3 points sur l’année 2019 (+ 4 points au 2nd semestre) du Pôle d’activité Systèmes Thermiques est imputable principalement à un mix clients défavorable en Asie notamment auprès de Nissan et Subaru au Japon ; en Europe et en Amérique du Nord, le Pôle d’activité bénéficie de démarrages en production avec respectivement des clients français et américains ; * le Pôle d’activité Systèmes de Visibilité enregistre une forte surperformance (+ 6 points sur l’année et + 10 points au 2nd semestre), compte tenu des démarrages de production en Amérique du Nord avec des clients américains dans le domaine de l’éclairage et une légère amélioration de l’activité en Europe et en Chine. Marge opérationnelle (9) de 6,1 % sur le 2nd semestre et de 5,8 % sur 2019, en ligne avec la guidance d’octobre 2019S2 2019S2 2018  20192018Variation         9 5889 261Chiffre d’affaires (5)(en m€)19 24419 124\+ 1 % 1 6971 676Marge brute (5)(en m€)3 4503 674- 6 % 17,7 %18,1% (en % du CA)17,9 %19,2 %- 1,3 pt 537448Marge opérationnelle (5) hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)1 0641 203- 12 % 5,6 %4,8 % (en % du CA)5,5 %6,3 %- 0,8 pt (130)(83)Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)(237)(111)na (1,4) %(0,9) % (en % du CA)(1,2) %(0,6) %- 0,6 pt 407365Marge opérationnelle (5) y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)8271 092- 24 % 4,2 %3,9 % (en % du CA)4,3 %5,7 %- 1,4 pt 15193Résultat net part du Groupe(en m€))313546- 43 % 1,6 %1,0 % (en % du CA)1,6 %2,9 %- 1,1 pt Les frais de recherche et développement (5) sont en baisse de 2 % soit - 0,3 point par rapport à 2018, avec une forte diminution au 2nd semestre (- 5 %), grâce au strict respect des mesures d’économies permises par le haut niveau de standardisation de ses nouvelles plateformes technologiques, ce qui s’est traduit par une baisse de 44 millions d’euros de l’effort brut de développement (2 073 millions d’euros en 2018 à 2 029 millions d’euros en 2019). La diminution des frais de recherche et développement s’inscrit dans un contexte de forte hausse des amortissements des frais de développement précédemment capitalisés (qui passent de 1,6 % à 2,1 % du chiffre d’affaires en 2019) réduisant ainsi l’impact net positif de la capitalisation de la recherche et développement (- 0,3 point en 2019) ; il convient de noter la forte accélération de cette tendance au 2nd semestre (- 0,7 point d’effet net de la capitalisation des frais de développement).Grâce au nouveau programme d’économies mis en place en début d’année et aux mesures d’efficience organisationnelle, les frais administratifs, généraux et commerciaux (5) sont également en baisse de 6 % à 860 millions d’euros. Ils représentent 4,5 % du chiffre d’affaires, en baisse de 0,3 point par rapport à 2018.La marge opérationnelle (6) s’élève à 1 064 millions d’euros, en baisse de 12 %. Elle représente 5,5 % du chiffre d’affaires, soit une diminution de 0,8 point, résultant principalement : * d’un effet volume et inflation, négatif de 0,7 point ; * de coûts de lancement des nouveaux projets dont l’impact est négatif de 0,5 point. * d’une baisse des marges des ventes d’outillages de 0,3 point ; * de l’amélioration des frais de recherche et développement et des frais administratifs, généraux et commerciaux dont l’impact global s’élève à 0,8 point ; * de l’impact périmètre lié au désengagement de l’activité Commandes sous volant (+0,2 point).Hors impact de la grève chez General Motors, la marge opérationnelle (6) s’élève à 5,8 % en ligne avec la guidance d’octobre 2019 et les informations communiquées lors de la journée investisseurs de décembre 2019. Cette performance est atteinte en dépit du ralentissement du marché en Europe et en Chine plus prononcé qu’escompté conduisant à une baisse de 6 % de la production automobile. Au 2nd semestre, la marge opérationnelle (9) s’élève à 6,1 % hors impact de la grève chez General Motors, soit une forte amélioration de 1,3 point par rapport à la même période en 2018.La quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à - 237 millions d’euros et équivaut à - 1,2 % du chiffre d’affaires. Elle prend en compte : * la quote-part de la perte enregistrée par Valeo Siemens eAutomotive qui supporte les dépenses nécessaires à son développement et qui atteint un plus haut en 2019 à 260 millions d’euros, en ligne avec nos attentes ; * la contribution des coentreprises chinoises et indiennes dont la performance a été fortement impactée par la faiblesse de leur marché.Le résultat opérationnel s’élève à 732 millions d’euros, soit 3,8 % du chiffre d’affaires. Il tient compte des autres produits et charges pour un montant global négatif de 65 millions d’euros.Après prise en compte du coût de l’endettement financier net à 73 millions d’euros, d’un taux effectif d’impôt de 29,4 %, le résultat net part du Groupe s’élève à 313 millions d’euros, soit 1,6 % du chiffre d’affaires.La rentabilité des capitaux employés (ROCE (1) (8)) ainsi que et la rentabilité des actifs (ROA (1) (8)) s’établissent respectivement à 14 % et 9 %.EBITDA (1) par Pôle d’activitéEBITDA (en millions d’euros et en % du chiffre d’affaires par Pôle d’activité)20192018VariationS2 2019S2 2018Variation Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite599528+ 13 %316245+ 29 % 16,4 %14,0 %+ 2,4 pts17,2 %13,1 %+ 4,1 pts Systèmes de Propulsion685674+ 2 %366305+ 20 % 13,4 %13,1 %+ 0,3 pt14,3 %12,3 %+ 2,3 pts Systèmes Thermiques502495+ 1 %240207+ 16 % 11,0 %10,8 %+ 0,2 pt10,7 %9,3 %+ 1,4 pts Systèmes de Visibilité660642+ 3 %336257+ 31 % 11,0 %11,1 %- 0,1 pt11,2 %9,3 %+ 1,9 pts Autres*5071- 30 %2055- 64% 2,0 %2,9 %- 0,9 pt1,6 %5,1 %- 3,6 pts Groupe2 4962 410+ 3,6 %1 2781 069+ 20 % 12,8 %12,6 %+ 0,2 pt13,2 %11,5 %+ 1,7 pts * Inclut notamment l’activité Commandes sous volant.L’EBITDA s’établit à 2 496 millions d’euros, soit 12,8 % du chiffre d'affaires. Conformément au plan décrit lors de la journée investisseurs, l’EBITDA bénéficie de l’accélération (+ 29 %) de l’amortissement des frais de développement consécutive à la mise en production de nombreux projets au cours de l’année 2019. Génération de cash flow libre (1) de 519 millions d’eurosS2 2019S2 2018 (En millions d’euros)20192018 1 2781 069EBITDA2 4962 410       71120Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel *301(22) (27)(13)Coûts sociaux et de restructuration(37)(31) (140)(129)Impôts(292)(267) (32)(34)Provisions pour retraites(33)(35) (38)naRemboursements du principal du passif locatif**(84)N/A (30)34Autres postes opérationnels(66)22 (800)(922)Flux d’investissements corporels et incorporels(1 766)(1 916)       282125Cash flow libre (1)**519161       (15)(5)Frais financiers nets(71)(58) (211)(169)Autres éléments financiers(658)(701)       56(49)Cash flow net (1)(210)(598) * Variation du besoin en fonds de roulement neutralisée (i) de la variation des cessions de créances clients non récurrentes pour un montant de + 45 millions d'euros contre + 16 millions d'euros en 2018 et (ii) du retraitement des contributions cash R&D reclassées en flux d’investissements corporels et incorporels. ** Compte tenu de la prise en compte de l’application d’IFRS 16 dans la définition du cash flow libre afin d’y intégrer le remboursement du principal du passif locatif, l’impact de la norme sur cet indicateur est marginal, de l’ordre de 14 millions d’euros.En 2019, la génération de cash flow libre (1) s’élève à 519 millions d’euros. Elle résulte principalement de : * l’amélioration de l’EBITDA (1)  en valeur de 86 millions d’euros dont 209 millions d’euros sur le 2nd semestre ; * la baisse du besoin en fonds de roulement consécutive à la diminution des stocks d’outillages et des retards de paiement clients ; elle contribue positivement à la génération de cash flow libre à hauteur de 301 millions d’euros (dont 71 millions d’euros au 2nd semestre) et ; * la baisse des flux d’investissement de 150 millions d’euros (dont 122 millions d’euros sur le 2nd semestre) résultant de la mise œuvre du plan d’économies et du déploiement des nouvelles plateformes technologiques.Le cash flow net  (1) est négatif à hauteur de 210 millions d’euros, tenant compte des : * frais financiers nets versés de 71 millions d’euros ; * flux liés aux autres éléments financiers pour un montant total de 658 millions d’euros dont 343 millions d’euros au titre du paiement des dividendes.L’endettement financier net est de 2 817 millions d’euros au 31 décembre 2019, en hausse de 569 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2018, après la prise en compte des passifs locatifs reconnus suite à l’application de la norme IFRS 16 dont le solde s’élève à 441 millions d’euros au 31 décembre 2019 et du paiement des dividendes (343 millions d’euros).Après prise en compte de la norme IFRS 16, le ratio de « leverage » (l’endettement financier net rapporté à l’EBITDA) s’établit à 1,13 fois le montant de l’EBITDA et le ratio de « gearing » (endettement financier net rapporté aux capitaux propres hors intérêts minoritaires) à 61 % des capitaux propres.L’échéance moyenne de la dette financière brute à long terme s’établit à 4 ans au 31 décembre 2019 (contre 4,6 ans au 31 décembre 2018). Réconciliation Valeo, activité Commandes sous volant (TCM) et impact de la grève chez General MotorsLe Groupe a décidé de se désengager de l’activité de sa ligne de produits « Commandes sous volant » (TCM), pour laquelle il ne prendra plus de nouvelle commande.Ci-dessous figure le tableau de réconciliation entre les données consolidées publiées et celles hors activité Commandes sous volant et hors impact de la grève chez General Motors :  2019 auditéActivité TCM2019 hors TCMImpact GM2019 hors TCM et hors GM         Chiffre d’affaires(en m€)19 47723319 24410519 349 Chiffre d’affaires 1ère monte(en m€)16 36023816 12210516 227         Marge brute(en m€)3 45443 450503 500  (en % du CA)17,7%18,1%17,9 %47,6 %18,1 % Frais de R&D(en m€)(1 550)(24)(1 526) (1 526)  (en % du CA)(8,0) %(10,3) %(7,9 %) (7,9 %) Frais commerciaux et administratifs(en m€)(870)(10)(860) (860)  (en % du CA)(4,5) %(4,3) % (4,5) %  (4,5) % Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)1 034(30)1 064501 114  (en % du CA)5,3 %(12,9) %5,5 %47,6 %5,8 % Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)(237) (237) (237)  (en % du CA)(1,2) % (1,2) % (1,2) % Marge opérationnelle (1) y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)797(30)82750877  (en % du CA)4,1 %(12,9) % 4,3 %47,6 % 4,5 %         EBITDA (1)  (en m€)2 496(5)2 501502 551 (en % du CA)12,8 %(2,1) %13,0 %47,6 %13,2 % Faits marquants En février 2020, Valeo a intégré le classement Clean200 publié par Corporate Knights, récompensant le positionnement du Groupe autour des solutions permettant la réduction des émissions de CO2. A ce titre, Valeo, reconnu par les principales agences d'évaluation extra-financières comme l'un des leaders mondiaux au sein du secteur des équipementiers automobile, réaffirme son ambition de croissance et de création de valeur en lien avec les transformations de la mobilité et son engagement en faveur du Développement Durable. En effet, en 2019, plus de 50 % du chiffre d’affaires première monte du Groupe est issu de produits contribuant directement ou indirectement, à la réduction des émissions de CO2.En janvier 2020, lors de sa septième participation consécutive au salon du CES de Las Vegas, Valeo a présenté : * en première mondiale, Valeo eDeliver4U, son droïde de livraison électrique et autonome, en partenariat avec Meituan Dianping (leader chinois des plateformes de e-commerce de services). Motorisé par un système 48V 100 % électrique et équipé de systèmes de perception de Valeo, ce véhicule qui est capable de livrer jusqu’à 17 repas par trajet, peut se déplacer à environ 12 km/h, de manière autonome en milieu urbain, dense et complexe, sans générer aucune émission polluante ; * Valeo Move Predict.ai, technologie dévoilée en première mondiale permettant de détecter et prédire les intentions des utilisateurs vulnérables de la route, tels que les piétons, cyclistes, skateurs et scootéristes, situés dans l’environnement immédiat du véhicule. Cette technologie repose sur la combinaison de l’expertise de Valeo en matière de perception à 360° autour du véhicule, grâce à ses capteurs (dernière génération de caméras fisheye et LiDAR Valeo SCALA®), et de l’intelligence artificielle ; * un dispositif de positionnement de véhicule de haute précision, développé en partenariat avec Hyundai, Hexagon, permettant à un véhicule de se localiser sur la route avec une précision centimétrique et d’améliorer ainsi la sécurité routière.En décembre 2019, lors d’une journée investisseurs organisée à Paris, le Groupe a présenté sa stratégie à moyen terme visant à se positionner comme le leader sur les segments de marché qui connaîtront une forte croissance dans les prochaines années. A cette occasion, les membres de la Direction de Valeo ont mis en valeur l'investissement réalisé au cours des 3 dernières années dans la création de 12 nouvelles plateformes technologiques, pour construire un portefeuille unique de technologies dans les domaines de l'électrification et de l'assistante à la conduite (ADAS). Ils ont expliqué tous les bénéfices que Valeo compte tirer de ces plateformes technologiques notamment en termes de croissance de son chiffre d'affaires (surperformance d'environ 5 points au-delà de la production automobile mondiale) mais également en termes d'amélioration de sa profitabilité (hausse de sa marge d'EBITDA à plus de 15 % du chiffre d'affaires) et d'augmentation de sa génération de cash flow libre (génération de cash sur la période 2020/2022 comprise entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros, soit un doublement par rapport à la génération de cash sur la période précédente 2017/2019).Parmi les 12 plateformes technologiques nouvellement créées, figurent 2 plateformes spécifiquement dédiées au système électrique 48V (E-machine et E-axle, DCDC). Durant la journée investisseurs, les membres de la Direction du Pôle d'activité Systèmes de Propulsion ont insisté sur l'importance du système 48V, technologie clé et pérenne, permettant à ses clients constructeurs automobiles de satisfaire aux normes de CO2 toujours plus astreignantes.A titre d’illustration, VW a publié en février 2020, un article dans le magazine MTZ worldwide, entièrement consacré au système 48V équipant le modèle Golf 8. Pour rappel, Valeo est l'équipementier qui fournit le système électrique 48V au Groupe VW sur le modèle Golf 8.En octobre 2019, Valeo et Dana Incorporated annoncent avoir mis en place une collaboration à l’échelle mondiale portant sur la commercialisation de systèmes complets de transmission en 48V pour véhicules hybrides et électriques dont la mise sur le marché est prévue début 2020 sur des voitures fabriquées en série par un constructeur européen majeur.Cette nouvelle offre vient renforcer le positionnement stratégique de Valeo dans le domaine du 48V ; elle vise à l’électrification complète de véhicules légers – véhicules urbains à 3 roues et 4 roues – ou à l’hybridation de véhicules jusqu’à 2,5 tonnes, sous la forme d’un système composé d’un moteur électrique, d’un onduleur fournis par Valeo et du système de transmission électrique Spicer® Electrified™ mis au point par Dana.En avril 2019, pour la troisième année consécutive, Valeo arrive en tête du palmarès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) avec 1 355 brevets publiés en 2018 (contre 1 110 en 2017), confortant sa place d’entreprise la plus innovante de France. Valeo s’est également classée comme la première entreprise française déposante de brevets à l’Office Européen des Brevets (OEB), avec 784 brevets déposés en 2018 (18ème mondial). Ces deux classements soulignent la volonté de Valeo de protéger son innovation, pierre angulaire de sa stratégie.Prochain rendez-vousRésultats trimestriels : le 23 avril 2020. Glossaire financier Les prises de commandes correspondent aux commandes matérialisant l’attribution des marchés à Valeo et aux coentreprises et entreprises associés à hauteur de la quote-part d'intérêt de Valeo dans ces sociétés (à l’exception de Valeo Siemens eAutomotive, dont les commandes sont intégrées à 100 %) par des constructeurs sur la période et valorisées sur la base des meilleures estimations raisonnables de Valeo en termes de volumes, prix de vente et durée de vie. Les éventuelles annulations de commandes sont également prises en compte. Agrégat non auditéÀ périmètre et taux de change constants (ou à pcc) : l'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d’affaires de la période en cours le taux de change de la période précédente. L'effet périmètre se calcule en (i) éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours, des sociétés acquises au cours de la période, (ii) en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine des sociétés acquises au cours de la période précédente, (iii) en éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours et sur la période comparable, des sociétés cédées lors de la période en cours ou de la période comparable.La marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence correspond au résultat opérationnel avant autres produits et charges.Le résultat net part du Groupe hors éléments non récurrents correspond au résultat net part du Groupe retraité des autres produits et charges nets d’impôts et des produits et charges non récurrents nets d’impôts inclus dans la marge opérationnelle, y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence.Le ROCE, ou la rentabilité des capitaux employés, correspond à la marge opérationnelle (y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence) rapportée aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), hors goodwill.Le ROA, ou la rentabilité des actifs, correspond au résultat opérationnel rapporté aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), goodwill inclus.L'EBITDA correspond (i) à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence.Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles, après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes, des remboursements du principal locatif et après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles.Le cash flow net correspond au cash flow libre après prise en compte (i) des flux d'investissement relatifs aux acquisitions et cessions de participations et à la variation de certains éléments inscrits en actifs financiers non courants, (ii) des flux sur opérations de financement relatifs aux dividendes versés, aux ventes (rachats) d’actions propres, aux intérêts financiers versés et reçus, et aux rachats de participations sans prise de contrôle et (iii) de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes.L’endettement financier net comprend l’ensemble des dettes financières à long terme, les dettes liées aux options de vente accordées aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle, les crédits à court terme et découverts bancaires sous déduction des prêts et autres actifs financiers à long terme, de la trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que la juste valeur des instruments dérivés sur risque de change et sur risque de taux associés à l'un de ces éléments. Déclaration « Safe Harbor »Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document de référence, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 29 mars 2019 (sous le numéro D.19-0224).La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document. * * * (1) Cf Glossaire financier page 16.(2) Valeo a annoncé son désengagement de l’activité Commandes sous volant (TCM) le 24 octobre 2019.(3) Hors la quote part dans les résultats des sociétés mises en équivalence.(4) Produits ou technologies produits en série depuis moins de trois ans, incluant Valeo Siemens eAutomotive.(5) Hors activité commandes sous volant.(6) Hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence et hors activité commandes sous volant.(7) A la date du communiqué, les comptes consolidés de l’exercice 2019 ont été audités et certifiés sans réserve par les Commissaires aux Comptes.(8) Hors activité commandes sous volant et impact de la grève chez General Motors.(9) Hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence, hors activité commandes sous volant et hors impact de la grève chez General Motors. Pièce jointe * Communique de presse resultats 2019

  • Globe Newswire

    Valeo journée Investisseur du 10 décembre

    JOURNÉE INVESTISSEURS VALEO 2019 ·Position de leader dans l’électrification et l’ADAS grâce aux 12 nouvelles plateformes technologiques clés·Forte augmentation de son contenu moyen par véhicule·Surperformance de 5 points environ dans un marché automobile difficile·Augmentation de l’EBITDA à 15 % du chiffre d’affaires en 2022 ·Doublement de la génération de cash flow libre sur la période 2020-2022 vs 2017-2019, à un niveau compris entre 1,3 et 1,5 milliard d’eurosPARIS, le 9 décembre 2019 – Lors de la journée investisseur du 10 décembre, les membres de la Direction de Valeo expliqueront la transformation réussie du Groupe et présenteront les 12 nouvelles plateformes technologiques clés qui permettent de renforcer son leadership dans les domaines de l’électrification et de l’ADAS. Ils décriront également les opportunités de croissance résultant de la forte augmentation du contenu moyen par véhicule, l’organisation et l’efficacité opérationnelle du Groupe ainsi que les objectifs financiers à horizon 2022. Enfin, les deux Pôles d’activité Systèmes de Propulsion et Systèmes de Confort et d’Aide à la conduite, présenteront leurs nouvelles plateformes technologiques, leur positionnement concurrentiel, leur positionnement sur la chaîne de valeur ainsi que leurs principaux succès commerciaux.Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, déclare : « En 2017, nous avions annoncé clairement notre stratégie d’innovation et notre volonté d’investir de façon significative dans de nouvelles plateformes technologiques. Ces investissements - que nous avons poursuivis malgré un marché automobile en retournement - sont maintenant réalisés : ils nous ont permis de transformer en profondeur notre portefeuille de produits et de renforcer notre position de leader dans l’électrification et l’ADAS, les deux segments du marché automobile qui connaîtront la plus forte croissance dans les années à venir.   Ces plateformes technologiques nous confèrent un avantage compétitif en créant d’importantes barrières à l’entrée. Elles nous permettront d’augmenter significativement notre contenu moyen par véhicule et renforceront notre résilience dans un marché incertain, tout en réduisant nos dépenses de R&D et nos investissements en pourcentage de chiffre d’affaires. D’ici 2022, nous visons une surperformance de 5 points par rapport au marché automobile, une amélioration de nos marges ainsi qu’un doublement de notre génération de cash flow libre. »     Ambitions et objectifs L’industrie automobile fait face à 3 révolutions majeures : * l’électrification des motorisations ; * l’assistance à la conduite (ADAS) et la voiture autonome ; * la mobilité digitale.Ces révolutions qui nécessitent des investissements massifs, assureront une forte croissance aux acteurs qui auront fait les bons choix stratégiques et auront su développer les technologies et les gammes de produits adaptées à l’évolution du marché.La stratégie de Valeo initiée depuis plusieurs années et présentée dès 2017, consiste à positionner le Groupe comme le leader sur ces segments de marché qui connaîtront une forte croissance dans les années à venir.Ainsi, Valeo : * s’est progressivement retiré du marché du diesel qui ne représente plus qu’environ 1% de son chiffre d’affaires ; * se positionne comme le leader dans le domaine de l’électrification des motorisations, aussi bien pour le 48 volts que pour les solutions électriques « Haut Voltage » à travers sa co-entreprise avec Siemens, Valeo Siemens eAutomotive ;  * renforce sa position de leader sur le marché de l'assistance à la conduite, en élargissant sa gamme de produits.Pour ce faire, Valeo a développé 12 nouvelles plateformes technologiques clés, qui sont d’ores et déjà opérationnelles, et permettent dès 2019 d’accompagner le lancement de véhicules phares de certains de ses clients, en augmentant significativement son contenu moyen par véhicule.Ces plateformes technologiques constituent, grâce à l’avantage compétitif qu’elles procurent, un moteur de croissance à deux chiffres pour chacune des technologies concernées, mais également le levier - grâce à une offre de produits standardisés et aux économies d’échelle générées - qui permettra à Valeo d’augmenter sa génération de cash en améliorant sa profitabilité, en réduisant ses coûts de recherche et développement et ses investissements.Dans un environnement plus difficile qu’escompté, notamment en 2019, avec une production automobile inférieure de 11,4 % par rapport aux hypothèses retenues lors du précédent plan, Valeo entend combiner ainsi croissance et résilience et se focaliser sur l’amélioration de sa profitabilité et de sa génération de cash flow libre d’ici 2022.Sur la période 2020 / 2022, le Groupe ambitionne, une croissance organique de son chiffre d’affaires de 5 points environ au-delà de celle de la production automobile mondiale.Le Groupe entend, en outre, bénéficier de sa croissance organique et de l'optimisation de ses coûts de recherche et développement et de ses investissements grâce à l'exploitation de ses plateformes technologiques. Valeo compte ainsi améliorer sa profitabilité et porter sa marge d’EBITDA à plus de 15 % de son chiffre d’affaires en 2022, à comparer au taux de marge d’EBITDA de 12,6 % en 2018.Grâce à l’augmentation attendue de l’EBITDA assortie d'une gestion stricte de ses investissements, Valeo ambitionne d’accroître sa génération de cash flow libre sur la période 2020-2022, à un niveau compris entre 1,3 et 1,5 milliard d’euros, équivalent à un doublement par rapport à la période 2017-2019. Cette augmentation permettra ainsi au Groupe de poursuivre sa politique de versement du dividende, de soutenir la croissance de Valeo Siemens eAutomotive et de réduire son endettement financier net.Valeo présentera également les nouveaux objectifs de sa co-entreprise Valeo Siemens eAutomotive (VSeA) qui se place comme un acteur majeur dans le domaine de l’électrification « Haut Voltage » : * un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros en 2022, supérieur à 2 milliards d’euros en 2024 ; * un EBITDA à 8 % du chiffre d’affaires en 2022, supérieure à 12 % en 2024 et ; * un cash flow libre à l’équilibre en 2022.Ces objectifs sont établis sur la base des estimations de production automobile publiées par IHS (16 novembre 2019). Les conséquences d’un scénario de production automobile plus pessimiste seront également présentées.Valeo ré-affirme son ambition de croissance et de création de valeur en lien avec les transformations de la mobilité et son engagement en faveur du développement durable. À ce titre, le Groupe est reconnu par les principales agences d'évaluation extra-financières (MSCI, RobecoSAM et CDP) comme l'un des leaders mondiaux au sein du secteur des équipementiers automobile.Un webcast aura lieu le 10 décembre à partir de 11h (heure de Paris,) qui pourra être suivi sur le site internet de Valeo : www.valeo.com. Prochain rendez-vousRésultats annuels 2019 : le 20 février 2020Glossaire financier * L'EBITDA correspond à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence. * Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles, après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes et après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles.Déclaration « Safe Harbor »Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document de référence, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 29 mars 2019 (sous le numéro D.19-0224).La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document.Valeo est un équipementier automobile, partenaire de tous les constructeurs dans le monde. Entreprise technologique, Valeo propose des systèmes et équipements innovants permettant la réduction des émissions de CO2 et le développement de la conduite intuitive. Le Groupe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19,1 milliards d’euros et a consacré 13 % de son chiffre d’affaires première monte à la recherche et au développement. Valeo emploie, au 30 septembre 2019, 115 520 collaborateurs dans 33 pays, dans 189 sites de production, 20 centres de recherche, 39 centres de développement et 15 plates-formes de distribution. Valeo est coté à la Bourse de Paris.     Pièce jointe * CP Investor Day v finale FRF

  • Globe Newswire

    Hausse de 8 % du chiffre d’affaires à 4 772 millions d’euros, Surperformance de 8 points par rapport à la production automobile

    Hausse de 8 % du chiffre d’affaires à 4 772 millions d’eurosSurperformance de 8 points par rapport à la production automobileConfirmation de la guidance hors impact ponctuel de la grève chez General Motors aux Etats-UnisJacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré : « Conformément à nos prévisions, notre surperformance s’est accélérée au troisième trimestre, dans tous nos Pôles d’activité et dans toutes les régions de production y compris en Chine. Cette accélération résulte d’un mix clients et produits redevenu favorable et de l’entrée progressive en production de contrats dans les domaines des caméras, des systèmes liés à l’électrification et de l’éclairage. Dans la continuité du plan d’actions engagé au premier semestre, nous poursuivons la mise en œuvre du programme de réduction de nos coûts de plus de 100 millions d’euros et nous portons la réduction de nos investissements à environ 200 millions d’euros. Cela contribuera à l’amélioration de notre marge opérationnelle et à la génération de cash flow libre au second semestre. Nous confirmons notre guidance hors impact de la grève chez General Motors. »       Au cours du 1er trimestre 2019PARIS, le 24 octobre 2019. Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 4 772 millions d’euros au 3ème trimestre, en hausse de 8 % (publié) et de 6 % à périmètre et taux de change constants (1).Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 4 046 millions d’euros. Il est en hausse de 7 % (publié) et de 5% à périmètre et taux de change constants  (1), ce qui équivaut à une surperformance de 8 points, en accélération au 3ème trimestre (3 points au 1er trimestre et 4 points au 2ème trimestre).  Tous les Pôles d’activité surperforment le marché, bénéficiant de la mise en production de nombreuses innovations à fort contenu technologique (caméras et autres produits liés à l’ADAS, systèmes liés à l’électrification et systèmes d’éclairage), notamment en Europe, en Chine et en Amérique du Nord, régions dans lesquelles la surperformance s’accélère. Par ailleurs, Valeo continue de bénéficier d’une répartition équilibrée de ses activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients constructeurs.Le chiffre d’affaires du marché du remplacement est en baisse de 3 % à périmètre et taux de change constants (1), du fait du ralentissement des affaires en Europe et de la fermeture des activités en Iran.Les ventes « divers » incluant les ventes d’outillages, progressent fortement (+ 46 %) confortant le scénario d’une poursuite au 4ème trimestre, d’une surperformance supérieure à celle du premier semestre.Au cours des 9 premiers mois, le chiffre d’affaires consolidé s’élève 14 548 millions d’euros et le chiffre d’affaires première monte (12 266 millions d’euros) affiche une baisse de 1 % à périmètre et taux de change constants (1), soit une performance supérieure de 5 points à celle de la production automobile.Perspectives 2019 : Valeo réitère ses objectifs 2019, hors impact ponctuel de la grève chez General Motors, dans un contexte de baisse de 6 % de la production automobile (contre - 4 % envisagés précédemment) : * l’accélération de la surperformance au cours de l’année, tirée notamment par la mise en production de projets dans les domaines des caméras, des systèmes liés à l’électrification et de l’éclairage ; * la poursuite de la mise en œuvre du programme annoncé en février, portant sur une réduction de plus de 100 millions d’euros des coûts et une réduction d’environ 200 millions d’euros  des investissements (contre plus de 100 millions d’euros précédemment), dont l’impact est attendu principalement au second semestre ; * une croissance de l’EBITDA en valeur ; * une marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (en % du chiffre d’affaires) comprise entre 5,8 % et 6,5 %, hors impact ponctuel de la grève chez General Motors en Amérique du Nord ; * la ligne « quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence » dont l’impact sur le compte de résultat de Valeo devrait être du même ordre de grandeur (en millions d’euros) au second semestre qu’au premier semestre, dû à la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive et à l’environnement difficile en Chine ; * une poursuite de la génération de cash flow libre au second semestre.Le coût ponctuel des grèves chez General Motors, est estimé à ce jour à environ 160 millions d’euros de chiffre d’affaires et environ 50 millions d’euros de marge opérationnelle.Activité « commandes sous volant »Dans le cadre de la revue régulière de ses activités, le Groupe a décidé de se désengager de l’activité de sa ligne de produits « commandes sous volant », pour laquelle il ne prendra plus de nouvelle commande.Nomination de Gilles Michel en qualité d’Administrateur Référent de ValeoLe Conseil d’administration de Valeo a décidé à l'unanimité de nommer Gilles Michel en qualité d’administrateur référent de Valeo pour la durée de son mandat d'administrateur restant à courir (Assemblée Générale appelée à statuer sur les comptes de l’exercice se terminant au 31 décembre 2021) en remplacement de Georges Pauget. À ce titre, Gilles Michel sera investi des pouvoirs les plus étendus pour accomplir sa mission.Par ailleurs, Gilles Michel remplace Georges Pauget en qualité de Président du Comité des rémunérations et de Président du Comité de gouvernance, nominations et responsabilité sociale d'entreprise.Georges Pauget demeure administrateur de Valeo.Jacques Aschenbroich, au nom du Conseil d’administration, remercie Georges Pauget pour son implication sans faille et le travail de grande qualité fourni dans le cadre de ses fonctions d'administrateur référent et de Président du Comité des rémunérations et de Président du Comité de gouvernance, nominations et responsabilité sociale d'entreprise. Production automobile mondialeProduction automobile (en variation annuelle)1er semestre 20193ème trimestre 2019Janvier – septembre IHS + CPCA*IHS + CPCA*IHS + CPCA* Europe et Afrique\- 5 %  0 %\- 4 % Asie, Moyen-Orient et Océanie\- 10 %\- 6 %\- 9 % dont Chine- 16 %- 6 %- 13 % dont Japon\+ 3 %\+ 7 %\+ 4 % dont Corée du Sud + 1 %- 1 % + 1 % dont Inde\- 7 %\- 20 %\- 12 % Amérique du Nord\- 3 %  0 %\- 2 % Amérique du Sud\- 3 %\- 5 %\- 4 % TOTAL\- 7 %\- 3 %\- 6 % * Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 octobre 2019 – CPCA pour la ChineLa production automobile mondiale est en baisse de 3 % au troisième trimestre compte tenu de la persistance de conditions de marché difficiles en Chine (- 6 %).Evolution du chiffre d’affairesAu 3ème trimestre 2019, le chiffre d’affaires consolidé est en hausse de 8 % (publié) et de 6 % à périmètre et taux de change constants (1).Les variations des taux de change du troisième trimestre ont un impact positif de 2 % en raison, principalement, de l’appréciation du dollar américain et du yen japonais face à l’euro.Les changements de périmètre ont un impact négligeable sur la période.Chiffre d’affaires (en millions d’euros)En % du CA 9 mois 20191er semestre3ème trimestre 20192018Var. à pcc*Var.20192018Var. à pcc*Var. Première monte84 %8 2208 375- 3 %- 2 %4 0463 781+ 5 %\+ 7 % Remplacement10 %1 0051 041- 4 %\- 4 %477482- 3 %\- 1 % Divers6 %551447+ 21 %+ 23 %249171+ 42 %+ 46 % Total100 %9 7769 863\- 2 %\- 1 %4 7724 434\+ 6 %\+ 8 % Chiffre d’affaires (en millions d’euros)En % du CA 9 mois 2019Janvier - Septembre 20192018Var. à pcc*Var. Première monte84 %12 26612 156- 1 %\+ 1 % Remplacement10 %1 4821 523\- 3 %\- 3 % Divers6 %800618+ 27 %+ 29 % Total100 %14 54814 2970  %\+ 2%  * A périmètre et taux de change constants(1)Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 4 046 millions d’euros. Il est en hausse de 7 % (publié) et de 5 % à périmètre et taux de change constants (1) ce qui équivaut à une surperformance de 8 points, en accélération au 3ème trimestre (3 points au 1er trimestre et 4 points au 2ème trimestre).Le chiffre d’affaires du marché du remplacement est en baisse de 3 % à périmètre et taux de change constants (1), du fait du ralentissement des affaires en Europe et de la fermeture des activités en Iran.Les ventes « divers » incluant les ventes d’outillages, progressent fortement (+ 46 %) confortant le scénario d’une poursuite au 4ème trimestre, d’une surperformance supérieure à celle du 1er semestre.Au cours des 9 premiers mois, le chiffre d’affaires consolidé s’élève 14 548 millions d’euros et le chiffre d’affaires première monte (12 266 millions d’euros) affiche une baisse de 1 % à périmètre et taux de change constants (1), soit une performance supérieure de 5 points à celle de la production automobile.Evolution du chiffre d’affaires première monte par région de destinationChiffre d’affaires première monte  (en millions d’euros)1er semestre3ème trimestreJanvier - Septembre  20192018Var. à pcc *Surperf. vs. IHS/ CPCA ** 20192018Var. à pcc *Surperf. vs. IHS/ CPCA **20192018Var. à pcc *Surperf. vs. IHS/ CPCA ** Europe et Afrique4 0254 132- 2 %+ 3 pts1 7951 709\+ 5 %+ 5 pts5 8205 841 0 %+ 4 pts Asie et Moyen-Orient et Océanie2 3812 583- 11 %\- 1 pt1 2861 246- 1 %\+ 5 pts3 6673 829- 7 %\+ 2 pts  ·dont Chine8611 076- 19 %\- 3 pts519488\+ 5 %\+ 11 pts1 380 1 564- 11 %  + 2 pts  ·dont Japon637654\- 8%\- 11 pts325329\- 9%\- 16 pts962983\- 8%\- 12 pts  ·dont Corée du Sud651595\+ 1%\- 1 pt320303\+ 4%\+ 5 pts971898\+ 1%0  pt  ·dont Inde89105\- 15%\- 8 pts4150\- 22%\- 2 pts130155\- 17%\- 5 pts Amérique du Nord16241 462+ 6 %+ 9 pts862731+ 14 %+ 14 pts2 4862 193+ 9 %+ 11 pts Amérique du Sud190198+ 3 %\+ 6 pts10395\+ 9 %\+ 14 pts293293+ 5 %\+ 9 pts TOTAL8 2208 375- 3 %+ 4 pts4 0463 781\+ 5 %+ 8 pts12 26612 156- 1 %+ 5 pts * A périmètre et taux de change constants (1). ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 octobre 2019 – CPCA pour la ChineAu 3ème trimestre 2019, le chiffre d’affaires première monte est en hausse de 5 % à périmètre et taux de change constants, soit une croissance supérieure de 8 points à celle de la production automobile mondiale (estimations IHS/CPCA) : * en Europe (y compris Afrique), (44 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en hausse de 5 %, soit une surperformance de 5 points par rapport à la production automobile grâce aux lancements de production dans les domaines des caméras, des systèmes liés à l’électrification et de l’éclairage. * en Asie (32 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 1%, soit une surperformance de 5 points par rapport à la production automobile : * en Chine, le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en hausse de 5 %, soit une surperformance de 11 points par rapport à celle de la production automobile grâce à des démarrages dans les domaines des caméras et de l’éclairage ;  * au Japon, le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) est en baisse de 9 % soit une sous performance de 16 points par rapport à la production automobile, principalement liée à un mix client défavorable en particulier dans l’activité thermique ; * en Amérique du Nord (21 % du chiffre d’affaires première monte), le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants  (1) est en hausse de 14 %, soit une performance supérieure de 14 points à celle de la production automobile compte tenu des démarrages de production dans les domaines de l’éclairage et des solutions thermiques. * en Amérique du Sud (3 % du chiffre d’affaires première monte),  le chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants (1) s’inscrit en hausse de 9 %, soit une performance supérieure de 14 points à celle de la production automobile. Répartition géographique équilibrée des activités de ValeoL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les quatre principales régions de production, à l’issue des 9 premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2018, se présente comme suit : * hausse de 3 points en Amérique du Nord, à 21 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité du chiffre d’affaires en Europe, à 48 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité du chiffre d’affaires en Amérique du Sud, à 2 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 3 points du chiffre d’affaires en Asie, à 29 % du chiffre d’affaires première monte.Portefeuille clients de Valeo équilibréL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les clients du Groupe, au cours des 9 premiers mois de l’année 2019 par rapport à la même période en 2018, se présente comme suit : * hausse de 1 point de la part des clients allemands, à 31 % du chiffre d’affaires première monte ; * hausse de 1 point de la part des clients américains, à 19 % du chiffre d’affaires première monte ; * stabilité de la part des clients asiatiques, à 32 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 1 point de la part des clients français, à 13 % du chiffre d’affaires première monte.Evolution du chiffre d’affaires par Pôle d’activitéChiffre d’affaires des Pôles d’activité (en millions d’euros)1er semestre3èmetrimestre 20192018Var. CA OEM *Var. CASurperf vs IHS / CPCA **20192018Var. CA OEM *Var. CASurperf vs IHS / CPCA ** Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite1 9381 899- 1 %+ 2 %+ 6 pts967905\+ 5 %\+ 7 %+ 8 pts Systèmes de Propulsion2 5652 664- 4 %- 4 %+ 3 pts1 2491 190\+ 6 %\+ 5 %+ 9 pts Systèmes Thermiques2 3302 341- 4 %- 1 %+ 3 pts1 1301 076\+ 1 %\+ 5 %+ 4 pts Systèmes de Visibilité3 0143 030- 4 %\- 1 %+ 3 pts1 4581 296\+ 8 %\+ 13 %+ 11 pts Chiffre d’affaires des Pôles d’activité (en millions d’euros)Janvier - Septembre 20192018Var. CA OEM *Var. CASurperf vs IHS / CPCA ** Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite2 9052 804\+  1 %+ 4 %+ 7 pts Systèmes de Propulsion3 8143 854- 1 %- 1 %+ 5 pts Systèmes Thermiques3 4603 417- 3 %\+ 1 %+ 3 pts Systèmes de Visibilité4 4724 3260  %\+ 3 %+ 6 pts   * A périmètre et taux de change constants (1).  ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 octobre 2019 - CPCA pour la ChineLa croissance du chiffre d’affaires des Pôles d’activité varie en fonction de leur mix produit, géographique et client et de la part relative du marché du remplacement dans leur activité.Au 3ème trimestre, tous les Pôles d’activité surperforment de manière significative la production automobile : * le Pôle d’activité Systèmes de Visibilité enregistre la surperformance la plus importante (+ 11 points), compte tenu des démarrages de production en Amérique du Nord avec des clients américains dans le domaine de l’éclairage et une légère amélioration de l’activité en Europe et en Chine ; * le Pôle d’activité Systèmes de Propulsion enregistre une surperformance de 9 points grâce principalement à des lancements dans le domaine de l’électrification de la chaine de traction, essentiellement en Europe ; * la surperformance du chiffre d’affaires première monte du Pôle d’activité Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite (+ 8 points) est tirée par les nombreux lancements en Europe, notamment dans le domaine de la caméra frontale auprès de clients allemands et français et un mix clients favorable en Chine ; * La surperformance de 4 points du Pôle d’activité Systèmes Thermiques est imputable principalement à un mix clients défavorable en Asie notamment auprès de Nissan et Subaru au Japon. En Europe et en Amérique du Nord, le Pôle d’activité bénéficie de démarrages en production avec respectivement des clients français et américains.Faits marquants En octobre 2019, Valeo et Dana Incorporated annoncent avoir mis en place une collaboration à l’échelle mondiale portant sur la commercialisation de systèmes complets de transmission en 48 V pour véhicules hybrides et électriques. Les premiers d’entre eux arriveront sur le marché début 2020 sur des voitures fabriquées en série par un constructeur européen majeur.Cette nouvelle offre vient renforcer le positionnement stratégique de Valeo dans le domaine du 48 volts ; elle vise à l’électrification complète de véhicules légers – véhicules urbains à 3 roues et 4 roues – ou à l’hybridation de véhicules jusqu’à 2,5 tonnes, sous la forme d’un système composé d’un moteur électrique et d’un onduleur fournis par Valeo et du système de transmission électrique Spicer® Electrified™ mis au point par Dana.En avril 2019, pour la troisième année consécutive, Valeo arrive en tête du palmarès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) avec 1 355 brevets publiés en 2018 (contre 1 110 en 2017), confortant sa place d’entreprise la plus innovante de France. Valeo s’est également classée comme la première entreprise française déposante de brevets à l’Office Européen des Brevets (OEB), avec 784 brevets déposés en 2018 (18ème mondial). Ces deux classements soulignent la volonté de Valeo de protéger son innovation, pierre angulaire de sa stratégie.En janvier 2019, Valeo conclut un partenariat stratégique avec Meituan pour les véhicules de livraison autonomes. Valeo annonce avoir conclu un accord de coopération stratégique dans le domaine de la livraison autonome du dernier kilomètre avec Meituan, première plateforme chinoise d'e-commerce pour les services de livraison de repas à domicile. Les deux parties associeront leurs efforts pour concevoir des véhicules autonomes assurant la livraison du dernier kilomètre.En janvier 2019, lors de sa sixième participation consécutive au salon du CES de Las Vegas, Valeo présente :\- Une expérimentation dans les rues de Las Vegas de son véhicule Valeo Drive4U, première voiture autonome uniquement équipée de capteurs Valeo déjà produits en série (ultra-sons, caméras, lasers, radars, LiDARs), et d'l’intelligence artificielle ;- Valeo Drive4U® Remote qui permet le contrôle à distance d’un véhicule autonome dans des moments où une assistance se révèle nécessaire (voire obligatoire) ;- Valeo Voyage XR capable de faire entrer virtuellement une personne - basée en un lieu fixe - à bord du véhicule autonome pendant son trajet. Sur la base de cette innovation, Valeo a conçu une forme nouvelle de communication autorisant un voyageur « immobile », muni d’un casque de réalité virtuelle, à se télétransporter dans une automobile en mouvement ;- Valeo XtraVue Trailer qui consiste à rendre invisible une remorque ou une caravane dans le rétroviseur du véhicule tractant l’attelage ;- Valeo PictureBeam Monolithic, système d’éclairage de haute définition, fruit d’un partenariat entre Valeo et CREE, leader américain dans la fabrication de LEDs. Le dispositif génère un faisceau de haute définition sur la route, sans ne jamais éblouir les autres usagers et projette des informations et des images sur la chaussée.Prochain rendez-vousRésultats annuels 2019 : le 20 février 2020. Glossaire financier * À périmètre et taux de change constants (ou à pcc) : l'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d’affaires de la période en cours le taux de change de la période précédente. L'effet périmètre se calcule en (i) éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours, des sociétés acquises au cours de la période, (ii) en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine des sociétés acquises au cours de la période précédente, (iii) en éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours et sur la période comparable, des sociétés cédées lors de la période en cours ou de la période comparable. * La marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence correspond au résultat opérationnel avant autres produits et charges. * L'EBITDA correspond (i) à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence. * Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles, après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes et après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles.Déclaration « Safe Harbor » Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document de référence, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 29 mars 2019 (sous le numéro D.19-0224).La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document. Valeo est un équipementier automobile, partenaire de tous les constructeurs dans le monde. Entreprise technologique, Valeo propose des systèmes et équipements innovants permettant la réduction des émissions de CO2 et le développement de la conduite intuitive. Le Groupe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19,1 milliards d’euros et a consacré 13 % de son chiffre d’affaires première monte à la recherche et au développement. Valeo emploie, au 30  septembre 2019, 115 520 collaborateurs dans 33 pays, dans 189 sites de production, 20 centres de recherche, 39 centres de développement et 15 plates-formes de distribution. Valeo est coté la Bourse de Paris.      * * * 1 Cf. Glossaire financier Pièce jointe * CP Chiffre d'affaires T3 2019

  • Globe Newswire

    Valeo maintient le cap et confirme ses objectifs 2019

    Valeo maintient le cap et confirme ses objectifs 2019Surperformance de 4 points par rapport à la production automobile, en accélération au cours du semestreMarge opérationnelle (1) de 514 millions d’euros, soit 5,3 % du chiffre d’affaires, en augmentation de 0,5 point par rapport au deuxième semestre 2018Résultat net (2) de 162 millions d’euros, soit 1,7 % du chiffre d’affaires, après prise en compte de charges exceptionnelles de 30 millions d’eurosGénération de cash flow libre (2) de 237 millions d’euros, en augmentation de 90 % par rapport au deuxième semestre 2018, correspondant à un cash conversion rate (2) de 19 %Prises de commandes (2) de 11,1 milliards d’euros, équivalent à 1,3 fois les ventes première monte.Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré :  « Dans un marché automobile en baisse de 7 % au premier semestre, nous avons démontré notre capacité à accélérer notre surperformance, qui est de 4 points et à améliorer notre rentabilité après le point bas enregistré au second semestre 2018. Malgré une baisse globale du marché de l’ordre de 4 % en 2019, l’ensemble des actions lancées pour réduire structurellement nos coûts et nos investissements nous permet de confirmer notre objectif de marge opérationnelle (hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence), ce qui implique une marge opérationnelle au moins égale à 6,3 % au second semestre et la poursuite de la génération de cash flow libre. Valeo confirme ainsi le renforcement de son positionnement stratégique sur les segments à forte croissance et le financement de sa politique de dividendes.»Paris, le 24 juillet 2019, le chiffre d’affaires consolidé de Valeo s’élève à 9 776 millions d’euros sur le semestre, en retrait de 1 % par rapport à la même période en 2018.Le chiffre d’affaires première monte s’établit à 8 220 millions d’euros. Il est en baisse de 3 % à périmètre et taux de change constants (2) ce qui équivaut à une surperformance de 4 points par rapport à la production automobile mondiale. La surperformance s’accélère au cours du semestre (+ 3 points au 1er trimestre, + 4 points au 2ème trimestre). Le chiffre d’affaires, est en particulier, affecté par la forte baisse de la production automobile en Chine qui est de - 16 % (estimation IHS/CPCA (3)) sur le premier semestre.Tous les Pôles d’activité surperforment le marché, bénéficiant de la mise en production de nombreuses innovations à fort contenu technologique (caméras et autres produits liés à l’ADAS, systèmes électriques et systèmes d’éclairage LED), notamment en Europe et en Amérique du Nord, régions dans lesquelles la surperformance accélère par rapport au second semestre 2018 (en Europe, la surperformance passe de 1 point au second semestre 2018 à 3 points au premier semestre 2019, et en Amérique du Nord, elle passe de 3 points à 9 points). Valeo continue de bénéficier d’une répartition équilibrée de ses activités entre les principales régions de production automobile et les principaux clients constructeurs.Le chiffre d’affaires du marché du remplacement, en baisse de 4 % à périmètre et taux de change constants (2), pâtit du ralentissement des affaires en Chine, en Europe et en Turquie et de la fermeture de ses activités en Iran.Les ventes « divers » incluant les ventes d’outillages, progressent fortement (+ 23 %) confortant le scénario d’une amélioration progressive de la surperformance au cours de l’année.Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable, Valeo a poursuivi la mise en œuvre du plan de réduction de ses coûts et de ses investissements, qui s’est traduit par une baisse en pourcentage de chiffre d’affaires, de ses coûts administratifs et commerciaux (- 0,1 point à 4,7 % du chiffre d’affaires) et par une baisse de ses frais de recherche et développement en pourcentage de chiffre d’affaires de 0,5 point par rapport au second semestre 2018, qui répondent aux défis de l’électrification de la chaîne de traction et du véhicule autonome et connecté.Ainsi, malgré la faiblesse de la production automobile, en baisse de 7 % sur la période, Valeo a enregistré une marge opérationnelle (1) (hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence) de 514 millions d’euros, soit 5,3 % de son chiffre d'affaires, en augmentation de 0,5 point par rapport au second semestre 2018.La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à - 107 millions d’euros au cours du semestre. Elle tient compte de la moindre rentabilité des filiales chinoises ainsi que de la quote-part de la perte enregistrée par Valeo Siemens eAutomotive qui supporte les dépenses nécessaires au développement de son carnet de commandes.Après prise en compte des autres produits et charges pour un montant de 30 millions d’euros, du coût de l’endettement financier net de 37 millions d’euros et d’un taux effectif d’imposition de 29,3 %, (respectivement 38 millions d’euros, 34 millions d’euros et 40,4 % sur le second semestre 2018), le résultat net part du Groupe (1)  s’élève à 162 millions d’euros, soit 1,7 % du chiffre d'affaires, en augmentation de 0,7 point par rapport au second semestre 2018.L’EBITDA (1) s’établit à 1 218 millions d’euros, soit 12,5 % du chiffre d'affaires, en augmentation de 1 point par rapport au second semestre 2018 et ce, après prise en compte de l’impact d’IFRS 16 (+ 0,4 point).La génération de cash flow libre (1) s’élève à 237 millions d’euros correspondant à un cash conversion rate (1) de 19 %. Elle résulte principalement de la diminution du besoin en fonds de roulement, qui contribue positivement à la génération de cash flow libre à hauteur de 262 millions d’euros et du contrôle des flux d’investissement d’immobilisations corporelles à 598 millions d’euros, en baisse de 10 % par rapport au second semestre 2018.L’endettement financier (1) net s’élève à 2 877 millions d’euros au 30 juin 2019 (ratio de « leverage » de 1,26 et ratio de « gearing » de 64 %), en hausse de 629 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2018, après la prise en compte du paiement des dividendes (330 millions d’euros) et de l’impact de la norme IFRS 16 (442 millions d’euros).Au 1er semestre, les prises de commandes (1) atteignent un montant total de 11,1 milliards d’euros, dont 42 % d’innovations soit 1,3 fois les ventes premières monte.PerspectivesGrâce à la mise en œuvre du programme de réduction des coûts et des investissements, à l’évolution favorable du prix des matières premières et à l’entrée en production de nouveaux contrats, Valeo confirme sa guidance malgré la baisse du marché automobile en 2019 plus forte que prévue qui devrait être de l’ordre de 4 % (contre - 1 à 0 % précédemment) : * une surperformance supérieure à celle du second semestre 2018, en augmentation progressive au cours de l’année, tirée notamment par la mise en production de projets dans les domaines des caméras, des systèmes électriques et de transmission, et de l’éclairage ; * la poursuite de la mise en œuvre du programme annoncé en février, portant sur une réduction de plus de 100 millions d’euros des coûts et une réduction de plus de 100 millions d’euros des investissements, dont l’impact est attendu principalement au second semestre ; * une croissance de l’EBITDA (3) en valeur ; * une marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (en % du chiffre d’affaires) comprise entre 5,8 % et 6,5 %, en fonction de l’évolution de la production automobile et de l’évolution des prix des matières premières et des composants électroniques ;                          En outre, Valeo se fixe pour objectif une poursuite de la génération de cash flow libre (1) au second semestre.Enfin, la ligne « quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence » devrait avoir un impact sur le compte de résultat de Valeo, du même ordre de grandeur (en millions d’euros) au second semestre qu’au premier semestre, dû à la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive et à la faiblesse de l’activité des filiales chinoises. Les résultats du 1er semestre 2019 ci-dessous sont établis en application des normes IFRS :  1er semestre 20192nd semestre 2018Variation1er semestre 2018 Prises de commandes ([4]) Valeo (hors Valeo Siemens eAutomotive)(en md€)11,110,2na14,0        Chiffre d’affaires(en m€)9 7769 261+ 6 %9 863 Chiffre d’affaires 1ère monte(en m€)8 2207 771\+ 6 %8 375        Marge brute(en m€)1 7541 676\+ 5 %1 998  (en % du CA)17,9 %18,1 %\- 0,2 pt20,3 % Frais de R&D(en m€)(785)(786)- 0,1 %(774)  (en % du CA)8 %8,5 %\- 0,5 pt 7,8 % Frais commerciaux et administratifs(en m€)(455)(442)+ 3 %(469)  (en % du CA)4,7 % 4,8 %\- 0,1 pt 4,8 % Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)514448\+ 15 %755  (en % du CA)5,3 %4,8 %+ 0,5 pt7,7 % Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)(107)(83)\- 29 %(28)  (en % du CA)1,1 %0,9 %- 0,2 pt0,3 % Marge opérationnelle (1) y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)407365\+ 12 %727  (en % du CA)4,2 %3,9 %+ 0,3 pt7,4 % Résultat net part du Groupe (1)(en m€)16293\+ 74 %453  (en % du CA)1,7 %1,0 %+ 0,7 pt4,6 % Résultat net de base par action(en euros)0,680,39\+ 74 %1,91 Résultat net hors éléments non récurrents(en m€)192136\+ 41 %463  (en % du CA)1,9 %1,5 %\+ 0,4 pt4,7 % Résultat net de base par action hors éléments non récurrents(en €)0,800,55\+ 45 %1,95        ROCE (1) 12 %19 %na26 % ROA (1) 8 %12 %na17 %        EBITDA (1)   (en m€)1 2181 069\+ 14 %1 341 (en % du CA)12,5 %11,5 %\+ 1 pt13,6 % Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel *(en m€)262228na(141) Flux d’investissements corporels et incorporels(en m€)(998)(1 030)\- 3 %(995) Cash flow libre (1) **(en m€)237125\+ 90 %36 Cash conversion rate (1) 19 %12 %na3 % Endettement financier net incluant l’impact IFRS 16 (1) (en m€)2 8772 248\+ 629m€2 291 * Variation du besoin en fonds de roulement neutralisée de la variation des cessions de créances clients non récurrentes pour un montant de - 6 millions d'euros au 1er semestre 2019 et + 10 millions d'euros au 1er semestre 2018. ** Compte tenu de la prise en compte de l’application d’IFRS 16 dans la définition du cash flow libre afin d’y intégrer le remboursement du principal du passif locatif, l’impact de la norme sur cet indicateur est marginal, de l’ordre de 5 millions d’euros..Évolution de la production automobile mondialeAu 1er semestre 2019, la production automobile est, selon IHS / CPCA(5), en baisse de 7 % par rapport au 1er semestre 2018.La production automobile pâtit de la chute de l’activité en Chine (- 16 %) et d’une baisse de la production en Europe (- 5 %) et en Amérique du Nord (- 3 %).Production automobile2ème trimestre1er semestre  (en variation annuelle)IHS + CPCA*IHS + CPCA* Europe et Afrique- 6 %- 5 % Asie, Moyen-Orient et Océanie- 11 %- 10 % dont Chine- 19 %- 16 % dont Japon+ 6 %+ 3 % dont Corée du Sud+ 3 %+ 1 % dont Inde- 12 %- 7 % Amérique du Nord- 2 %\- 3 % Amérique du Sud- 2 %- 3 % TOTAL- 8 %- 7 %                       * Estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2019 – CPCA pour la Chine.Évolution du chiffre d’affairesAu 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires est en baisse de 2 %, à périmètre et taux de change constants ([6]).Les variations des taux de change du semestre ont un impact positif de 1,7 % en raison, principalement, de l’appréciation du dollar américain et du yen japonais face à l’euro.Les changements de périmètre ont un impact négatif de 0,3 % suite à la cession de l’activité actionneurs hydrauliques passifs finalisée le 31 mars 2018.Chiffre d’affaires (en millions d’euros)En % du CA total S1-20192ème trimestre1er semestre 20192018Var. à pcc*Var.20192018Var. à pcc*Var. Première monte84 %4 0994 221- 4 %- 3 %8 2208 375- 3 %- 2 % Remplacement10 %504518- 4 %\- 3 %1 0051 041- 4 %\- 4 % Divers6 %332243+ 35 %+ 37 %551447+ 21 %+ 23 % Total100 %4 9354 982\- 2 %\- 1 %9 7769 863\- 2 %\- 1 % * A périmètre et taux de change constants (2).Au 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires première monte est en baisse de 3 % à périmètre et taux de change constants ce qui équivaut à une surperformance de 4 points par rapport à la production automobile mondiale. La surperformance est en accélération au cours du 1er semestre (+ 3 points au 1er trimestre, + 4 points au 2ème trimestre), soutenue par l’entrée en production d’innovations à fort contenu technologique.Le chiffre d’affaires sur le marché du remplacement enregistre une baisse de 4 % à périmètre et taux de change constants. Il pâtit du ralentissement des affaires en Chine, en Europe et en Turquie et de la fermeture de ses activités en Iran.Le chiffre d’affaires « Divers », (6 % du chiffre d’affaires total) affiche une hausse de 21 % à périmètre et taux de change constants liée principalement à la vente d’outillages.Évolution du chiffre d’affaires première monte par régionChiffre d’affaires première monte2ème trimestre1er semestre (par destination, en millions d’euros)20192018Var. à pcc*Surperf. vs. IHS / CPCA**20192018Var. à pcc*Surperf. vs. IHS / CPCA** Europe et Afrique1 9962 060- 3 %+ 3 pts4 0254 132- 2 %+ 3 pts Asie, Moyen-Orient et Océanie1 1931 320- 12 %- 1 pt2 3812 583- 11 %- 1 pt Dont Chine411550- 22 %0 pt8611 076- 19 %- 3 pts Dont Japon306320- 9 %- 15 pts637654- 8 %\- 11 pts Dont Corée du Sud365321+ 2 %- 6 pts651595+ 1 %- 1 pt Dont Inde4253- 22 %- 10 pts89105- 15 %\- 8 pts Amérique du Nord812745\+ 6 %+ 8 pts1 6241 462+ 6 % + 9 pts Amérique du Sud9896+ 8 %+ 10 pts190198+ 3 %+ 6 pts TOTAL4 0994 221- 4 %+ 4 pts8 2208 375- 3 %+ 4 pts * A périmètre et taux de change constants ([7]).                ** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2019 – CPCA (2) pour la Chine.Au 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires première monte, en baisse de 3 % à périmètre et taux de change constants (1), affiche une surperformance de 4 points par rapport à la production automobile mondiale telle qu’estimée par IHS et CPCA : * en Europe (y compris Afrique), le chiffre d’affaires première monte (à périmètre et taux de change constants) affiche une baisse de 2 %, soit une surperformance de 3 points par rapport à la production automobile (estimation IHS) ; l’activité en Europe enregistre une accélération de la surperformance (3 points au 1er semestre 2019 contre 1 point au 2ème semestre 2018), bénéficiant de l’entrée en production de plusieurs projets notamment dans les systèmes de Propulsion, les caméras et autres capteurs liés à l’ADAS et les systèmes d’éclairage LED ; * en Chine, le chiffre d’affaires première monte (à périmètre et taux de change constants) est en baisse de 19 %, soit une performance 3 points inférieure à celle de la production automobile (estimation CPCA) ; il affiche une performance en ligne avec celle du marché au deuxième trimestre ; * au Japon, le chiffre d’affaires première monte (à périmètre et taux de change constants) est en baisse de 8 %, soit une performance inférieure de 11 points à celle de la production automobile (estimation IHS) liée à l’exposition du Groupe auprès de Nissan et Subaru ; * en Amérique du Nord, le chiffre d’affaires première monte (à périmètre et taux de change constants) est en hausse de 6 %, soit une surperformance de 9 points par rapport à celle de la production automobile (estimation IHS), en forte accélération par rapport au second semestre 2018 (+ 3 points), soutenue par la vigueur de l’ensemble des activités, en particulier Éclairage, Thermique et Vision (caméras) ; * en Amérique du Sud, le chiffre d’affaires première monte (à périmètre et taux de change constants) s’inscrit en hausse de 3 %, soit une performance supérieure de 6 points à celle de la production automobile (estimation IHS). Répartition géographique équilibrée des activités de ValeoL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les quatre principales régions de production au cours du 1er semestre 2019 par rapport à la même période en 2018 se présente comme suit : * hausse de 3 points en Amérique du Nord, à 20 % du chiffre d’affaires première monte ; * stable en Europe, à 49 % du chiffre d’affaires première monte ; * stable en Amérique du Sud, à 2 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 3 points en Asie, à 29 % du chiffre d’affaires première monte.Portefeuille clients de Valeo équilibréL’évolution de la répartition du chiffre d’affaires première monte entre les clients du Groupe au cours du 1er semestre 2019 par rapport à la même période en 2018 se présente comme suit : * hausse de 2 points de la part des clients américains, à 19 % du chiffre d’affaires première monte ; * hausse de 1 point de la part des clients allemands, à 31 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 1 point de la part des clients asiatiques à 31 % du chiffre d’affaires première monte ; * baisse de 1 point de la part des clients français, à 14 % du chiffre d’affaires première monte.Évolution du chiffre d’affaires par Pôle d’activitéLe chiffre d’affaires des Pôles d’activité varie en fonction de leur mix produit, géographique et client et de la part relative du marché du remplacement dans leur activité.Chiffre d’affaires des Pôles d’activité * (en millions d’euros)2ème trimestre1er semestre 20192018Var. CA OEM ** Var. CASurperf vs IHS / CPCA ***20192018Var. CA OEM **Var. CASurperf vs IHS / CPCA *** Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite974961- 2 %+ 1 %+ 6 pts1 9381 899- 1 %+ 2 %+ 6 pts Systèmes de Propulsion1 2991 338- 5 %- 3 %+ 3 pts2 5652 664- 4 %- 4 %+ 3 pts Systèmes Thermiques1 1871 201- 5 %- 1 %+ 3 pts2 3302 341- 4 %- 1 %+ 3 pts Systèmes de Visibilité1 5121 516- 4 %0 %+ 4 pts3 0143 030- 4 %- 1 %+ 3 pts * Incluant les ventes intersecteurs. ** À périmètre et taux de change constants  ( [8]).  *** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2019 – CPCA (2) pour la Chine.Le Pôle d’activité Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite affiche une surperformance de 6 points par rapport à la production automobile mondiale (estimations IHS / CPCA), la plus élevée des quatre Pôles d’activité de Valeo. La croissance du Pôle est soutenue par le dynamisme des ventes de capteurs et de caméras dans le domaine de l’assistance à la conduite.Les Pôles d’activité Systèmes de Propulsion, Systèmes Thermiques et Systèmes de Visibilité affichent une surperformance de leur chiffre d’affaires première monte à périmètre et taux de change constants homogène à 3 points. Marge opérationnelle(9) à 5,3 % du CA (hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence)   1er semestre 2019 2nd semestre 2018Variation1er semestre 2018        Chiffre d’affaires(en m€)9 7769 261\+ 6 %9 863 Marge brute(en m€)1 7541 676+ 5 %1 998  (en % du CA)17,9 %18,1 %- 0,2 pt20,3 % Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence((en m€)514448+ 15 %755  (en % du CA)5,3 %4,8 %+ 0,5 pt7,7 % Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence(en m€)(107)(83)- 29 %(28)  (en % du CA)1,1 % 0,9 %- 0,2 pt0,3 % Marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (1)(en m€)407365+ 12 %727  (en % du CA)4,2 %3,9 %+ 0,3 pt7,4 % Résultat net part du Groupe (1)(en m€))16293+ 74 %453  (en % du CA)1,7 %1,0 %+ 0,7 pt4,6 % La marge brute s’élève à 1 754 millions d’euros, soit 17,9 % du chiffre d’affaires, en baisse de 0,2 point par rapport au second semestre 2018, résultant principalement de : * l’impact de la croissance (+ 0,3 point) comprenant les effets prix, volume et inflation ; * l’amélioration des coûts fixes (+ 0,1 point) ; * l’inefficience opérationnelle (- 0,3 point) ; * la baisse des ventes de R&D (- 0,3 point).Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable, Valeo a poursuivi la mise en œuvre de son plan de réduction des coûts et des investissements, qui s’est traduit par une baisse en pourcentage du chiffre d’affaires de ses coûts administratifs et commerciaux (- 0,1 point à 4,7 % du chiffre d’affaires) et par une baisse de ses frais de recherche et développement en pourcentage du chiffre d’affaires de 0,5 point par rapport au second semestre 2018, à 785 millions d’euros principalement concentrés sur l’électrification de la chaîne de traction et le véhicule autonome et connecté.La marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à 514 millions d’euros, soit 5,3 % du chiffre d’affaires, en hausse de 0,5 point par rapport au second semestre 2018.La quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à - 107 millions d’euros, au cours du semestre. Cette ligne est affectée par la moindre rentabilité des filiales chinoises ainsi que par la quote-part de la perte enregistrée par Valeo Siemens eAutomotive, qui supporte les dépenses nécessaires au développement de son carnet de commandes. Valeo Siemens eAutomotive est également pénalisée par le ralentissement de ses ventes en Chine.La marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence se monte à 407 millions d’euros soit 4,2 % du chiffre d’affaires.Le résultat opérationnel s’élève à 377 millions d’euros, soit 3,9 % du chiffre d’affaires. Il tient compte des autres produits et charges pour un montant global négatif de 30 millions d’euros.Après prise en compte du coût de l’endettement financier net  à 37 millions d’euros, d’un taux effectif d’impôt de 29,3 %, le résultat net part du Groupe s’élève à 162 millions d’euros, soit 1,7 % du chiffre d’affaires en hausse de 0,7 point par rapport au second semestre 2018.La rentabilité des capitaux employés (ROCE (1)) ainsi que et la rentabilité des actifs (ROA (1)) s’établissent respectivement à 12 % et 8 %.EBITDA (10) par Pôle d’activité EBITDA (en millions d’euros et en % du chiffre d’affaires par Pôle d’actitvité)1er semestre 20192nd semestre 2018Variation1er semestre 2018 Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite282245\+ 15 %283 14,6 %13,1 %\+ 1,5 pts14,9 % Systèmes de Propulsion319305\+ 5 %369 12,4 %12,3 %\+ 0,1 pt13,9 % Systèmes Thermiques262207\+ 27 %288 11,2 %9,3 %\+ 1,9 pts12,3 % Systèmes de Visibilité324257\+ 26 %385 10,7 %9,3 %\+ 1,4 pts12,7 % Groupe1 2181 069\+ 14 %1 341 12,5 %11,5 %\+ 1 pt13,6 % Au 1er semestre 2019, l’EBITDA s’établit à 1 218 millions d’euros, soit 12,5 % du chiffre d'affaires, en augmentation de 1 point par rapport au second semestre 2018 et ce, après prise en compte de l’impact de l’IFRS 16 (+  0,4 point).L'ensemble des Pôles d'activité affiche une progression de leur profitabilité par rapport au second semestre 2018.Génération de cash flow libre (1) (En millions d’euros)1er semestre 20192nd semestre 20181er semestre 2018 EBITDA1 2181 0691 341      Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel *262228(141) Coûts sociaux et de restructuration(10)(13)(18) Impôts(152)(129)(138) Provisions pour retraites(1)(34)(1) Remboursements du principal du passif locatif**(46)N/AN/A Autres postes opérationnels(36)34(12) Flux d’investissements corporels et incorporels(998)(1 030)(995)      Cash flow libre (1)**23712536 Cash conversion rate (1)19 %12 %3 %      Frais financiers nets(56)(5)(53) Autres éléments financiers(447)(169)(532)      Cash flow net (1)(266)(49)(549) * Variation du besoin en fonds de roulement neutralisée de la variation des cessions de créances clients non récurrentes pour un montant de - 6 millions d'euros au 1er semestre 2019 et + 10 millions d'euros au 1er semestre 2018. ** Compte tenu de la prise en compte de l’application d’IFRS 16 dans la définition du cash flow libre afin d’y intégrer le remboursement du principal du passif locatif, l’impact de la norme sur cet indicateur est marginal, de l’ordre de 5 millions d’euros.. Au 1er semestre 2019, la génération de cash flow libre (1) s’élève à 237 millions d’euros, résultant principalement : * de la diminution du besoin en fonds de roulement qui contribue positivement à la génération de cash flow libre à hauteur de 262 millions d’euros ; cette diminution résulte notamment de la baisse de l’activité du Groupe en Chine et de la réduction des stocks d’outillages ; * du contrôle des flux d’investissements d’immobilisations corporelles qui s’élèvent à 598 millions d’euros contre 661 millions d’euros au second semestre 2018.En conséquence, la conversion de l’EBITDA ([11]) en cash flow libre (cash conversion rate (1)) s’établit à 19 %.Le cash flow net (1) est négatif à hauteur de 266 millions d’euros, tenant compte : * des frais financiers nets versés de 56 millions d’euros ; * et des flux liés aux autres éléments financiers pour un montant total de 447 millions d’euros dont principalement 330 millions d’euros au titre du paiement des dividendes.Endettement financier net (1) (2)L’endettement financier net est de 2 877 millions d’euros au 30 juin 2019, en hausse de 629 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2018, après la prise en compte du paiement des dividendes et des passifs locatifs reconnus suite à l’application de la norme IFRS 16 dont le solde s’élève à 442 millions d’euros au 30 juin 2019.Après prise en compte de la norme IFRS 16, le ratio de « leverage » (l’endettement financier net rapporté à l’EBITDA) s’établit à 1,26 fois le montant de l’EBITDA et le ratio de « gearing » (endettement financier net rapporté aux capitaux propres hors intérêts minoritaires) à 64 % des capitaux propres.L’échéance moyenne de la dette financière brute à long terme s’établit à 4,1 ans au 30 juin 2019 (contre 4,6 ans au 31 décembre 2018).Prises de commandes (1)Au 1er semestre, les prises de commandes atteignent un montant total de 11,1 milliards d’euros, dont 42 % d’innovations soit 1,3 fois les ventes premières monte.Les prises de commandes de Valeo sont équilibrées entre les différentes régions de production avec en : * Asie, 33 % des prises de commandes ; * Chine, 17 % des prises de commandes dont 24 % auprès des constructeurs chinois locaux ; * Europe (et Afrique), 47 % des prises de commandes ; * Amérique du Nord, 17 % des prises de commandes. Faits marquants En avril 2019, Valeo a été informé du franchissement par Bpifrance du seuil de 5 % de son capital à la suite de l'acquisition d'actions sur le marché. Dans ce contexte, en juin 2019, le Conseil d’administration de Valeo a soutenu favorablement la nomination de Bpifrance au Conseil de Valeo, représentée par Madame Stéphanie Frachet.En juin 2019, l’agence de notation extra-financière ISS ESG a classé Valeo à la première place des entreprises les plus performantes en développement durable au niveau mondial, dans la catégorie équipementiers automobiles (64 entreprises évaluées). ISS ESG a notamment salué la qualité et la diversité du portefeuille de produits Valeo comme, par exemple, le système 48 volts, les solutions de gestion thermique des batteries ou encore les systèmes d’éclairage dernière génération qui contribuent tous à la réduction des émissions de CO2 des véhicules. L’agence de notation a, par ailleurs, souligné la qualité de la gouvernance du Groupe avec un Conseil d’administration composé de membres indépendants, ainsi que des résultats positifs d’une politique transversale de développement durable, prenant en compte les aspects sociaux, sociétaux (chaîne des fournisseurs, engagements multilatéraux) et environnementaux, partout où le Groupe est implanté.En avril 2019, pour la troisième année consécutive, Valeo arrive en tête du palmarès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) avec 1 355 brevets publiés en 2018 (contre 1 110 en 2017), confortant sa place d’entreprise la plus innovante de France. Valeo s’est également classée comme la première entreprise française déposante de brevets à l’Office Européen des Brevets (OEB), avec 784 brevets déposés en 2018 (18ème mondial). Ces deux classements soulignent la volonté de Valeo de protéger son innovation, pierre angulaire de sa stratégie.En avril 2019, à l’occasion du salon international de l’automobile de Shanghai (Shanghai Autoshow 2019), Valeo a dévoilé ses dernières technologies favorisant le développement du véhicule électrique, autonome et connecté. Le Groupe y a notamment présenté son prototype de véhicule urbain 100 % électrique, fonctionnant à basse tension (48V), ainsi que son chargeur réversible, une innovation majeure faisant du véhicule un maillon du réseau électrique. Valeo a également exposé ses solutions de gestion thermique et de confort des véhicules électriques, permettant d’optimiser l’autonomie des véhicules électriques, en toute saison et quelles que soient les conditions météorologiques.En février 2019, Valeo s’est vu décerner le label « Global Top Employer » pour la cinquième année consécutive et rejoint ainsi les 14 entreprises dans le monde récompensées pour leurs bonnes pratiques en matière de ressources humaines. Valeo s’est également vu attribuer le label « Top Employer » en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, avec respectivement 13, 5 et 3 pays labélisés.Prochains rendez-vousChiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019, le 24 octobre 2019.Journée investisseurs, le 10 décembre 2019. Glossaire financier * Les prises de commandes de Valeo correspondent aux commandes matérialisant l’attribution des marchés à Valeo (y compris les coentreprises intégrées à hauteur de la quote-part d’intérêt de Valeo dans ces sociétés) par des constructeurs sur la période et valorisées sur la base des meilleures estimations raisonnables de Valeo en termes de volumes, prix de vente et durée de vie. Les éventuelles annulations de commandes sont également prises en compte. Agrégat non audité. * À périmètre et taux de change constants (ou à pcc) : l'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d’affaires de la période en cours le taux de change de la période précédente. L'effet périmètre se calcule en (i) éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours, des sociétés acquises au cours de la période, (ii) en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine des sociétés acquises au cours de la période précédente, (iii) en éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours et sur la période comparable, des sociétés cédées lors de la période en cours ou de la période comparable. * La marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence correspond au résultat opérationnel avant autres produits et charges. * Le résultat net part du Groupe hors éléments non récurrents correspond au résultat net part du Groupe retraité des autres produits et charges nets d’impôts et des produits et charges non récurrents nets d’impôts inclus dans la marge opérationnelle, y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence. * Le ROCE, ou la rentabilité des capitaux employés, correspond à la marge opérationnelle (y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence) rapportée aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), hors goodwill. * Le ROA, ou la rentabilité des actifs, correspond au résultat opérationnel rapporté aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), goodwill inclus. * L'EBITDA correspond (i) à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence. * Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles et des remboursements du principal du passif locatif et après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes. * Le cash conversion rate correspond à la conversion de l’EBITDA en cash flow libre. * Le cash flow net correspond au cash flow libre après prise en compte (i) des flux d'investissement relatifs aux acquisitions et cessions de participations et à la variation de certains éléments inscrits en actifs financiers non courants, (ii) des flux sur opérations de financement relatifs aux dividendes versés, aux ventes (rachats) d’actions propres, aux intérêts financiers versés et reçus, et aux rachats de participations sans prise de contrôle et (iii) de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes. * L’endettement financier net comprend l’ensemble des dettes financières à long terme, les dettes liées aux options de vente accordées aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle, les crédits à court terme et découverts bancaires sous déduction des prêts et autres actifs financiers à long terme, de la trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que la juste valeur des instruments dérivés sur risque de change et sur risque de taux associés à l'un de ces éléments. Déclaration « Safe Harbor »Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document de référence, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 29 mars 2019 (sous le numéro D.19-0224).La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document. * * * 1 Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence. 2 Cf. Glossaire financier, page 12. 3 CPCA : China Passenger Car Association.2 Cf. Glossaire financier, page 12.3 Cf. glossaire financier, page 12.4 Cf. glossaire financier, page 12.5 CPCA : China Passenger Car Association.6 Cf. glossaire financier, page 12.7 Cf. glossaire financier, page 12. 2 CPCA : China Passenger Car Association.8 Cf. glossaire financier, page 12. 2 CPCA : China Passenger Car Association.9 Cf. glossaire financier, page 12.10 Cf. Glossaire financier, page 12.11 Cf. Glossaire financier, page 12.2  Les chiffres sont présentés en application de la norme IFRS 16. Pièce jointe * Communique de presse - Resultats du 1er semestre 2019

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages