EDF.PA - Electricite de France S.A.

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
13,19
+0,33 (+2,57 %)
À la clôture : 5:35PM CET
Le graphique des titres n’est pas pris en charge par votre navigateur actuel
Clôture précédente12,86
Ouverture12,93
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour12,90 - 13,28
Sur 52 semaines8,93 - 13,94
Volume4 718 778
Volume moyen2 069 589
Cap. boursière40,888B
Bêta (mensuel sur 5 ans)0,89
Rapport P/E (sur 12 mois)8,77
BPA (sur 12 mois)1,50
Date de bénéfices14 févr. 2020
Dividende et rendement à terme0,31 (2,41 %)
Date ex-dividende26 nov. 2019
Objectif sur 1 an14,56
  • Globe Newswire

    Edf: ROBUST 2019 ANNUAL RESULTS ALL FINANCIAL TARGETS ACHIEVED STRONG GROWTH IN EBITDA AND NET INCOME

    ROBUST 2019 ANNUAL RESULTS ALL FINANCIAL TARGETS ACHIEVED STRONG GROWTH IN EBITDA AND NET INCOME  2019 Financial Results (1) Highlights     Sales   EBITDA Target of €16.0 - 16.7bn   €71.3bn +3.5% org.(2)   €16.7bn +8.4% org.(2)     Customers, Services and Regions * Renewed and innovative range of offers in France * Successful market offers: more than 550,000 residential electricity customers in France * More than 1.5 million residential gas customers in France * Italy: successful integration of Gas Natural Vendita ItaliaAcceleration of developments in renewable energies * Doubling of construction starts (wind and solar) to 4.4GW * Offshore: * Major successes in France and the United Kingdom: more than 2GW in development or under construction * EDF is the leader in France with 4 out of 7 calls for tenders wonDeployment of the three major plans * Successful launch of the solar plan (3) *  c. 2,000 ha of land secured (x7 vs. 2017)  * Storage Plan (3) deployment  *  Acquisition of the developer Pivot Power in the United Kingdom (potential portfolio of 2GW of capacity) * Electric Mobility Plan (4)  * Marketing of electric mobility solutions in the Group’s four core target countries * Acquisition of Pod Point, leader in the installation and operation of charging stations in the United kingdomNuclear: * Taishan EPR in China: commissioning of unit 2 * Success of the first VD4 900: restart of Tricastin 1 after ASN authorisation * Consultation initiated by the French government on a new regulatory framework for existing nuclear * Excell: launch of the nuclear industry excellence plan * Flamanville EPR : definition of the scenario for upgrading the main secondary system penetration welds ([5])Enedis  * 116 concession contracts renewed in 2019, i.e.170 end 2019 * Linky: 7.7 million smart meters installed over the year bringing the total to 23.4 million at the end of 2019 * Acceleration of connections for renewable installationsInternational  * Commissioning of the Sinop dam in Brazil (400MW) * Start of construction of the Nachtigal dam in Cameroon (420MW) * Good performance of Luminus in Belgium    Net income excluding non-recurring items (6)   €3.9bn +57.9%     Net income – Group share    €5.2bn x4.4     OPEX reductions (7)    €1.2bn vs 2015   Target of ~ €1.1bn Total net investments (8)     €13.9bn   Target of ~ €15bn Cash Flow excluding HPC and Linky   €1.8bn   2019 target > €0.6bn Net financial debt/EBITDA     2.46x   2019 target ≤ 2.7x Proposed dividend     €0.48/share      i.e. a payout ratio of 45% (9)     2020 targets     2020-2021 Ambitions * EBITDA ([10])  €17.5 – 18.0bn * OPEX (7)   stable in €2019 * Total net investments excluding acquisitions and “2019-2020 Group disposals”:  ~ €15.5bn/year * 2019 - 2020 Group disposals ([11]):  €2 to 3 bn  àNet financial debt/EBITDA (10):   ~ 2.6x in 2020    ≤ 2.7x in 2021 àDividend: Target payout ratio of Net income excluding non-recurring items (9):    45 – 50%    The French State has committed to scrip for the balance of the 2019 dividend and dividends relating to FY2020   EDF’s Board of Directors meeting on 13 February 2020, under the chairmanship of Jean-Bernard Lévy, approved the consolidated financial statements at 31 December 2019.Jean-Bernard Lévy, EDF’s Chairman and CEO, stated: “The rebound first seen in 2018 was confirmed and enhanced by our performance in 2019. EDF is a profitable company, which has achieved its financial targets. The unwavering commitment of Group’s employees enabled us to further deploy our CAP 2030 strategy at a rapid pace, whilst making disciplined investments and reducing operational costs. We are forging ahead in all renewable energies, moving ahead with our commercial offensive in France and making strong progress with the implementation of our Solar, Electricity Storage and Electric Mobility plans and we are investing in nuclear existing assets and projects. By capitalizing on our expertise and our transformation capacity, we are determined to play a leading role to meet the French and European objective of becoming carbon neutral.” Change in EDF group’s results(in millions of euros) 2018 (12) restated 2019 (1) Change (%) Organic change (%) Sales 68,546 71,317 +4.0 +3.5 EBITDA 14,898 16,708 +12.1 +8.4 EBIT 5,454 6,760 +23.9   Net income – Group share 1,177 5,155 x4.4   Net income excluding non-recurring items(6) 2,452 3,871 +57.9   Change in EDF group's EBITDA(in millions of euros) 2018 (12) restated 2019 (1) Organic change (%) France – Generation and supply activities 6,327 7,615 +16.1 France – Regulated activities 4,916 5,101 +0.4 EDF Renewables 856 1,193 +33.5 Dalkia 292 349 +4.8 Framatome 202 256 +3.0 United Kingdom 783 772 -4.6 Italy 424 578 +20.8 Other international 240 339 +36.3 Other activities 858 505 -26.2 Total Group 14,898 16,708 +8.4 2019 EBITDA grew strongly compared to 2018. It benefitted from better price conditions in France and the United Kingdom and a strong performance from EDF Renewables, notably in its “Development and Sale of Structured Assets” operations. On the other hand, it was adversely affected by a decline in nuclear generation in France and the United Kingdom, and by poor hydropower conditions in France. Operating performance Nuclear output in France stood at 379.5TWh, down 13.7TWh compared to 2018 due in particular to a lower availability of the fleet caused by an increase in the extension of outages during a heavy campaign of ten-year inspections. Hydraulic output in France amounted to 39.7TWh (1), down 14.7% (-6.8TWh) compared to 2018, due to very unfavourable hydraulic conditions over the first nine months of the year. In the United Kingdom, nuclear output amounted to 51.0TWh, a decrease of 8.1TWh compared to 2018. This decline is attributable to the extension of the Hunterston B and Dungeness B outages. In Italy, wind generation and ancillary services were up significantly.In Belgium, both nuclear and wind generation increased.EDF Renouvelables' output amounted to 14.7TWh. As expected, it was down slightly (-0.3TWh) compared to 2018 due to sales made in late 2018 and early 2019 (-3.1TWh compared to 2018). The gross portfolio of projects under construction doubled by the end of December 2019. It reached a record level of 5.0GW, with 3.4GW of wind power (including 0.9GW of offshore wind power in France and Scotland) and 1.5GW in solar.Net incomeThe financial result represented an expense of €361 million in 2019, an improvement of €4,437 million compared to 2018, mainly due to the positive change in fair value of the portfolio of dedicated assets (€3.5 billion). The latter reflects the good performance of the equity and bond markets in 2019. As a reminder, this change in fair value is not included in the calculation of net income excluding non-recurring items. Net income excluding non-recurring items amounted to €3,871 million at the end of December 2019, up by €1,419 million compared to 2018 thanks in particular to a strong operating performance and a lower drop in discount rates compared to 2018 (-10 bps at 2.3% in real figures at the end of 2019 against -20 bps at 2.4% in real figures at the end of 2018). Net income - Group share amounted to €5,155 million at the end 2019, driven in particular by the improvement in the financial result.Proposed dividend for 2019: €0.48/share, i.e. a payout ratio of 45%, with an option of payment in new sharesAt its 13 February 2020 meeting, EDF’s Board of Directors decided to propose to the Ordinary Shareholders' Meeting, convened to approve the accounts for the financial year ending 31 December 2019 and to be held on 7 May 2020 (hereafter the “Shareholders' Meeting”), the payment of a dividend of €0.48 per share for 2019. This would correspond to a payout ratio of 45% of net income excluding non-recurring items ([2]).When subtracting the interim dividend of €0.15 per share paid out in December 2019, the balance of the dividend to be paid out on the 2019 financial year comes to €0.33 per share for shares receiving the ordinary dividend and to €0.38 per share for loyalty shares.Subject to approval at the Shareholders’ Meeting, in accordance with Article L. 232-18 of the French Commercial Code and Article 25 of the Company’s articles of association, EDF’s Board of Directors decided on 13 February 2020 to offer each shareholder the option of being paid in new EDF stocks on the remaining dividend to be paid. In case the option is exercised, the new shares will be set at a price equal to 90% of the average of opening prices of the EDF share on the Euronext Paris regulated market over the twenty trading days preceding the day of the Shareholders’ Meeting, less the amount of the balance of the dividend to be paid for the 2019 financial year, rounded up to the nearest cent.On 13 February 2020, EDF’s Board of Directors set the terms of payment of the balance of the dividend for the 2019 financial year which will be submitted for approval during the Shareholders’ Meeting: * ordinary and loyalty dividend ex-date on 14 May 2020; * exercise period for payment in new shares from 18 May to 04 June 2020 inclusive; * payment date of the balance of the dividend and settlement/delivery of the shares on 10 June 2020.If the option of payment in new shares is not exercised between 18 May and 4 June 2020 inclusive, the shareholder will receive the balance of the dividend in cash on the payment date, i.e. 10 June 2020.Cash flow and Net financial debtExcluding HPC and Linky, cash flow was positive at €1.8 billion, exceeding the target of €0.6 billion. This result reflects the good EBITDA performance, the control of net investments and the positive contribution of the working capital requirement notably thanks to trading activities. Total net investments, excluding 2019-2020 Group acquisitions and disposals, amounted to €13,927 million in 2019, in line with the ambitions set by the Group. Cash flow generated from operations ([3]) amounted to €4,175 million, an increase of €1,177 million compared to 2018. Group cash flow (4) amounted to -€791 million, down €190 million compared to 2018.  31/12/2018 31/12/2019 (5) Net financial debt (6) (in billions of euros) 33.4 41.1 Net financial debt/EBITDA (7) 2.24x 2.46x The Group's net financial debt amounted to €41.1 billion at the end of December 2019, an increase of €7.7 billion over one year. This increase is mainly attributable the impact of IFRS16 (€4.5 billion at 1 January 2019 and approximately €0.4 billion in rental debt change over the year), the effect of the buyback of hybrid securities (€1.1 billion) and other effects (exchange rate for €0.3 billion and change on financial instruments for €0.6 billion). The other factors contributing to the increase in debt were investments in the HPC and Linky programs, which represent €2.6 billion. The net financial debt to EBITDA ratio stood at 2.46, which was below the target of 2.7. Main Group results by segmentFrance – Generation and supply activities   (in millions of euros) 2018 2019 (8) Organic change (%) Sales  (9) 26,096 27,870 +6.5 EBITDA 6,327 7,615 +16.1 Sales in France - Generation and supply activities in 2019 amounted to €27,870 million, up 6.5% in organic terms compared to 2018.EBITDA amounted to €7,615 million, corresponding to an organic increase of +16.1% over 2018.This substantial increase was in particular due to favourable energy price effects totalling an estimated €2,230 million, which relate to the positive market price movements and the +7.7% (excluding taxes) rise in regulated sales tariffs on 1 June 2019. The decrease in generation, mainly of nuclear power (-13.7TWh) and hydropower (-5.8TWh after pumping), had an unfavourable effect estimated at -€899 million.The erosion of market share and the end of the tariff catch-up component in regulated tariffs on 1 August 2018 had an unfavourable effect estimated at -€211 million.Operating expenses (10) were cut by €342 million (-3.9%) through control of purchases and payroll costs. These measures are being implemented across all entities: they notably helped lower support function costs and adjust selling costs, as well as reduce operating costs for the nuclear, hydropower and thermal power plant fleet.A number of other factors, principally changes in nuclear provisions and employee benefit commitments, had a total effect of -€443 million on EBITDA. The lower volumes of nuclear fuel consumed due to lower production levels had a small favourable impact. France – Regulated activities (11)  (in millions of euros) 2018 2019 (12) Organic change (%) Sales  (13) 16,048 16,087 +0.2 EBITDA 4,916 5,101 +0.4 Sales in France - Regulated activities amounted to €16,087 million in 2019, up 0.2% in organic terms compared to 2018.EBITDA stood at €5,101 million, an organic increase of 0.4% compared to 2018. Price changes had a positive effect of +€65 million: the indexed adjustments to the TURPE 5 distribution and transmission tariffs (14) on 1 August 2019 were partially counterbalanced by the tariff optimisation carried out by suppliers.Business growth in grid connection services continued, and made a positive contribution to EBITDA estimated at +€25 million.The evolution of EBITDA was also driven by the decrease in operating expenses (15) (+€83 million).However, the unfavourable weather effect over the entire year and the compensation for electricity cuts related to exceptional weather events in the second half of the year affected EBITDA to the extent of approximately -€95 million.Other factors had a combined negative impact of -€60 million on EBITDA. Renewable EnergiesEDF Renewables (in millions of euros) 2018 2019 (16) Organic change (%) Sales (17) 1,505 1,565 +2.9 EBITDA 856 1,193 +33.5 of which EBITDA from generation 903 917 -0.9 Sales in EDF Renewables amounted to €1,565 million in 2019, up 2.9% in organic terms compared to 2018.EBITDA stood at €1,193 million, an organic increase of 33.5% compared to 2018.This strong growth was driven by Development and Sale of Structured Assets operations in 2019, with €560 million in capital gains recorded in EBITDA, compared to €192 million in 2018. This increase is attributable for the most part to the sale of 50% of the Neart na Gaoithe (18) (NnG) Scottish offshore wind farm project to the Irish electricity company ESB.EBITDA from generation was negatively affected by the disposals that took place in late 2018 and early 2019, and stood at €917 million, an organic decline of -0.9% compared to 2018, despite a positive price effect (portfolio effect).Development and support function costs were on the rise, in order to keep pace with business growth together with expansion into new areas, and to support innovative projects and digitalisation efforts.At the end of 2019, net installed capacity was 8.1GW compared to 8.3GW at the end of 2018. Excluding transfers of assets within the EDF group, capacities increased by +0.6GW (+7.3%).Group Renewables ([19])(in millions of euros) 2018 2019 (1) Change (%) Organic change (%) Sales (2)  4,422 4,184 -5 -8 EBITDA 2,133 2,166 +2 -2 Net investments 1,220 404     EBITDA of all Group Renewables amounted to €2,166 million in 2019, down in organic terms by 2% due to particularly unfavourable hydro conditions over the first nine months of 2019.Net investments were down due to the effect of the increase in DSSA activities (20). Energy ServicesDalkia(in millions of euros) 2018 2019 (21) Organic change (%) Sales (22) 4,189 4,281 +1.6 EBITDA 292 349 +4.8 Dalkia’s sales in 2019 amounted to €4,281 million, up 1.6% in organic terms compared to 2018.EBITDA stood at €349 million, an organic increase of 4.8% compared to 2018.The increase in EBITDA reflected Dalkia’s dynamic sales activity, with in particular the renewal of numerous contracts (80% were renewed during the year). Dalkia signed or renewed a number of contracts in France, including energy performance and heat network contracts (a new 26-site multiservice contract with Safran, and a new 15.5-year public service delegation for urban heating in Grande Île at Vaulx-en-Velin and Villeurbanne). Dalkia also pursued its plan to improve operating performance and control overheads.Sales of energy saving certificates improved compared to 2018.Group Energy Services (23)(in millions of euros) 2018 2019 (24) Change (%) Organic change (%) Sales (2)  5,569 5,788 +4 +2 EBITDA 355 430 +21 +2 Net investments 520 330     EBITDA in Group Energy Services amounted to €430 million in 2019, i.e. an increase of 2% in organic terms, driven by Dalkia’s performance.The decrease in net investments reflects essentially the acquisition of Zephyro in 2018 by Edison and lower net investments from Dalkia, in particular in networks. Framatome (in millions of euros) 2018 2019 (25) Organic change (%) Sales  (26) 3,313 3,377 +0.6 EBITDA (27) 465 527 +3.0 EBITDA EDF group contribution 202 256 +3.0 Framatome’s sales in 2019 amounted to €3,377 million, up 0.6% in organic terms compared to 2018.Framatome's EBITDA was €527 million (including the margin realised with other EDF group entities), corresponding to an organic increase of 3.0%. Framatome’s contribution to the Group’s EBITDA amounted to €256 million, an organic increase of 3.0% compared to 2018. The change takes into account an expense of €42 million recorded in 2018 in connection with the revaluation of inventories undertaken to determine Framatome's acquisition balance sheet on 31 December 2017.Order intake amounted to 3.3 billion in 2019 (of which more than 60% outside the Group).In a highly competitive market, Framatome’s “Installed Base” and “Instrumentation & Control” businesses registered better performances in the United States and Germany (80% exports). “Installed Base” business was affected by rising execution costs on certain French and export projects.Profitability of the “Components manucfacturing” business improved thanks to a step-up in production of equipment to replace steam generators, and equipment for new projects. The “Fuel” business benefited from well-maintained production levels, and fuel assembly deliveries for the Taishan EPRs in China.There was growth in the “Large projects” business as the Hinkley Point C EPR project in United Kingdom was ramping up (with no impact on Group EBITDA), compensating for the decline in business activity after the Taishan EPRs commissioning in China.Framatome’s EBITDA also benefited from the continuation of its overhead cost reduction plan. United Kingdom(in millions of euros)   2018 2019 (28) Organic change (%) Sales (29) 8,970 9,574 5.9 EBITDA 783 772 -4.6 In the United Kingdom, sales in 2019 amounted to €9,574 million, an organic increase of 5.9%.EBITDA dropped to €772 million, an organic decrease of 4.6% compared to 2018.EBITDA in the United Kingdom was impacted by the downturn in nuclear power generation and the introduction at 1 January 2019 of a cap on residential tariffs for electricity and gas (the Standard Variable Tariff). These unfavourable factors were partly counterbalanced by an increase in capacity revenue (€309 million ([30]) in 2019) following reinstatement of the capacity market in October 2019, and the higher realised prices for nuclear power (circa +£4/MWh).Nuclear output in 2019 amounted to 51TWh, a decrease of 8.1TWh compared to 2018. The downturn is explained by the extensions of the Hunterston B and Dungeness B outages in 2019.Despite intense competitive pressure, the residential customer portfolio increased slightly (+2% compared to 2018), notably due to the transfer of Toto Energy’s ([31]) customer base with the business customer segment also performing well with increased margins.Italy (in millions of euros) 2018 restated (32) 2019 (33) Organic change (%) Sales (2) 8,077 7,567 -8.1 EBITDA 424 578 20.8 In Italy, sales amounted to €7,567 million in 2019, down 8.1% in organic terms compared to 2018. EBITDA recorded an organic increase of 20.8% to €578 million.EBITDA for the electricity activities was up, essentially due to the good performance of electricity ancillary services, hydropower generation and new wind farms generation (+165MW).EBITDA for gas activities was also up, as a result of better optimisation of long-term gas supply contracts by pipeline in 2019. In 2018, the EBITDA was affected by tensions over supplies and purchases at high prices.The contribution by the supply activities was lower than in 2018 due to smaller margins on the residential customer segment for both electricity and gas.In service activities, the results were affected by favourable non-recurring items in 2018 and by a slight decline in key account customers. Other international(in millions of euros) 2018 2019 (34) Organic change (%) Sales (35) 2,411 2,690 +10.9 EBITDA 240 339 +36.3 Sales in Other international amounted to €2,690 million, up 10.9% in organic terms over 2018. EBITDA recorded an organic increase of 36.3% to €339 million.In Belgium (36), EBITDA showed organic growth of €54 million (+38.6%). The principal factor in this growth was the return of nuclear plant availability, which had been very low in 2018, and the increase in wind power generation. Gross wind power capacities were up, reaching 519MW (i.e. +18.0% vs. 2018). Retail activities remained resilient despite a strongly competitive environment.EBITDA in Brazil also showed organic growth of €48 million (+60.0%), largely due to the +16% adjustment to the Power Purchase Agreement (PPA) price in November 2018 attached to the Norte Fluminense plant. Furthermore, this growth reflected a good operating performance with a record level of availability, a smaller maintenance programme than in 2018 and better gas supply conditions. Other activities (in millions of euros) 2018 2019 (37) Organic change (%) Sales (38) 2,601 2,728 +6.8 EBITDA 858 505 -26.2 Including EDF Trading Group 633 733 +17.9 Sales in the Other activities segment amounted to €2,728 million, up 6.8% in organic terms over 2018. EBITDA recorded an organic decrease of 26.2% to €505 million.A capital gain on a real estate sale in 2018, for which there was no equivalent in 2019, also affected the evolution of this segment’s EBITDA.Gas activity is impacted by a provision for onerous contracts booked in view of the downward revision of medium-term and long-term spreads. However, there was a high level of gas activities in 2019 thanks to growing competitivity in European of gas-fired generation, and better use of the Group’s capacities.EBITDA at EDF Trading amounted to €733 million in 2019, an organic increase of 17.9% compared to 2018. This rise follows the increase in the Group’s trading activities over the entire year, which was driven by high volatility on the commodities markets in a downtrending environment and favourable positions on the electricity and gas markets in Europe, together with a good level of business in the United States. Thanks to the joint-venture formed the 2 April 2019 with JERA, trading and optimisation activities on LNG (Liquefied Natural Gas) internationally and LPG (Liquefied Petroleum Gas) activities also contributed to this performance. Main events (39) since the 2019 third quarter press releaseMajor Events * The EDF Group acquired Pod Point, one of the UK’s largest electric vehicle charging companies (see press release of 13 February 2020). * Masdar and EDF Group concluded shareholder agreement to establish energy services company (see press release of 16 January 2020). * EDF unveiled "Excell", an excellence plan for the nuclear industry (see press release of 13 December 2019). * The EDF Group steps up the pace in French wind and solar powers (see press release of 9 December 2019). * The EDF group launched the construction of Neart na Gaoithe 450 MW offshore wind farm along with new Irish partner, ESB. (see press release of 28 November 2019). * The EDF Group becomes a premium partner and official supplier of electricity and gas for the Paris 2024 games (see press release of 19 November 2019).New investments, partnerships and investment projects EDF Renewables (40) * The EDF group moved into Ireland by acquiring 50% of the Codling offshore wind project (see press release of 11 February 2020). * EDF, Meridiam and Biokala have signed a concession contract with the Côte d’Ivoire Government for the largest biomass power plant in West Africa (see press release of 9 December 2019). * EDF Renewables will become a strategic shareholder of KarmSolar, a developer and supplier of solar power in Egypt (see press release of 25 November 2019).Nuclear industryEDF and Véolia announced the creation of Graphitech (see press release of 10 December 2019).Group disposalEDF notified the exercise of its put option on its participation in CENG (see press release of 20 November 2019).Financial structure * EDF announced the final results of its tender offer for US dollar-denominated hybrid notes (see press release of 31 December 2019). * Share repurchase program reassignment of self-detained shares to a new purpose (see press release of 24 December 2019). * EDF announced the final results of its tender offer for euro- denominated hybrid notes and the early participation results of its tender offer for US dollar-denominated hybrid notes (see press release of 12 December 2019). * EDF raised 1.25 billion euros at 30 years as part of its EMTN program (see press release of 3 December 2019). * EDF raised US $ 2 billion at 50 year as part of its EMTN program (see press release of 28 November).   * EDF priced its 500 million euros hybrid note offering (see press release of 26 November 2019). Successful pricing of a new 500 million euros hybrid offering Ongoing tender offer to purchase notes for cash announced earlier on 26 November 2019 (1)(1) See press release dated 26 November 2019, available on the Company’s website.Other significant eventResults of the option to receive the 2019 interim dividend in shares (see press release of 16 December 2019). APPENDICESConsolidated income statement(in millions of euros)   2019 (1) 2018 (2) Sales   71,317 68,546 Fuel and energy purchases   (35,091) (33,056) Other external expenses   (8,619) (9,262) Personnel expenses   (13,793) (13,642) Taxes other than income taxes   (3,798) (3,690) Other operating income and expenses   6,692 6,002 Operating profit before depreciation and amortisation   16,708 14,898 Net changes in fair value on energy and commodity derivatives, excluding trading activities   642 (224) Net depreciation and amortisation   (9,994) (8,775) Net increases in provisions for renewal of property, plant and equipment operated under concessions   (8) (50) (Impairment)/reversals   (403) (290) Other income and expenses   (185) (105) Operating profit   6,760 5,454 Cost of gross financial indebtedness   (1,806) (1,712) Discount effect   (3,161) (3,464) Other financial income and expenses   4,606 378 Financial result   (361) (4,798) Income before taxes of consolidated companies   6,399 656 Income taxes   (1,581) 178 Share in net income of associates and joint ventures   818 569 Net income of discontinued operations   (454) (212) CONSOLIDATED NET INCOME   5,182 1,191 EDF net income   5,155  1,177 Net income of continuing operations   5,597 1,384 Net income of discontinued operations   (442) (207) Net income attributable to non-controlling interests   27 14 Net income of continuing operations   39 19 Net income of discontinued operations   (12) (5)         Earnings per share (EDF share) in euros:       Basic earnings per share   1.50 0.20 Diluted earnings per share   1.50 0.20 Earnings per share of continuing operations   1.65 0.27 Diluted earnings per share of continuing operations   1.65 0.27 1. The financial statements at 31 December 2019 apply IFRS 16 from 1 January 2019 (using the modified retrospective approach). In accordance with the new standard’s transition provisions, the comparative figures have not been restated. 2. The published figures for 2018 have been restated due to the impact of presenting Edison’s E&P operations as discontinued operations. Consolidated balance sheet  ASSETS (in millions of euros)   31/12/2019 (1) 31/12/2018 Goodwill   10,623 10,195 Other intangible assets   9,350 9,918 Property, plant and equipment operated under French public electricity distribution concessions   58,413 56,515 Property, plant and equipment operated under concessions for other activities   6,860 7,339 Property, plant and equipment used in generation and other tangible assets owned by the Group, including right-of-use assets   89,099 78,252 Investments in associates and joint ventures   6,414 8,287 Non-current financial assets   46,219 37,104 Other non-current receivables   1,930 1,796 Deferred tax assets   557 978 Non-current assets   229,465 210,384 Inventories   14,049 14,227 Trade receivables   15,606 15,910 Current financial assets   29,401 31,143 Current tax assets   286 869 Other current receivables   6,881 7,346 Cash and cash equivalents   3,934 3,290 Current assets   70,157 72,785 Assets classified as held for sale   3,662 \- TOTAL ASSETS   303,284 283,169 (1)   The financial statements at 31 December 2019 apply IFRS 16 from 1 January 2019 (using the modified retrospective approach). In accordance with the new standard’s transition provisions, the comparative figures have not been restated. EQUITY AND LIABILITIES (in millions of euros)   31/12/2019 (1) 31/12/2018 Capital   1,552 1,505 EDF net income and consolidated reserves   44,914 42,964 Equity (EDF share)   46,466 44,469 Equity (non-controlling interests)   9,324 8,177 Total equity   55,790 52,646 Provisions related to nuclear generation – back-end of the nuclear cycle, plant decommissioning and last cores   55,583 49,204 Other provisions for decommissioning   1,573 2,033 Provisions for employee benefits   20,539 17,627 Other provisions   3,065 2,908 Non-current provisions   80,760 71,772 Special French public electricity distribution concession liabilities   47,465 46,924 Non-current financial liabilities   57,002 52,129 Other non-current liabilities   4,928 4,896 Deferred tax liabilities   2,295 1,987 Non-current liabilities   192,450 177,708 Current provisions   5,556 6,010 Trade payables   12,867 13,421 Current financial liabilities   18,535 17,167 Current tax liabilities   433 205 Other current liabilities   16,610 16,012 Current liabilities   54,001 52,815 Liabilities related to assets classified as held for sale   1,043 \- TOTAL EQUITY AND LIABILITIES   303,284 283,169 (1)The financial statements at 31 December 2019 apply IFRS 16 from 1 January 2019 (using the modified retrospective approach). In accordance with the new standard’s transition provisions, the comparative figures have not been restated. Consolidated cash flow statement(in millions of euros)   2019 (1) 2018 (2) Operating activities:       Income before taxes   5,983 473 Income before taxes of discontinued operations   (416) (183) Income before taxes of consolidated companies   6,399 656 Impairment/(reversals)   403 290 Accumulated depreciation and amortisation, provisions and changes in fair value   8,328 12,957 Financial income and expenses   97 718 Dividends received from associates and joint ventures   349 387 Capital gains/losses   (508) (1,014) Change in working capital   452 470 Net cash flow from operations   15,520 14,464 Net financial expenses disbursed   (798) (1,048) Income taxes paid   (922) (309) Net cash flow from continuing operating activities   13,800 13,107 Net cash flow from operating activities relating to discontinued operations   222 257 Net cash flow from operating activities   14,022 13,364 Investing activities:       Acquisitions of equity investments, net of cash acquired   (456) (484) Disposals of equity investments, net of cash transferred   293 1,261 Investments in intangible assets and property, plant and equipment   (16,709) (16,016) Net proceeds from sale of intangible assets and property, plant and equipment   94 577 Changes in financial assets   1,294 (2,367) Net cash flow from continuing investing activities   (15,484) (17,029) Net cash flow from investing activities relating to discontinued operations   (166) (136) Net cash flow from investing activities   (15,650) (17,165) Financing activities:       Transactions with non-controlling interests (3)   1,055 1,548 Dividends paid by parent company   (58) (511) Dividends paid to non-controlling interests   (155) (183) Purchases/sales of treasury shares   (14) (3) Cash flows with shareholders   828 851 Issuance of borrowings   9,080 5,711 Repayment of borrowings   (6,976) (2,724) Issuance of perpetual subordinated bonds   493 1,243 Redemptions of perpetual subordinated bonds   (1,280) (1,329) Payments to bearers of perpetual subordinated bonds   (589) (584) Funding contributions received for assets operated under concessions   143 131 Investment subsidies   543 351 Other cash flows from financing activities   1,414 2,799 Net cash flow from continuing financing activities   2,242 3,650 Net cash flow from financing activities relating to discontinued operations   (19) (120) Net cash flow from financing activities   2,223 3,530 Net cash flow from continuing operations   558 (272) Net cash flow from discontinued operations   37 1 Net increase/(decrease) in cash and cash equivalents   595 (271) CASH AND CASH EQUIVALENTS - OPENING BALANCE   3,290 3,692 Net increase/(decrease) in cash and cash equivalents   595 (271) Effect of currency fluctuations   (5) (95) Financial income on cash and cash equivalents   17 13 Effect of reclassifications   37 (49) CASH AND CASH EQUIVALENTS - CLOSING BALANCE    3,934  3,290 1. The financial statements at 31 December 2019 apply IFRS 16 from 1 January 2019 (using the modified retrospective approach). In accordance with the new standard’s transition provisions, the comparative figures have not been restated. 2. The published figures for 2018 have been restated due to the impact of presenting Edison’s E&P operations as discontinued operations. 3. Contributions via capital increases, or capital reductions and acquisitions of additional interests or disposals of interests in controlled companies. In 2019, this item includes an amount of €968 million relating to CGN’s payment for the NNB Holding Ltd. and Sizewell C Holding Co capital increases (€743 million at 31 December 2018). In 2018 it also included an amount of €797 million relating to the sale of 49% of EDF Renewables’ wind farms. DisclaimerThis presentation does not constitute an offer to sell securities in the United States or any other jurisdiction. No reliance should be placed on the accuracy, completeness or correctness of the information or opinions contained in this presentation, and none of EDF representatives shall bear any liability for any loss arising from any use of this presentation or its contents. The quarterly financial information is not subject to an auditor’s report. The present document may contain forward-looking statements and targets concerning the Group’s strategy, financial position or results. EDF considers that these forward-looking statements and targets are based on reasonable assumptions as of the present document publication, which can be however inaccurate and are subject to numerous risks and uncertainties. There is no certainty that the forecast events will take place or that the expected results will actually be achieved. Important factors that could cause actual results, performance or achievements of the Group to differ materially from those contemplated in this document include in particular the successful implementation of EDF strategic, financial and operational initiatives based on its current business model as an integrated operator, changes in the competitive and regulatory framework of the energy markets, as well as risk and uncertainties relating to the Group’s activities, its international scope, the climatic environment, the volatility of raw materials prices and currency exchange rates,  technological changes, changes in the general economic situation. Detailed information regarding these uncertainties and potential risks are available in EDF’s Universal Reference Document (URD) filed with the Autorité des marchés financiers on 29 July 2019, which is available on the AMF's website at www.amf-france.org and on EDF’s website at www.edf.com. EDF does not undertake nor does it have any obligation to update forward-looking information contained in this presentation to reflect any unexpected events or circumstances arising after the date of this presentation.This press release is certified. Check its authenticity on medias.edf.com   ([1]) After deduction of pumped-storage hydropower volumes, hydropower production stood at 33.4TWh for 2019 (39.2TWh for 2018). ([2]) Adjusted for interest payments on hybrid issues booked in equity. ([3]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. ([4]) Cash flow after dividends. The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated and the impact would have amounted to +€609 million on the Group's cash flow. ([5]) Net financial debt increased by €4.5 billion in connection with the implementation of IFRS 16 on 1 January 2019.  * [6]) Net financial debt is not defined in the accounting standards and is not directly visible in the Group’s consolidated balance sheet. It comprises total loans and financial liabilities, less cash and cash equivalents and liquid assets. Liquid assets are financial assets consisting of funds or securities with initial maturity of over three months that are readily convertible into cash and are managed according to a liquidity-oriented policy.   * [7]) The comparative figures for 2018 (excluding EFN) have been restated to reflect the impact of the presentation of the E&P activities that are being sold.  ([8]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been €291 million at 31 December 2018. ([9]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([10]) Sum of personnel expenses and other external expenses. At comparable scope, standard and exchange rates. At constant pension discount rates. Excluding change in operating expenses of the service activities. ([11]) Regulated activities including Enedis, Électricité de Strasbourg and island activities. ([12]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been +€167 million at 31 December 2018. ([13]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([14]) Indexed adjustments of TURPE 5 distribution tariff of +3.04% on 1 August 2019 (-0.21% on 1 August 2018) and of the TURPE 5 transmission tariff of +2.16% at 1 August 2019 (+3.0% at 1 August 2018). ([15]) Sum of personnel expenses and other external expenses. At comparable scope, standard and exchange rates. At constant pension discount rates. Excluding change in operating expenses of the service activities. ([16]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been €56 million at 31 December 2018. ([17]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([18]) The capital gain recorded also includes the revaluation of securities retained following the loss of control of the company. ([19]) For the renewable energy generation optimized within a larger portfolio of generation assets, in particular relating to the French hydro fleet after deduction of pumped volumes, sales and EBITDA are estimated, by convention, as the valuation of the output generated at spot market prices (or at purchase obligation tariff) without taking into account hedging effects, and include the valuation of the capacity, if applicable. ([20]) The change in net investments also includes the outflow of debt associated with the NnG project as a result of the disposal. ([21]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been €41 million at 31 December 2018. ([22]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([23]) Group Energy Services include Dalkia, Citelum, CHAM and service activities of EDF Energy, Edison, Luminus and EDF SA. They consist in particular of street lighting, heating networks, decentralised low-carbon generation based on local resources, energy consumption management and electric mobility. ([24]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated and the impact on EBITDA would have been €58 million at 31 December 2018. ([25]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been €44 million at 31 December 2018. ([26]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([27]) Breakdown of EBITDA across the segments, before inter-segment eliminations. ([28]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated and the impact on EBITDA would have been €18 million at 31 December 2018. ([29]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([30]) Including revenue for the 4th quarter of 2018. ([31]) This transfer was decided by Ofgem, the British regulator for gas and electricity markets, when Toto Energy lost its licence.  * [32]) The disposal of Edison's Exploration and Production (E&P) business was classified as a discontinued operation within the meaning of IFRS 5 as of 1 January 2019. The comparative figures for 2018 have been restated.   * [33]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated. The impact on EBITDA would have been €21 million at 31 December 2018.   * [34]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated and the impact on EBITDA would have been €9 million at 31 December 2018. ([35]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([36]) Luminus and EDF Belgium. ([37]) The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16. The comparative data has not been restated and the impact on EBITDA would have been -€130 million at 31 December 2018. ([38]) Breakdown of sales across the segments, before inter-segment eliminations. ([39]) The complete list of press releases is available on the EDF website: www.edf.fr ([40]) La liste exhaustive des communiqués de presse d’EDF Renouvelables est disponible sur le site internet : www.edf-renouvelables.com    Footnotes to the first and second pages ([1])  The statements as of 31 December 2019 have been prepared in accordance with IFRS 16 as of 1 January 2019 (use of the modified retrospective method). The comparative data has not been restated, in accordance with the interim provisions of the standard. ([2])  Organic change at comparable scope, standard and exchange rates. ([3])  The EDF group pursues a development model based on partnerships. Not all of these projects will be fully consolidated.  ([4])  EDF’s Electric Mobility Plan comes in addition to the specific investments made in this area by Enedis, an independent EDF subsidiary as defined in the French Energy Code.  ([5]) See press release of 9 October 2019. Estimated cost of construction revised to €12.4bn in 2015 euros and excluding interest during the period of construction. ([6])  Net income excluding non-recurring items is not defined by IFRS, and is not directly visible in the consolidated income statement. It corresponds to the Group net income excluding non-recurring items and net changes in fair value on Energy and Commodity derivatives, excluding trading activities, and excluding net changes in fair value of debt and equity securities, net of tax. ([7])  Sum of personnel expenses and other external expenses. At comparable scope, standard and exchange rates. At constant pension discount rates. Excluding change in operating expenses of the service activities. ([8])  Total net investments excluding acquisitions and “2019-2020 Group disposals”. ([9])  Payout ratio of net income excluding non-recurring items adjusted for the remuneration of hybrid bonds accounted for in equity. ([10])  On the basis of the scope and exchange rates at 01/01/2019 and of an assumption of a 375-390TWh range for French nuclear generation for 2020.  ([11]) The target includes the execution of the CENG shares put-option in 2020. Closing may be postponed to 2021, depending on the timing of regulatory approvals. ([12]) The comparative figures for 2018 have been restated to reflect the impact of the presentation of Edison’s E&P activities that are being sold.  Attachment * PR FY 2019- VDEF certified

  • Globe Newswire

    EDF : TRÈS BONS RÉSULTATS ANNUELS 2019 TOUS LES OBJECTIFS FINANCIERS ATTEINTS FORTE PROGRESSION DE L’EBITDA ET DU RÉSULTAT NET

    Communiqué de presse du 14 février 2020 TRÈS BONS RÉSULTATS ANNUELS 2019 TOUS LES OBJECTIFS FINANCIERS ATTEINTS FORTE PROGRESSION DE L’EBITDA ET DU RÉSULTAT NET  Résultats financiers 2019 (1) Faits marquants     Chiffre d’affaires   EBITDA Objectif de 16,0 – 16,7 Mds€   71,3 Mds€ \+ 3,5 % org.([2])   16,7 Mds€ \+ 8,4 % org.(2)     Clients, Services et Territoires * Gamme d’offres renouvelée et innovante en France * Succès des offres de marché : plus de 550 000 clients électricité résidentiels en France * Plus de 1,5 million de clients en France gaz résidentiels * Italie : intégration réussie de Gas Natural Vendita ItaliaAccélération du développement dans les énergies renouvelables * Doublement des capacités mises en construction (éolien et solaire) à 4,4 GW * Offshore : * Succès majeurs en France et au Royaume-Uni : plus de 2 GW en développement ou en construction * EDF est leader en France avec 4 appels d’offres sur 7 remportésDéploiement des trois grands plans * Lancement réussi du plan solaire ([3]) *  c. 2000 ha de terrains sécurisés (x7 vs 2017)  * Déploiement du plan stockage (3)  *  Acquisition du développeur Pivot Power au Royaume-Uni (portefeuille potentiel de 2 GW de capacité) * Plan mobilité électrique ([4])  * Commercialisation de solutions de mobilité électrique dans les quatre pays cœur de cible du Groupe * Acquisition de Pod Point, leader du marché au Royaume-Uni sur l’installation et l’exploitation de bornes de rechargeNucléaire : * EPR de Taishan en Chine : mise en service de l’unité 2 * Succès de la première VD4 900 : redémarrage de Tricastin 1 après l’autorisation de l’ASN * Consultation engagée par le gouvernement français sur l’évolution de la régulation du nucléaire existant * Excell : lancement du plan d’excellence de la filière nucléaire * EPR Flamanville : définition d’un scénario de remise à niveau des soudures de traversées du circuit secondaire principal ([5])Enedis  * 116 contrats de concession renouvelés en 2019, soit 170 à fin 2019 * Linky : 7,7 millions de compteurs posés sur l’année portant le total à 23,4 millions à fin 2019 * Accélération des raccordements d’installations renouvelablesInternational  * Mise en service du barrage de Sinop au Brésil (400 MW) * Démarrage de la construction du barrage de Nachtigal au Cameroun (420 MW) * Bonne performance de Luminus en Belgique    Résultat net courant (6)   3,9 Mds€ \+ 57,9 %     Résultat net part du Groupe    5,2 Mds€ x 4,4     Réduction des OPEX ([7])     1,2 Md€ vs 2015   Objectif de ~1,1 Md€ Investissements nets totaux ([8])   13,9 Mds€   Objectif de ~15 Mds€ Cash Flow hors HPC et Linky   1,8 Md€   Objectif 2019 > 0,6 Md€ Endettement financier net/EBITDA     2,46x   Objectif 2019 ≤ 2,7x Dividende proposé     0,48 €/action      soit un taux de distribution de 45 % ([9])     Objectifs 2020       Ambitions 2020-2021   * EBITDA ([10]) :  17,5 – 18,0 Mds€ * Charges opérationnelles (7)   stables en €2019 * Investissements nets totaux hors acquisitions et « cessions du Groupe 2019-2020 » :   ~ 15,5 Mds€ / an * Cessions Groupe 2019 - 2020 (11):  2 à 3 Mds€   * Endettement financier net / EBITDA (10) :  ~2,6x en 2020   ≤ 2,7x en 2021 àDividende : Taux de distribution cible du Résultat net courant (9) :    45 - 50 %    État engagé à opter pour un paiement en actions du solde du dividende 2019 et du dividende relatif à l’exercice 2020 Le Conseil d’administration d’EDF, réuni le 13 février 2020 sous la présidence de Jean-Bernard Lévy, a arrêté les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2019.Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF a déclaré : « Nos performances 2019 confortent et prolongent le rebond enregistré en 2018. EDF est une entreprise profitable qui atteint ses objectifs financiers. Grâce à l’engagement quotidien des salariés du Groupe, nous poursuivons, avec succès et à un rythme soutenu, le déploiement de notre stratégie CAP 2030 tout en maîtrisant nos investissements et en réduisant nos coûts. Nous accélérons dans toutes les énergies renouvelables, nous poursuivons notre offensive commerciale en France, nous avançons résolument dans la mise en œuvre des Plans Solaire, Stockage et Mobilité Electrique et nous continuons à investir dans les actifs existants et les projets nucléaires du Groupe. Forts de nos savoir-faire et de notre capacité de transformation, nous sommes déterminés à jouer un rôle de premier plan dans l’atteinte de l’ambition française et européenne de neutralité carbone. »  Évolution des résultats du groupe EDF(en millions d’euros) 2018 (12) retraité 2019 (1) Variation (%) Variation organique (%) Chiffre d’affaires 68 546 71 317 \+ 4,0 \+ 3,5 EBITDA 14 898 16 708 \+ 12,1 \+ 8,4 EBIT 5 454 6 760 \+ 23,9   Résultat net part du Groupe 1 177 5 155 x4,4   Résultat net courant (6) 2 452 3 871 \+ 57,9   Évolution de l’EBITDA du groupe EDF(en millions d’euros) 2018 (12) retraité 2019 (1) Variation organique (%) France – Activités de production et commercialisation 6 327 7 615 \+ 16,1 France – Activités régulées 4 916 5 101 \+ 0,4 EDF Renouvelables 856 1 193 \+ 33,5 Dalkia 292 349 \+ 4,8 Framatome 202 256 \+ 3,0 Royaume-Uni 783 772 \- 4,6 Italie 424 578 \+ 20,8 Autre international 240 339 \+ 36,3 Autres métiers 858 505 \- 26,2 Total Groupe 14 898 16 708 \+ 8,4 L’EBITDA 2019 est en forte croissance par rapport à 2018. Il bénéficie de meilleures conditions de prix en France et au Royaume-Uni et d’une forte performance d’EDF Renouvelables, notamment dans ses opérations de «Développement-Vente d’Actifs Structurés». En revanche, il a été pénalisé par un recul de la production nucléaire en France et au Royaume-Uni, et par une mauvaise hydraulicité en France.  Performance opérationnelle La production nucléaire en France s’établit à 379,5 TWh, en baisse de 13,7 TWh par rapport à 2018 en raison notamment d’une moindre disponibilité du parc du fait d’une augmentation des prolongations d’arrêts dans le cadre d’une campagne chargée en visites décennales. La production hydraulique en France s’élève à 39,7 TWh ([1]), en baisse de 14,7 % (- 6,8 TWh) par rapport à 2018 du fait de conditions hydrologiques très défavorables sur les neuf premiers mois de l’année. Au Royaume-Uni, la production nucléaire s’est établie à 51,0 TWh, en retrait de 8,1 TWh par rapport à 2018. Ce recul s’explique par la prolongation des arrêts d’Hunterston B et de Dungeness B. En Italie, la production éolienne et les services système sont en hausse notable.En Belgique, la production nucléaire tout comme la production éolienne sont en augmentation.La production d’EDF Renouvelables s’élève à 14,7 TWh. Comme anticipé, elle est en léger retrait (baisse de - 0,3 TWh) par rapport à 2018 en raison de cessions réalisées fin 2018 et début 2019 (- 3,1 TWh vs 2018). Le portefeuille brut de projets en construction a doublé à fin décembre 2019. Il atteint un niveau record de 5,0 GW avec 3,4 GW d’éolien (dont 0,9 d’éolien offshore en France et en Écosse) et 1,5 GW de solaire.Résultat NetLe résultat financier représente une charge de 361 millions d’euros en 2019, en amélioration de 4 437 millions d’euros par rapport à 2018 en raison principalement de la variation positive de juste valeur du portefeuille des actifs dédiés (3,5 milliards d’euros). Cette dernière reflète la bonne performance des marchés actions et obligations en 2019. Pour rappel, cette variation de juste valeur n’est pas intégrée dans le calcul du résultat net courant. Le résultat net courant s’établit à 3 871 millions d’euros à fin décembre 2019, en hausse de 1 419 millions d’euros par rapport à 2018 grâce notamment à la bonne performance opérationnelle et à une moindre baisse des taux d’actualisation comparée à 2018 (- 10 pdb à 2,3 % en réel à fin 2019 contre - 20 pdb à 2,4 % en réel à fin 2018). Le résultat net part du Groupe s’élève à 5 155 millions d’euros à fin 2019, tiré en particulier par l’amélioration du résultat financier.Dividende proposé au titre de 2019 : 0,48 euro par action, soit un taux de distribution de 45 %, avec option de paiement du solde en actions nouvellesLe Conseil d’administration d’EDF du 13 février 2020 a décidé de proposer à l’Assemblée générale ordinaire qui sera convoquée pour approuver les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2019 et qui se tiendra le 7 mai 2020  (ci-après « l’Assemblée générale ») le versement d’un dividende de 0,48 euro par action au titre de l’exercice 2019, correspondant à 45 % de taux de distribution du résultat net courant ([2]).En tenant compte de l’acompte sur dividende de 0,15 euro par action payé en décembre 2019, le solde du dividende à distribuer au titre de l’exercice 2019 s’élève à 0,33 euro par action pour les actions bénéficiant du dividende ordinaire et à 0,38 euro par action pour les actions bénéficiant du dividende majoré.Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale, conformément à l’article L. 232-18 du Code de commerce et à l’article 25 des statuts de la Société, le Conseil d’administration d’EDF du 13 février 2020 a décidé de proposer à chaque actionnaire la possibilité d’opter pour le paiement en actions nouvelles de la Société du solde du dividende à distribuer au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2019. En cas d’exercice de l’option, les actions nouvelles seront émises à un prix égal à 90 % de la moyenne des premiers cours cotés de l’action EDF sur le marché réglementé d’Euronext Paris lors des vingt séances de bourse précédant le jour de l’Assemblée générale, diminuée du montant du solde du dividende restant à distribuer au titre de l’exercice 2019, le tout arrondi au centime d’euro supérieur.Le Conseil d'administration d’EDF du 13 février 2020 a fixé les modalités de règlement du solde du dividende au titre de l’exercice 2019 qui seront proposées au vote des actionnaires lors de l’Assemblée générale : * détachement des dividendes (ordinaire et majoré) le 14 mai 2020 ; * période d'exercice de l'option de paiement en actions nouvelles du 18 mai au 4 juin 2020 inclus ; * mise en paiement du solde du dividende et règlement-livraison des actions le 10 juin 2020.Á défaut d’avoir exercé l’option de paiement en actions nouvelles entre le 18 mai et le 4 juin 2020 inclus, l’actionnaire recevra en numéraire le solde du dividende à la date de sa mise en paiement, soit le 10 juin 2020.Cash-flow et endettement financier netHors HPC et Linky, le cash-flow est positif à hauteur de 1,8 milliard d’euros, supérieur à la cible de 0,6 milliard d’euros. Ce résultat reflète la bonne tenue de l’EBITDA, la maîtrise des investissements nets et la contribution positive du besoin en fonds de roulement notamment en lien avec les activités de trading. Les investissements nets totaux, hors acquisition et cessions du Groupe 2019-2020 s’élèvent à 13 927 millions d’euros en 2019 en ligne avec les ambitions fixées par le Groupe. Le cash-flow généré par les opérations ([3]) s’établit à 4 175 millions d’euros, en augmentation de 1 177 millions d’euros par rapport à 2018. Le cash-flow Groupe ([4]) s’élève à - 791 millions d’euros, en dégradation de 190 millions d’euros, par rapport à 2018.  31/12/2018 31/12/2019 ([5]) Endettement financier net (6) (en milliards d'euros) 33,4 41,1 Endettement financier net/EBITDA ([7]) 2,24x 2,46x L’endettement financier net du Groupe s’élève à 41,1 milliards d’euros à fin décembre 2019, soit une hausse de 7,7 Mds€ sur un an. Cette hausse est essentiellement attribuable à l’impact de la norme IFRS16 (4,5 milliards d’euros au 1er janvier 2019 et environ 0,4 milliard d’euros de variation de dette locative sur l’année), l’effet du rachat de titres hybrides (1,1 milliard d’euros) et d’autres effets (change à hauteur de 0,3 milliard d’euros et variation sur instruments financiers à hauteur de 0,6 milliard d’euros). Les autres éléments concourant à l’augmentation de la dette sont liés aux investissements consacrés aux programmes HPC et Linky, qui représentent 2,6 milliards d’euros. Le ratio d’endettement financier net rapporté à l’EBITDA s’établit à 2,46, soit un niveau inférieur à l’objectif de 2,7.  Principaux résultats du Groupe par segmentFrance – Activités de production et commercialisation   (en millions d'euros) 2018 2019 ([8]) Variation organique (%) Chiffre d’affaires (9) 26 096 27 870 \+ 6,5 EBITDA 6 327 7 615 \+ 16,1 Le chiffre d’affaires 2019 du segment France - Activités de production et commercialisation s’élève à 27 870 millions d’euros, en hausse organique de + 6,5 % par rapport à 2018.L’EBITDA est en hausse organique de 16,1 % par rapport à 2018 et s’élève à 7 615 millions d’euros.Cette forte augmentation s’explique principalement par des effets prix énergie favorables pour un montant estimé à + 2 230 millions d’euros en lien principalement avec l’évolution positive des prix de marché et la hausse du tarif réglementé de ventes de + 7,7 % HT au 1er juin 2019. La baisse de production, principalement nucléaire (- 13,7 TWh) et hydraulique (- 5,8 TWh après pompage), a un effet défavorable estimé à - 899 millions d’euros.L’érosion des parts de marché et la fin du rattrapage tarifaire intervenue le 1er août 2018 ont un impact défavorable estimé à - 211 millions d’euros.Les charges opérationnelles ([10]) ont diminué de 342 millions d’euros, soit - 3,9 %, grâce à la maîtrise des achats et de la masse salariale. Ces actions sont engagées dans toutes les entités, avec notamment une baisse du coût des fonctions support et une adaptation des coûts commerciaux, ainsi qu’avec une baisse des coûts opérationnels des parcs nucléaires, hydraulique et thermique.Par ailleurs, divers éléments ont un effet négatif sur l’EBITDA à hauteur de - 443 millions d’euros, principalement en lien avec la variation de provisions nucléaires et des engagements envers le personnel. Les moindres volumes de combustible nucléaire consommés, du fait du niveau de la production, ont un impact légèrement favorable.  France – Activités régulées (11)  (en millions d’euros) 2018 2019 ([12]) Variation organique (%) Chiffre d’affaires (13) 16 048 16 087 \+ 0,2 EBITDA 4 916 5 101 \+ 0,4 Le chiffre d’affaires 2019 du segment France - Activités régulées s’élève à 16 087 millions d’euros, en hausse organique de 0,2 % par rapport à 2018.L’EBITDA s’élève à 5 101 millions d’euros, en hausse organique de 0,4 % par rapport à 2018. L’évolution des prix a un effet positif de + 65 millions d’euros : les indexations du TURPE 5 ([14]) distribution et transport intervenues au 1er août 2019 sont partiellement compensées par l’optimisation du tarif acheminement par les fournisseurs.L’activité de prestations de raccordement au réseau est toujours en croissance et contribue positivement à l’évolution de l’EBITDA pour un montant estimé à + 25 millions d’euros.L’évolution de l’EBITDA est par ailleurs portée par la réduction des charges opérationnelles (15) (+ 83 millions d’euros).En revanche, l’effet climat de l’ensemble de l’année et les indemnités de coupure consécutives aux aléas climatiques du deuxième semestre ont affecté l’EBITDA pour un montant total d’environ - 95 millions d’euros.Par ailleurs, divers éléments ont un effet négatif sur l’EBITDA pour un montant estimé à - 60 millions d’euros.  Énergies RenouvelablesEDF Renouvelables (en millions d'euros) 2018 2019 ([16]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (17) 1 505 1 565 \+ 2,9 EBITDA 856 1 193 \+ 33,5 dont EBITDA production 903 917 \- 0,9 Le chiffre d’affaires 2019 du segment EDF Renouvelables s’élève à 1 565 millions d’euros, en hausse organique de 2,9 % par rapport à 2018.L’EBITDA s’élève à 1 193 millions d’euros, en hausse organique de 33,5 % par rapport à 2018.Cette forte progression est liée aux opérations de «Développement-Vente d’Actifs Structurés» soutenues en 2019, avec un montant de plus-values de 560 millions d’euros enregistré en EBITDA contre 192 millions d’euros en 2018. L’essentiel de ce montant est lié à la cession de 50 % du projet de parc éolien en mer écossais de Neart na Gaoithe ([18]) (NnG) à la compagnie d’électricité irlandaise ESB.L’EBITDA de production, qui est pénalisé par les cessions intervenues fin 2018 et début 2019, s’établit à 917 millions d’euros, en baisse organique de - 0,9 % par rapport à 2018 malgré un effet prix positif (effet portefeuille).Les coûts de développement et des fonctions support sont en hausse pour accompagner la croissance de l’activité, l’implantation dans de nouvelles zones ainsi que les projets innovants et de digitalisation.À fin 2019, les capacités nettes installées s’élèvent à 8,1 GW par rapport à 8,3 GW à fin 2018. Hors transferts d’actifs internes au groupe EDF, les capacités sont en augmentation de + 0,6 GW (+  7,3 %).Renouvelable Groupe (19)(en millions d'euros) 2018 2019 (1) Variation (%) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (2)  4 422 4 184  -5 -8 EBITDA 2 133 2 166 +2 -2 Investissements nets 1 220   404     L’EBITDA de l’ensemble du Renouvelable Groupe s’élève à 2 166 millions d’euros en 2019, en baisse organique de 2 % en raison de conditions hydrologiques particulièrement défavorables sur les neuf premiers mois 2019.Les investissements nets sont en retrait du fait de l’impact de l’augmentation de l’activité DVAS ([20]).  Services ÉnergétiquesDalkia(en millions d'euros)   2018   2019 ([21]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (22) 4 189 4 281 \+ 1,6 EBITDA 292 349 \+ 4,8 Le chiffre d’affaires 2019 du segment Dalkia s’élève à 4 281 millions d’euros, en hausse organique de 1,6 % par rapport à 2018.L’EBITDA atteint 349 millions d’euros, en hausse organique de 4,8 % par rapport à 2018.La croissance de l’EBITDA reflète le fort dynamisme commercial avec notamment le renouvellement de nombreux contrats (80 % de renouvellement sur l’année). Dalkia a signé ou renouvelé de nombreux contrats en France, dans les domaines de la performance énergétique et des réseaux de chaleur (signature avec Safran d’un nouveau contrat multiservices sur 26 sites, nouvelle délégation de service public pour le chauffage urbain de Grande Île à Vaulx-en-Velin et Villeurbanne pour 15,5 ans). Par ailleurs, Dalkia a poursuivi son plan de performance opérationnelle et de maîtrise des frais de structure.Les ventes des certificats d’économie d’énergie sont en amélioration par rapport à 2018.Services Énergétiques Groupe ([23])(en millions d'euros)   2018   2019 ([24]) Variation (%) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (2)  5 569 5 788 +4 +2 EBITDA 355 430 +21 +2 Investissements nets 520 330     L’EBITDA des Services Énergétiques au niveau du Groupe s’élève à 430 millions d’euros en 2019, soit une hausse organique de 2 % portée par la performance de Dalkia.La baisse des investissements nets résulte de l’acquisition de Zephyro en 2018 par Edison et de moindres investissements nets de Dalkia, notamment dans les réseaux.  Framatome (en millions d'euros)   2018   2019 ([25]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (26) 3 313 3 377 \+ 0,6 EBITDA (27) 465 527 \+ 3,0 EBITDA contributif groupe EDF 202 256 \+ 3,0 Le chiffre d’affaires 2019 de Framatome s’élève à 3 377 millions d’euros, en hausse organique de 0,6 % par rapport à 2018.L’EBITDA de Framatome s’élève à 527 millions d’euros en 2019, soit une hausse organique de 3,0 % (y compris la marge réalisée avec les entités du groupe EDF). La contribution de Framatome à l’EBITDA du Groupe s’élève à 256 millions d’euros, elle aussi en hausse organique de 3,0 % par rapport à 2018. L’évolution tient compte, en 2018, d’une charge de 42 millions d’euros en lien avec la revalorisation des stocks, effectuée dans le cadre de la détermination du bilan d’acquisition de Framatome au 31 décembre 2017.Les prises de commandes s’élèvent à 3,3 milliards d’euros en 2019 (dont plus de 60 % hors Groupe).Les activités « Base installée » et « Contrôle commande » réalisent, dans un marché très concurrentiel, des performances en progrès aux États-Unis et en Allemagne (export à 80 %). L’activité « Base installée » est affectée par une hausse des coûts d’exécution de certains projets à l’export et en France.La rentabilité de l’activité « Fabrication de Composants » s’améliore grâce à la progression des productions d’équipements destinés au remplacement de générateurs de vapeur et aux nouveaux projets. L’activité « Combustibles » bénéficie du maintien de son niveau de production et de la livraison d’assemblages pour les EPR de Taishan en Chine.L’activité « Grands projets » est en croissance avec la montée en puissance du projet EPR Hinkley Point C au Royaume-Uni (sans impact EBITDA au niveau du Groupe) qui compense la baisse d’activité liée à la mise en service de Taishan en Chine.Par ailleurs, l’EBITDA est soutenu par la poursuite du plan de réduction des coûts de structure.  Royaume-Uni(en millions d'euros)   2018   2019 ([28]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (29) 8 970 9 574 \+ 5,9 EBITDA 783 772 \- 4,6 Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaires 2019 s’élève à 9 574 millions d’euros, en hausse organique de 5,9 %.L’EBITDA est en baisse et s’élève à 772 millions d’euros, soit -4,6 % en variation organique par rapport à 2018.L’évolution de l’EBITDA s’explique par le recul de la production nucléaire et la mise en place au 1er janvier 2019 d’un plafonnement des tarifs résidentiels de l’électricité et du gaz (Standard variable tariff). Ces éléments défavorables sont partiellement compensés par la hausse des revenus de capacité (309 millions d’euros ([30]) enregistrés en 2019), suite au rétablissement du dispositif en octobre 2019, et par la hausse des prix réalisés du nucléaire (circa \+ 4 £/MWh).La production nucléaire s’établit en 2019 à 51 TWh, en retrait de 8,1 TWh par rapport à 2018. Ce recul s’explique par les prolongations d’arrêts d’Hunterston B et de Dungeness B en 2019.Dans un contexte de forte intensité concurrentielle, le portefeuille de clients résidentiels est en légère augmentation (+ 2 % par rapport à 2018) du fait notamment de la reprise de la base clients du fournisseur TOTO Energy ([31]). De plus, le segment des clients professionnels réalise une bonne performance avec des marges en progrès.Italie (en millions d'euros) 2018 retraité ([32]) 2019 ([33]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (2) 8 077 7 567 \- 8,1 EBITDA 424 578 \+ 20,8 En Italie, le chiffre d’affaires 2019 s’élève à 7 567 millions d’euros, en baisse organique de 8,1 % par rapport à 2018. L’EBITDA ressort en hausse organique de 20,8 %, à 578 millions d’euros.Dans les activités électricité, l’EBITDA est en croissance, essentiellement du fait de la bonne performance des services système électriques, de la production hydraulique et de la production des nouveaux parcs éoliens (+ 165 MW).Dans les activités gaz, l’EBITDA 2019 s’accroit, en raison notamment d’une meilleure optimisation des contrats d’approvisionnement gaz long-terme par gazoduc en 2019. En 2018, l’EBE avait été pénalisé par des tensions sur les approvisionnements et des achats à des prix élevés.La contribution des activités de commercialisation est en baisse par rapport à 2018 du fait de la diminution des marges en électricité et en gaz, notamment sur le segment des clients résidentiels.Dans les activités de service, les résultats sont affectés par des éléments favorables non récurrents en 2018 et par un léger retrait sur les clients grands comptes.  Autre international(en millions d'euros) 2018 2019 ([34]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (35) 2 411 2 690 \+ 10,9 EBITDA 240 339 \+ 36,3 Le chiffre d’affaires du segment Autre international s’élève à 2 690 millions d’euros, en hausse organique de 10,9 % par rapport à 2018. L’EBITDA est en hausse organique de 36,3 %, à 339 millions d’euros.En Belgique (36), l’EBITDA est en hausse organique de 54 millions d’euros (+ 38,6 %). Cette croissance est portée principalement par la meilleure disponibilité du parc nucléaire, fortement dégradée en 2018, et par l’augmentation de la production du parc éolien. Les capacités éoliennes brutes sont en augmentation pour atteindre 519 MW (soit + 18,0 % vs 2018). Malgré un environnement très concurrentiel, les activités de commercialisation affichent une bonne résilience.Au Brésil, l’EBITDA est en augmentation organique de 48 millions d’euros (soit + 60,0 %) principalement du fait de la réévaluation en novembre 2018 de 16 % du prix du Power Purchase Agreement (PPA) attaché à la centrale Norte Fluminense. Par ailleurs, cette croissance reflète aussi la bonne performance opérationnelle, avec un niveau de disponibilité historiquement haut, un programme de maintenance moins chargé en 2019 qu’en 2018 et de meilleures conditions d’approvisionnement en gaz.  Autres métiers (en millions d'euros) 2018 2019 ([37]) Variation organique (%) Chiffre d'affaires (38) 2 601 2 728 \+ 6,8 EBITDA 858 505 \- 26,2 Dont EDF Trading 633 733 +17,9 Le chiffre d’affaires du segment Autres métiers s’élève à 2 728 millions d’euros, en hausse organique de 6,8 % par rapport à 2018. L’EBITDA est en baisse organique de 26,2 %, à 505 millions d’euros.Une plus-value significative de cession immobilière réalisée en 2018, sans équivalent en 2019, affecte l’évolution de l’EBITDA de ce segment.L’activité gazière est impactée par une provision pour contrats onéreux enregistrée en raison de la révision à la baisse des spreads à moyen et long terme. Par ailleurs, l’activité gazière est soutenue en 2019 grâce à la compétitivité croissante des moyens de production gaz en Europe et une meilleure utilisation des capacités du Groupe.L'EBITDA d'EDF Trading s’élève à 733 millions d’euros en 2019, en hausse organique de 17,9 % par rapport à 2018. Cette évolution reflète la bonne performance des activités de trading du Groupe, tout au long de l’année, liée à la volatilité sur les marchés de commodités dans un environnement à tendance baissière et à des positions favorables sur les marchés électricité et gaz en Europe, ainsi que la bonne tenue des activités aux États-Unis. Grâce à la joint-venture constituée le 2 avril 2019 avec JERA, les activités de trading et d’optimisation du GNL (Gaz Naturel Liquéfié) au niveau mondial ainsi que les activités GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) contribuent aussi à cette performance.  Principaux faits marquants (39) postérieurs à la communication du troisième trimestre 2019Événements majeurs * Le groupe EDF a fait l’acquisition de Pod Point, un acteur majeur de la recharge pour véhicules électriques au Royaume-Uni (cf. CP du 13 février 2020). * EDF et Masdar ont conclu un pacte d’actionnaires pour la création d’une société de services énergétiques (cf. CP du 16 janvier 2020). * EDF a présenté « Excell », le plan d’excellence de la filière nucléaire (cf. CP du 13 décembre 2019). * Le groupe EDF accélère dans l’éolien et le solaire en France (cf. CP du 9 décembre 2019). * Le groupe EDF a lancé la construction du parc éolien en mer de Neart na Gaoithe de 450 MW avec son nouveau partenaire irlandais ESB (cf. CP du 28 novembre 2019). * Le Groupe EDF devient partenaire premium et fournisseur officiel d’électricité et de gaz des jeux de Paris 2024 (cf. CP du 19 novembre 2019).Participations, partenariats et projets d’investissementsEDF Renouvelables (40) * Le groupe EDF a pris position en Irlande en acquérant 50 % du projet éolien en mer de Codling (cf. CP du 11 février 2020). * EDF, Meridiam et Biokala ont signé avec le gouvernement de Côte d’Ivoire un contrat de concession pour la plus grande centrale biomasse d’Afrique de l’Ouest (cf. CP du 9 décembre 2019). * EDF Renouvelables va devenir un actionnaire stratégique de KarmSolar, développeur et fournisseur d’énergie solaire en Égypte (cf. CP du 25 novembre 2019).Filière nucléaireàEDF et Véolia ont annoncé la création de Graphitech (cf. CP du 10 décembre 2019).Cession du GroupeàEDF a notifié l’exercice de l’option de vente de sa participation dans CENG (cf. CP du 20 novembre 2019).Structure financière * EDF a annoncé le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en dollars (cf. CP du 31 décembre 2019) * Réaffectation d’actions auto-détenues à un objectif d’annulation (cf. CP du 24 décembre 2019) * EDF a annoncé le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en euros et les résultats de la participation anticipée à son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en dollars US (cf. CP du 12 décembre 2019) * EDF a levé 1,25 milliard d’euros à 30 ans dans le cadre de son programme EMTN (cf. CP du 3 décembre 2019). * EDF a levé 2 milliards de dollars US à 50 ans dans le cadre de son programme EMTN (cf. CP du 28 novembre 2019). * EDF a levé 500 millions d’euros avec une émission obligataire hybride (cf. CP du 26 novembre 2019). * Succès de la nouvelle émission hybride de 500 millions d’euros * Poursuite de l’offre contractuelle de rachat annoncée plus tôt ce 26 novembre (1)(1) Voir le communiqué publié le 26 novembre 2019, disponible sur le site de la Société (www.edf.com).Autre événement marquantàRésultat de l’option pour le paiement de l’acompte sur dividende en actions au titre de l’exercice 2019 (cf. CP du 16 décembre 2019).  ANNEXESCompte de résultat consolidé(en millions d'euros)   2019 (1) 2018 (2) Chiffre d’affaires   71 317 68 546 Achats de combustible et d’énergie   (35 091) (33 056) Autres consommations externes   (8 619) (9 262) Charges de personnel   (13 793) (13 642) Impôts et taxes   (3 798) (3 690) Autres produits et charges opérationnels   6 692 6 002 Excédent brut d’exploitation   16 708 14 898 Variations nettes de juste valeur sur instruments dérivés énergie et matières premières hors activités de trading   642 (224) Dotations aux amortissements   (9 994) (8 775) Dotations nettes aux provisions pour renouvellement des immobilisations en concession   (8) (50) (Pertes de valeur)/reprises   (403) (290) Autres produits et charges d’exploitation   (185) (105) Résultat d’exploitation   6 760 5 454 Coût de l’endettement financier brut   (1 806) (1 712) Effet de l’actualisation   (3 161) (3 464) Autres produits et charges financiers   4 606 378 Résultat financier   (361) (4 798) Résultat avant impôts des sociétés intégrées   6 399 656 Impôts sur les résultats   (1 581) 178 Quote-part de résultat net des entreprises associées et des coentreprises   818 569 Résultat net des activités en cours de cession   (454) (212) RÉSULTAT NET CONSOLIDÉ   5 182 1 191 Dont résultat net - part du Groupe   5 155 1 177 Résultat net des activités poursuivies   5 597 1 384 Résultat net des activités en cours de cession   (442) (207) Dont résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle   27 14 Activités poursuivies   39 19 Activités en cours de cession   (12) (5)         Résultat net part du Groupe par action en euros :       Résultat par action   1,50 0,20 Résultat dilué par action   1,50 0,20 Résultat par action des activités poursuivies   1,65 0,27 Résultat dilué par action des activités poursuivies   1,65 0,27 1. Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (utilisation de la méthode rétrospective modifiée). Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme. 2. Les données publiées au titre de l’exercice 2018 ont été retraitées de l’impact lié à la présentation de l’activité E&P en activité en cours de cession. Bilan consolidéACTIF (en millions d’euros)   31/12/2019 (1) 31/12/2018 Goodwill   10 623 10 195 Autres actifs incorporels   9 350 9 918 Immobilisations en concessions de distribution publique d’électricité en France   58 413 56 515 Immobilisations en concessions des autres activités   6 860 7 339 Immobilisations de production, autres immobilisations corporelles du domaine propre et actifs au titre du droit d’utilisation   89 099 78 252 Participations dans les entreprises associées et les coentreprises   6 414 8 287 Actifs financiers non courants   46 219 37 104 Autres débiteurs non courants   1 930 1 796 Impôts différés actifs   557 978 Actif non courant   229 465 210 384 Stocks   14 049 14 227 Clients et comptes rattachés   15 606 15 910 Actifs financiers courants   29 401 31 143 Actifs d’impôts courants   286 869 Autres débiteurs courants   6 881 7 346 Trésorerie et équivalents de trésorerie   3 934 3 290 Actif courant   70 157 72 785 Actifs détenus en vue de leur vente   3 662 \- TOTAL DE L’ACTIF   303 284 283 169 (1)    Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (utilisation de la méthode rétrospective modifiée). Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme.  CAPITAUX PROPRES ET PASSIF (en millions d’euros)   31/12/2019 (1) 31/12/2018 Capital   1 552 1 505 Réserves et résultats consolidés   44 914 42 964 Capitaux propres – part du Groupe   46 466 44 469 Intérêts attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle   9 324 8 177 Total des capitaux propres   55 790 52 646 Provisions liées à la production nucléaire – Aval du cycle, déconstruction des centrales et derniers cœurs   55 583 49 204 Autres provisions pour déconstruction   1 573 2 033 Provisions pour avantages du personnel   20 539 17 627 Autres provisions   3 065 2 908 Provisions non courantes   80 760 71 772 Passifs spécifiques des concessions de distribution publique d’électricité en France   47 465 46 924 Passifs financiers non courants   57 002 52 129 Autres créditeurs non courants   4 928 4 896 Impôts différés passifs   2 295 1 987 Passif non courant   192 450 177 708 Provisions courantes   5 556 6 010 Fournisseurs et comptes rattachés   12 867 13 421 Passifs financiers courants   18 535 17 167 Dettes d’impôts courants   433 205 Autres créditeurs courants   16 610 16 012 Passif courant   54 001 52 815 Passifs liés aux actifs détenus en vue de leur vente   1 043 \- TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF   303 284 283  169 (2)    Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (utilisation de la méthode rétrospective modifiée). Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme.  Tableau de flux de trésorerie consolidé(en millions d'euros)   2019 (1) 2018 (2) Opérations d'exploitation :       Résultat avant impôt   5 983 473 Résultat avant impôt des sociétés en cours de cession   (416) (183) Résultat avant impôt des sociétés intégrées   6 399 656 Pertes de valeur / (reprises)   403 290 Amortissements, provisions et variations de juste valeur   8 328 12 957 Produits et charges financiers   97 718 Dividendes reçus des entreprises associées et des coentreprises   349 387 Plus ou moins-values de cession   (508) (1 014) Variation du besoin en fonds de roulement   452 470 Flux de trésorerie nets générés par l'exploitation   15 520 14 464 Frais financiers nets décaissés   (798) (1 048) Impôts sur le résultat payés   (922) (309) Flux de trésorerie nets liés aux opérations d’exploitation poursuivies   13 800 13 107 Flux de trésorerie nets liés aux opérations d’exploitation en cours de cession   222 257 Flux de trésorerie nets liés aux opérations d’exploitation   14 022 13 364 Opérations d'investissement :       Investissements en titres de participation déduction faite de la trésorerie acquise   (456) (484) Cessions de titres de participation déduction faite de la trésorerie cédée   293 1 261 Investissements incorporels et corporels   (16 709) (16 016) Produits de cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles   94 577 Variations d'actifs financiers   1 294 (2 367) Flux de trésorerie nets liés aux opérations d'investissement poursuivies   (15 484) (17 029) Flux de trésorerie nets liés aux opérations d'investissement en cours de cession   (166) (136) Flux de trésorerie nets liés aux opérations d'investissement   (15 650) (17 165) Opérations de financement :       Transactions avec les participations ne donnant pas le contrôle (3)   1 055 1 548 Dividendes versés par EDF   (58) (511) Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle   (155) (183) Achats/ventes d’actions propres   (14) (3) Flux de trésorerie avec les actionnaires   828 851 Émissions d'emprunts   9 080 5 711 Remboursements d'emprunts   (6 976) (2 724) Emissions de titres subordonnés à durée indéterminée (TSDI)   493 1 243 Rachats de titres subordonnés à durée indéterminée   (1 280) (1 329) Rémunérations versées aux porteurs de titres subordonnés à durée indéterminée   (589) (584) Participations reçues sur le financement d’immobilisations en concession   143 131 Subventions d'investissement reçues   543 351 Autres flux de trésorerie liés aux opérations de financement   1 414 2 799 Flux de trésorerie nets liés aux opérations de financement poursuivies   2 242 3 650 Flux de trésorerie nets liés aux opérations de financement en cours de cession   (19) (120) Flux de trésorerie nets liés aux opérations de financement   2 223 3 530 Flux de trésorerie des activités poursuivies   558 (272) Flux de trésorerie des activités en cours de cession   37 1 Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie   595 (271) TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE À L’OUVERTURE   3 290 3 692 Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie   595 (271) Incidence des variations de change   (5) (95) Produits financiers sur disponibilités et équivalents de trésorerie   17 13 Incidence des reclassements   37 (49) TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE À LA CLOTURE   3 934 3 290 1. Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (utilisation de la méthode rétrospective modifiée). Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme. 2. Les données publiées au titre de l’exercice 2018 ont été retraitées de l’impact lié à la présentation de l’activité E&P en activité en cours de cession. 3. Apports par augmentations de capital, ou réductions de capital et acquisitions d’intérêts complémentaires ou cessions d’intérêts dans des sociétés contrôlées. Comprend en 2019, un montant de 968 millions d’euros relatif à la part versée par CGN au titre des augmentations de capital de NNB Holding Ltd. et Sizewell C Holding Co. (743 millions d’euros au 31 décembre 2018). Comprend également en 2018, un montant de 797 millions d’euros relatif à la cession de 49 % des titres de parcs éoliens d’EDF Renewables.  AvertissementCette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux États-Unis ou dans tout autre pays. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l’exhaustivité ou l’exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation, et la responsabilité des dirigeants d’EDF ne saurait être engagée pour tout préjudice résultant de l’utilisation qui pourrait être faite de cette présentation ou de son contenu. L’information financière trimestrielle ne fait pas l’objet d’un rapport des commissaires aux comptes. Le présent document peut contenir des objectifs ou des prévisions concernant la stratégie, la situation financière ou les résultats du groupe EDF. EDF estime que ces prévisions ou objectifs reposent sur des hypothèses raisonnables à la date du présent document mais qui peuvent s’avérer inexactes et qui sont en tout état de cause soumises à des facteurs de risques et incertitudes. Il n’y a aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite des initiatives stratégiques, financières et opérationnelles d’EDF fondées sur le modèle d’opérateur intégré, l’évolution de l’environnement concurrentiel et du cadre réglementaire des marchés de l’énergie, et les risques et incertitudes concernant l’activité du Groupe, sa dimension internationale, l’environnement climatique, les fluctuations des prix des matières premières et des taux de change, les évolutions technologiques, l’évolution de l’activité économique. Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes sont disponibles dans le Document d’Enregistrement Universel (URD) d’EDF déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers le 29 juillet 2019, consultable en ligne sur le site internet de l’AMF à l’adresse www.amf-france.org ou celui d’EDF à l’adresse www.edf.fr. EDF ne s’engage pas et n'a pas l'obligation de mettre à jour les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation. .Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com  * * *  ([1]) La production hydraulique après déduction des volumes pompés représente 33,4 TWh en 2019 (39,2 TWh en 2018).  ([2]) Ajusté de la rémunération des émissions hybrides comptabilisée en fonds propres.  ([3]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019. Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme.  ([4]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées et l’impact aurait été de + 609 M€ sur le cash-flow Groupe.  ([5]) Endettement financier net augmenté de 4,5 Md€ en lien avec la mise en œuvre d’IFRS 16 au 1er janvier 2019.  ([6]) L’endettement financier net n’est pas défini par les normes comptables et n’apparaît pas en lecture directe dans le bilan consolidé du Groupe. Il correspond aux emprunts et dettes financières diminués de la trésorerie et des équivalents de trésorerie ainsi que des actifs liquides. Les actifs liquides sont des actifs financiers composés de fonds ou de titres de maturité initiale supérieure à trois mois, facilement convertibles en trésorerie, et gérés dans le cadre d’un objectif de liquidité.  ([7]) Les données publiées au titre de l’exercice 2018 (hors EFN) ont été retraitées de l’impact lié à la présentation de l’activité E&P en activité en cours de cession.  ([8]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA aurait été de + 291 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([9]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([10]) Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre, norme et taux de change comparables. À taux d’actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services.  ([11]) Activités régulées comprenant Enedis, Électricité de Strasbourg et les activités insulaires.  ([12]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA aurait été de + 167 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([13]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([14]) Indexation du TURPE 5 distribution de + 3,04 % au 1er août 2019 (- 0,21 % au 1er août 2018) et du TURPE 5 transport de + 2,16 % au 1er août 2019 (+ 3,0 % au 1er août 2018).  ([15]) Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre, norme et taux de change comparables. À taux d’actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services.  ([16]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA d’EDF R aurait été de 56 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([17]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([18]) La plus-value enregistrée comprend aussi la réévaluation des titres conservés suite à la perte de contrôle de la société.  ([19]) Pour les activités de production électrique d’origine renouvelable optimisées au sein d’un portefeuille d’actifs de production plus large, en particulier s’agissant du parc hydraulique France, le chiffre d’affaires et l’EBITDA sont estimés, par convention, comme la valorisation de la production réalisée au prix de marché (ou au tarif d’obligation d’achat), sans tenir compte des effets des couvertures, et tiennent compte de la valorisation de la capacité le cas échéant.  ([20]) La variation des investissements nets comprend également la sortie de la dette associée au projet NnG, du fait de la cession.  ([21]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA Dalkia aurait été de 41 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([22]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([23]) Les Services énergétiques Groupe comprennent Dalkia, Citelum, CHAM et les activités services d’EDF Energy, Edison, Luminus et EDF SA. Il s’agit notamment d’activités d’éclairage urbain, de réseaux de chaleur, de production décentralisée bas carbone à partir des ressources locales, de pilotage des consommations et de mobilité électrique.  ([24]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées et l’impact en EBITDA aurait été de 58 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([25]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA aurait été de 44 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([26]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([27]) Ventilation de l’EBITDA aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([28]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées et l’impact en EBITDA aurait été de 18 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([29]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([30]) Y compris les revenus du 4ième trimestre 2018.  ([31]) Reprise imposée par l’Ofgem, organisme de régulation du gouvernement britannique, suite à la perte de licence de Toto Energy.  ([32]) La cession de l’activité Exploration et Production (E&P) d’Edison a été qualifiée d’activité abandonnée au sens de la norme IFRS 5 à compter du 1er janvier 2019. Les données publiées au titre de l’exercice 2018 ont été retraitées.  ([33]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées. L’impact en EBITDA aurait été de 21 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([34]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées et l’impact en EBITDA aurait été de 9 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([35]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([36]) Luminus et EDF Belgium.  ([37]) Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16. Les données comparatives n’ont pas été retraitées et l’impact en EBITDA aurait été de - 130 millions d’euros au 31 décembre 2018.  ([38]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.  ([39]) La liste exhaustive des communiqués de presse est disponible sur le site internet : www.edf.fr  ([40]) La liste exhaustive des communiqués de presse d’EDF Renouvelables est disponible sur le site internet : www.edf-renouvelables.com  * * *  Notes de bas de page des première et deuxième pages ([1])  Les comptes au 31 décembre 2019 sont établis en appliquant la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019 (utilisation de la méthode rétrospective modifiée). Les données comparatives n’ont pas été retraitées, conformément aux dispositions transitoires de la norme.  ([2])  Variation organique à périmètre, norme et taux de change comparables.  ([3])  Le groupe EDF poursuit un modèle de développement qui s’appuie sur des partenariats. Tous les projets ne seront pas nécessairement consolidés en intégration globale.   ([4])  Le Plan mobilité électrique d’EDF s’ajoute aux investissements spécifiques réalisés dans ce domaine par Enedis, filiale indépendante d’EDF au sens du Code de l’énergie.  ([5])  Cf. communiqué de presse du 9 octobre 2019. Estimation du coût de construction revue à 12,4 Md€  en euros 2015 et hors intérêts intercalaires.   * [6])  Le résultat net courant n’est pas défini par les normes IFRS et n’apparaît pas en lecture directe dans le compte de résultat consolidé du Groupe. Il correspond au résultat net hors éléments non récurrents, hors variations nettes de juste valeur sur instruments dérivés énergie et matières premières hors activités de trading et hors variations nettes de juste valeur de titres de dettes et de capitaux propres nets d’impôts.  ([7])  Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. À périmètre, norme et taux de change comparables. À taux d’actualisation retraites constants. Hors variation des charges opérationnelles des activités de services.  ([8])  Investissements nets totaux, hors acquisitions et « Cessions Groupe 2019-2020 ».  ([9])  Taux de distribution du résultat net courant ajusté de la rémunération des emprunts hybrides comptabilisée en fonds propres.  ([10]) Sur la base du périmètre et des taux de change au 01/01/2020 et d’une hypothèse de production nucléaire France comprise entre 375 TWh et 390 TWh pour 2020.   ([11]) L’objectif intègre l’exécution de l’option de vente des titres CENG en 2020. La réalisation de l’opération est susceptible d’être différée à 2021 en fonction du calendrier d’obtention des autorisations réglementaires.  ([12]) Les données publiées au titre de l’exercice 2018 ont été retraitées de l’impact lié à la présentation de l’activité E&P d’Edison en activité en cours de cession.  ​     Pièce jointe * CP FY 2019- VDEF certifie

  • Globe Newswire

    EDF : Information relative au nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social

    Le 4 février 2020                                                             Information relative au nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social(Article L. 233-8-II du Code de commerce et 223-16 du Règlement général de l’AMF) Place de cotation :       NYSE Euronext-Paris Code ISIN :                  FR 0010242511DateNombre total d’actions composant le capital socialNombre total de droits de vote 31 janvier 20203 103 621 086Nombre de droits de vote théoriques : 5 229 569 906 Nombre de droits de vote exerçables* : 5 224 883 911 * Nombre de droits de vote exerçables = nombre de droits de vote théoriques (ou nombre total de droits de vote attachés aux actions) – actions privées du droit de vote.Pièce jointe * 31_01_2020_Information_relative_au_nombre_total_de_droits_de_vote_et_act.._

  • Globe Newswire

    EDF: Information regarding the voting rights and shares

    4 February 2020 Information regarding the voting rights and shares(Article L.233-8-II of the French Commercial Code and 223-16 of the General Regulations of the “AMF”) Listing location: NYSE Euronext-Paris Compartiment: Eurolist A ISIN code: FR 0010242511DateTotal number of sharesTotal number of voting rights 31 January 20203,103,621,086Number of theoretical voting rights: 5,229,569,906 Number of exercisable voting rights: 5,224,883,911 *Number of exercisable voting rights = Number of theoretical voting rights (or total number of voting rights calculated on the basis of all shares to which voting rights are attached) – number of shares without voting rights.Attachment * 31_01_2020_Information_regarding_the_voting_rights_and_number_of_shares..._

  • Globe Newswire

    EDF: Half Year Report for the Liquidity Agreement with Oddo Corporate Finance

    Paris, January 15th, 2020Half Year Report for the Liquidity Agreement with Oddo Corporate FinanceIn connection with the execution of the liquidity agreement entered into between EDF and Oddo Corporate Finance, the following assets were outstanding under this liquidity agreement on 31 December 2019: -      1 185 431 shares -      € 4 874 927.01 in cashIt is recalled that: At the time of last Report (30 June 2019), the assets affected to the liquidity agreement consisted of:-      1 305 406 shares -      € 3 627 619.63 in cashAt the date of signature of the contract, the assets affected to the liquidity agreement consisted of: * 738 882 shares * € 10 120 161.00Transactions made from 1st July 2019 to 31 December 2019: * 8 298 purchase transactions * 8 008 sale transactionsOver the same period, the traded volume represented: * 3 097 024 shares and € 31 054 907.72 for purchase transactions * 3 216 999 shares and € 32 302 204.34 for sale transactions Attachment * Half Year Report 31 December 2019 (VA)

  • Globe Newswire

    EDF : Bilan semestriel du contrat de liquidité de la société EDF contracté avec Oddo Corporate Finance

    Paris, le 15 janvier 2020Bilan semestriel du contrat de liquidité de la société EDF contracté avec Oddo Corporate FinanceAu titre du contrat de liquidité confié par la société EDF à Oddo Corporate Finance, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité au 31 décembre 2019 :-      1 185 431 titres -      4 874 927,01 euros en espècesIl est rappelé :Que lors du dernier bilan au 30 juin 2019, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité :-      1 305 406 titres -      3 627 619,63 euros en espècesQu’à la date de signature du contrat, les ressources suivantes figuraient au compte de liquidité : * 738 882 titres * 10 120 161.00 eurosSur la période du 01/07/2019 au 31/12/2019 ont été exécutés : * 8 298 transactions à l’achat * 8 008 transactions à la venteSur cette même période, les volumes échangés ont représenté : * 3 097 024 titres et 31 054 907,72 euros à l’achat * 3 216 999 titres et 32 302 204,34 euros à la ventePièce jointe * Bilan semestriel EDF 31 decembre 2019 (VF)

  • Globe Newswire

    Information regarding the voting rights and shares

    8 January 2020 Information regarding the voting rights and shares(Article L.233-8-II of the French Commercial Code and 223-16 of the General Regulations of the “AMF”) Listing location: NYSE Euronext-Paris Compartiment: Eurolist A ISIN code: FR 0010242511DateTotal number of sharesTotal number of voting rights 31 December 20193,103,621,086Number of theoretical voting rights: 5,230,130,079 Number of exercisable voting rights: 5,225,247,141 *Number of exercisable voting rights = Number of theoretical voting rights (or total number of voting rights calculated on the basis of all shares to which voting rights are attached) – number of shares without voting rights.Attachment * 31_12_2019_Information_regarding_the_voting_rights_and_number_of_shares..._

  • Globe Newswire

    Information relative au nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social

    Le 8 janvier 2020                                                            Information relative au nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social(Article L. 233-8-II du Code de commerce et 223-16 du Règlement général de l’AMF) Place de cotation :       NYSE Euronext-Paris Code ISIN :                  FR 0010242511DateNombre total d’actions composant le capital socialNombre total de droits de vote 31 décembre 20193 103 621 086Nombre de droits de vote théoriques : 5 230 130 079 Nombre de droits de vote exerçables* : 5 225 247 141 * Nombre de droits de vote exerçables = nombre de droits de vote théoriques (ou nombre total de droits de vote attachés aux actions) – actions privées du droit de vote.Pièce jointe * 31_12_2019_Information_relative_au_nombre_total_de_droits_de_vote_et_act.._

  • Globe Newswire

    Edf: EDF announces the final results its tender offer for US dollar-denominated hybrid notes

    PRESS RELEASE30 December 2019EDF announces the final results its tender offer for US dollar-denominated hybrid notesEDF (the “Company”) today announces the results of the tender offer (the “Tender Offer“) launched on 26 November 2019(1) to purchase the USD 3,000 million Reset Perpetual Subordinated Notes with a first redemption at the option of the Company on 29 January 2023 (144A / Reg S ISIN: US268317AF12 / USF2893TAF33) of which USD 3,000 million is outstanding (prior to the Tender Offer), which are admitted to trading on the regulated market of the Luxembourg Stock Exchange (the “US Notes“).  Summary table of the Tender Offer results below: ISINPrincipal Amount outstanding before the start of the buyback transactionTendered Amount in % of outstanding (a)Aggregate Principal Amount tendered on or prior to the Early Participation Date (b) and Accepted for PurchaseAggregate Principal Amount after the Early Participation Date and on or prior to the Expiration Date (c) and Accepted for Purchase at the Tender Price of 99.567%Principal Amount outstanding after the buyback transaction (a) 144A / Reg S ISIN : US268317AF12 / USF2893TAF33$3,000,000,00030.0795%$895,176,000$7,210,000$2,097,614,000  (a) Immediately following the final results of the US Tender Offer on 30 December 2019.(b) 10 December 2019.(c) 27 December 2019. The settlement date for the Notes validly tendered after the Early Participation Date and at or prior to the Expiration Date is expected to be 31 December 2019. The Company has also exercised its call option on 29 January 2020 to redeem whole the EUR 1,250,000,000 Reset Perpetual Subordinated Notes (ISIN: FR0011401736) of which EUR 338,200,000 is currently outstanding. (1) see EDF's press release dated 26 November 2019. DisclaimersThe Company considers portions of this announcement and the Offer to Purchase to be forward-looking statements. Forward-looking statements can be identified typically by the use of forward-looking terminology such as "believes", "expects", "may", "will", "could", "should", "intends", "estimates", "plans", "assumes", "predicts" or "anticipates", as well as the negatives of such words and other words of similar meaning in connection with discussions of future operating or financial performance or of strategy that involve risks and uncertainties. Although the Company believes that the expectations reflected in such forward-looking statements are based upon reasonable assumptions at the time made, these assumptions are inherently uncertain and involve a number of risks and uncertainties that are beyond the Company’s control; therefore, the Company can give no assurance that such expectations will be achieved. Future events and actual results, financial and otherwise, may differ materially from the results discussed in the forward-looking statements as a result of risks and uncertainties, including, without limitation, possible changes in the timing and consummation of the Offer.You are cautioned not to place any undue reliance on the forward-looking statements contained in this announcement or the Offer to Purchase, which speak only as at their respective dates. Neither the Company nor any of its affiliates undertakes any obligation publicly to update or revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise except as required by any applicable laws and regulations.This announcement does not contain the full terms and conditions of the US Tender Offer and does not constitute an invitation to participate in the Tender Offer in or from any jurisdiction in or from which, or to or from any person to or from whom, it is unlawful to make such invitation under applicable securities laws. The distribution of this announcement in certain jurisdictions may be restricted by law. Persons into whose possession this announcement comes are required to inform themselves about, and to observe, any such restrictions.This announcement must be read in conjunction with the offer to purchase for the respective US Notes. Tenders of US Notes for purchase pursuant to the tender offer will not be accepted from qualifying holders in any circumstances in which such offer or solicitation is unlawful. EDF does not make any recommendation as to whether or not qualifying holders should participate in the tender offer. This announcement and the offer to purchase for the US Notes contain important information which should be read carefully before any decision is made with respect to the US Tender Offer. If any holder of the US Notes is in any doubt as to the contents of the offer to purchase for the respective US Notes or the action it should take, it is recommended to seek its own financial advice, including in respect of any tax consequences, from its broker, bank manager, solicitor, accountant or other independent financial, tax or legal adviser. This press release is certified. Its authenticity can be checked on medias.edf.comA key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group is involved in supplying energy and services to approximately 39.8 million customers, including 29.7 million in France. The Group generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.EDF SA French societe anonyme With a share capital of 1 551 810 543 euros Registered lead office : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 R.C.S. Pariswww.edf.frCONTACTSPress: +33 (0) 1 40 42 46 37Analysts and Investors: +33 (0) 1 40 42 40 38Attachment * PR Results LM US 2019-12-30 VDef certified

  • Globe Newswire

    EDF : EDF annonce le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en dollars

    COMMUNIQUE DE PRESSE30 décembre 2019EDF annonce le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en dollars EDF (la "Société") annonce aujourd'hui les résultats de l'offre contractuelle de rachat lancée le 26 novembre 2019(1) (l'"Offre de Rachat") visant à racheter les obligations super-subordonnées à durée indéterminée d’un montant total de 3.000 millions de Dollars Américains pouvant être remboursées au gré de la Société à partir du 29 janvier 2023 (144A / Reg S ISIN: US268317AF12 / USF2893TAF33) dont 3.000 millions de Dollars Américains sont en circulation (avant l'Offre de Rachat), et qui sont admis à la négociation sur le marché réglementé de la Bourse de Luxembourg (les "Obligations USD"). Le résultat de la participation à l'Offre de Rachat est présenté dans le tableau ci-dessous :  ISINMontant en principal en circulation avant le début de l’opérationMontant Racheté en % du montant en circulation (a)Montant en Principal Total racheté au plus tard à la Date de Participation Anticipée (b) et Accepté à des fins de RachatMontant en Principal Total après la Date de Participation Anticipée à ou avant la Date d'Expiration (c) et Accepté à des fins de Rachat au prix de rachat de 99,567%Montant en principal en circulation après l’opération (a) 144A / Reg S ISIN : US268317AF12 / USF2893TAF33$3 000 000 00030,0795%$895 176 000$7 210 000$2 097 614 000  (a) Suivant immédiatement le résultat définitif de l'Offre de Rachat du 30 décembre 2019.(b) 10 décembre 2019.(c) 27 décembre 2019. La date de règlement des Obligations valablement rachetées après la Date de Participation Anticipée et au plus tard à la Date d'Expiration est prévue pour le 31 décembre 2019. La Société a également exercé son option de rachat au 29 janvier 2020 sur l'ensemble des obligations subordonnées à durée indéterminée pour un montant total de 1,250 milliards d'euros (ISIN: FR0011401736), dont le montant en circulation est actuellement de 338,2 millions d'euros. (1) Voir le communiqué de presse d'EDF en date du 26 novembre 2019. AvertissementLa Société considère certaines parties de ce communiqué de presse et de l'Offre de Rachat comme un énoncé prospectif. Les déclarations prospectives peuvent généralement être identifiées à l’aide de termes prospectifs tels que "croit", "s'attend à", "peut", "sera", "pourrait", "devrait", "a l'intention", "estime", "envisage", "suppose", "prédit" ou "anticipe", ainsi que la forme négative de tels mots et autres mots de signification similaire dans le cadre de discussions sur les performances opérationnelles ou financières futures ou de stratégies comportant des risques et des incertitudes. Bien que la Société estime que les attentes reflétées dans ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables au moment où elles sont faites, ces dernières demeurent incertaines de par leur nature et impliquent un certain nombre de risques et d’incertitudes indépendants de la volonté de la Société. Par conséquent, la Société ne peut donner aucune assurance que ces attentes seront réalisées. Les événements futurs et les résultats réels, financiers ou autres, peuvent différer considérablement des résultats présentés dans les déclarations prospectives en raison des risques et des incertitudes possibles, notamment des modifications éventuelles du moment et de l'exécution de l'Offre.Vous êtes prié de ne pas vous fier indûment aux déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse ou dans l'Offre de Rachat, qui ne sont valables qu'à leurs dates respectives. Ni la Société ni l'un quelconque de ses membres affiliés ne s'engage publiquement à mettre à jour ou à réviser ces déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de toute autre manière, sauf si requis par les lois et les réglementations en vigueur.Le présent communiqué de presse ne contient pas les modalités de l'Offre de Rachat dans leur intégralité ni ne constitue une invitation à participer à l'Offre de Rachat dans, ou depuis, un quelconque pays dans ou depuis lequel, ou émanant de ou à une quelconque personne à laquelle, il est interdit de faire une telle invitation conformément aux dispositions législatives et réglementaires applicables. La diffusion du présent document dans certains pays peut être limitée par la loi. Les personnes en possession de ce document sont tenues de s’informer et de se conformer à toutes les restrictions légales et réglementaires applicables.Le présent communiqué de presse doit être lu conjointement avec l'offre de rachat des Obligations USD. Les offres contractuelles de rachat des Obligations USD transmises dans le cadre de l’offre de rachat par des investisseurs éligibles ne seront pas admises dans toutes les circonstances où une telle offre ou sollicitation serait illégale. EDF n’émet aucune recommandation aux investisseurs éligibles sur l’opportunité ou non de prendre part à l’offre de rachat. Le présent communiqué de presse et l’offre de rachat des Obligations USD contiennent respectivement des informations importantes qui doivent être lues avec attention avant de prendre toute décision concernant l'Offre de Rachat. Si un porteur des Obligations USD a des doutes quant au contenu de l'offre de rachat visant les Obligations USD ou quant aux mesures à prendre, il lui est recommandé des conseils financiers personnalisés, y compris en ce qui concerne les conséquences fiscales, auprès de son courtier, conseiller en banque, avocat, comptable ou autre conseiller financier, fiscal ou juridique indépendant.Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.comActeur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients, dont 29,7 millions en France. Le Groupe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 69 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 551 810 543 euros 552 081 317 R.C.S. Pariswww.edf.frCONTACTSPresse : +33 (0) 1 40 42 46 37Analystes et Investisseurs : +33 (0) 1 40 42 40 38Pièce jointe * CP Resultats LM US 2019-12-30 VDef certifie

  • Globe Newswire

    Share repurchase program - Reassignment of self-detained shares to a new purpose

    Press release 23 December 2019         Share repurchase program Reassignment of self-detained shares to a new purposeThe Chief executive officer, acting on the delegation of the Board of Directors, has decided on 23 December 2019 to proceed, within the share repurchase program authorised by the General assembly, to the reassignment of 3,646,913 EDF shares initially assigned to the liquidity contract1 as well as of 50,594 shares assigned to an Employee Offering of 2007, objective which became devoid of purpose: this represents a total of 3.697.507 shares devoted to the capital reduction by the mean of cancelation of those shares.The repurchase program has been authorized for a period of 18 months by the 18th resolution of the General assembly of 16 May 2019.The objectives of the share repurchase program are: * the reduction of the capital by cancelling shares; * the allocation of shares of employees and former employees of EDF Group, under the terms and arrangements provided by the law, in particular in the framework of any repurchase or free share allocation plan or of Employees Offering; * the delivery of shares upon the exercise of rights attached to securities giving access to capital by reimbursement, conversion, exchange, presentation of a bond, or by any other means, and all measures of coverage relating to the obligations of the Company or of one of its subsidiaries linked with these securities; * regulating the share price through a liquidity contract; * the delivery of shares when exercising rights attached to options giving access to the capital of the Company and the realization of all hedging transactions relating to obligations of the Company or of one of its subsidiaries linked to these options; * the retain and subsequently tender of shares as part of external growth transactions, contribution, merger of spin-off; * more generally the realization of any operation in compliance with regulation in effect, or within the framework of any market practice which may be accepted by the Autorité des Marchés Financiers.The maximum proportion of the share capital that can be repurchased in the framework of this program is 10% of the total number of shares composing the share capital (or 5% if it concerns shares which have been acquired with a view to be retained and to be handed over subsequently for payment or exchange in the scope of external growth operations), it being specified that when the shares are bought back for the purpose of secondary market animation in the framework of a liquidity contract, the number of shares being taken into consideration for the calculation within the limit of 10% corresponds to the number of shares purchased, minus the number of shares which have been resold during the duration of the authorization.The General assembly has fixed at 30 euros per share the maximum price of repurchase, and at 2 billion euros the total amount of funds dedicated to the program.The General assembly has given all powers to the Board of directors, with the option of delegating, to implement this authorization, and in particular to affect or re-affect the shares acquired to the various purposes envisaged.Assignment of portfolio as of 23 December 2019As of 23 December 2019, the Company was owning a total of 4.894.027 of its own shares, composed of: * 1.196.520 shares owned in the framework of the liquidity contract (representing 0.0386% of its share capital), * 3.697.507 shares with the objective of capital reduction by cancellation of shares.This press release is certified. Check its authenticity on medias.edf.com      A key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group provides energy and services to approximately 39.8 million customers (*), including 29.7 million in France. It generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.(*) Customers are counted at the end of 2018 per delivery site; a customer can have two delivery points: one for electricity and another for gas.  Please, only print this document if absolutely necessary.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 EDF SA share capital €1,551,810,543 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr    CONTACTS EDF   Press office: +33 (0)1 40 42 46 37   Analysts and investors: +33 (0)1 40 42 40 38   * * * 1 EDF press releases of 29 March 2019 and 9 July 2019. Attachment * PR-share repurchase and reassignment program_certified

  • Globe Newswire

    Programme de rachat d’actions - Réaffectation d’actions auto-détenues à un nouvel objectif

    Communiqué de presse 23 décembre 2019         Programme de rachat d’actions Réaffectation d’actions auto-détenues à un nouvel objectif Le Président-Directeur Général, agissant sur délégation du Conseil d’administration, a décidé le 23 décembre 2019 de procéder, dans le cadre du programme de rachat autorisé par l’Assemblée générale, à la réaffectation de 3 646 913 actions EDF initialement affectées au contrat de liquidité1 ainsi que de 50 594 actions affectées à une offre réservée aux salariés de 2007, objectif devenu sans objet, soit un total de 3 697 507 actions à l’objectif de réduction de capital par annulation desdites actions.Le programme de rachat a été autorisé, par l'Assemblée générale du 16 mai 2019 aux termes de la 18ème résolution pour une durée de 18 mois. Les objectifs du programme de rachat sont : * la réduction du capital par annulation d’actions ;  * l’allocation d’actions à des salariés et anciens salariés du groupe EDF, dans les conditions et selon les modalités prévues par la loi, notamment dans le cadre de tout plan d’achat ou d’attribution gratuite d’actions ou de toute offre réservée aux salariés; * la remise d’actions lors de l’exercice de droits attachés à des valeurs mobilières donnant accès au capital par remboursement, conversion, échange, présentation d’un bon ou de toute autre manière et la réalisation de toutes opérations de couvertures à raison des obligations de la Société ou de l’une de ses filiales liées à ces valeurs mobilières ; * l’animation du marché du titre au travers d’un contrat de liquidité ;  * la remise d’actions lors de l’exercice de droits attachés à des options donnant accès au capital de la Société et la réalisation de toutes opérations de couvertures à raison des obligations de la Société ou de l’une de ses filiales liées à ces options ; * la conservation et la remise ultérieure d’actions dans le cadre d’opérations de croissance externe, d’apport, de fusion ou de  scission ;   * plus généralement, la réalisation de toute opération conforme à la règlementation en vigueur, ou qui s’inscrirait dans le cadre d’une pratique de marché qui viendrait à être admise par l’Autorité des Marchés Financiers.La part maximale du capital susceptible d’être rachetée dans le cadre de ce programme est de 10 % du nombre total des actions composant le capital social (ou 5 % s’il s’agit d’actions acquises en vue de leur conservation et de leur remise ultérieure en paiement ou en échange dans le cadre d’opérations de croissance externe), étant précisé que lorsque les actions sont rachetées aux fins d’animation du marché du titre dans le cadre d’un contrat de liquidité, le nombre d’actions pris en compte pour le calcul de la limite de 10 % correspond au nombre d’actions achetées, déduction faite du nombre d’actions revendues pendant la durée de l’autorisation. L’Assemblée générale a fixé à 30 euros le prix maximum d’achat par action et à 2 milliards d’euros le montant maximal des fonds destinés à la réalisation du programme. L’Assemblée générale a donné au Conseil d’administration tous pouvoirs, avec faculté de délégation, en vue de mettre en œuvre cette autorisation et notamment pour affecter ou réaffecter les actions acquises aux différentes finalités poursuivies.Les affectations du portefeuille au 23 décembre 2019Au 23 décembre 2019, la Société détenait un total de 4 894 027 de ses propres actions, se décomposant ainsi : * 1 196 520 actions détenues dans le cadre du contrat de liquidité (représentant 0,0386 % de son capital social), * 3 697 507 actions à l’objectif de réduction de capital par annulation. Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients (1), dont 29,7 millions en France. Il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 69 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.  N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 551 810 543 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr  CONTACTS   Presse :   01 40 42 46 37   Analystes et Investisseurs : 01 40 42 40 38 (1)     Les clients sont décomptés fin 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.* * * 1 Communiqués de presse d’EDF des 29 mars 2019 et 9 juillet 2019. Pièce jointe * CP-programme rachat - reaffectation actions_certifie

  • Globe Newswire

    Résultat option paiement acompte sur dividende

    Communiqué de presse 16 décembre 2019                             Résultat de l’option pour le paiement de l’acompte sur dividende en actions au titre de l’exercice 2019L’option pour le paiement de l’acompte sur dividende en actions nouvelles de la Société au titre de l’exercice 2019 a retenu l’intérêt des actionnaires d’EDF : 93,88 % des droits ont été exercés en faveur d’un paiement en actions à l’issue de la période d’option ouverte du 28 novembre 2019 au 11 décembre 2019 inclus.Pour mémoire, le Conseil d’administration d’EDF, réuni le 19 novembre 2019, a décidé la mise en distribution d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2019 de 0,15 euro par action et a décidé de proposer, dans les conditions fixées par la quatrième résolution de l’Assemblée générale mixte du 16 mai 2019, l’option du paiement de cet acompte en actions nouvelles de la Société. Le prix d’émission des actions nouvelles remises en paiement de cet acompte a été fixé le 19 novembre 2019 à 8,16 euros.Cette opération entraîne la création de 52 651 460 actions nouvelles (représentant après augmentation de capital environ 1,73% % du capital) dont la livraison et l’admission aux négociations sur le marché Euronext Paris interviendront à compter du 17 décembre 2019. Les actions ainsi émises porteront jouissance courante et comporteront les mêmes droits et restrictions que les actions ordinaires en circulation. Le montant de la soulte en espèces à verser aux actionnaires qui ont fait le choix du paiement de l'acompte en titres s’élève à environ 63,90 euros et sera payé à compter du 17 décembre 2019.Le montant du dividende en numéraire à verser aux actionnaires n’ayant pas retenu l’option du paiement de l’acompte sur dividende en actions au titre de l’exercice 2019 s’élève à environ 27,252 millions euros et sera payé à compter du 17 décembre 2019.Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients (*), dont 29,7 millions en France. Il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 69 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris. (*) Les clients sont décomptés fin 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.     N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.   EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 525 484 813 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr     CONTACTS EDF   Presse :   01 40 42 46 37   Analystes et Investisseurs : 01 40 42 40 38    Pièce jointe * CP_Resultat option paiement acompte sur dividende vdef

  • Globe Newswire

    Results of the option to receive the 2019 interim dividend in shares

    Press Release 16 December 2019        Results of the option to receive the 2019 interim dividend in sharesThe option for the payment of the balance of the dividend in shares was chosen by EDF’s shareholders: 93.88% of the rights were exercised in favor of a payment in shares following the option period which took place between 28 November 2019 and 11 December 2019 included.As a reminder, on 19 November 2019, the Board of Directors of EDF declared a 2019 interim dividend of €0.15 per share and offered, under the conditions set by the fourth resolution at the Mixed General Meeting of 16 May 2019, the option for shareholders to receive the 2019 interim dividend in new shares of the Company. The share price for the new shares to be issued as payment of the 2019 interim dividend was set at €8.16 on 19 November 2019. This transaction will result in the issuance of 52,651,460 new shares (representing approximately 1.73% of the share capital, taking into account the issuance), to be delivered and admitted for trading on Euronext Paris starting on 17 December 2019. The new shares will confer the same rights (“jouissance courante”) and restrictions as existing common shares. The balance of the dividend in cash to be paid to the shareholders who opted for the payment in shares amounts to around €63,90 and will take place as of 17 December 2019.The total remaining cash dividend to be paid to shareholders who did not elect to receive the 2019 interim dividend in shares amounts to c. €27.252 million and the payment in cash will take place as of 17 December 2019.                                                                                                                 This press release is certified. Check its authenticity on medias.edf.com      A key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group provides energy and services to approximately 39.8 million customers (*), including 29.7 million in France. It generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.(*) Customers are counted at the end of 2018 per delivery site; a customer can have two delivery points: one for electricity and another for gas.  Please, only print this document if absolutely necessary.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 EDF SA share capital €1,525,484,813 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr   CONTACTS EDF   Press office: +33 (0)1 40 42 46 37   Analysts and investors: +33 (0)1 40 42 40 38   Attachment * PR_Results of the option to receive the 2019 interim dividend in shares

  • Globe Newswire

    EDF announces the final results of its tender offer for euro-denominated hybrid notes and the early participation results of its tender offer for US dollar-denominated hybrid notes

    PRESS RELEASE12 December 2019EDF announces the final results of its tender offer for euro-denominated hybrid notes and the early participation results of its tender offer for US dollar-denominated hybrid notesEDF (the “Company”) today announces the results of the tender offers launched on 26 November 2019 (1)  (the "Tender Offers") to purchase the following hybrid notes (together, the “Targeted Hybrid Notes”): 1. EUR 1,000 million Reset Perpetual Subordinated Notes with a first redemption at the option of the Company on 22 January 2022 (ISIN: FR0011697010) of which EUR 661.8 million is currently outstanding, which are admitted to trading on Euronext Paris (the “Euro Notes“); and 2. USD 3,000 million Reset Perpetual Subordinated Notes with a first redemption at the option of the Company on 29 January 2023 (144A / Reg S ISIN: US268317AF12 / USF2893TAF33) of which USD 3,000 million is currently outstanding, which are admitted to trading on the regulated market of the Luxembourg Stock Exchange (the “US Notes“). Summary table of the Tender Offer results in respect of the Euro Notes below: ISINTendered AmountTendered Amount in % of outstandingAcceptance AmountPro-Rating FactorTender Price FR0011697010394,900,000€59.67%394,900,000€None107.55%  EDF will purchase for cash Euro Notes validly tendered pursuant to the Tender Offer on 13 December 2019.  Summary table of the Tender Offer early participation results in respect of the US Notes: ISINTendered AmountTendered Amount in % of outstandingAcceptance AmountPro-Rating FactorTender Price 144A / Reg S ISIN : US268317AF12 / USF2893TAF33$895,176,00029.84%$895,176,000None104.567%     Holders whose US Notes are accepted for purchase will receive the tender price. The settlement date for the US Notes accepted for purchase by the Company is expected to be 13 December 2019. The Tender Offer relating to the US Notes will continue until 27 December 2019.The Company also intends to exercise its call option on January 29, 2020 on all the 1,250 billion euros of indefinite subordinated bonds (ISIN: FR0011401736), the amount of which is currently outstanding to 338.2 million euros. As a consequence, and taking into account the Euro-denominated 500 million hybrid note offering, at 3.00% coupon with a 8-year first call date launched on November 26, 2019, these transactions will allow to reduce the total stock of hybrids on EDF's balance sheet by approximately 9% to 9.2 billion euros while making a net coupon savings of around 44 million euros in 2020 and around 58 million euros from 2021.  (1) see EDF's press release dated 26 November 2019.   DisclaimersThis announcement does not contain the full terms and conditions of the Tender Offers constitute an invitation to participate in the Tender Offers in or from any jurisdiction in or from which, or to or from any person to or from whom, it is unlawful to make such invitation under applicable securities laws. The distribution of this announcement in certain jurisdictions may be restricted by law. Persons into whose possession this announcement comes are required to inform themselves about, and to observe, any such restrictions.This announcement must be read in conjunction with the offer to purchase for the respective Targeted Hybrid Notes. Tenders of Targeted Hybrid Notes for purchase pursuant to the tender offer will not be accepted from qualifying holders in any circumstances in which such offer or solicitation is unlawful. EDF does not make any recommendation as to whether or not qualifying holders should participate in the tender offer. This announcement and the offer to purchase for the respective Targeted Hybrid Notes contain important information which should be read carefully before any decision is made with respect to the New Notes or the Tender Offers. If any holder of the Targeted Hybrid Notes is in any doubt as to the contents of the offer to purchase for the respective Targeted Hybrid Notes or the action it should take, it is recommended to seek its own financial advice, including in respect of any tax consequences, from its broker, bank manager, solicitor, accountant or other independent financial, tax or legal adviser. The tender offer for the Euro Notes is not being made and will not be made directly or indirectly in or into, or by use of the mails of, or by any means or instrumentality of interstate or foreign commerce of, or of any facilities of a national securities exchange of, the United States to owners of the Euro Notes who are located in the United States as defined in Regulation S of the U.S. Securities Act of 1933 (as amended, the “Securities Act”) or to U.S. Persons as defined in Regulation S of the Securities Act (each a “U.S. Person”). The Euro Notes may not be tendered in the tender offer by any such use, means, instrumentality or facility from or within the United States, by persons located or resident in the United States or by U.S. Persons. Accordingly, copies of this document and any other documents or materials relating to the tender offer for the Euro Notes are not being, and must not be, directly or indirectly, mailed or otherwise transmitted, distributed or forwarded (including, without limitation, by custodians, nominees or trustees) in or into the United States or to any such U.S. Person. Any purported offer to sell in response to the tender offer for the Euro Notes resulting directly or indirectly from a violation of these restrictions will be invalid, and offers to sell made by a person located in the United States or any agent, fiduciary or other intermediary acting on a non-discretionary basis for a principal giving instructions from within the United States or any U.S. Person will be invalid and will not be accepted. Each holder of any Euro Note participating in the tender offer will represent that it is not located in the United States.This press release is certified. Its authenticity can be checked on medias.edf.comA key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group is involved in supplying energy and services to approximately 39.8 million customers, including 29.7 million in France. The Group generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.       Only print this message if absolutely necessary.     EDF SA French societe anonyme With a share capital of 1 525 484 813 euros Registered lead office : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 R.C.S. Paris www.edf.fr     CONTACTS   Press: +33 (0) 1 40 42 46 37   Analysts and Investors: +33 (0) 1 40 42 40 38 Attachment * PR EDF_Results tender offers_Certified

  • Globe Newswire

    EDF annonce le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en euro et les résultats de la participation anticipée à son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en dollars US

    Communiqué de presse12 décembre 2019EDF annonce le résultat définitif de son offre de rachat visant des obligations hybrides libellées en euro et les résultats de la participation anticipée à son offre de rachat visant des obligations  hybrides libellées en dollars USEDF (la "Société") annonce aujourd'hui les résultats des offres contractuelles de rachat lancées le 26 novembre 2019 (les "Offres de Rachat") visant les titres hybrides suivants (ensemble ci-après, les "Titres Hybrides Visés") : 1. Obligations super-subordonnées à durée indéterminée d'un montant d'1.000 million d'euros ayant une première date de remboursement anticipé au gré de la Société le 22 janvier 2022 (ISIN: FR0011697010), dont le montant actuellement en circulation s'élève à 661,8 millions d'euros, et qui sont admises à la négociation sur Euronext Paris (les "Obligations Euro") ; et 2. Obligations super-subordonnées à durée indéterminée d'un montant de 3.000 millions de dollars US ayant une première date de remboursement anticipé au gré de la Société le 29 janvier 2023 (144A / Reg S ISIN : US268317AF12 / USF2893TAF33), dont le montant actuellement en circulation s'élève à 3.000 millions de dollars US, et qui sont admises à la négociation sur le marché réglementé de la Bourse de Luxembourg (les "Obligations USD").                            Le résultat définitif de l’Offre de Rachat relative aux Obligations Euro est présenté dans le tableau ci-dessous : ISINMontant apportéMontant apporté (% du montant en circulation)Montant rachetéFacteur de répartition proportionnellePrix de rachat FR0011697010394 900 000€59,67%394 900 000 €Aucun107,55%  EDF procèdera le 13 décembre 2019 au rachat en numéraire des Obligations Euro valablement apportées à l’Offre de Rachat. Le résultat de la participation anticipée de l'Offre de Rachat relative aux Obligations USD est présenté dans le tableau ci-dessous : ISINMontant apportéMontant apporté (% du montant en circulation)Montant rachetéFacteur de répartition proportionnellePrix de rachat 144A / Reg S ISIN : US268317AF12 / USF2893TAF33895 176 000 $29,84%895 176 000 $Aucun104,567%  Les porteurs dont les Obligations USD sont acceptées pour rachat recevront le prix de rachat. La date de règlement des Obligations USD acceptées pour rachat par la Société est prévue le 13 décembre 2019. L'Offre de Rachat relative aux Obligations USD se poursuit jusqu'au 27 décembre 2019. La Société a également l'intention d'exercer son option de remboursement le 29 janvier 2020 sur l'ensemble des obligations subordonnées à durée indéterminée pour un montant total de 1,250 milliards d'euros (ISIN: FR0011401736), dont le montant en circulation est actuellement  de 338,2 millions d'euros. En conséquence, et compte tenu de l'émission d’obligations hybrides d’un montant de 500 millions d’euros, au coupon de 3,00% et avec option de remboursement à 8 ans au gré de la Société lancée le 26 novembre 2019, ces transactions permettront de réduire le stock total d'hybrides du bilan d'EDF d'environ 9% à 9,2 milliards d'euros tout en réalisant une économie nette d'intérêts d'environ 44 millions d'euros en 2020 euros et d'environ 58 millions d'euros à partir de 2021. (1) Voir le communiqué de presse d'EDF en date du 26 novembre 2019. AvertissementLe présent communiqué de presse ne contient pas l'intégralité des modalités des Offres de Rachat et constitue pas une invitation à participer aux Offres de Rachat dans, ou depuis, un quelconque pays dans ou depuis lequel, ou émanant de ou à une quelconque personne à laquelle, il est interdit de faire une telle invitation conformément aux dispositions législatives et réglementaires applicables. La diffusion du présent document dans certains pays peut être limitée par la loi. Les personnes en possession de ce document sont tenues de s’informer et de se conformer à toutes les restrictions légales et réglementaires applicables.Le présent communiqué de presse doit être lu conjointement avec les offres de vente de Titres Hybrides Visés. Les offres de rachat des Titres Hybrides Visés transmises dans le cadre de l’offre de rachat par des investisseurs éligibles ne seront pas admises dans toutes les circonstances où une telle offre ou sollicitation serait illégale. EDF n’émet aucune recommandation aux investisseurs éligibles sur l’opportunité ou non de prendre part à l’offre de rachat. EDF ne fait aucune recommandation quant à la question de savoir si les détenteurs éligibles devraient participer à l’offre de rachat. Le présent communiqué de presse et l’offre de rachat des Titres Hybrides Visés contiennent respectivement des informations importantes qui doivent être lues avec attention avant de prendre toute décision concernant les Nouveaux Titres ou les Offres de Rachat. Si un porteur de Titres Hybrides Visés a des doutes quant au contenu de l'offre de rachat visant les Titres Hybrides Visés ou quant aux mesures à prendre, il lui est recommandé des conseils financiers personnalisés, y compris en ce qui concerne les conséquences fiscales, auprès de son courtier, conseiller en banque, avocat, comptable ou autre conseiller financier, fiscal ou juridique indépendant.L’offre de rachat relative aux Obligations Euro n’est pas faite, et ne sera pas faite, directement ou indirectement, aux États-Unis d’Amérique, ou par l’intermédiaire de courriers, ou de tout moyen ou service aux États-Unis intervenant dans le commerce entre États des États-Unis ou avec l’étranger, ou des infrastructures d’une bourse nationale aux États-Unis, vers des porteurs d’Obligations Euro visées par l’offre de rachat situés aux États-Unis, tel que ce terme est défini par la Regulation S du U.S. Securities Act de 1933 (tel que modifié, le "Securities Act") ou vers toute U.S. Person, tel que ce terme est défini dans la Regulation S du Securities Act (une "U.S. Person"). Les Obligations Euro ne peuvent pas être apportées dans le cadre de l’offre de rachat, par l’utilisation de tout moyen, service ou infrastructure depuis ou sur le territoire des États-Unis, par des personnes situées ou résidentes aux États-Unis ou par des U.S. Persons. Par conséquent, toute copie du présent document, ou de tous documents ou éléments d’information concernant l’offre de rachat relative aux Obligations Euro, n’est pas et ne doit pas être, directement ou indirectement, envoyée, transmise, diffusée ou transférée de quelque manière que ce soit (notamment par tout dépositaire, mandataire ou fiduciaire) aux États-Unis ou à une U.S. Person ou une personne située ou résidant aux États-Unis. Toute proposition de vente en réponse à l’offre de rachat relative aux Obligations Euro résultant, directement ou indirectement, de la violation de ces restrictions sera nulle, et les offres de ventes faites par des personnes situées aux États-Unis ou par tout agent, fiduciaire ou autre intermédiaire agissant au nom et pour le compte d’un mandant donnant des instructions à partir des États-Unis ou d’une U.S. Person, seront nulles et ne seront pas admises. Tout porteur d’Obligations Euro visées par l’offre de rachat participant à l’offre de rachat devra garantir qu’il n’est pas situé aux États-Unis.Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.comActeur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients, dont 29,7 millions en France. Le Groupe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 69 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.       N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 525 484 813 euros 552 081 317 R.C.S. Paris www.edf.fr     CONTACTS   Presse : +33 (0) 1 40 42 46 37   Analystes et Investisseurs : +33 (0) 1 40 42 40 38 Pièce jointe * CP EDF_Resultats offres d'achat_Certifie

  • Globe Newswire

    Edf: Information regarding the voting rights and shares

    4 December 2019 Information regarding the voting rights and shares(Article L.233-8-II of the French Commercial Code and 223-16 of the General Regulations of the “AMF”) Listing location: NYSE Euronext-Paris Compartiment: Eurolist A ISIN code: FR 0010242511DateTotal number of sharesTotal number of voting rights 30 November 20193,050,969,626Number of theoretical voting rights: 5,159,389,311 Number of exercisable voting rights: 5,154,416,843 *Number of exercisable voting rights = Number of theoretical voting rights (or total number of voting rights calculated on the basis of all shares to which voting rights are attached) – number of shares without voting rights.Attachment * 30_11_2019_Information_regarding_the_voting_rights_and_number_of_shares..._

  • Globe Newswire

    EDF raises 1.25 billion euros at 30 years as part of its EMTN program

    PRESS RELEASE3 December 2019  EDF raises 1.25 billion euros at 30 years as part of its EMTN program On December 2 2019, EDF (A- S&P / A3 Moody's / A- Fitch) successfully raised 1.25 billion euros with a maturity of 30 years and a fixed coupon of 2.00%. This is the largest amount raised by a corporate issuer on this maturity in the EUR market. After this transaction and the issuance of US $ 2 billion at 50 years last week, the average maturity of the EDF group's gross debt has been extended to c.15.5 years (pro forma at June 30 2019).DisclaimersThis press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or subscribe, nor a solicitation of an order to purchase or subscribe the notes in any country, in particular in the United States.The publication, distribution or transmission of this press release may, in certain countries, be subject to legal restrictions. Persons in possession of this press release should inform themselves about and comply with any applicable restrictions. Any failure to comply with these restrictions may constitute a violation of the securities laws of any such jurisdiction.This press release is certified. Its authenticity can be checked on medias.edf.comA key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group is involved in supplying energy and services to approximately 39.8 million customers, including 29.7 million in France. The Group generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.       Only print this message if absolutely necessary.     EDF SA French societe anonyme With a share capital of € 1,525,484,813 euros Registered lead office : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr     CONTACTS   Press:  +33 (0) 1 40 42 46 37   Analysts and Investors:  +33 (0) 1 40 42 40 38 Attachment * PR_EDF raises 1.25 billion euros at 30 years as part of its EMTN program

  • Globe Newswire

    EDF lève 1,25 milliard d’euros à 30 ans dans le cadre de son programme EMTN

    Communiqué de presse3 décembre 2019  EDF lève 1,25 milliard d’euros à 30 ans dans le cadre de son programme EMTNLe 2 décembre 2019, EDF (A- S&P / A3 Moody’s / A- Fitch) a levé avec succès 1,25 milliard d’euros avec une maturité de 30 ans et un coupon fixe de 2,00%. Cela représente le montant le plus important levé par un émetteur corporate sur le marché EUR à cette maturité. A l'issue de cette opération, et de l’émission de 2 milliards de dollars US à 50 ans réalisée la semaine dernière, la maturité moyenne de la dette brute du groupe EDF est augmentée à environ 15,5 années (pro forma au 30 juin 2019).AvertissementLe présent communiqué et les informations qu'il contient ne constituent pas une offre de céder ou de souscrire, ni une sollicitation d'achat ou de souscription des obligations dans tout pays, en ce compris les Etats-Unis.La publication, la distribution ou la transmission du présent communiqué de presse peut, dans certains pays, être assujettie à des restrictions légales. Les personnes en possession du présent communiqué de presse doivent se renseigner concernant, et se conformer à, toutes les restrictions applicables. Tout défaut de se conformer aux restrictions pourra constituer une violation des lois sur les valeurs mobilières dans toute juridiction concernée.Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.comActeur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production,  le  transport,  la  distribution,  le  négoce,  la  vente  d’énergies  et  les  services énergétiques.  Leader  des  énergies  bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions  de  clients,  dont  29,7  millions  en  France.  Le  Groupe  a  réalisé  en  2018  un  chiffre  d’affaires  consolidé  de  69  milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.         N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 525 484 813 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr     CONTACTS   Presse : : +33 (0) 1 40 42 46 37   Analystes et Investisseurs : +33 (0) 1 40 42 40 38 Pièce jointe * CP_EDF leve 1,25 milliard d’euros a 30 ans dans le cadre de son programme EMTN

  • Globe Newswire

    EDF raises US $ 2 billion at 50 year as part of its EMTN program

    PRESS RELEASE28 November 2019  EDF raises US $ 2 billion at 50 year as part of its EMTN program On 27 November 2019, EDF (A- S&P / A3 Moody’s / A- Fitch) successfully raised US $ 2 billion with a 50 year maturity and a fixed coupon of 4.50%. The bonds were issued under a pure Reg-S format with no distribution to US investors. This transaction benefits from a very diversified investor base at the long end of the credit curve. Following this transaction, the average maturity of the EDF group's gross debt is extended by c. one year, to 15.2 years (proforma as of June 30th, 2019).. DisclaimersThis press release and the information contained herein do not constitute an offer to sell or subscribe, nor a solicitation of an order to purchase or subscribe the notes in any country, in particular in the United States.The publication, distribution or transmission of this press release may, in certain countries, be subject to legal restrictions. Persons in possession of this press release should inform themselves about and comply with any applicable restrictions. Any failure to comply with these restrictions may constitute a violation of the securities laws of any such jurisdiction.This press release is certified. Its authenticity can be checked on medias.edf.comA key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group is involved in supplying energy and services to approximately 39.8 million customers, including 29.7 million in France. The Group generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange.        Only print this message if absolutely necessary.     EDF SA French societe anonyme With a share capital of € 1,525,484,813 euros Registered lead office : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr     CONTACTS   Press:  +33 (0) 1 40 42 46 37   Analysts and Investors:  +33 (0) 1 40 42 40 38  Attachment * PR_EDF raises US $ 2 billion at 50 year as part of its EMTN program_28.11.2019

  • Globe Newswire

    Le Groupe EDF lance la construction du parc éolien en mer de Neart na Gaoithe de 450 MW avec son nouveau partenaire irlandais ESB

    Communiqué de presse 28 novembre 2019         Le Groupe EDF lance la construction du parc éolien en mer de Neart na Gaoithe de 450 MW avec son nouveau partenaire irlandais ESBLe Groupe EDF annonce le lancement de la construction du parc éolien en mer écossais de Neart na Gaoithe (NnG) ainsi que le partenariat avec la compagnie d’électricité irlandaise ESB qui prend une participation de 50 % dans le projet. Le futur parc éolien en mer de 450 MW s’intègre dans la stratégie de développement d’EDF dans l’éolien offshore et conforte sa position dans la production d’énergie décarbonée au Royaume-Uni, pays où le Groupe est déjà fortement implanté aussi bien dans le nucléaire que dans les renouvelables. Composé de 54 turbines, Neart na Gaoithe1 sera situé en mer du Nord à environ 15 km de la côte de Fife au sud-est de l’Écosse. À pleine capacité, ce parc éolien en mer générera l’équivalent de l’alimentation électrique annuelle de 375 000 foyers, soit 4 % de l’électricité consommée en Écosse. Ce projet, qui dispose de toutes les autorisations administratives, bénéficie d’un « Contract for Difference » (CfD) d’une durée de 15 ans au tarif de 114,39 £/MWh en livres sterling 2012, ainsi que des accords de raccordement au réseau.Après avoir mis en place l’ensemble des accords de financement, EDF Renouvelables lance à présent la construction du projet, et annonce les contrats signés avec plusieurs sous-traitants de premier rang, parmi lesquels :\- Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) fournira les éoliennes d’une puissance unitaire de 8 MW ; \- Saipem construira et installera les fondations des éoliennes ; \- GE Renewable Energy Grid Solutions est en charge de l'approvisionnement des deux sous-stations électriques ainsi que des travaux électriques ; \- Prysmian SRL fournira et installera les câbles export, à terre et en mer ; \- Deme Offshore a remporté le contrat d'ingénierie, d’approvisionnement, de construction et d'installation en mer des câbles inter-éoliennes ; \- Fred Olsen Windcarrier effectuera le transport et l'installation des éoliennes en mer.La fabrication des composants à terre est désormais lancée. La construction sur le site en mer devrait débuter en juin 2020 et la mise en service du parc est prévue en 2023. Le projet NnG contribuera à l’économie locale par la création d’emplois et de nouveaux débouchés industriels. Ainsi, une partie des fondations de type « jackets » sera construite par la société d’ingénierie écossaise BiFab. Les éoliennes seront assemblées dans le port de Dundee. Eyemouth Harbour a été retenu comme fournisseur privilégié pour gérer l’exploitation et la maintenance du parc éolien pendant 25 ans. Plus précisément, cette activité permettra à elle seule la création de 50 emplois permanents à proximité du parc.EDF Renouvelables annonce également son partenariat avec la première compagnie énergétique irlandaise, ESB, qui prend une participation de 50 % dans le projet. Cette opération se traduira par la consolidation du projet par mise en équivalence. ESB exerce ses activités sur le marché irlandais de l’électricité, de la production jusqu’à la fourniture en passant par la distribution auprès d’une clientèle présente sur l’ensemble de la Grande-Bretagne. En 2017, ESB a ouvert un bureau en Écosse et y développe des projets d’énergies renouvelables, notamment éoliens terrestres et en mer.Le Groupe EDF, via sa filiale EDF Renouvelables, est un acteur significatif sur le marché de l’éolien en mer avec un portefeuille de projets de plus de 5 GW en exploitation et en développement, dont 103 MW de parcs éoliens en mer en activité au Royaume-Uni (Teesside pour 62 MW et Blyth pour 41,5 MW, tous deux situés au Nord-est de l’Angleterre). Actuellement, le Groupe exploite au total près de 13 GW de capacités brutes éoliennes et solaires  dans le monde, dont près d’1 GW au Royaume-Uni, auxquels on doit ajouter 23 GW d’hydroélectricité. Le projet NnG s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF visant à doubler sa capacité globale en énergies renouvelables entre 2015 et 2030 pour la porter à 50 GW.Bruno Bensasson, Directeur Exécutif Groupe d’EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Président-Directeur Général d’EDF Renouvelables a déclaré : « Deux étapes majeures viennent d’être franchies pour le projet de NnG, démontrant la forte capacité d’EDF Renouvelables à développer des projets éoliens maritimes d’envergure. Nous sommes heureux de lancer les travaux en collaboration avec notre nouveau partenaire ESB et avec l’ensemble des entreprises et des parties-prenantes engagées à nos côtés. Le futur parc éolien en mer de 450 MW qui jouera un rôle important dans la décarbonation de l’électricité britannique. »Simone Rossi, Directeur Général d’EDF Energy a précisé : « Le Royaume-Uni s'est engagé à atteindre « zéro carbone » d'ici 2050 et le dernier rapport de l'ONU relevant l'écart des émissions, alerte sur la nécessité d'une action urgente. NnG représente désormais notre plus grand parc éolien en mer au Royaume-Uni. Nous sommes déterminés à apporter notre contribution pour réduire les émissions de carbone du pays, tout en générant de l’emploi et des opportunités économiques pour les collectivités. »Pat O’Doherty, Directeur Général d’ESB a ajouté : « Notre participation à hauteur de 50 % dans Neart na Gaoithe s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’ESB “Brighter Future” visant à créer un portefeuille équilibré bas carbone. L’éolien en mer est l’une des principales technologies à apporter une électricité propre pour alimenter le monde du futur. Notre investissement dans le projet de Neart na Gaoithe conforte l’engagement marqué d’ESB dans l’éolien en mer au large des côtes irlandaises, en élargissant ainsi son expérience. Il nous permettra d’assister l’Irlande dans le cadre de son programme Action pour le climat. Nous nous réjouissons de mutualiser nos expertises avec EDF Renouvelables au sein de ce projet d’envergure. »Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com À propos d’EDF Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 39,8 millions de clients (1), dont 29,7 millions en France. Il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 69 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris. (1)     Les clients sont décomptés fin 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.A propos de NNG NnG est un projet de parc éolien en mer majeur au Royaume-Uni et, avec près de 1,8 milliard d'euros investis dans ses infrastructures, il aura un impact positif sur l'économie écossaise. NnG est situé au large de la côte est de l'Écosse, à 15,5 km au large de Fife et couvre une superficie d'environ 105 km2. Ce projet bénéficie également d'un régime de vent parmi les meilleurs au monde. EDF Renouvelables a acquis NnG en 2018. Le parc éolien offshore de NnG bénéficie de toutes les autorisations nécessaires et a obtenu un CfD auprès de la société Low Carbon Contracts en février 2015. Le CFD, qui a été attribué dans le cadre d’un appel d’offres hautement concurrentiel, donne au projet éolien en mer un tarif indexé sur l’inflation pour l’électricité produite sur une période de quinze ans.À propos d’EDF Renouvelables EDF Renouvelables est un leader international d’électricité renouvelable avec une puissance installée de près de 12,5 GW bruts dans le monde. Son développement est centré principalement sur l’éolien et le solaire photovoltaïque. Majoritairement présent en Europe et en Amérique du Nord, EDF Renouvelables poursuit son développement en prenant position sur des marchés émergents prometteurs tels que : le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Moyen-Orient. La Société, qui se positionne fortement dans la filière de l’éolien en mer, est également présente sur d’autres filières d’énergies renouvelables comme le stockage d’énergie. EDF Renouvelables assure le développement et la construction de projets d’énergie renouvelable ainsi que leur exploitation-maintenance, pour compte propre et pour compte de tiers. EDF Renouvelables est la filiale du groupe EDF dédiée au développement des énergies solaires et éoliennes. Pour plus d’information : www.edf-renouvelables.com Suivez-nous sur Linkedin et sur Twitter @EDF_RE en français et @EDF_Renewables en anglais.A propos d’ESB ESB opère sur le marché de l'électricité en Irlande : de la production, en passant par le transport et la distribution jusqu'à l'offre de clients en pleine expansion en Grande-Bretagne. En 2017, l'ESB a ouvert un bureau à Glasgow pour diriger le développement des énergies renouvelables, en particulier l'éolien terrestre et offshore, à travers l'Écosse. ESB est propriétaire des réseaux de distribution en République d'Irlande (via ESB Networks) et en Irlande du Nord (via Northern Ireland Electricity Networks Ltd).  En 2017, l'entreprise a obtenu une part de production de 42% sur le marché insulaire et une part de 34 % de l'approvisionnement en électricité sur le marché de l'ensemble des îles (via Electric Ireland) avec 1,4 million de comptes clients.  N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.     EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 Capital de 1 525 484 813 euros 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr CONTACTS   Presse : Manon de Cassini-Hérail  01 40 90 48 22 Daniel Da Costa  01 40 90 22 26   Analystes et Investisseurs : 01  40 42 40 38 * * * 1 Neart na Gaoithe en gaélique signifie « Strength of the Wind » (Puissance du vent). Pièce jointe * CP_Parc eolien de Neart na Gaoithe_28.11.19

  • Globe Newswire

    The EDF Group launches the construction of Neart na Gaoithe 450 MW offshore wind farm along with new Irish partner, ESB

    PRESS RELEASE 28 November 2019        The EDF Group launches the construction of Neart na Gaoithe 450 MW offshore wind farm along with new Irish partner, ESBThe EDF Group is announcing the construction of the Scottish Neart na Gaoithe (NnG) offshore wind farm project and the new partnership with the Irish electricity company ESB which is taking a 50% stake in the project. The 450 MW NnG project confirms a wider commitment to renewables in the United Kingdom where EDF already has a strong footprint.Neart na Gaoithe1 will consist of 54 turbines and will be located in the North Sea approximately, 15km off the coast of Fife in south-east Scotland. When fully operational, the NnG offshore wind farm will generate the equivalent electricity to power over 375,000 households each year, which corresponds to 4% of Scotland’s electricity consumption. This fully consented offshore wind project has a 15 year Contract for Difference (CfD) at £114.39/MWh in 2012 pound sterling, and grid connection agreements in place. With all of the financial agreements now in place, EDF Renewables is launching full construction of the project and can announce some of the tier one contractors. These include:\- Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) is the wind turbine generators supplier. It will provide the 8 MW turbine model ; \- Saipem is the turbine foundations supplier and installer ; \- GE Renewable Energy Grid Solutions will carry out the supply the two electrical substations, plus electrical design work ; \- Prysmian SRL will supply and install the export cables, both offshore and onshore ; -Deme Offshore has won the contract for engineering, procuring, constructing and installing the inter-turbines cables with offshore installation; \- Fred Olsen Windcarrier will be delivering the transportation and installation of the turbines with offshore installation.Construction of components is now underway, offshore construction will start in June 2020 and full commissioning will be complete in 2023. NnG will contribute to the local Scottish economy providing new jobs and manufacturing opportunities. Some foundations jackets will be built by the Scottish engineering firm BiFab. The wind turbine generators will be assembled at the Port of Dundee. Eyemouth Harbour has been selected as preferred supplier to operate and service the wind farm over its 25-years lifetime. More precisely, this activity will create around 50 permanent jobs, located nearby the wind farm.EDF Renewables is also announcing its partnership with the leading Irish energy company ESB that is taking a 50% stake in the project. This operation will result in the consolidation of the project by equity method. ESB operates across the electricity market on the island of Ireland, from generation, through transmission and distribution to the supply of customers with an expanding presence across Great Britain. In 2017, ESB opened an office in Scotland and is spearheading  further development of renewable energy projects, in particular onshore and offshore wind.The EDF Group, via its subsidiary EDF Renewables, is a significant global player in the offshore wind market with a 5 GW portfolio of projects under operations and development, including  103 MW of offshore wind farms already operational in the United Kingdom (Teesside  with 62MW and Blyth with 41,5MW both in north-east England). In total, the Group currently operates more than 13 GW of gross wind and solar capacity around the world, including nearly 1 GW  in the United Kingdom, and in addition of the 23 GW of hydroelectricity. The NnG project is consistent with the CAP 2030 strategy which aims to double EDF’s renewable energy globally between 2015 and 2030 increasing to 50 GW.Bruno Bensasson, EDF Group’s Senior Executive Vice President, Renewable Energies and Chairman and CEO of EDF Renewables said: ”These are two major milestones achieved by EDF Renewables demonstrating our strong capabilities in developing large offshore projects. We are pleased to get work underway with our new partner ESB and all Scottish companies and stakeholders involved. The 450 MW NnG project will play an important role in de-carbonising the UK electricity system.”Simone Rossi, CEO of EDF Energy added: “The UK has committed to achieving Net Zero emissions by 2050 and the UN's latest emissions gap report underlines the need for urgent action. NNG is our largest offshore windfarm in the UK to date. We are determined to play our part in reducing the country's carbon emissions, while also generating jobs and economic opportunities for communities.“ Pat O’Doherty, Chief Executive of ESB said: “Our 50 percent stake in Neart na Gaoithe fits entirely with ESB’s Brighter Future strategy to build a balanced low carbon generation portfolio of scale. Offshore wind is one of the main technologies underpinning the clean electricity systems that will power our societies into the future. This investment in the Neart na Gaoithe project builds on significant ESB involvement in offshore wind off the Irish coast as ESB develops its experience to assist Ireland deliver its Climate Action Plan. We look forward to pooling our expertise with EDF Renewables in delivering this major project.”This press release is certified. Its authenticity can be checked on medias.edf.com About EDF A key player in energy transition, the EDF Group is an integrated electricity company, active in all areas of the business: generation, transmission, distribution, energy supply and trading, energy services. A global leader in low-carbon energies, the Group has developed a diversified generation mix based on nuclear power, hydropower, new renewable energies and thermal energy. The Group is involved in supplying energy and services to approximately 39.8 million customers(1), 29.7million of which are in France. It generated consolidated sales of €69 billion in 2018. EDF is listed on the Paris Stock Exchange. (1)The customers were counted at the end of 2018 per delivery site; a customer can have two delivery points: one for electricity and another for gasAbout Neart na Gaoithe (NnG) NnG is a key UK offshore wind farm project and, with up to £1.8billion invested in its infrastructure, will have a major positive impact on the Scottish economy. NnG is located off the east coast of Scotland, 15.5 km off the Fife coast and covers an area of approximately 105 km2. This project also benefits from a wind regime among the best in the world. EDF Renewables acquired NnG in 2018. The project is fully consented and was awarded a Contract for Difference (CfD) by the Low Carbon Contracts Company in February 2015. The CfD, which was awarded under a highly competitive tendering process, gives the wind farm an inflation-linked strike price for the electricity it produces for a period of fifteen years.About EDF Renewables EDF Renewables is a leading international player in renewable energies, with gross installed capacity of 12.5 GW worldwide. Its development is mainly focused on wind and solar photovoltaic power. EDF Renewables operates mostly in Europe and North America but is continuing to grow by moving into promising emerging regions such as Brazil, China, India, South Africa and the Middle East. The company has strong positions in offshore wind power, but also in other areas of the renewable energies industry such distributed energy and energy storage. EDF Renewables develops, builds, operates and maintains renewable energies projects, both for itself and for third parties. Most of its international subsidiaries bear the EDF Renewables brand. EDF Renewables is the EDF Group subsidiary specialising in developing solar and wind power. For more information, visit: www.edf-renewables.com Follow us on LinkedIn and on Twitter @EDF_RE in French and @EDF_Renewables in English.About EDF Renewables in the UK EDF Renewables in the UK is bringing down costs for consumers and bringing significant benefits for communities. With our operating portfolio of 36 wind farms and battery storage unit (almost 1GW) we are providing some of the much needed new affordable, low carbon electricity to the UK. Work is well underway on the 450 MW Neart Na Gaoithe offshore wind farm project which is in the Firth of Forth and we’ve extended our Edinburgh office to accommodate around 60 new team members. We have more than 1 GW of renewables projects in planning and development and half of those are consented. We also have offices in Rainton Bridge near Durham and in London. EDF Renewables is a joint venture between EDF Renouvelables and EDF Energy. Find our more at www.edf-re.uk About ESB ESB operates across the electricity market on the island of Ireland: from generation, through transmission and distribution to the supply of customers with an expanding presence across Great Britain. In 2017 ESB opened an office in Glasgow to spearhead further development of renewables, in particular onshore and offshore wind, across Scotland. ESB is the owner of the distribution and transmission networks in the Republic of Ireland (via ESB Networks) and Northern Ireland (via Northern Ireland Electricity Networks Ltd).  In 2017, the company had a 42% share of generation in the all-island market (via Generation and Wholesale Markets) and a 34% share of electricity supply in the all-island market (via Electric Ireland) with 1.4 million customer accounts.  Only print this message if absolutely necessary.     EDF SA French societe anonyme With a share capital of 1 525 484 813 euros Registered lead office : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 R.C.S. Paris   www.edf.fr  CONTACTS   Press: Manon de Cassini-Hérail +33 (0) 1 40 90 48 22 Daniel Da Costa +33 (0) 1 40 90 22 26   Analysts and Investors:  +33 (0) 1 40 42 40 38 * * * 1 Gaelic for ‘strength of the wind’ Attachment * PR_Neart na Gaoithe offshore wind farm_28.11.2019

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages