La bourse est fermée

Edenred SA (EDEN.PA)

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
Ajouter à la liste dynamique
42,00-0,43 (-1,01 %)
À la clôture : 5:35PM CEST
Plein écran
Clôture précédente42,43
Ouverture42,40
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour41,85 - 42,41
Sur 52 semaines29,74 - 51,56
Volume815 815
Volume moyen428 114
Cap. boursière10,325B
Bêta (mensuel sur 5 ans)0,91
Rapport P/E (sur 12 mois)38,22
BPA (sur 12 mois)1,10
Date de bénéfices27 juil. 2020
Dividende et rendement à terme0,70 (1,65 %)
Date ex-dividende13 mai 2020
Objectif sur 1 an33,99
  • EDENRED : Résultats du premier semestre 2020 - Bonne résistance au premier semestre et forte capacité de rebond d’Edenred grâce à son leadership technologique
    Globe Newswire

    EDENRED : Résultats du premier semestre 2020 - Bonne résistance au premier semestre et forte capacité de rebond d’Edenred grâce à son leadership technologique

    Communiqué de presse 27 juillet 2020Résultats du premier semestre 2020Bonne résistance au premier semestre et forte capacité de rebond d’Edenred grâce à son leadership technologiqueBonne résistance du Groupe au premier semestre, et fort rebond en juin avec la levée progressive des mesures de confinement en Europe * Revenu total : 696 millions d’euros, en baisse de 4,8% en données comparables et  de 10,4% en données publiées par rapport au 1er semestre 2019 * Chiffre d’affaires opérationnel en recul de 4,6% en données comparables dont +6,6% au premier trimestre et -15.4% au deuxième trimestre * Fort rebond en juin : -9% en données comparables après -19% et -18% en avril et mai * L’EBITDA atteint 255 millions d’euros, en baisse de 12,8% en données organiques et de 17,8% en données publiées * Génération de Free Cash Flow de 113 millions d’euros contre -13 millions d’euros au 1er semestre 2019 grâce à un allongement temporaire de la durée de retention des fonds alloués aux utilisateurs, lié aux conséquences de la crise sanitaire * Resultat net, part du Groupe de 100 millions d’euros  Perspectives 2020 * Poursuite de la reprise progressive en Europe, et un environnement encore incertain dans la zone Amériques. La croissance organique du chiffre d’affaires opérationnel devrait repasser, au cours du second semestre, en territoire positif par rapport à 2019, sur une base mensuelle. * Confirmation du plan d’économies de 100 millions d’euros en 2020 et de l’ajustement sélectif à la baisse des investissements prévus cette année * Objectif d’EBITDA 2020 compris entre 540 millions d’euros et 610 millions d’euros1   * Objectif d’un ratio de dette nette/EBITDA inférieur à 2,8 à fin décembre 2020  ***   Bertrand Dumazy, Président-directeur général d’Edenred, a déclaré : « Au cours du premier semestre 2020, Edenred a démontré à la fois sa capacité à générer de la croissance à deux chiffres jusqu’à mi-mars, puis sa résilience pendant le plus fort de la crise sanitaire et enfin sa forte capacité de rebond depuis la réouverture progressive des économies européennes. Cette crise met donc en lumière la robustesse de notre modèle économique comme la pertinence de nos solutions de paiement à usage spécifique. Notre agilité et notre leadership digital nous ont permis de développer de nouveaux programmes d’argent fléché dans de très courts délais, contribuant à la relance ciblée des économies. Edenred est plus que jamais bien positionné pour accompagner les entreprises, commerçants et pouvoirs publics dans la transition vers le monde de demain. » RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020Compte tenu de la situation actuelle au Venezuela, les croissances en données comparables et les effets de change excluent temporairement ce pays. Les variations sont calculées sur la base des chiffres proforma 2019, tenant compte du changement de classification au Brésil depuis le quatrième trimestre 2019, au sein du revenu total, entre chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus, sans effet sur le revenu total 2019. Voir annexes, page 18.Lors de sa séance du 24 juillet 2020, le Conseil d’administration a examiné les comptes consolidés semestriels du Groupe au 30 juin 2020.Principaux agrégats financiers du premier semestre 2020 :(en millions d’euros)1er semestre 20201er semestre 2019% Variation publiée% Variation organique Chiffre d’affaires opérationnel675751-10,2%-4,6% Autres revenus (A)2126-18,4%-9,2% Revenu total696777-10,4%-4,8% EBITDA255310-17,8%-12,8% EBIT opérationnel (B)171223-23,4%-18,7% EBIT (A + B)192249-22,8%-17,7% Résultat net, part du Groupe100146-31,4%  ·Revenu total : 696 millions d’eurosAu premier semestre 2020, le revenu total s’élève à 696 millions d’euros, en diminution de 4,8% en données comparables par rapport à l’année 2019. La performance en données publiées est de -10,4%, prenant en compte sur la période des effets de change défavorables (-6,1%) et des effets de périmètre légèrement positifs (+0,4%). Au deuxième trimestre, le revenu total recule de 15,5% en données comparables et de 23,6% en données publiées, intégrant des effets de change négatifs (-8,3%) et des effets de périmètre positifs (+0,3%).·Chiffre d’affaires opérationnel : 675 millions d’eurosLe chiffre d’affaires opérationnel atteint 675 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année 2020, en diminution de 4,6% en données comparables. En données publiées, la baisse de 10,2% intègre des effets de change défavorables (-6,0%) et des effets de périmètre légèrement positifs (+0,4%). En données comparables, le chiffre d’affaires opérationnel augmente de 6,6% au premier trimestre et recule de 15,4% au deuxième trimestre.Cette performance reflète une croissance à deux chiffres sur les deux premiers mois de l’année, avant la mise en place de mesures de confinement qui ont entraîné une forte baisse d’activité à partir de mi-mars. Le mois de juin (-9% en données comparables, après une baisse de respectivement -19% et -18% aux mois d’avril et mai) marque une forte reprise liée à la levée progressive du confinement dans la plupart des pays européens, alors que l’Amérique latine et les Etats-Unis n’avaient pas encore atteint le pic de l’épidémie à la fin du trimestre.Grâce à une offre largement digitalisée et à son organisation multi-locale, Edenred démontre une bonne capacité de résistance face à cette crise : avec plus de 86% de volume d’affaires digitalisé, le Groupe s’est adapté rapidement pour continuer à servir ses clients et répondre aux enjeux spécifiques de la crise. Le contexte de télétravail généralisé et les mesures sanitaires imposées accélèrent la digitalisation des solutions du Groupe et le recours à des programmes de distribution d’argent fléché par les entreprises et les gouvernements.·Chiffre d’affaires opérationnel par ligne de métiers(en millions d’euros)1er semestre 20201er semestre 2019% Variation publiée% Variation organique Avantages aux salariés412473-12,9%-8,7% Solutions de mobilité professionnelle173194-10,7%-1,4% Solutions complémentaires9084+6,1%+11,0% Total675751-10,2%-4,6% Le chiffre d’affaires opérationnel des Avantages aux salariés, qui représente 61% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe, atteint 412 millions d’euros sur le premier semestre 2020, en baisse de 8,7% en données comparables (-12,9% en données publiées), dont une réduction de 20,6% au deuxième trimestre en données comparables et de -26,6% en données publies. Cette performance reflète une croissance soutenue jusque courant mars, illustrant l’efficacité des leviers opérationnels déployés dans le cadre du plan Next Frontier, puis l’impact de la mise en place des mesures de confinement en Europe d’abord, et ensuite en Amérique latine : * Les salariés en chômage partiel ne perçoivent leurs avantages qu’au prorata des jours travaillés, ce qui se traduit par une baisse du volume d’émission, et donc du chiffre d’affaires. * Par ailleurs, en raison de la fermeture des commerces, les salariés sous-utilisent de manière temporaire les avantages qu’ils continuent à percevoir, ce qui conduit à un décalage dans le temps du chiffre d’affaires généré par Edenred auprès des commerçants partenaires.Au cours de cette crise, Edenred accélère la migration digitale de ses Avantages aux salariés, dont la proportion de volume d’affaires digitalisé augmente de 9 points en Europe par rapport au premier semestre 2019. Le Groupe voit aussi augmenter fortement le taux d’adoption de ses solutions de paiement app-to-app :  en France, près de 30% des porteurs de cartes Ticket Restaurant peuvent désormais payer leur repas sur les plateformes de livraison. Au Brésil, où ce service a été lancé courant mars, déjà plus de 600 000 transactions ont été réalisées via Uber Eats, iFood ou Rappi.Avec le déconfinement progressif dans les différents pays d’Europe, le Groupe observe une tendance de retour progressif à la normale chez ses clients, du fait de la levée des mesures de chômage partiel, et chez les salariés utilisateurs avec la réouverture des restaurants.Dans le domaine des Solutions de mobilité professionnelle, qui représente 26% de l’activité du Groupe, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 173 millions d’euros, en léger recul de 1,4% en données comparables sur la période (-10,7% en données publiées), et de 14,3% au deuxième trimestre (-27,0% en données publiées). En phase de confinement, le segment poids-lourds résiste davantage que le segment des véhicules légers. Au rythme des levées de confinement dans les différents pays, l’activité poids-lourds revient progressivement à la normale tandis qu’un rebond plus marqué s’opère sur le segment des véhicules légers. Le Groupe poursuit sa stratégie d’innovation avec le lancement ce semestre en Europe d’un portail de gestion de flotte de véhicules (UTA fleet manager).Le chiffre d’affaires opérationnel des Solutions complémentaires, regroupant les Services de paiement aux entreprises, les solutions de Motivation et récompenses ainsi que les Programmes sociaux publics, atteint 90 millions d’euros contre 84 millions d’euros au premier semestre 2019, en hausse de 11% en données comparables, et de 6,1% en données publiées. Au deuxième trimestre, la hausse s’élève à 9,9% en données comparables.Cette forte progression est notamment liée au lancement de nouveaux programmes spécifiques d’argent fléché permettant notamment aux pouvoirs publics de lutter efficacement contre les impacts du Covid-19. Parmi ces programmes, des fonds dédiés à l’alimentation sont distribués de manière digitale par Edenred à 1,3 million d’élèves britanniques bénéficiant habituellement de la cantine gratuite à l’école. En Italie et au Brésil, des aides alimentaires aux plus démunis sont fournies sous forme de titre repas en partenariat avec les municipalités ou des ONG.Les Services de paiement aux entreprises sont quant à eux fortement impactés par la baisse des transactions réalisées sur les plateformes, particulièrement dans les secteurs de l’hôtellerie, du voyage et des médias. En revanche, cette crise favorise l’intérêt croissant pour le recours à ces solutions de paiement digitales innovantes et sécurisées comme alternatives aux moyens de paiements traditionnels. ·Chiffre d’affaires opérationnel par zone géographique(en millions d’euros)1er semestre 20201er semestre 2019% Variation publiée% Variation organique Europe411422-2,6%-3,5% Amérique latine203269-24,5%-8,1% Reste du monde6160+1,0%+3,5% Total675751-10,2%-4,6% En Europe, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 411 millions d’euros. Il diminue de 3,5% en données comparables (-2,6% en données publiées), incluant une baisse de 13,1% au deuxième trimestre. Cette zone représente 61% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe.En France, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 111 millions d’euros, en baisse de 13,5% en données comparables comme en données publiées. Au deuxième trimestre, il recule de 31,3% en données comparables. Après avoir été l’un des pays d’Europe les plus sévèrement touchés par les mesures de confinement et de chômage partiel en avril et mai, la France a vu son activité fortement rebondir en juin avec des commandes clients en hausse par rapport au mois de juin 2019 pour l’ensemble de ses solutions. Dans les Avantages aux salariés, les mesures gouvernementales destinées à relancer le secteur de la restauration portent leurs fruits : depuis le 12 juin, les salariés utilisateurs de Ticket Restaurant peuvent dépenser le double du plafond journalier standard dans les restaurants, ce qui se traduit par une augmentation de 50% du panier moyen digital. A la fin du mois de juin, une partie des fonds alloués aux employés et accumulés pendant la période de confinement n’avait pas encore été dépensée, ceci constituant pour Edenred une réserve de revenus qui se matérialisera lorsque ces fonds seront effectivement dépensés chez les commerçants au cours des prochains mois.Le chiffre d’affaires opérationnel en Europe (hors France) atteint 300 millions d’euros au premier semestre 2020, en croissance de 0,8% en données comparables (+2,1% en données publiées). Au deuxième trimestre, il est en baisse de 5,9% en données comparables. Dans les Avantages aux salariés, la situation s’est améliorée de manière contrastée selon les pays au cours du deuxième trimestre, avec des reprises plus ou moins importantes en fonction du calendrier des phases de déconfinement. Concernant les Solutions de mobilité professionnelle, les activités en Europe continentale sont en phase de reprise, tandis qu’au Royaume-Uni, TRFC restait impacté par les mesures de confinement encore en vigueur à fin juin. Les Solutions complémentaires sont en croissance sur le semestre notamment grâce au nouveau programme de fonds spécifiques dédié aux élèves britanniques lancé au Royaume-Uni en avril pour le compte du ministère de l’Education.Le chiffre d’affaires opérationnel en Amérique latine atteint 203 millions d’euros, en repli de 8,1% en données comparables (-24,5% en données publiées), dont une baisse de 20,4% au deuxième trimestre en données comparables. La région, qui représente 30% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe, connaît encore une situation sanitaire dégradée, le pic de l’épidémie de Covid-19 n’ayant pas encore été atteint à la fin du mois de juin.Au Brésil, le chiffre d’affaires opérationnel est en baisse de 8,2% en données comparables (-26,2% en données publiées) au cours des six premiers mois de l’année, dont -22,2% au deuxième trimestre en données comparables. Dans les Avantages aux salariés, impactés par la fermeture des restaurants, les solutions de paiement app-to-app sur les plateformes de livraison de repas, lancées en mars, connaissent une rapide montée en puissance. Dans les Solutions de mobilité professionnelle, le segment poids-lourds s’avère plus résilient que celui des véhicules légers, notamment grâce à la bonne saison agricole. Le prix du carburant a par ailleurs un impact négatif ce semestre.L’Amérique latine hispanique a enregistré une diminution du chiffre d’affaires opérationnel de 8,0% en données comparables sur la période (-20,6% en données publiées), dont une baisse de 16,0% au deuxième trimestre en données comparables. Dans cette zone, le Mexique est impacté par la crise dans les deux lignes de métiers, avec un effet négatif de la baisse des prix du carburant sur l’activité Solutions de mobilité professionnelle au cours de la période.Dans le Reste du monde, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 61 millions d’euros, en croissance de 3,5% en données comparables, et de 1,0% en données publiées. Il est en baisse de 9,8% au deuxième trimestre en données comparables. L’activité de coupons digitaux proposés à Taïwan connait une croissance soutenue, tandis que l’Amérique du Nord reste fortement impactée par les mesures du confinement.·Autres revenus : 21 millions d’eurosLes autres revenus atteignent 21 millions d’euros, en baisse de 9,2% en données comparables et de 18,4% en données publiées. Au deuxième trimestre, il est en recul de 14,7% en données comparables et 27,9% en données publiées. Durant les six premiers mois de l’année, même si le float a augmenté en raison de l’allongement temporaire de la période de rétention des fonds alloués, les taux d’intérêt ont baissé de manière généralisée à travers le monde, et notamment dans les pays hors zone Euro. En données publiées, les autres revenus sont, de plus, impactés par les effets de change négatifs, notamment en Amérique latine.·EBITDA : 255 millions d’eurosAu cours du premier semestre 2020, l’EBITDA atteint 255 millions d’euros, contre 310 millions d’euros en 2019, en baisse de 12,8% en données comparables et de 17,8% en données publiées. Le taux de marge d’EBITDA atteint 36,7%, en diminution de 3,3 points par rapport à l’année précédente.             ·EBIT : 192 millions d’eurosAu 30 juin 2020, l’EBIT, qui est composé de la somme de l’EBIT opérationnel et des autres revenus, atteint 192 millions d’euros, en repli de 17,7% en données comparables. Les effets de change impactent négativement l’EBIT à hauteur de 7,5%. Les effets de périmètre ont un impact positif de 2,4%, conduisant à une baisse de 22,8% de l’EBIT en données publiées.L’EBIT opérationnel s’établit à 171 millions d’euros, en baisse de 18,7% en données comparables, et de 23,4% en données publiées.EBIT opérationnel par zone géographique(en millions d’euros)1er semestre 20201er semestre 2019% Variation publiée% Variation organique Europe114130-11,9%-11,9% Amérique latine5794-40,0%-23,4% Reste du monde07-97,9%-121,2% Holding et autres0(8)-96,9%-47,7% Total171223-23,4%-18,7% En Europe, l’EBIT opérationnel affiche une diminution de 11,9% en données comparables et publiées. En Amérique latine, la baisse de l’EBIT opérationnel atteint 23,4% en données comparables et 40,0% en données publiées.La marge d’EBIT opérationnel du Groupe s’établit à 25,3% au premier semestre 2020, en baisse de 4,4 points par rapport à 2019, en données comparables comme en données publiées. Au premier trimestre, le Groupe a engagé des dépenses en ligne avec la forte croissance du chiffre d’affaires, puis a subi une baisse d’activité à deux chiffres à partir de mi-mars. Face à cette crise, le Groupe a lancé, dès la fin du premier trimestre, un plan d’économies de 100 millions d’euros par rapport aux prévisions pour 2020, tout en préservant ses capacités d’innovation technologique et de développement. Les effets de ce plan seront plus prononcés au second semestre et, combinés à la reprise progressive de l’activité, auront un impact positif sur le levier opérationnel par rapport au premier semestre.·Résultat net : 100 millions d’eurosLe résultat net part du Groupe s’établit à 100 millions d’euros au premier semestre 2020. Il prend en compte les autres charges et produits, à hauteur de -13 millions d’euros, les charges et produits d’impôt pour -57 millions d’euros, le résultat financier à hauteur de -15 millions d’euros, ainsi que des intérêts minoritaires de -13 millions d’euros.·Une forte génération de cash flowsLa résilience du modèle économique d’Edenred, fortement générateur de cash flows, permet d’atteindre une marge brute d’autofinancement avant autres charges et produits (FFO) de 207 millions d’euros au premier semestre 2020, en diminution de 15,1% en données comparables et -21,5% en données publiées. Alors qu’il était en baisse de 256 millions d’euros au premier semestre 2019, le float2 augmente de 313 millions d’euros sur la période, principalement en raison d’un allongement temporaire de la durée de rétention des fonds prépayés. Le Groupe s’attend à ce que cette durée de rétention se normalise d’ici la fin de l’année avec la réouverture des commerces. Les investissements récurrents s’élèvent à 53 millions d’euros sur la période, contre 37 millions d’euros au premier semestre 2019. Ce niveau reflète en particulier le développement continu des actifs technologiques du Groupe, notamment en termes de sécurité informatique et de conformité. La forte génération de trésorerie des opérations conjuguée à l’accroissement du besoin en fonds de roulement structurellement négatif, ont permis au Groupe de générer 113 millions d’euros de free cash flows au premier semestre tout en continuant à investir dans ses actifs technologiques. Au 30 juin 2020, la dette nette du Groupe s’établit à 1,50 milliard d’euros contre 1,63 milliard d’euros à fin juin 2019. Cette évolution intègre la génération de 526 millions d’euros de free cash flows et 151 millions d’euros de retour aux actionnaires au cours des douze derniers mois. Cette position reflète également un impact négatif de 222 millions d’euros provenant d’effets de change et d’éléments non récurrents3.·Une situation financière robusteEdenred bénéficie d’une situation financière robuste avec un niveau élevé de liquidités et un bilan solide. En mai dernier, Standard & Poor’s a confirmé la notation du Groupe à Strong Investment Grade BBB+, Perspective stable. PERSPECTIVES Au cours du second semestre 2020, Edenred s’attend à la poursuite de la reprise progressive en Europe, et à des mesures de confinement toujours en vigueur dans la zone Amériques au troisième trimestre, rendant l’environnement encore incertain. Dans les Avantages aux salariés, le Groupe bénéficiera du décalage de revenu généré chez les commerçants et des effets induits par l’accélération de la digitalisation. Les Solutions de mobilité professionnelles reflèteront la reprise en Europe et les impacts d’un confinement persistant dans la zone Amériques. Dans les Solutions complémentaires, les nouveaux programmes à usages spécifiques contribueront positivement à la croissance, tandis que la baisse du nombre de transactions dans les Services de paiement aux entreprises devrait continuer à peser sur cette activité.Compte tenu de ces éléments, le Groupe estime à ce stade de l’année que le chiffre d’affaires opérationnel devrait repasser, au cours du second semestre, en croissance organique par rapport à 2019, sur une base mensuelle.Cette reprise progressive au deuxième semestre, combinée à la poursuite du plan d’économies du Groupe, aura un impact positif sur le levier opérationnel. Dans ce contexte, Edenred se fixe pour l’année 2020 un objectif d’EBITDA compris entre 540 et 610 millions d’euros4.En tenant compte d’un retour à la normale de la durée de rétention du float au cours du second semestre, d’effets de change fortement négatifs, d’une enveloppe d’investissements récurrents pour le second semestre inférieure à celle de 2019,  et en anticipant une enveloppe d’acquisitions limitée, Edenred estime que son niveau d’endettement net à fin 2020 restera inférieur à 2,8 fois l’EBITDA.Fort de ses fondamentaux solides, le Groupe traverse cette crise avec résilience. Son savoir-faire technologique et l’agilité de son organisation lui permettent de saisir de nouvelles opportunités sur des marchés en pleine transition digitale.Grâce à son modèle économique résilient, à son leadership digital renforcé et à l’accélération du recours aux programmes d’argent fléché, Edenred a toutes les capacités pour assurer un rebond rapide de toutes ses lignes de métiers et poursuivre sa stratégie de croissance profitable et durable, tournée vers l’innovation produit et technologique.FAITS MARQUANTS DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE·Pour la première fois, Edenred associe des critères sociaux et environnementaux à l’un de ses instruments de financement En février 2020, Edenred a renégocié sa ligne de crédit syndiqué en augmentant sa taille à 750 millions d’euros, en étendant sa maturité à février 2025, avec des options d’extension jusqu’en février 2027, et en améliorant ses conditions financières. C’est la première fois qu’Edenred introduit la prise en compte d’indicateurs de performance environnementale et sociale dans le calcul de son coût de financement : * la promotion d’une alimentation saine et durable - Edenred vise d’ici 2030 un taux de sensibilisation aux sujets liés à la nutrition de 85% parmi les commerçants et salariés utilisateurs de ses solutions (contre 30% en 2018) ; * la lutte contre le réchauffement climatique – Edenred a pour objectif de réduire de 52% par rapport à 2013 l’intensité de ses émissions de gaz à effet de serre5 d’ici 2030 (la réduction s’élevant à -26% en 2018).·Edenred enrichit son offre de Solutions de mobilité professionnelle en Europe En février 2020, Edenred a finalisé l’accord signé en septembre 2019 visant à acquérir EBV Finance, société lituanienne spécialisée dans la récupération de taxes pour les sociétés de transport européennes.·Nomination au sein du Comité exécutifEn mars 2020, Patrick Rouvillois a été nommé Directeur général, Marketing, Stratégie et Asie-Pacifique d’Edenred et a rejoint le Comité exécutif du Groupe. Dans le cadre de ses fonctions, Patrick Rouvillois est en charge du pilotage de la stratégie, la transformation et l’innovation du Groupe, selon la feuille de route établie dans le cadre du plan Next Frontier (2019-2022).·Premières mesures prises par le Groupe face aux conséquences de l’épidémie Covid-19 Le 25 mars, en raison de l’environnement incertain lié à l’épidémie de Covid-19, le Groupe a suspendu ses objectifs pour l’année 2020 jusqu’à ce qu’il dispose d’une meilleure visibilité sur les impacts financiers de cette épidémie. Le 6 avril, face à l’ampleur exceptionnelle de cette crise, Edenred a lancé son plan de solidarité « More than Ever », par lequel le Groupe s’est engagé à allouer jusqu’à 15 millions d’euros dédiés à lutter contre les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur son écosystème, et en particulier : * à protéger les collaborateurs d’Edenred, notamment les plus vulnérables d’entre eux, dans des pays sans ou à faible protection médicale et sociale ; * à soutenir ses restaurateurs partenaires, sévèrement affectés par les mesures strictes de confinement dans les différents pays où opère le Groupe.Le plan « More than Ever » est notamment abondé par : * La réduction de 20% du dividende au titre de l’exercice 2019, ainsi ramené à 0,7 euro par action; * La réduction de la rémunération du Président-directeur général, en conformité avec les recommandations de l’Afep ; * La réduction de la rémunération des membres du Comité exécutif du Groupe et de son Conseil d’administration.   * Edenred renforce sa position sur le marché brésilien avec l’acquisition des activités d’avantages aux salariés de Cooper CardLe 8 mai 2020, Edenred a signé l'acquisition du portefeuille de clients d’avantages aux salariés dédiés à l’alimentation de de Cooper Card au Brésil (170 000 utilisateurs actifs). Avec cette acquisition, Edenred consolide son intégration dans le tissu économique de l'État du Paraná, l'un des plus peuplés et des plus dynamiques du pays.La transaction a été approuvée par l'autorité brésilienne de la concurrence et est soumise à l'approbation de la Banque centrale du Brésil. Elle devrait être finalisée avant fin 2020.·Edenred étend ses ressources financières via un programme NEU EMTN et émet avec succès un emprunt obligataire de 600 millions d’eurosLe 4 juin 2020, le Groupe a étendu ses ressources financières en déposant un programme NEU MTN (Negotiable EUropean Medium Term Note) de 250 millions d'euros auprès de la Banque de France en source de financement alternative à moyen terme pour des maturités supérieures à 1 an sur les marchés. Ce programme moyen terme vient compléter le programme NEU CP (Negotiable EUropean Commercial Paper)dont les maturités sont inférieures ou égales à 1 an de 750 millions d’euros.Le 10 juin 2020, Edenred a procédé avec succès à une émission obligataire d’un nominal de 600 millions d'euros à 9 ans, avec un coupon de 1,375%, permettant d’allonger la maturité moyenne de sa dette à des conditions financières records pour une obligation du Groupe, et de financer les prochaines échéances de remboursement de dette sur le deuxième semestre 2020 et l’exercice 2021.·Edenred détient désormais l’intégralité du capital d’UTALe 15 mai 2020, Edenred a acquis le solde des actions qu'il ne possédait pas déjà dans sa filiale UTA, deuxième acteur du marché des cartes carburant multi-enseignes en Europe, également spécialisé dans les offres de services telles que les solutions de péage, de maintenance et de récupération de TVA. Cette opération fait suite à l'exercice d'une option de vente sur 17% supplémentaires des actions en circulation par la famille Eckstein, co-fondateurs d'UTA. Cette option, qui arrivait à échéance en juillet 2020, était déjà comptabilisée dans la dette nette du Groupe. Cette opération aura un effet relutif sur le résultat net, part du Groupe dès 2020.PROCHAINS RENDEZ-VOUSChiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 le 22 octobre 2020.▬▬Edenred est la plateforme de services et de paiements qui accompagne au quotidien les acteurs du monde du travail. Elle connecte, dans 46 pays, 50 millions de salariés utilisateurs à 2 millions de commerçants partenaires au travers de plus de 850 000 entreprises clientes.Edenred propose des solutions de paiement à usages spécifiques dédiées à l’alimentation (titres-restaurant), à la mobilité (cartes-carburant, titres mobilité), à la motivation (titres-cadeaux, plateformes d’engagement des collaborateurs), et aux paiements professionnels (cartes virtuelles). Ces solutions améliorent le bien-être et le pouvoir d’achat des salariés, renforcent l’attractivité et l’efficacité des entreprises, et vitalisent l’emploi et l’économie locale.Les 10 000 collaborateurs d’Edenred s’engagent au quotidien pour faire du monde du travail un monde connecté plus simple, plus sûr et plus efficace.En 2019, grâce à ses actifs technologiques globaux, le Groupe a géré un volume d’affaires de 31 milliards d’euros réalisé principalement via applications mobiles, plateformes en ligne et cartes.Coté sur Euronext Paris, Edenred fait partie des indices CAC Next 20, FTSE4Good, DJSI Europe et MSCI Europe.Pour plus d’informations : www.edenred.comLes marques et logos cités et utilisés dans ce communiqué sont des marques déposées par EDENRED S.A., ses filiales ou des tiers. Elles ne peuvent faire l'objet d'un usage commercial sans le consentement écrit de leur propriétaire.En 2020, Edenred fête son dixième anniversaire.▬▬CONTACTS                      Direction de la communication   Marie-Laurence Bouchon +33 (0)1 86 67 20 08 marie-laurence.bouchon@edenred.com    Relations presse   Matthieu Santalucia +33 (0)1 86 67 22 63 matthieu.santalucia@edenred.comRelations investisseurs   Solène Zammito +33 (0)1 86 67 23 13 solene.zammito@edenred.com    Loïc Da Silva +33 (0)1 86 67 20 67 loic.dasilva@edenred.com    Relations actionnaires individuels   Elisabeth Pascal (numéro vert gratuit) : 0 805 652 662 relations.actionnaires@edenred.com      ANNEXESGlossaire et liste des renvois nécessaires  à la bonne compréhension des éléments financiers 1. Principales définitions   * Données comparables, effet de périmètre et effet de changeLa croissance organique correspond à la croissance comparable, c’est-à-dire à périmètre et change constants. Cet indicateur reflète la performance commerciale du Groupe. La variation d’activité (ou croissance organique) représente la variation entre les montants de la période en cours et de la période comparative, retraitée des effets de change ainsi que des effets de cessions et/ou acquisitions. En cas d’acquisition, l’impact de l’acquisition est neutralisé du montant publié de la période en cours. En cas de cession, l’impact de la cession est neutralisé du montant publié de la période comparative. La somme de ces deux montants correspond à l’effet de périmètre.La variation d’activité ainsi calculée est convertie au taux de change de la période comparative et divisée par le montant retraité de la période comparative. La différence entre le montant de la période publiée converti au taux de change de la période publiée et le montant de la période publiée converti au taux de change de la période comparative correspond à l’effet de change.                                ·Volume d’affairesLe volume d’affaires est constitué du montant total du volume d’émission lié aux Avantages aux salariés, aux solutions de Motivation et récompenses, aux Programmes sociaux publics, et aux Services de Paiements inter-entreprises, et du volume de transactions lié aux Solutions de mobilité professionnelle et autres solutions.                  ·Volume d’émissionLe volume d’émission est constitué du montant total des fonds préchargés sur l’ensemble des solutions de paiement émises par Edenred auprès de ses entreprises ou collectivités clientes.                   ·Volume de transactionsLe volume de transactions représente la valeur totale des transactions réalisées par des moyens de paiement, au moment de la transaction.      b)    Indicateurs non-normés issus du rapport financier semestriel au 30 juin 2020Les indicateurs non-normés ci-dessous sont présentés et rapprochés de la comptabilité, dans le rapport financier annuel.Nom de l'indicateur Référence du renvoi aux comptes consolidés Edenred au 30 juin 2020 Chiffre d'affaires opérationnel  Le chiffre d’affaires opérationnel correspond : * au chiffre d’affaires opérationnel généré par l’activité de titres de services dont la gestion est assurée par Edenred * au chiffre d’affaires généré par des activités à valeur ajoutée telles que les programmes de motivation, des services à la personne, des prestations liées à de l’événementiel. Ce chiffre d’affaires correspond au montant de la prestation facturée à l’entreprise client et est comptabilisé à la date de livraison des solutions. Autres revenus  Les autres revenus correspondent aux revenus générés par le placement des fonds structurellement mis à la disposition d’Edenred entre : * la date d’émission et la date de remboursement pour les titres de service prépayés * et la date de chargement et la date d’utilisation des crédits pour les cartes prépayées.Les autres revenus cumulés avec le chiffre d’affaires opérationnel, forment le revenu total du Groupe. EBITDA  Cet agrégat est égal à l’excédent brut d’exploitation qui correspond au revenu total (chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus) diminué des charges d’exploitation (hors amortissements et provisions). EBIT  Cet agrégat est le « Résultat d’exploitation avant autres charges et produits », qui correspond au revenu total (chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus), diminué des charges d'exploitation, amortissements (essentiellement actifs incorporels créés et acquis) et provisions hors exploitation. Cet agrégat est utilisé comme référence pour la définition des rémunérations au niveau du Groupe et plus particulièrement pour celles des dirigeants dans la mesure où il reflète la performance économique de l'activité.   L'EBIT exclut la quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence et exclut également les autres charges et produits enregistrés au sein du « Résultat d'exploitation y compris résultat des sociétés mises en équivalence ». Autres charges et produitsCf. Note 10.1 des comptes consolidés Marge Brute d'autofinancement avant autres charges et produits (FFO) Cf. Tableau des flux de trésorerie consolidés (Partie 1.4)                     c)    Agrégats non-normés non issus du rapport financier semestriel au 30 juin 2020Nom de l'agrégatDéfinitions et rapprochements des comptes consolidés Edenred au 30 juin 2020 EBIT opérationnel  Cet agrégat correspond à l’EBIT retraité des autres revenus.   Au 30 juin 2020, conformément aux comptes consolidés, il s'élève à 171 millions d'euros, correspondant à : \+ 192 millions d'euros d’EBIT \- 21 millions d'euros d’autres revenus Free Cash FlowLe Free Cash Flow correspond aux flux de trésorerie générés par l’activité opérationnelle diminués des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles. Chiffre d'affaires opérationnel T1T2 S1  2020201920202019 20202019 En millions d'euros               Europe228213183209 411422   France70694159 111128   Europe hors France158144142150 300294 Amérique latine12112982140 203269 Reste du monde34282732 6160          Total383370292381 675751           T1T2 S1  Variation publiée % Variation organique %Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique % En %              Europe+6.9%+5.9%-12.3%-13.1% -2.6%-3.5%   France+2.0%+2.0%-31.3%-31.3% -13.5%-13.5%   Europe hors France+9.3%+7.8%-4.7%-5.9% +2.1%+0.8% Amérique latine-5.6%+5.2%-41.9%-20.4% -24.5%-8.1% Reste du monde+18.9%+18.4%-15.0%-9.8% +1.0%+3.5%          Total+3.5%+6.6%-23.4%-15.4% -10.2%-4.6% Autres revenus T1T2 S1 En millions d'euros 2020201920202019 20202019              Europe4444 88   France2211 33   Europe hors France2233 55 Amérique latine7747 1115 Reste du monde1112 23          Total1213913 2126           T1T2 S1  Variation publiée %Variation organique %Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique % En %              Europe+2.7%+2.4%-15.1%-14.2% -6.5%-6.2%   France-5.8%-5.8%-1.8%-1.8% -3.9%-3.9%   Europe hors France+9.0%+8.5%-22.8%-21.4% -8.2%-7.7% Amérique latine-11.3%-3.2%-29.3%-7.4% -20.3%-5.3% Reste du monde-24.0%-20.1%-54.6%-48.2% -40.1%-34.9%          Total-8.4%-3.4%-27.9%-14.7% -18.4%-9.2% Chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus 2019 pro-forma par trimestre suite à un changement de classification au sein du revenu total entre chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus au BrésilChiffre d'affaires opérationnel GroupeT1T2T3T4 FY Réalisé 2019369379377445 1 570         Pro forma 2019370381379440 1 570                         Autres revenus GroupeT1T2T3T4 FY Réalisé 201914151611 56         Pro forma 201913131416 56         Chiffre d'affaires opérationnel Amérique LatineT1T2T3T4 FY Réalisé 2019128138137156 559         Pro forma 2019129140139151 559                         Autres revenus Amérique LatineT1T2T3T4 2019 Réalisé 201999104 32         Pro forma 20197789 32         Revenu total T1T2 S1 En millions d'euros 2020201920202019 20202019              Europe232217187213 419430   France72714260 114131   Europe hors France160146145153 305299 Amérique latine12813786147 214284 Reste du monde35292834 6363          Total395383301394 696777           T1T2 S1  Variation publiée % Variation organique %Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique % En %              Europe+6.9%+5.9%-12.4%-13.1% -2.7%-3.6%   France+1.8%+1.8%-30.5%-30.5% -13.3%-13.3%   Europe hors France+9.3%+7.8%-5.1%-6.1% +2.0%+0.7% Amérique latine-5.9%+4.7%-41.3%-19.7% -24.3%-8.0% Reste du monde+16.8%+16.5%-17.0%-11.7% -1.0%+1.6%          Total+3.1%+6.3%-23.6%-15.5% -10.4%-4.8% EBITDA, EBIT et EBIT opérationnelEn millions d'euros S1 2020S1 2019 Variation publiée % Variation organique %            Europe154168 -8.3%-8.9%   France2842 -33.3%-33.3%   Europe hors France126126 -0.1%-0.8% Amérique latine86129 -33.3%-16.6% Reste du monde1118 -40.6%-47.0% Holding et autres4(5) -170.9%-99.0%        EBITDA255310 -17.8%-12.8% En millions d'euros S1 2020S1 2019 Variation publiée % Variation organique %            Europe122138 -11.6%-11.5%   France1831 -43.8%-43.8%   Europe hors France104107 -2.1%-2.1% Amérique latine68109 -37.3%-20.9% Reste du monde210 -79.3%-93.5% Holding et autres0(8) -96.9%-47.7%        EBIT192249 -22.8%-17.9% En millions d'euros S1 2020S1 2019 Variation publiée % Variation organique %            Europe114130 -11.9%-11.9%   France1528 -48.4%-48.4%   Europe hors France99102 -1.8%-1.8% Amérique latine5794 -40.0%-23.4% Reste du monde07 -97.9%-121.2% Holding et autres0(8) -96.9%-47.7%        EBIT opérationnel171223 -23.4%-18.7% Bilan simplifiéEn millions d'euros Juin 2020Déc. 2019Juin 2019 En millions d'eurosJuin 2020Déc. 2019Juin 2019 ACTIF PASSIF Goodwill1 4951 6041 604 Capitaux propres (1 207)(1 043)(1 338) Immobilisations incorporelles661706606      Immobilisations corporelles151169139 Dettes financières3 8323 1633 237 Participation dans les sociétés mises en équivalence646964 Provisions et impôts différés passifs222239244 Autres actifs financiers non courants188169144      Float1 7582 1422 158      BFR hors float316290277 Fonds à rembourser (Float)4 9355 1614 908 Fonds réservés2 2951 8641 574 BFR hors float1 4771 3661 112 Trésorerie et autres actifs financiers courants2 3311 8731 607      TOTAL ACTIF9 2598 8868 173 TOTAL PASSIF9 2598 8868 173                 Juin 2020Déc. 2019Juin 2019      BFR4 3384 0953 595      Dont float:3 1773 0192 750 Tableau de passage du résultat net, part du Group au Free Cash FlowEn millions d'euros Juin 2020Juin 2019 Résultat net, part du Groupe100146 Part des intérêts ne conférant pas le contrôle1314 Dividendes reçus des sociétés consolidées par mise en équivalence119 Différence entre impôt décaissé et charge d'impôt(7)6 Impact non cash charges et produits9089 = Marge Brute d'Autofinancement avant autres charges et produits (FFO)207264 Diminution (Augmentation) du Besoin en Fonds de Roulement 448(108) Diminution (Augmentation) courante des Fonds réservés (489)(132) = Flux de trésorerie des activités opérationnelles16624 Décaissements liés aux investissements récurrents(53)(37) = Flux de trésorerie (FCF)113(13) * * * 1 Calculé sur la base d’une hypothèse de taux de change moyen réal brésilien/euro au second semestre 2020 égal au taux réel au 30 juin 2020. 2 Le float correspond à une partie du besoin en fonds de roulement d’exploitation relative au pré-chargement de fonds par les entreprises clientes. 3 Ce montant n’inclut pas l’amende de 157 millions d’euros de l’Autorité de la Concurrence en France, dont le paiement sera effectué au premier trimestre 2021 4 Calculé sur la base d’une hypothèse de taux de change moyen réal brésilien / euro au second semestre 2020 égal au taux réel au 30 juin 2020. 5 Objectifs calculés selon la méthodologie Science Based Targets initiative, basée sur les objectifs de l’Accord de Paris. Pièce jointe * 2020 07 27 - Edenred Resultats S1 2020 CP FR

  • EDENRED : First-half 2020 results - Edenred shows good resilience in the first half and a strong capacity to rebound thanks to its technological leadership
    Globe Newswire

    EDENRED : First-half 2020 results - Edenred shows good resilience in the first half and a strong capacity to rebound thanks to its technological leadership

    Press release July 27, 2020First-half 2020 resultsEdenred shows good resilience in the first half and a strong capacity to rebound thanks to its technological leadership  Good resilience shown by the Group in the first half and a strong rebound in June, as lockdown measures were gradually lifted in Europe * Total revenue: €696 million, down 4.8% like-for-like and 10.4% as reported versus first‑half 2019 * Operating revenue down 4.6% like-for-like, reflecting a 6.6% increase in the first quarter and a 15.4% decrease in the second quarter * Strong rebound in June: down 9% like-for-like after declines of 19% and 18% in April and May * EBITDA of €255 million, down 12.8% on an organic basis and 17.8% as reported * Free cash flow generation of €113 million versus a negative €13 million in first‑half 2019, reflecting a temporary extension of retention times for funds allocated to users, a consequence of the health crisis * Net profit, Group share of €100 million  2020 outlook * Continued gradual recovery in Europe and a still uncertain environment in the Americas region. The second half is expected to bring a return to year-on-year organic growth in operating revenue, on a monthly basis * Confirmation of the €100 million cost savings plan for 2020 and the selective downward adjustment in intended capital expenditure for the year * 2020 EBITDA target of between €540 million and €610 million1 * Net debt/EBITDA ratio target of under 2.8 at December 31, 2020  ***   Bertrand Dumazy, Chairman and Chief Executive Officer of Edenred, said: "Throughout the first half of 2020, Edenred demonstrated its ability to generate double-digit growth up to mid-March, then its resilience during the toughest period of the health crisis and finally its strong capacity to rebound following the gradual reopening of Europe’s economies. In this respect, the crisis has highlighted the robustness of our business model and the relevance of our specific-purpose payment solutions. Our agility and digital leadership have enabled us to develop new earmarked funds programs within very short timeframes, thereby helping to provide targeted stimulus to the economy. Edenred is better positioned than ever to help companies, merchants and public authorities transition into the world of tomorrow.” FIRST-HALF 2020 RESULTSDue to the current situation in Venezuela, the like-for-like performance and the currency effect are temporarily calculated excluding the country. Changes are calculated based on 2019 pro forma figures, which reflect the change in the breakdown between operating revenue and other revenue within total revenue in Brazil, effective since fourth‑quarter 2019 and with no impact on full-year 2019 total revenue. See the appendices, page 17.At its meeting on July 24, 2020, the Board of Directors reviewed the Group’s consolidated financial statements for the six months ended June 30, 2020.First-half 2020 key financial metrics:(in € millions) First-half 2020 First-half 2019 % change (reported) % change (like-for-like) Operating revenue 675 751 -10.2% -4.6% Other revenue (A) 21 26 -18.4% -9.2% Total revenue 696 777 -10.4% -4.8% EBITDA 255 310 -17.8% -12.8% Operating EBIT (B) 171 223 -23.4% -18.7% EBIT (A + B) 192 249 -22.8% -17.7% Net profit, Group share 100 146 -31.4%   ·Total revenue: €696 millionTotal revenue for first-half 2020 amounted to €696 million, down 4.8% like-for-like compared with first-half 2019. The figure was down 10.4% on a reported basis, reflecting unfavorable currency effects (-6.1%) and a slightly positive scope effect (+0.4%) during the period. Total revenue for the second quarter dropped by 15.5% like-for-like and 23.6% as reported, and included a negative currency effect (-8.3%) and a positive scope effect (+0.3%).·Operating revenue: €675 millionOperating revenue for the first six months of 2020 came to €675 million, down 4.6% like‑for‑like. On a reported basis, an unfavorable currency effect (-6.0%) and a slightly positive scope effect (+0.4%) resulted in a decrease of 10.2%. On a like-for-like basis, operating revenue rose by 6.6% in the first quarter before retreating by 15.4% in the second quarter.This performance reflects double-digit growth in the first two months of the year, prior to the implementation of lockdown measures, which led to a steep decline in business starting in mid‑March. June (down 9% like-for-like after declines of 19% and 18% in April and May, respectively) saw a sharp upturn in business as lockdown measures were gradually lifted in most European countries, while the epidemic was yet to reach its peak in Latin America and the United States.Thanks to its highly digitalized offering and multi-local organization, Edenred has demonstrated good resilience in the face of this crisis. With digital solutions representing more than 86% of business volume, the Group was able to take swift action to continue serving its clients and meet the specific challenges associated with the crisis. Widespread adoption of homeworking arrangements and the implementation of public health measures accelerated Edenred’s transition to digital solutions. The crisis also led to the increased use of earmarked funds programs by companies and governments alike.·Operating revenue by business line(in € millions) First-half 2020 First-half 2019 % change (reported) % change (like-for-like) Employee Benefits 412 473 -12.9% -8.7% Fleet & Mobility Solutions 173 194 -10.7% -1.4% Complementary Solutions 90 84 +6.1% +11.0% Total 675 751 -10.2% -4.6% The Employee Benefits business line, which accounted for 61% of the Group’s business, generated €412 million in operating revenue in first‑half 2020, representing a like-for-like decrease of 8.7% (-12.9% as reported), including a 20.6% like-for-like decline (-26.6% as reported) in the second quarter. The business line’s performance reflects strong growth through to mid-March – illustrating the effectiveness of the business drivers deployed under the Next Frontier plan – and then the impact of the lockdown measures implemented first in Europe and subsequently in Latin America: -       Employees subject to short-time working arrangements only receive their benefits pro rata to the days worked, leading to a decline in issue volume and therefore in revenue. -       Additionally, as stores were closed, employees were temporarily using less of the benefits they continued to receive, resulting in a delay in revenue generated by Edenred with partner merchants.During the crisis, Edenred has accelerated the digital migration of its Employee Benefits, with the share of digitalized business volume expanding by 9 points in Europe compared with first‑half 2019. The Group has also seen the adoption rate for its app-to-app payment solutions sharply increase, with close to 30% of Ticket Restaurant card holders in France now able to pay for their meals on delivery platforms. In Brazil, where this service was launched in March, more than 600,000 transactions have already been carried out via Uber Eats, iFood and Rappi.As lockdowns are lifted one by one across Europe, the Group has observed a gradual return to normal for its clients – with short-time working arrangements being brought to an end – and for employee users as restaurants reopen.In the Fleet & Mobility Solutions business line, which accounted for 26% of the Group’s business, operating revenue inched down 1.4% over the period on a like-for-like basis (-10.7% as reported) to €173 million, and by 14.3% in the second quarter (-27.0% as reported). The heavy fleet segment proved more resilient than light fleets during the lockdown, gradually returning to normal as restrictions were eased in the different countries, while the light vehicle business saw a more pronounced rebound. The Group pursued its innovation strategy during the period, with the launch of a fleet management portal in Europe (UTA Fleet Manager).The Complementary Solutions business line, which includes Corporate Payment Services, Incentive & Rewards and Public Social Programs, generated operating revenue of €90 million for the period, versus €84 million for first-half 2019, representing an increase of 11% like-for-like and an increase of 6.1% as reported. Like-for-like growth came to 9.9% in the second quarter.This strong rise was notably driven by the launch of new specific earmarked funds programs designed notably to help public authorities effectively combat the impacts of Covid-19. For example, one program saw Edenred digitally distribute funds earmarked for food to 1.3 million British school children who usually receive free school lunches. In Italy and Brazil, food aid was provided to the disadvantaged in the form of meal vouchers in partnership with local authorities and NGOs.Corporate Payment Services were heavily impacted by the decline in platform-based transactions, particularly in the hospitality, travel and media sectors. However, the crisis has sparked a growing interest for these innovative and secure digital payment solutions as an alternative to conventional payment methods.·Operating revenue by region(in € millions) First-half 2020 First-half 2019 % change (reported) % change (like-for-like) Europe 411 422 -2.6% -3.5% Latin America 203 269 -24.5% -8.1% Rest of the World 61 60 +1.0% +3.5% Total 675 751 -10.2% -4.6% In Europe, operating revenue totaled €411 million, slipping by 3.5% like-for-like versus first‑half 2019 (-2.6% as reported), including a 13.1% contraction in the second quarter. The region represented 61% of Group operating revenue.In France, operating revenue amounted to €111 million, a decrease of 13.5% like-for-like and as reported. In the second quarter, operating revenue was down 31.3% like-for-like. After having been one of Europe’s hardest hit countries in terms of lockdown and short-time working measures in April and May, France saw a strong rebound in business in June, with client orders for all solutions up compared with the same month in 2019. In Employee Benefits, government measures to revive the catering industry are beginning to deliver results. On June 12, the standard daily limit on the use of Ticket Restaurant in food outlets was doubled, triggering a 50% increase in employee users’ average digital basket. At end-June, a portion of the funds allocated to employees and accumulated during lockdown had not yet been spent, representing a pool of revenue for Edenred that will be realized as the funds are spent in the merchant network over the coming months.Operating revenue in Europe excluding France totaled €300 million in first-half 2020, up 0.8% like-for-like (+2.1% as reported). In the second quarter, operating revenue contracted by 5.9% like-for-like. In Employee Benefits, conditions improved to varying degrees from one country to another in the second quarter, with the strength of the recovery largely depending on the timing of lockdown easing. Regarding Fleet & Mobility Solutions, business in continental Europe started regaining ground, while in the United Kingdom, TRFC continued to be impacted by the lockdown measures still in place at end-June. Operating revenue for Complementary Solutions expanded during the period, notably thanks to the new specific funds program launched in April for British school children on behalf of the UK Department for Education.Operating revenue in Latin America amounted to €203 million, down 8.1% like-for-like in the first half (-24.5% as reported), with a 20.4% like-for-like decrease in the second quarter. The health situation in the region, which represented 30% of the Group’s operating revenue, remains poor, with the Covid-19 epidemic yet to reach its peak at end-June.In Brazil, operating revenue fell by 8.2% like-for-like (-26.2% as reported) in the first six months of the year, including a 22.2% like-for-like decrease in the second quarter. In Employee Benefits, a business line impacted by temporary restaurant closures, app-to-app payment solutions for meal delivery platforms have enjoyed a fast adoption rate since they were launched in March. In Fleet & Mobility Solutions, the heavy fleet segment proved more resilient than light fleets, notably reflecting a good harvest season. In addition, fuel prices had a negative impact in the period.In Hispanic Latin America, operating revenue decreased by 8.0% like-for-like over the period (‑20.6% as reported), with a 16.0% like-for-like decline in the second quarter. Within the region, Mexico felt the impact of the crisis in its two business lines, with Fleet & Mobility Solutions weighed down by the drop in fuel prices during the period.In the Rest of the World, operating revenue amounted to €61 million, up 3.5% like-for-like and up 1.0% as reported over the period. In the second quarter, operating revenue shrank by 9.8% like-for-like. The digital coupon business in Taiwan enjoyed strong growth, while activity in North America continued to be strongly impacted by lockdown measures.·Other revenue: €21 millionOther revenue for first-half 2020 came to €21 million, down 9.2% like-for-like and down 18.4% as reported. In the second quarter, other revenue decreased by 14.7% like-for-like and by 27.9% as reported. During the first six months of the year, despite the increase in the float as a result of the temporary extension of the retention time for allocated funds, interest rates decreased across the board worldwide, notably in non-eurozone countries. On a reported basis, other revenue was also impacted by unfavorable changes in exchange rates, notably in Latin America.·EBITDA: €255 millionEBITDA amounted to €255 million in first-half 2020, versus €310 million in the prior-year period, down 12.8% like-for-like and 17.8% as reported. The EBITDA margin came in at 36.7%, down 3.3 points year‑on‑year.             ·EBIT: €192 millionIn the six months to June 30, 2020, EBIT, which comprises operating EBIT plus other revenue, came to €192 million, a contraction of 17.7% like-for-like. The currency effect reduced EBIT by 7.5%, while the scope effect increased it by 2.4%, resulting in a 22.8% reduction in EBIT as reported.Operating EBIT retreated by 18.7% like-for-like, and by 23.4% as reported, to €171 million.Operating EBIT by region(in € millions) First-half 2020 First-half 2019 % change (reported) % change (like-for-like) Europe 114 130 -11.9% -11.9% Latin America 57 94 -40.0% -23.4% Rest of the World 0 7 -97.9% -121.2% Holding & Other 0 (8) -96.9% -47.7% Total 171 223 -23.4% -18.7% In Europe, operating EBIT declined by 11.9% like-for-like and as reported. In Latin America, the contraction in operating EBIT came to 23.4% like-for-like and to 40.0% as reported.The Group’s operating EBIT margin came out at 25.3% for first-half 2020, down 4.4 points versus 2019, both like-for-like and as reported. During the first quarter, the Group’s expenses rose in line with the sharp increase in revenue, before falling due to a double-digit decline in business from mid-March. In response to the crisis, the Group launched a plan at the end of the first quarter to save €100 million in costs compared with the 2020 budget while preserving its technological innovation and development capabilities. The effects of the plan will be felt to a greater extent in the second half and, combined with the gradual recovery in business, will have a positive impact on operating leverage compared with the first half.·Net profit: €100 millionNet profit, Group share totaled €100 million for first-half 2020. This figure takes into account other income and expenses for a net expense of €13 million, as well as a net income tax expense of €57 million, a net financial expense of €15 million, and €13 million attributable to non-controlling interests.·Strong cash flow generationEdenred’s resilient business model generates significant cash flows, delivering funds from operations before other income and expenses (FFO) of €207 million in first-half 2020, down 15.1% like-for-like and 21.5% as reported. After falling by €256 million in first-half 2019, the float2 rose by €313 million over the period, primarily due to a temporary increase in the retention time for prepaid funds. The Group expects retention time to return to normal levels by the end of the year as stores and restaurants reopen.Recurring capital expenditure totaled €53 million in the first half, versus €37 million in the prior-year period. In particular, this increase reflects the continuous development of the Group’s technology assets, notably in terms of IT security and compliance. Thanks to the high level of cash generated from operations, combined with an increase in the structurally negative working capital requirement, the Group generated €113 million in free cash flow in the first six months of the year, while continuing to invest in its technology assets. The Group had net debt of €1.50 billion at June 30, 2020, versus €1.63 billion at end-June 2019. This change takes into account €526 million in free cash flow generation and an amount of €151 million returned to shareholders over the past 12 months. Net debt also includes the negative €222 million impact of changes in exchange rates and non-recurring items3.·A robust financial positionEdenred enjoys a robust financial position with a strong cash position and a solid balance sheet. In May 2020, Standard & Poor’s confirmed the Group’s BBB+ Strong Investment Grade rating with a stable outlook. OUTLOOK In the second half of 2020, Edenred expects the gradual recovery in Europe to continue, and lockdown measures to be maintained in the Americas region during the third quarter, resulting in a still uncertain environment. In Employee Benefits, the Group’s performance will be boosted by the delayed revenue generated with merchants and the impact of faster digitalization. Fleet & Mobility Solutions’ performance will reflect the recovery in Europe and the impact of ongoing lockdown measures in the Americas region. In Complementary Solutions, new specific-purpose programs will make a positive contribution to growth in the business line, which will continue to be weighed down by lower transaction volumes in Corporate Payment Services.On this basis, the Group estimates, at this point in time, that the second half should bring a return to year-on-year organic growth in operating revenue, on a monthly basis.The gradual recovery in the second half, combined with the ongoing implementation of the Group’s cost savings plan, will have a positive impact on operating leverage. In light of this, Edenred has set an EBITDA target for 2020 of between €540 million and €610 million4.Based on a return in the second half to the normal float retention time, strongly negative currency effects, a smaller recurring capital expenditure budget than in second-half 2019 and limited projected spending on acquisitions, Edenred estimates that its net debt at end-2020 will be below 2.8x EBITDA.Underpinned by strong fundamentals, the Group is weathering the crisis with resilience. Its technological expertise and agile organization make it well positioned to seize new opportunities in markets undergoing digital transformation.Thanks to its resilient business model, strengthened digital leadership and the increased demand for earmarked funds programs, Edenred has everything it needs to ensure all of its business lines rebound quickly, and to pursue its strategy of sustainable and profitable growth with a focus on product and technology innovation.SIGNIFICANT EVENTS SINCE THE BEGINNING OF THE YEAR·Edenred ties social and environmental criteria to one of its financing instruments for the first time In February 2020, Edenred renegotiated its syndicated credit facility, increasing it to €750 million, extending its maturity to February 2025 – with extension options to February 2027 – and improving the financial conditions. For the first time, Edenred introduced environmental and social performance criteria into the calculation of the financing costs: -       promoting healthy and sustainable eating habits – Edenred aims by 2030 to reach an 85% nutrition awareness rate among merchants and employees using its solutions (versus 30% in 2018); -       combating global warming – Edenred is targeting a 52% cut in greenhouse gas emissions intensity5 by 2030 compared with 2013 (26% reduction in 2018).·Edenred expands its Fleet & Mobility Solutions offering in Europe In February 2020, Edenred finalized the agreement signed in September 2019 to acquire EBV Finance, a Lithuanian company specialized in tax refunds for European transportation companies.·Appointment to the Executive CommitteeIn March 2020, Patrick Rouvillois was appointed Executive Vice President, Marketing, Strategy & Asia-Pacific of Edenred, and became a member of the Group Executive Committee. Patrick will be in charge of driving the Group’s strategy, transformation and innovation in line with the roadmap set out under the Next Frontier plan for 2019-2022.·First measures taken by the Group in response to the consequences of the Covid-19 epidemic On March 25, due to the uncertain environment resulting from the Covid-19 epidemic, the Group suspended its targets for full-year 2020 until it had better visibility of the financial impacts of the epidemic. On April 6, in response to the unprecedented scale of the crisis, Edenred launched the “More than Ever” relief plan, through which the Group pledged to commit up to €15 million to mitigate the consequences of the Covid-19 epidemic on its ecosystem, and in particular to: -       protect Edenred employees, notably the most vulnerable, in countries with little or no healthcare coverage or social safety net; -       support partner restaurant owners, who have been severely impacted by strict stay-at-home orders in the various countries where the Group operates.The “More than Ever” plan is notably financed through:-       the 20% decrease in the dividend for 2019, to €0.7 per share; -       the reduction in the Chairman and Chief Executive Officer’s compensation in line with AFEP recommendations; -       the reduction in the compensation of the members of the Group’s Executive Committee and Board of Directors.                                                 ·Edenred strengthens its position in the Brazilian market with the acquisition of employee benefits operations from Cooper CardOn May 8, 2020, Edenred signed an agreement to acquire Cooper Card’s client portfolio for food-related employee benefits (170,000 active users) in Brazil. With this acquisition, Edenred is consolidating its integration into the economic fabric of Paraná, one of the country’s most populous and dynamic states.The transaction has been approved by the Brazilian antitrust authority and is subject to the approval of the Central Bank of Brazil. It is expected to be finalized before the end of 2020.·Edenred extends its financial resources via a NEU MTN program and successfully issues €600 million in bondsOn June 4, 2020, the Group extended its financial resources by submitting a Negotiable EUropean Medium Term Note (NEU MTN) program to France’s central bank. Under the program, the Group will be able to issue up to €250 million of medium-term negotiable debt with maturities beyond one year. The medium-term program complements the €750 million Negotiable EUropean Commercial Paper (NEU CP) program for debt with maturities of one year or less.On June 10, 2020, Edenred successfully issued €600 million worth of nine-year bonds paying a coupon of 1.375%. The bond issuance enabled the Group to extend the average maturity of its debt under more favorable financial conditions than ever previously obtained for Group bonds and to finance its upcoming debt repayments in the second half of 2020 and in 2021.·Edenred now owns 100% of UTAOn May 15, 2020, Edenred acquired all the remaining outstanding shares that it did not already own in its UTA subsidiary, Europe’s second-largest issuer of multi-brand fuel cards and a leading provider of value-added services, such as toll settlement, maintenance and VAT recovery solutions. The transaction followed the exercise of a put option on an additional 17% of outstanding shares by the Eckstein family, co-founders of UTA. The option, which was scheduled to expire in July 2020, was already accounted for in the Group’s net debt. The transaction will be accretive to net profit, Group share as of 2020.UPCOMING EVENTSOctober 22, 2020: Third-quarter 2020 revenue▬▬Edenred is a leading services and payments platform and the everyday companion for people at work, connecting 50 million employees and 2 million partner merchants in 46 countries via more than 850,000 corporate clients.Edenred offers specific-purpose payment solutions for food (meal vouchers), fleet and mobility (fuel cards, commuter vouchers), incentives (gift vouchers, employee engagement platforms) and corporate payments (virtual cards). These solutions enhance employee well-being and purchasing power, improve companies’ attractiveness and efficiency, and vitalize the employment market and the local economy.Edenred’s 10,000 employees are committed to making the world of work a connected ecosystem that is safer, more efficient and more user-friendly every day.In 2019, thanks to its global technology assets, the Group managed €31 billion in business volume, primarily carried out via mobile applications, online platforms and cards.Edenred is listed on the Euronext Paris stock exchange and included in the following indices: CAC Next 20, FTSE4Good, DJSI Europe and MSCI Europe.For more information: www.edenred.comThe logos and other trademarks mentioned and featured in this press release are registered trademarks of Edenred S.A., its subsidiaries or third parties. They may not be used for commercial purposes without prior written consent from their owners.Edenred is celebrating its tenth anniversary in 2020.▬▬CONTACTS                       Communications Department   Marie-Laurence Bouchon +33 (0)1 86 67 20 08 marie-laurence.bouchon@edenred.com    Media Relations   Matthieu Santalucia +33 (0)1 86 67 22 63 matthieu.santalucia@edenred.com Investor Relations   Solène Zammito +33 (0)1 86 67 23 13 solene.zammito@edenred.com    Loïc Da Silva +33 (0)1 86 67 20 67 loic.dasilva@edenred.com       APPENDICESGlossary and list of references needed  for a proper understanding of financial information 1. Main terms   * Like-for-like, impact of changes in the scope of consolidation, currency effect: Like-for-like or organic growth corresponds to comparable growth, i.e., growth at constant exchange rates and scope of consolidation. This indicator reflects the Group’s business performance. Changes in activity (like-for-like or organic growth) represent changes in amounts between the current period and the comparative period, adjusted for currency effects and for the impact of acquisitions and/or disposals. The impact of acquisitions is eliminated from the amount reported for the current period. The impact of disposals is eliminated from the amount reported for the comparative period. The sum of these two amounts is known as the impact of changes in the scope of consolidation or the scope effect.The calculation of changes in activity is translated at the exchange rate applicable in the comparative period and divided by the adjusted amount for the comparative period. The currency effect is the difference between the amount for the reported period translated at the exchange rate for the reported period and the amount for the reported period translated at the exchange rate applicable in the comparative period.                                 ·Business volume: Business volume comprises total issue volume of Employee Benefits, Incentive and Rewards, Public Social Program solutions and Corporate Payment Services, plus the transaction volume of Fleet & Mobility Solutions and other solutions.                  ·Issue volume: Issue volume is the total face value of the funds preloaded on all of the payment solutions issued by Edenred to its corporate and public sector clients.                   ·Transaction volume:                           Transaction volume represents the total value of the transactions paid for with payment instruments, at the time of the transaction.      b)    Alternative performance measurement indicators included in the June 30, 2020 Interim Financial ReportThe alternative performance measurement indicators outlined below are presented and reconciled with accounting data in the Annual Financial Report. Indicator Reference note in Edenred’s 2020 condensed interim consolidated financial statements Operating revenue   Operating revenue corresponds to: * operating revenue generated by prepaid vouchers managed by Edenred, * and operating revenue from value-added services such as incentive programs, human services and event-related services. * It corresponds to the amount billed to the client company and is recognized on delivery of the solutions. Other revenue   Other revenue is interest generated by investing cash over the period between: * the issue date and the reimbursement date for vouchers, * and the loading date and the redeeming date for cards.The interest represents a component of operating revenue and as such is included in the determination of total revenue. EBITDA   This aggregate corresponds to total revenue (operating revenue and other revenue) less operating expenses. EBIT   This aggregate is the "Operating profit before other income and expenses", which corresponds to total revenue (operating revenue and other revenue) less operating expenses, depreciation, amortization (mainly intangible assets, internally generated or acquired assets) and non‑operating provisions. It is used as the benchmark for determining senior management and other executive compensation as it reflects the economic performance of the business.   EBIT excludes the net profit from equity-accounted companies and excludes the other income and expenses booked in the “Operating profit including share of net profit from equity-accounted companies”. Other income and expenses See Note 10.1 of consolidated financial statements Funds from operations (FFO) See consolidated statement of cash flows (Part 1.4)                                                                             c)    Alternative performance measurement indicators not included in the June 30, 2020 Interim Financial ReportIndicator Definitions and reconciliations with Edenred’s 2020 condensed interim consolidated financial statements Operating EBIT   Corresponds to EBIT adjusted for other revenue.   As per the consolidated financial statements, operating EBIT as of June 30, 2020 amounted to €171 million, comprising: ·€192 million in EBIT minus €21 million in other revenue. Free cash flow Free cash flow corresponds to cash generated by operating activities less investments in intangible assets and property, plant and equipment.  Operating revenue  Q1 Q2   H1  In € millions  2020 2019 2020 2019   2020 2019             Europe 228 213 183 209   411 422   France 70 69 41 59   111 128   Rest of Europe 158 144 142 150   300 294 Latin America 121 129 82 140   203 269 Rest of the world 34 28 27 32   61 60                 Total 383 370 292 381   675 751                       Q1 Q2   H1   In %   Change reported Change L/L Change reported Change L/L   Change reported Change L/L             Europe +6.9% +5.9% -12.3% -13.1%   -2.6% -3.5%   France +2.0% +2.0% -31.3% -31.3%   -13.5% -13.5%   Rest of Europe +9.3% +7.8% -4.7% -5.9%   +2.1% +0.8% Latin America -5.6% +5.2% -41.9% -20.4%   -24.5% -8.1% Rest of the world +18.9% +18.4% -15.0% -9.8%   +1.0% +3.5%                 Total +3.5% +6.6% -23.4% -15.4%   -10.2% -4.6%  Other revenue  Q1 Q2   H1  In € millions  2020 2019 2020 2019   2020 2019             Europe 4 4 4 4   8 8   France 2 2 1 1   3 3   Rest of Europe 2 2 3 3   5 5 Latin America 7 7 4 7   11 15 Rest of the world 1 1 1 2   2 3                 Total 12 13 9 13   21 26                       Q1 Q2   H1   In %   Change reported Change L/L Change reported Change L/L   Change reported Change L/L             Europe +2.7% +2.4% -15.1% -14.2%   -6.5% -6.2%   France -5.8% -5.8% -1.8% -1.8%   -3.9% -3.9%   Rest of Europe +9.0% +8.5% -22.8% -21.4%   -8.2% -7.7% Latin America -11.3% -3.2% -29.3% -7.4%   -20.3% -5.3% Rest of the world -24.0% -20.1% -54.6% -48.2%   -40.1% -34.9%                 Total -8.4% -3.4% -27.9% -14.7%   -18.4% -9.2%  Pro forma 2019 operating revenue and other revenue by quarter following the classification change for revenue related to merchants’ fast reimbursement in BrazilGroup Operating Revenue Q1 Q2 Q3 Q4   FY Actual 2019 369 379 377 445   1 570               Pro forma 2019 370 381 379 440   1 570                               Group Other Revenue Q1 Q2 Q3 Q4   FY Actual 2019 14 15 16 11   56               Pro forma 2019 13 13 14 16   56               Latin America Operating Revenue Q1 Q2 Q3 Q4   FY Actual 2019 128 138 137 156   559               Pro forma 2019 129 140 139 151   559                               Latin America Other Revenue Q1 Q2 Q3 Q4   FY Actual 2019 9 9 10 4   32               Pro forma 2019 7 7 8 9   32                Total revenue  Q1 Q2   H1  In € millions  2020 2019 2020 2019   2020 2019                 Europe 232 217 187 213   419 430   France 72 71 42 60   114 131   Rest of Europe 160 146 145 153   305 299 Latin America 128 137 86 147   214 284 Rest of the world 35 29 28 34   63 63                 Total 395 383 301 394   696 777                       Q1 Q2   H1   In %   Change reported Change L/L Change reported Change L/L   Change reported Change L/L             Europe +6.9% +5.9% -12.4% -13.1%   -2.7% -3.6%   France +1.8% +1.8% -30.5% -30.5%   -13.3% -13.3%   Rest of Europe +9.3% +7.8% -5.1% -6.1%   +2.0% +0.7% Latin America -5.9% +4.7% -41.3% -19.7%   -24.3% -8.0% Rest of the world +16.8% +16.5% -17.0% -11.7%   -1.0% +1.6%                 Total +3.1% +6.3% -23.6% -15.5%   -10.4% -4.8%  EBITDA, Operating EBIT and EBIT  In € millions   H1 2020 H1 2019   Change reported Change L/L                 Europe 154 168   -8.3% -8.9%   France 28 42   -33.3% -33.3%   Rest of Europe 126 126   -0.1% -0.8% Latin America 86 129   -33.3% -16.6% Rest of the world 11 18   -40.6% -47.0% Holding and others 4 (5)   -170.9% -99.0%             EBITDA 255 310   -17.8% -12.8%   In € millions   H1 2020 H1 2019   Change reported Change L/L                 Europe 114 130   -11.9% -11.9%   France 15 28   -48.4% -48.4%   Rest of Europe 99 102   -1.8% -1.8% Latin America 57 94   -40.0% -23.4% Rest of the world 0 7   -97.9% -121.2% Holding and others 0 (8)   -96.9% -47.7%             Operating EBIT 171 223   -23.4% -18.7%   In € millions   H1 2020 H1 2019   Change reported Change L/L                 Europe 122 138   -11.6% -11.5%   France 18 31   -43.8% -43.8%   Rest of Europe 104 107   -2.1% -2.1% Latin America 68 109   -37.3% -20.9% Rest of the world 2 10   -79.3% -93.5% Holding and others 0 (8)   -96.9% -47.7%             EBIT 192 249   -22.8% -17.7%  Summarized balance sheetIn € millions June 2020 Dec. 2019 June 2019   In € millions June 2020 Dec. 2019 June 2019 ASSETS   LIABILITIES Goodwill 1,495 1,604 1,604   Total equity (1,207) (1,043) (1,338) Intangible assets 661 706 606          Property, plant & equipment 151 169 139   Gross debt and other financial liabilities 3,832 3,163 3,237 Investments in associates 64 69 64   Provisions and deferred tax 222 239 244 Other non-current assets 188 169 144           Float (Trade receivables, net) 1,758 2,142 2,158   Vouchers in circulation (Float)       Working capital excl. float (assets) 316 290 277   Working capital excl. float (liabilities) 4,935 5,161 4,908 Restricted cash 2,295 1,864 1,574     1,477 1,366 1,112 Cash & cash equivalents 2,331 1,873 1,607          TOTAL ASSETS 9,259 8,886 8,173   TOTAL LIABILITIES 9,259 8,886 8,173                               June 2020 Dec. 2019 June 2019           Total working capital 4,338 4,095 3,595           Of which float: 3,177 3,019 2,750  From net profit, Group share to Free cash flowsIn € millions June 2020 June 2019 Net profit attributable to owners of the parent 100 146 Non-controlling interests 13 14 Dividends received from equity-accounted companies 11 9 Difference between income tax paid and income tax expense (7) 6 Non-cash impact from other income and expenses 90 89 = Funds from operations before other income and expenses (FFO) 207 264 Decrease (Increase) in working capital 448 (108) Recurring decrease (Increase) in restricted cash (489) (132) = Net cash from (used in) operating activities 166 24 Recurring capital expenditure (53) (37) = Free cash flows (FCF) 113 (13) * * *  1 Calculated based on an assumption of an average Brazilian real/euro exchange rate for the second half of 2020 equal to the closing spot rate on June 30, 2020.  2 The float corresponds to a portion of the operating working capital from the preloading of funds by corporate clients.  3 This amount does not include the €157 million fine issued by France’s antitrust authority, which will be paid in first-quarter 2021.  4 Calculated based on an assumption of an average Brazilian real/euro exchange rate for the second half of 2020 equal to the closing spot rate on June 30, 2020.  5 Targets calculated using the Science Based Targets initiative methodology in line with the Paris Agreement goals.   Attachment * 2020 07 27 - Edenred H1 2020 Results PR ENG

  • Cercle Finance

    Edenred: Select Equity Group est monté dans le capital

    (CercleFinance.com) - La société Select Equity Group agissant pour le compte de fonds et de clients dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 8 juin 2020, le seuil de 5% ...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages