Marchés français ouverture 8 h 7 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0516
    +0,0047 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • BTC-EUR

    16 037,55
    -320,16 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,86
    -7,18 (-1,79 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Patrick Drahi, le patron de SFR, dans le viseur du fisc suisse

Le fisc genevois considère que Patrick Drahi, le PDG du groupe Altice (SFR, BFMTV, Sotheby's) doit y payer des impôts parce qu'il séjourne à Cologny, une commune chic du canton. Problème : il déclare être résident de Zermatt, dans le Valais. Il faut dire que là-bas, les impôts sont plus légers...

Patrick Drahi est connu pour ses capacités à toujours optimiser la situation fiscale de son groupe. Des recettes qu’il appliquerait aussi à sa vie personnelle mais qui sont aujourd’hui en train de lui jouer un drôle de tour. Car l’administration fiscale du canton suisse de Genève lui a récemment envoyé une notification de redressement. Elle soupçonne le propriétaire du groupe de téléphonie SFR, de la chaîne de télévision BFMTV et de la maison d’enchères Sotheby’s (entre autres...) de vivre la quasi-totalité de son temps en Suisse dans une maison de Cologny, commune huppée du canton de Genève, comme l'indique RTS.

Officiellement, c’est sa femme qui réside dans cette énorme propriété. Car le milliardaire, classé 11ème fortune de France avec un patrimoine de 11 milliards d'euros selon le classement de Challenges, avait, lui, déclaré avoir sa résidence fiscale à Zermatt, dans le Valais, un canton nettement moins gourmand en impôts.

Lire aussiCologny, paradis suisse des milliardaires

Un Drahi leaks

La bisbille date déjà d’il y a quelques années : mi-2019, l’administration cantonale avait déjà lancé une enquête, lui réclamant de l'argent. Elle avait été mise sur la piste après la révélation des déplacements du milliardaire à la suite d’une fuite de milliers de pages de documents informatiques. Le Français avait aussitôt mobilisé ses avocats pour contester la mesure. Il a d'ailleurs déposé un recours courant décembre de l'année dernière devant le Tribunal administratif.

Dans un courrier adressé en 2020 à l’administration, l'étude d'avocats Oberson Abels, qui défend l’homme d’affaires français, a aussi exposé "une synthèse générale du nombre de jours passés chaque année par Patrick Drahi et son épouse dans chaque lieu". D’où il ressort qu’entre 2016 et 2019, Patrick Drahi aurait passé 127 jours à Zermatt contre 46 à Genève, en moyenne, par an.

Patrick Drahi. En juin 2016, à New York, il racontait déjà son attirance pour l\'Amérique : « Ici, les gens ne se prennent pas la tête. Les petits pensent qu\'ils vont devenir grands et les grands se rappellent qu\'ils ont été petits. » Crédit : IP3 Press/MaxPPP
Patrick Drahi. En juin 2016, à New York, il racontait déjà son attirance pour l\'Amérique : « Ici, les gens ne se prennent pas la tête. Les petits pensent qu\'ils vont devenir grands et les grands se rappellent qu\'ils ont été petits. » Crédit : IP3 Press/MaxPPP

Patrick Drahi a-t-il trop cherché à optimiser son imposition ? Il a en tous cas déposé un recours. ©Crédit : IP3 Press/MaxPPP

Opti[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi