Publicité
La bourse ferme dans 1 h 37 min
  • CAC 40

    7 976,40
    -5,11 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 908,38
    -5,75 (-0,12 %)
     
  • Dow Jones

    37 878,76
    +125,45 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0653
    -0,0022 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    2 394,70
    +6,30 (+0,26 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 640,85
    -229,90 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,94
    +0,25 (+0,30 %)
     
  • DAX

    17 721,96
    -48,06 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 847,66
    -0,33 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 663,97
    -19,41 (-0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 023,70
    +1,49 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 385,87
    +134,03 (+0,82 %)
     
  • GBP/USD

    1,2447
    -0,0009 (-0,08 %)
     

Selon la Russie, Washington laissera tomber l'Ukraine

“Le départ de l’armée américaine en Afghanistan est une bonne leçon pour tous ceux qui, dans le monde, sont prêts à faire aveuglément confiance à Washington.” Cette affirmation a été prononcée par Rachid Nourgaliev, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité présidentiel de la Fédération de Russie, lors d’un entretien donné au quotidien (publié par le gouvernement russe) Rossiskaïa Gazeta. Dans cette interview, dont des extraits ont été publiés par l’agence Tass, l’homme politique et militaire russe n’en reste pas là. “Les Américains ont quitté le pays et ont laissé les Afghans se débrouiller avec des problèmes qu’ils ont eux-mêmes provoqués. Les autres pays de cette région sont aussi obligés d'assumer ce lourd fardeau", a-t-il encore déclaré.

Rachid Nourgaliev prend l’exemple de la débâcle américaine en Afghanistan pour convaincre les pays issus de l’ancienne URSS de ne pas se fier à l’Otan. “Tous les pays de la CEI (organisation intergouvernementale composée de neuf des quinze anciennes républiques soviétiques) ont compris à quel point ils devaient être prudents face aux tentatives des États-Unis et de l'Otan visant à installer des infrastructures militaires sur leur territoire". Le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité a également souligné que Moscou estime que "de telles initiatives sont inadmissibles sous quelque forme que ce soit".

De plus, l’homme d’État russe a accusé la société et le gouvernement ukrainien “d’avoir été programmés pour haïr la Russie”. Selon l’homme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faut-il augmenter les APL face à l’inflation ? Comment limiter la casse si vous avez oublié de déclarer vos revenus… Le flash éco du jour
Rappel de respirateur Philips : les patients dénoncent le silence de la marque
Les femmes, premières victimes des maladies de la thyroïde
Heures supplémentaires, soignants retraités... De nouvelles mesures pour faire face à la crise des urgences cet été
Dans ce département, la CAF a trouvé la solution pour traiter les dossiers en retard