Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 657,28
    -12,46 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,79
    -20,31 (-1,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

"Biens mal acquis" : Sonia Rolland mise en examen pour avoir accepté un appartement de l’ancien président gabonais

Rebondissement inattendu dans l'affaire des biens mal acquis : l'ex-Miss France Sonia Rolland a été mise en examen lundi 30 mai, pour avoir accepté un cadeau d'Omar Bongo, l'ancien président gabonais en 2003, selon Le Parisien. Ce dernier est accusé de s'être enrichi, avec d'autres chefs d'Etats africains, via des activités délictuelles ou criminelles comme des détournements de fonds, des transferts illicites d'argent public, de la corruption, ou encore des rétro-commissions, relate le quotidien. Le cadeau en question est un appartement parisien situé dans le XVIe arrondissement que feu le président du Gabon aurait acheté avec des fonds opaques. Le bien fait partie de la liste des biens mis en cause par cette affaire qui a débuté en 2007.

Concrètement, Sonia Rolland a été mise en examen pour recel de détournement de fonds publics, de corruption et d’abus de biens sociaux, détaille le quotidien. Tout aurait commencé en 2003, lorsque la jeune femme reçoit un coup de fil d'un notaire, qui lui apprend qu'elle a reçu une donation à 75% d'une société civile immobilière qui possède l'appartement parisien, acheté sur plan et livré en 2006. Les 25% restants appartiennent à l'aide de camp d'Omar Bongo.

La quarantenaire aurait expliqué qu'après avoir été couronnée Miss France en 2000, elle aurait à plusieurs reprises rencontré les Bongo, notamment pour participer à la création de Miss Gabon. C'est l'épouse du président gabonais qui l'aurait avertie qu'elle recevrait un cadeau. Lorsqu'elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'employé du bureau de tabac volait des milliers d'euros de jeux à gratter
Au drive d'un McDonald's, il passait sa main dans le tiroir-caisse pour voler de l'argent
France : 22 milliards d'euros économisés en vingt ans grâce aux énergies renouvelables
Covid-19 : de nouvelles restrictions levées, la vie reprend petit à petit à Shanghai
Guerre en Ukraine : les Etats-Unis vont fournir à Kiev des systèmes de missile avancés