La bourse est fermée

La Bourse de Paris termine la semaine sans conviction

agence, AFP
/ DANIEL JANIN/AFP

Bourse de Paris a terminé la semaine en petite hausse (+0,11%) mais sans enthousiasme, la prudence restant le maître-mot dans un contexte géopolitique toujours incertain

L’indice CAC 40 a gagné 5,80 points à 5.315,02 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,1 milliards d’euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,59%. Au cours de la semaine écoulée, l’indice a progressé de 1,07%. Il grappille 0,05% depuis le début de l’année.

Après une ouverture en timide progression, la cote parisienne a conservé une tendance positive durant la majeure partie de la séance avant de ralentir en fin de journée.

La circonspection est demeurée de mise sur fond d’incertitudes géopolitiques, les opérateurs évitant de se positionner à l’achat dans des circonstances à l’issue incertaine.

«Il y a une forme de fragilité sur le marché. On a du mal à passer à la vitesse supérieure, et il y a des flux sortant sur les actions européennes», explique à l’AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

La raison principale de la prudence des investisseurs restait, comme les jours précédents, les questions concernant les prochaines actions du président américain Donald Trump, qui a évoqué cette semaine des frappes de représailles en Syrie, avant de tenir le lendemain des propos plus conciliants sur une action militaire.

Les investisseurs n’ont «pas envie de prolonger le mouvement de hausse dans un contexte géopolitique assez tendu, la veille d’un week-end», commente M. Rozier.

Par ailleurs, à l’ouverture de la saison des résultats d’entreprises, les attentes des marchés étaient élevées, voire un peu trop fortes pour être satisfaites.

Ainsi, à la Bourse de New York, les cours des banques JPMorgan Chase et Citigroup reculaient nettement vendredi après-midi, en dépit de la publication de bénéfices en progression.

- Bond de Klépierre -

Et de ce côté-ci de l’Atlantique, «malgré une publication de qualité, L’Oréal est seulement en faible hausse», relève M. Rozier.

Du (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La Bourse de Paris ouvre la séance sur un note hésitante
La Bourse de Paris finit en hausse, mettant de côté les tensions géopolitiques
La Bourse de Paris assombrie par les tensions russo-américaines
La Bourse de Paris profite d’une accalmie sur le front commercial
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Bourse