Marchés français ouverture 23 min

La Bourse de Paris hésite sur la direction à prendre avant la réunion de la Fed

figaro.fr, Le, agence, AFP
/ FRED DUFOUR/AFP

Le CAC 40 a ouvert à l’équilibre mercredi (+0,07%), au début d’une séance qui s’annonce calme, les investisseurs étant dans l’attente d’une décision de la banque centrale américaine sur ses taux directeurs.

L’indice CAC 40 prenait 3,94 points à 5.457,31 points. La veille, il avait fini en recul de 0,38% à 5.453,37 points.

Wall Street a pour sa part terminé en ordre dispersé mardi, les marchés faisant preuve d’un optimisme prudent après le sommet Trump-Kim et en attendant les conclusions de la réunion de la banque centrale américaine.

La politique monétaire américaine devrait se resserrer un peu plus mercredi à l’issue d’une réunion de deux jours de la Réserve fédérale (Fed). Le Comité monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) s’apprête, selon les acteurs financiers quasi-unanimes, à relever une nouvelle fois ses taux d’intérêt d’un quart de point de pourcentage (0,25%) pour les porter dans la fourchette de 1,75% à 2%.

En revanche, «la question de savoir si la banque centrale américaine va relever ses taux d’intérêt en septembre et en décembre ou juste en décembre reste en suspens», a commenté David Madden, un analyste de CMC Markets.

«La conférence de presse pourrait donner des indices sur ce que la Fed fera en fin d’année», a-t-il ajouté.

Le président de l’institution, Jerome Powell, doit s’exprimer en fin de journée.

Cette réunion précède celle de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, également très attendue, étant donné qu’elle doit discuter de la fin de son programme de soutien.

Du côté des indicateurs, l’agenda s’annonce clairsemé. Les investisseurs prendront connaissance de la production industrielle en avril en zone euro ainsi que des créations d’entreprises en mai pour la France.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) publiera son rapport mensuel sur le pétrole ainsi que ses prévisions de demande en approvisionnement jusqu’en 2019.

Aux Etats-Unis, les prix à la production pour le mois de mai ainsi que le niveau hebdomadaire des stocks de (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Les privatisations se précisent: ADP bénéficie déjà d’un attrait spéculatif
Carrefour : Alexandre Bompard imprime sa marque
Casino tente de se relancer en cédant des actifs
La Bourse de Paris fait un nouveau pas en avant
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Bourse