Marchés français ouverture 2 h

Wall Street, anxieuse face aux conflits commerciaux, en ordre dispersé

AFP
1 / 2
Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 25 juin 2018 à New York

New York (AFP) - Wall Street évoluait en ordre dispersé peu après l'ouverture jeudi, les investisseurs hésitant à s'engager à l'approche de la fin du trimestre face aux incertitudes liées aux tensions commerciales.

Vers 14H05 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,14% à 24.083,73 points.

Le Nasdaq, à forte composante technologique, prenait 0,26% à 7.464,79 points après avoir débuté la séance dans le vert.

L'indice élargi S&P 500, qui reculait également à l'ouverture, montait de 0,14% à 2.703,31 points.

Après un début de séance sur une note positive mercredi, la Bourse de New York a été entraînée dans le rouge par le message jugé confus de l'administration Trump sur le commerce avec ses principaux partenaires: le Dow Jones a perdu 0,68% et le Nasdaq 1,54%.

Ce renversement de tendance en cours de journée a ébranlé les acteurs du marché, d'autant plus que les indices ont clôturé sous des seuils techniques importants (la moyenne des 50 derniers jours pour le S&P 500 et le Nasdaq et des 200 derniers jours pour le Dow Jones).

"La possibilité que les grands indices continuent à court terme leur repli rend les investisseurs nerveux", a avancé Patrick O'Hare de Briefing.

Dans ce contexte, l'incertitude liée aux multiples conflits commerciaux ouverts par les Etats-Unis avec ses principaux partenaires "poussent certains d'entre eux à prendre leurs bénéfices avant la fin du trimestre", a-t-il noté.

Pour Fawad Razaqzada de Gain Capital toutefois, tous les remous autour du commerce occultent ce qui est à ses yeux "l'inquiétude numéro un des marchés": la remontée des taux d'intérêt.

"L'ascension des indices depuis la crise financière a été alimentée par le faible niveau des taux d'intérêt et les programmes d'assouplissement monétaire de la banque centrale. Maintenant que la Réserve fédérale a décidé de retirer son soutien, certains investisseurs estiment qu'il est de plus en plus difficile de justifier l'achat d'actions à ces niveaux élevés", a-t-il justifié.

Le marché obligataire reculait un peu mercredi: le rendement sur la dette américaine à 10 ans montait à 2,836% contre 2,826% mercredi soir, et celui à 30 ans à 2,971% contre 2,967% à la précédente clôture.

- Amazon bouscule la pharmacie -

Les indicateurs du jour étaient décevants.

Selon une nouvelle estimation, la croissance économique des Etats-Unis a été révisée en baisse au premier trimestre tandis que les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont augmenté davantage que prévu.

La séance était aussi animée par les dernières annonces d'Amazon ("1,18%).

Le géant du commerce électronique fait en effet ses premiers pas dans le secteur de la pharmacie en rachetant le site de préparation et de distribution de médicaments PillPack.

Cette initiative peut potentiellemnt bousculer tout le secteur et les grandes chaînes de pharmacies chutaient en Bourse: CVS reculait de 9,29%, Walgreen Boots Alliance de 10,41% et Rite Aid de 10,61%.

Amazon a aussi fait part d'une initiative de soutien aux petits entrepreneurs souhaitant lancer un service de livraison. UPS et Fedex, qui pourraient en pâtir, perdaient respectivement 1,94% et 0,85%.

Le secteur financier était aussi surveillé alors que la Fed doit dévoiler après la clôture les résultats de la deuxième phase des tests annuels de résistance des plus grands établissements, qui décideront de leur capacité à racheter des actions ou à verser des dividendes aux actionnaires.

Le fabricant de semiconducteurs Marvell Technology bondissait de 8,08% après avoir reçu le feu vert des autorités chinoises pour le rachat de son concurrent américain Cavium ("8,94%), une transaction à 6 milliards de dollars annoncée fin 2017.

Apple s'appréciait de 0,47%. Le géant informatique a annoncé mercredi soir avoir réglé à l'amiable une querelle vieille de sept ans avec Samsung portant sur des accusations de plagiat de l'iPhone.

Est par ailleurs attendue en cours de séance l'entrée en Bourse de la chaîne de magasins en gros BJ's Wholesale Club, dont le prix d'introduction a été fixé à 17 dollars, soit en haut de sa fourchette de prévision.