Marchés français ouverture 2 h 12 min

La Bourse de Paris fait un petit pas en avant

figaro.fr, Le, agence, AFP
/ FRED DUFOUR/AFP

La Bourse de Paris a légèrement rebondi jeudi à l’ouverture (+0,29%) au lendemain d’une séance difficile, les investisseurs restant prudents après les dernières menaces des Etats-Unis contre la Chine sur le plan commercial.

La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,29% au lendemain d’une séance difficile, les investisseurs restant prudents après les dernières menaces des Etats-Unis contre la Chine sur le plan commercial.

L’indice CAC 40 prenait 15,26 points à 5.369,19 points. La veille, il avait fini en net recul de 1,48%.

Wall Street a également terminé en baisse, affectée par une nouvelle attaque de l’administration américaine contre la Chine.

«Les investisseurs seront à l’affût de toute information concernant les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine», après les nouvelles menaces de Washington, qui envisage de taxer une liste additionnelle de produits chinois importés, d’un montant de 200 milliards de dollars par an, ont indiqué les experts de Mirabaud Securities Genève.

La Chine a de son côté averti qu’elle serait forcée de prendre des mesures de représailles.

«Si les dernières menaces étaient appliquées, elles pourraient écorner la croissance chinoise, étant donné l’étendue des taxes envisagées», a estimé David Madden, un analyste de CMC Markets.

«Les investisseurs deviennent nerveux. Pour l’heure, il n’y a aucun signe de progrès, ce qui pourrait conduire à des pertes supplémentaires sur les marchés actions», a-t-il complété.

Dans ce contexte, les investisseurs suivront le sommet de l’Otan qui s’est ouvert mercredi. A cette occasion, Donald Trump s’en en pris avec virulence à l’Allemagne, qu’il a accusée de ne pas tenir ses engagements et d’enrichir la Russie.

«Les investisseurs s’inquiètent par rapport à une détérioration possible des relations» entre Angela Merkel et Donald Trump et «par rapport à M. Trump qui pourrait adopter une position plus ferme avec l’Union européenne en ce qui concerne le commerce», a souligné M. Madden.

Du côté des (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Burberry déçoit et tire le secteur du luxe vers le bas
Chute de l’action Beneteau après la révision en baisse de ses objectifs
Getlink: bonne tenue du trafic, le Brexit n’effraie plus les investisseurs
Le courtier Britannique TP Icap plombé par le Brexit
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Bourse