Le blog d'Yves de Kerdrel

Lagardère, David contre le Goliath Vivendi

canalplusLagardère a déterré la hache de guerre en assignant Vivendi pour faire annuler la convention de trésorerie sur Canal + France. Mais cela ne suffira pas pour obtenir un dividende et sortir enfin via une IPO.

La saga Canal + France repart de plus belle, puisque le torchon brûle à nouveau entre ses deux actionnaires, Lagardère et Vivendi. Pour la première fois, le premier, actionnaire minoritaire avec 20% du capital, a saisi la justice afin de faire annuler la convention de trésorerie selon laquelle Vivendi peut disposer librement du cash dégagé par leur filiale commune. Ce qui représente une belle enveloppe de 1,6 milliard d'euros à fin 2012.

Cet accord remonte à 2007, lors de la création de Canal + France, mais n'a jamais été approuvé par le conseil de surveillance, faute pour Vivendi de pouvoir y participer. La convention prévoit que la trésorerie du groupe sera rémunérée à Euribor 1 mois + 10 points de base, soit à peine 0,25% au taux actuel. Inacceptable pour Lagardère, qui a fait estimer par des experts un manque à gagner de 100 millions d'euros s'il plaçait cet argent à court terme, et même 600 millions d'euros à moyen et long terme.

Aujourd'hui, le groupe dirigé par Arnaud Lagardère estime que cet argent, placé chez Canal + Groupe (détenu à 100% par Vivendi) finance à moindre coût le développement des filiales de Vivendi, qui ne fournit en outre aucune garantie sur des sommes de cette importance. Par conséquent, Canal + France réclame de récupérer son autonomie de gestion, à savoir cette enveloppe de 1,6 milliard d'euros qui représente près de 25% de sa valeur totale et pourrait être employée à ses propres projets de développement. Réponse sera donnée le 21 mars prochain par le Tribunal de Commerce de Paris, mais le fond du problème revêt une autre envergure.

Car de l'aveu même de Lagardère, cet état de fait "provoque un blocage qui ne permet pas, en l'état, une introduction en Bourse de Canal + France dans des conditions normales". L'actionnaire reconnaît sa difficulté à réamorcer le processus d'IPO de ses 20%, amorcé en 2011 mais stoppé en raison des perturbations de marché. Or pour habiller la mariée, Lagardère a besoin que soient mises à profit les liquidités de sa filiale, et que celle-ci soit capable de distribuer un dividende. Mais c'est précisément ce qu'il n'arrive pas à obtenir de son "partenaire", qui a le dernier mot.

Tout cela se couple d'une situation de marché préoccupante pour Canal + France. L'acteur de télévision payante affronte des vents contraires, une érosion de son nombre d'abonnés dans l'Hexagone l'an passé et la concurrence de plus en plus frontale d'Al-Jazeera, de son côté généreusement financée par les capitaux qataris. Sans compter que la hausse de la TVA en 2014 devrait coûter 80 millions d'euros au groupe. Lagardère, qui valorisait au départ sa participation à 1,5 milliard d'euros, l'a révisée à 1,2 milliard depuis. Mais le marché n'en offrait que 900 millions d'euros il y a près de deux ans, et il est fort probable qu'il réviserait ce chiffre à la baisse aujourd'hui.

Dans cette affaire, Lagardère apparaît au final comme la victime d'un abus de faiblesse, mais d'une situation dans laquelle il s'est lui-même installé. Fin 2009, le groupe avait la possibilité, lors des cessions de TF1 et M6, de monter à 34% de Canal + France, mais ne l'a pas exercé. Début 2011, il a refusé une offre à 1 milliard d'euros de Vivendi, espérant obtenir davantage d'une IPO. Désormais, la date butoir pour signer sa sortie est fixée à 2014, sans aucun prix plancher. Et un retour à meilleure fortune en Bourse semble plus illusoire que jamais.

alpeytavin@wansquare.com

Auteurs de Blog / Profils

  • Yves de Kerdrel

    Yves de Kerdrel, 49 ans, est directeur de la rédaction de WanSquare. Il est également éditorialiste économique au Figaro. Auparavant éditorialiste au quotidien Les Echos, il s’y est distingué en créant la page « Crible », qui est devenue une institution. Il a également été de 2006 à 2009 directeur de la rédaction du Journal des Finances (groupe Figaro) qu’il a amené à la première place des hebdomadaires boursiers, avant de le rapprocher du groupe Le Particulier. Yves de Kerdrel est, par ailleurs, membre de la Commission Attali (depuis août 2007), du Comité d’éthique du MEDEF, et du Comité Franco-britannique. Il a été sélectionné en 2005 pour faire partie des « young leaders » de la French American Foundation. Diplômé d’une grande école de commerce, titulaire d’une maîtrise de droit et du diplôme de la Société Française des Analystes Financiers, il est marié et père de deux enfants. Depuis octobre 2012, il est Directeur général du groupe Valmonde (Valeurs Actuelles, Spectacle du monde...)

  • Anne-Laure Peytavin, Rédactrice en chef / Wansquare.com

    Rédactrice en chef de WanSquare, filiale d’informations économiques et financières en pushs mails du Figaro. Titulaire d’une maîtrise de droit à Assas et d’un master finance et stratégie à Sciences-Po Paris, elle a commencé sa carrière au sein de la lettre spécialisée Capital Finance des Echos. Elle a ensuite travaillé pendant un an en salle des marchés chez Fortis à New York, avant de collaborer au sein du site d’informations spécialisé en corporate finance, CFnews, puis de participer au lancement de WanSquare, en septembre 2009.

  • Fonctionnaires : toujours plus !

    Fonctionnaires : toujours plus !

    Qu'on se le dise : le nombre de fonctionnaires en France, loin de diminuer, continue à progresser quand tous nos voisins occidentaux ont taillé dans les effectifs de leur fonction publique pour … Suite »

    économie matin - il y a 10 heures
  • La déflation nous guette-t-elle ?

    La déflation nous guette-t-elle ?

    Des prix perpétuellement en baisse ? A priori, ça fait rêver ! Pour autant, lorsqu'un pays entre en déflation, cela n'a rien d'une situation économique idéale, car ses effets sont désastreux sur la … Suite »

    Yahoo Finance France - lun. 21 avr. 2014 20:08 HAEC
  • Assurance-vie en ligne : les sites préférés des internautes

    Assurance-vie en ligne : les sites préférés des internautes

    L'assurance-vie est-elle toujours le placement préféré des Français ? A vrai dire, oui ! S'ils l'avaient un peu boudé en 2012, avec des retraits nets de 6 milliards d'euros, la collecte nette … Suite »

    Yahoo Finance France - lun. 21 avr. 2014 19:39 HAEC
  • Crédit immobilier : il n'y a pas que le taux qui compte

    Crédit immobilier : il n'y a pas que le taux qui compte

    Ca y est, vous êtes prêts à acheter votre future résidence. Et, comble de bonheur, votre banque vous a même accordé un taux compétitif pour emprunter. Mais êtes-vous sûr d'avoir pensé à tout ? … Suite »

    Yahoo Finance France - jeu. 17 avr. 2014 14:41 HAEC
Chargement...

Cours

 
Derniers Cours consultés
Symbole Cours Variation % Var. 
Vos tickers consultés en dernier apparaissent automatiquement ici si vous tapez un ticker dans la case "Entrer un symbole/société" en bas de ce module.
Vous devez activer les cookies sur votre navigateur pour afficher vos cours les plus récents.
 
Connectez-vous pour voir des cours dans vos portefeuilles.