Le blog d'Yves de Kerdrel

Flamanville : ne nous trompons pas de débat !

FlamenvilleLe surcoût de l'EPR de Flamanville, et maintenant la rupture entre EDF et Enel sur ce projet, sont certes un coup dur pour l'électricien français, mais qui sont les suites de la gestion Lauvergeon.

EPR - FlamanvilleIl est certain que l'annonce d'un dérapage de 2 milliards d'euros des coûts de fabrication de l'EPR de Flamanville est une mauvaise nouvelle pour EDF. Il est indéniable que la rupture des accords avec l'italien Enel, qui détenait une participation de 12,5 % dans cette future centrale, est un sale coup pour le groupe dirigé par Henri Proglio. Non seulement il va devoir rembourser les dépenses déjà engagées, à savoir 613 millions d'euros, assortis des intérêts (soit un chèque global de 690 millions d'euros), mais en plus il doit désormais assumer seul le coût de 100% du projet.

Cette décision de retrait de la part de l'italien n'est certes pas vraiment surprenante, dans la mesure où elle fait suite à la fin de la collaboration entre EDF et Enel sur la construction de centrales nucléaires en Italie, le pays ayant décidé de ne plus investir dans cette source d'énergie. En outre, Enel doit lui-même faire face à un endettement excessif (46,5 milliards d'euros de dette à fin septembre, pour un Ebitda estimé à 16,7 milliards d'euros cette année).

EDF tente de faire contre mauvaise fortune bon coeur, et garde comme objectif de parvenir à une dette équivalente à 2,5 fois son Ebitda en fin d'année. Mais il est évident que ces mauvaises nouvelles pèsent fortement sur le cours de bourse de l'électricien, qui a perdu plus de 2% hier.

Mais il ne faut pas se tromper de débat. EDF est victime dans cette affaire et non coupable. EDF est victime d'une conception des EPR faite en dépit du bon sens, à un moment où Anne Lauvergeon, alors patronne d'Areva, entendait assurer la maîtrise d'oeuvre de ces centrales de nouvelle génération. Si cet EPR pose autant de problèmes à Bouygues, le constructeur, comme à EDF, l'opérateur, et si l'EPR finlandais à défrayé la chronique, c'est parce que ces monstres de technologie et de béton ont eu le tort de ne pas être conçus en série.

Et s'il n'y a pas eu de "série" EPR, comme cela avait été le cas pour l'ensemble du parc nucléaire français construit à partir des années 70, c'est tout simplement parce qu'Areva, alors géré par Anne Lauvergeon, a tout fait pour que chaque projet soit géré de manière indépendante, avec comme ambition à peine cachée de diviser pour régner sur la filière nucléaire.

Voilà pourquoi il serait très injuste de faire le moindre procès à EDF à l'occasion de ces dérapages de Flamanville. Et tout cela, même si la sanction boursière est aussi impitoyable qu'injuste !

Signature :

<em><a href="mailto:ydekerdrel@wansquare.com">ydekerdrel@wansquare.com</a></em>

Logo

<a href="http://www.wansquare.com/" target="_blank"><img width="150" src="https://media.zenfs.com/fr-FR/blogs/frfinancekerdrel/logo-wansquare-tetiere-gif_095658.gif" border="0" alt="wansquare" width="100" height="38" /></a>

Auteurs de Blog / Profils

  • Yves de Kerdrel

    Yves de Kerdrel, 49 ans, est directeur de la rédaction de WanSquare. Il est également éditorialiste économique au Figaro. Auparavant éditorialiste au quotidien Les Echos, il s’y est distingué en créant la page « Crible », qui est devenue une institution. Il a également été de 2006 à 2009 directeur de la rédaction du Journal des Finances (groupe Figaro) qu’il a amené à la première place des hebdomadaires boursiers, avant de le rapprocher du groupe Le Particulier. Yves de Kerdrel est, par ailleurs, membre de la Commission Attali (depuis août 2007), du Comité d’éthique du MEDEF, et du Comité Franco-britannique. Il a été sélectionné en 2005 pour faire partie des « young leaders » de la French American Foundation. Diplômé d’une grande école de commerce, titulaire d’une maîtrise de droit et du diplôme de la Société Française des Analystes Financiers, il est marié et père de deux enfants. Depuis octobre 2012, il est Directeur général du groupe Valmonde (Valeurs Actuelles, Spectacle du monde...)

  • Anne-Laure Peytavin, Rédactrice en chef / Wansquare.com

    Rédactrice en chef de WanSquare, filiale d’informations économiques et financières en pushs mails du Figaro. Titulaire d’une maîtrise de droit à Assas et d’un master finance et stratégie à Sciences-Po Paris, elle a commencé sa carrière au sein de la lettre spécialisée Capital Finance des Echos. Elle a ensuite travaillé pendant un an en salle des marchés chez Fortis à New York, avant de collaborer au sein du site d’informations spécialisé en corporate finance, CFnews, puis de participer au lancement de WanSquare, en septembre 2009.

  • Dans quel monde vivrez-vous dans 50 ans ?

    Dans quel monde vivrez-vous dans 50 ans ?

    Voilà bien une mission impossible désormais : faire des prévisions à cinquante ans. Pourtant, des institutions sérieuses se risquent encore à l'exercice : D'après l'INSEE, en 2060, les retraités ne … Suite »

    économie matin - mar. 15 avr. 2014 18:33 HAEC
  • Pâques : d'oeufs, d'or et de chocolat

    Pâques : d'oeufs, d'or et de chocolat

    A Pâques les vitrines des magasins se transforment et laissent place aux diverses décorations colorées, aux lapins, aux cloches et aux œufs. Une décoration que l’on retrouve dans les grands magasins … Suite »

    économie matin - lun. 14 avr. 2014 18:50 HAEC
  • DSK peut-il réussir dans son nouveau métier ?

    Passer de la politique à la finance, est-ce si facile ? L'avenir de DSK nous le dira. … Suite »

    Yahoo Finance France - lun. 14 avr. 2014 12:16 HAEC
  • Le logement, c'est maintenant

    Le logement, c'est maintenant

    Ne nous trompons pas de débat : l'urgence pour le gouvernement de Manuel Valls n'est pas d'inverser la courbe du chômage, quand des dizaines de gouvernements successifs se sont cassés les dents … Suite »

    économie matin - ven. 11 avr. 2014 14:39 HAEC
Chargement...

Cours

 
Derniers Cours consultés
Symbole Cours Variation % Var. 
Vos tickers consultés en dernier apparaissent automatiquement ici si vous tapez un ticker dans la case "Entrer un symbole/société" en bas de ce module.
Vous devez activer les cookies sur votre navigateur pour afficher vos cours les plus récents.
 
Connectez-vous pour voir des cours dans vos portefeuilles.