Blogs

  • Les entreprises américaines iRobot et Cisco ont planché sur un modèle de robot, doté d'un écran en guise de tête, permettant de participer à la vie de son entreprise tout en restant chez soi. Il s'appelle iRobot Ava 500.

    Voyez plutôt




    Effrayant ou prometteur ?

    Vu sur LeHuffPost France
  • TileVoici un petit objet qui pourrait vous faire gagner un temps précieux, surtout si vous avez tendance à tout laisser trainer, partout et tout le temps.

    Baptisé Tile, ce petit appareil, carré et étanche, communique avec votre smartphone, via Bluetooth 4.0, en émettant une alerte. En téléchargeant une application, disponible sur tous les terminaux IOS (pour le moment), vous pourrez localiser votre objet dans un rayon de 30 à 45 mètres.

    Vous comprendrez mieux en regardant la vidéo


    Au-delà du périmètre de 45 mètres, grâce à un réseau multipoints composé de tous les autres utilisateurs de Tile, vous pourrez retrouver un objet volé. Il faut donc un grand nombre d'utilisateurs pour que le système fonctionne. Heureusement, Tile permet aussi à ses utilisateurs d'accorder un accès (sécurisé) à ses proches, qui devront aussi télécharger l'application.

    Le projet a été financé grâce au Crowdfunding (via Kickstarter), et a rencontré un franc succès. Pour

    En lire plus »de La technologie au service des étourdis
  • immobilier

    Le réseau d’agence Laforêt nous livre sa vision du marché immobilier par l’intermédiaire de 6 indicateurs clés.

    La demande : les acquéreurs sont de retour

    A Paris, le nombre de nouveaux acquéreurs potentiels a sensiblement augmenté, +23% au cours du 1er semestre 2013 par rapport à la même période 2012 mais cela n’est pas encore le cas en régions (0%). La baisse des prix annoncée attire de nouveaux acquéreurs et génère le retour d’opportunistes à l’affût de la bonne affaire.

    L’offre est toujours en baisse

    Le stock de biens à la vente se maintient à son niveau le plus bas depuis 3 ans. L’augmentation des mises en vente à Paris (+33%) ne compense pas la baisse en régions (-8%). Les mises en vente se font souvent par nécessité : séparation, naissance ou succession.

    Les transactions repartent de l’avant

    Le nombre de transactions a affiché une hausse de +5,3%. Mais à Paris les transactions sont à la baisse (-5,2%) car les biens proposés ne correspondent pas à la demande : prix trop élevés,

    En lire plus »de Marché immobilier : quelles perspectives pour la deuxième partie de l’année 2013 ?
  • Les deux groupes ont décidé de revenir en Chine malgré deux expériences douloureuses. Un pari bien perçu par les investisseurs : Danone vient de lever 500 millions d'euros d'obligations dans de très bonnes conditions.

    galeries lafayette

    Les investisseurs mondiaux semblent s'inquiéter des derniers chiffres de croissance anticipés en Chine. La Banque Mondiale a ainsi revu le PIB chinois à la baisse pour cette année, à 7,7% contre une première estimation à 8,4%, soit sa plus faible prévision pour le pays depuis 1999. Depuis le début de l'année, ils ont d'ailleurs déjà largement réduit leur exposition sur les fonds chinois, leur préférant aujourd'hui ceux investis sur l'Amérique du Nord.

    Après un échec, Danone retente sa chance
    Si les investisseurs semblent faire la fine bouche envers les actifs chinois et plus largement ceux dédiés aux pays dits émergents, il n'en va pas de même des industriels qui, plus que jamais, mettent le turbo sur cette contrée. Comme en témoigne le retour sur cette zone de deux grands

    En lire plus »de Danone et Galeries Lafayette résolument chinois
  • EuronextL’allemand Deutsche Börse a encore répété qu’il regardait toutes les opportunités. Pendant ce temps, l’américain Nasdaq pourrait se défaire d’OMX pour se lancer dans d’autres aventures. Euronext cherche toujours un pool d’actionnaires stables pour organiser la sortie de Nyse.

    Au moment où Bruxelles semble adouber le rapprochement de Nyse Euronext avec le spécialiste américain des produits dérivés, ICE, le secteur des opérateurs boursiers ne semble pas pour autant s’être entièrement stabilisé. Le président du directoire de Deutsche Börse, Reto Francioni, a ainsi laissé entendre mardi qu’il était toujours en quête d'acquisitions, malgré l'échec de sa tentative de reprise de NYSE Euronext l'an dernier. Le groupe allemand privilégie, cette fois, une croissance sans recours à une opération de grande ampleur, a-t-il ajouté, tout en spécifiant qu'une consolidation du secteur des opérateurs restait inévitable."Nous continuerons d'étudier des opportunités d'acquisition lorsqu'elles se

    En lire plus »de Les opérateurs boursiers toujours à l’affût pour se rapprocher
  • Tout le monde n'a d'yeux que pour les plus-values. Acheter bas et revendre haut, c'est excitant, mais ce n'est pas ma tasse de thé. Je préfère les belles valeurs généreuses.

    D'après Fidelity Investments, sur les 80 années entre 1920 et 2010, 44% de l'appréciation de l'indice américain S&P 500 est dû aux seuls dividendes. Je préfère donc investir pour le long terme dans des titres qui versent un dividende avec la régularité d'une horloge suisse. Voici comment je procède pour sélectionner les bonnes valeurs de rendement.

    Portrait-robot de la valeur de rendement

    Le rendement d'une action se calcule en divisant le montant du dividende annuel par son cours présent. Il s'ensuit que lorsque le cours d'une action baisse, son rendement augmente, toutes choses égales par ailleurs.

    Les entreprises qui versent un dividende sont typiquement matures, avec une croissance faible, mais régulière. Dans ces groupes, les producteurs d'électricité et de pétrole, ainsi que les fabricants de biens de

    En lire plus »de Comment choisir les bonnes valeurs de rendement
  • Utilisez le PEA pour investir en Bourse

    pea-bourse

    Crée en 1992, le PEA (Plan d’épargne en actions) permet aux particuliers domiciliés fiscalement en France de gérer un portefeuille de valeurs mobilières sans payer d'impôt sur les plus-values réalisées, et de ne pas être imposés sur les dividendes perçus au sein de celui-ci.

    Malgré ces avantages, le nombre d’ouverture de PEA stagne et les encours sont en baisse depuis plusieurs années. Certains épargnants ont uniquement ouvert un PEA pour prendre date et n’exploitent pas cette enveloppe défiscalisée.

    L’attrait fiscal indéniable du PEA

    Grâce au PEA, les investisseurs particuliers peuvent échapper à la hausse des impôts due à l’alignement de la fiscalité du patrimoine sur celle du travail. En effet, les valeurs mobilières détenues sur un PEA ne sont imposés qu’à la sortie, en fonction de la date de création du PEA :

    • Moins de 2 ans : impôt de plus-values de 22,5% + prélèvements sociaux de 15,5 % + clôture automatique du PEA
    • Entre 2 et 5 ans : impôt de plus-values de 19% + prélèvements sociaux
    En lire plus »de Utilisez le PEA pour investir en Bourse
  • Bourse  En 2013, le mois de mai s’est révélé positif pour les actions européennes, contrairement aux années précédentes. Les investisseurs sont pourtant toujours aussi prompts à brûler ce qu’ils ont à nouveau adoré ces derniers temps. Résultats : les indices sont repartis à la baisse depuis quelques jours.

    En Bourse, il existe une série de proverbes que les professionnels se plaisent à égrener, telles des prières susceptibles de les rassurer. L’une d’entre elles est toujours très en vogue dans les salles de marchés : « Sell in may and go away ! ». Autrement dit, en mai, vends tes titres et pars! Si cet adage tient plus de la recette superstitieuse que d’une formule scientifique, elle se vérifie parfois de façon étonnement récurrente. Ainsi l’indice EuroStoxx 50 qui regroupe les 50 plus grosses sociétés européennes a-t-il fini dans le rouge ces trois dernières années : -8,1% en mai 2012, -5% en mai 2011 et -7,35% en mai 2010.

    Sauf que, cette année, le même indice s’est inscrit en hausse de

    En lire plus »de Bourse: « Sell in may and go away ! » ou comment les adages sont faits pour être démentis.
  • Le Brésil, un marché injustement délaissé ?

    Brésil

    Une situation macroéconomique difficile

    L’année 2012 a été très difficile pour l’économie brésilienne, avec une croissance limitée à 0,9%. On est loin de la croissance des autres BRICs, comme celle de la Chine, qui a enregistré une croissance de 7,8%.

    Le pays fait également face à un regain d’inflation, estimé à 5%, qui a conduit la banque centrale brésilienne à relever son taux directeur à 7,5%. Cette restriction monétaire accentue les tensions sur les marchés financiers locaux. A la clôture de vendredi, l’Ibovespa, l’indice phare de la cote brésilienne, affiche une performance négative de -7,5% depuis le 1er janvier contre 8,7% pour le Cac 40.

    Les atouts indéniables de l’économie brésilienne

    Cependant, les fondamentaux de l’économie brésilienne sont de qualité grâce à :

    • Un marché intérieur solide soutenu par l’enrichissement continu de la classe moyenne. Les exportations ne pèsent que 12% du PIB brésilien, ce qui rend le pays moins dépendant aux aléas de l’économie mondiale.
    • Un endettement
    En lire plus »de Le Brésil, un marché injustement délaissé ?
  • Patrons CAC40Avec un recul de 4 % de leurs rémunérations pour l'année 2012, les patrons du CAC 40 ne sont plus cloués au pilori. Preuve que l'autorégulation et de nouvelles pratiques fonctionnent.

    C'est le journal Les Echos qui en fait le constat dans son édition de ce jeudi : la rémunération globale des patrons du CAC 40 a reculé de 4 % en moyenne au cours de l'année passée. Une baisse justifiée notamment par de moindres bonus, en baisse en raison de résultats moins bons que prévu. Le salaire moyen d'un dirigeant s'établit donc à 2,3 millions d'euros. Ce qui n'a rien d'anormal par rapport à ce qui se pratique ailleurs en Europe. Car il serait incongru de comparer les rémunérations américaines et européennes pour de multiples raisons.

    Le tableau que publie le quotidien économique amène à tirer trois leçons très précises sur les émoluments de nos stars patronales. D'abord sur le fond, l'autorégulation dont certains ont longtemps considéré qu'elle n'était qu'un mythe fonctionne bel et bien. Certains

    En lire plus »de Le salaire des patrons n’est plus un sujet

Pagination

(1 000 articles)

Cours

 
Derniers Cours consultés
Symbole Cours Variation % Var. 
Vos tickers consultés en dernier apparaissent automatiquement ici si vous tapez un ticker dans la case "Entrer un symbole/société" en bas de ce module.
Vous devez activer les cookies sur votre navigateur pour afficher vos cours les plus récents.
 
Connectez-vous pour voir des cours dans vos portefeuilles.
  • Crédit immobilier : il n'y a pas que le taux qui compte

    Crédit immobilier : il n'y a pas que le taux qui compte

    Ca y est, vous êtes prêts à acheter votre future résidence. Et, comble de bonheur, votre banque vous a même accordé un taux compétitif pour emprunter. Mais êtes-vous sûr d'avoir pensé à tout ? … Suite »

    Yahoo Finance France - jeu. 17 avr. 2014 14:41 HAEC
  • Dans quel monde vivrez-vous dans 50 ans ?

    Dans quel monde vivrez-vous dans 50 ans ?

    Voilà bien une mission impossible désormais : faire des prévisions à cinquante ans. Pourtant, des institutions sérieuses se risquent encore à l'exercice : D'après l'INSEE, en 2060, les retraités ne … Suite »

    économie matin - mar. 15 avr. 2014 18:33 HAEC
  • Pâques : d'oeufs, d'or et de chocolat

    Pâques : d'oeufs, d'or et de chocolat

    A Pâques les vitrines des magasins se transforment et laissent place aux diverses décorations colorées, aux lapins, aux cloches et aux œufs. Une décoration que l’on retrouve dans les grands magasins … Suite »

    économie matin - lun. 14 avr. 2014 18:50 HAEC
  • DSK peut-il réussir dans son nouveau métier ?

    Passer de la politique à la finance, est-ce si facile ? L'avenir de DSK nous le dira. … Suite »

    Yahoo Finance France - lun. 14 avr. 2014 12:16 HAEC