La bourse est fermée

Zoom, Hangout Meet, Houseparty... quelle appli pour les réunions virtuelles et les apéro-vidéo ?

Conséquence inattendue de l’épidémie de coronavirus, les plateformes de communication sont prises d'assaut. Pour organiser une réunion depuis chez soi ou discuter avec ses amis, nombreux sont ceux qui ont fait le choix de télécharger une application vidéo pour poursuive leurs échanges. Certains logiciels sont dédiés au monde professionnel quand d'autres sont plutôt pour les loisirs. Tour d’horizon des principales applications et de leurs fonctionnalités.

Houseparty, pour les apéros entre amis

Avec 20 millions d’utilisateurs, Houseparty permet d’organiser rapidement un apéro virtuel entre amis pendant le confinement. Gratuite, mais limitée à huit participants, l’application intègre des jeux de société virtuels. Une option permet de privatiser une conversation si vous ne souhaitez pas que quelqu’un se joigne à la discussion. Un bémol toutefois, avec Houseparty, la confidentialité des échanges ne serait pas garantie, rapporte BFMTV. Pire encore, l’application récupérerait un lot de données personnelles comme vos contacts, votre adresse IP ou encore la marque de votre appareil. Ces critères invitent à la prudence et à déconseiller l’application pour un usage professionnel.

Hangout Meet, l’outil visioconférence de Google

Hangout Meet est la plateforme développée par Google pour les visioconférences. Elle permet d’inviter gratuitement jusqu’à 25 personnes pour un appel vidéo groupé et des options payantes élargissent cette capacité jusqu’à 250 personnes. Utilisable sur ordinateur, tablette ou smartphone, l’application est intégrée à G Suite, la solution bureautique en ligne développée par Google pour les entreprises. Une adresse Gmail est indispensable pour créer une vidéo, mais n’est pas obligatoire pour rejoindre une discussion.

Skype, le pionnier des appels vidéos

Skype était l’un des premiers logiciels à proposer gratuitement de discuter en visioconférence. Son application - disponible sur mobile et tablette - offre également la possibilité d’envoyer des vidéos enregistrées,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

PMU : l'arrêt de l'activité met 1.250 salariés au chômage partiel
En Pologne, les contaminés doivent envoyer un selfie pour prouver qu’ils sont chez eux
SFR place 40% de ses troupes au chômage partiel
Le préfet de l'Aisne interdit la vente d'alcool... puis y renonce dans la journée
Saint-Nazaire : en plein confinement, ils font la fête dans la discothèque du bateau