Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 719,97
    +476,98 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 228,42
    +29,85 (+2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Les zones commerciales, trop « énergivores », dans le viseur d’Olivia Grégoire

Olivia Grégoire a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 24 millions d'euros pour la transformation des zones commerciales.  - Credit:BERTRAND GUAY / AFP
Olivia Grégoire a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 24 millions d'euros pour la transformation des zones commerciales. - Credit:BERTRAND GUAY / AFP

L'abondance, c'est terminé. Emmanuel Macron avait déjà alerté à l'été 2022. Olivia Grégoire, ministre chargée des Petites et Moyennes Entreprises, relance le sujet en cette rentrée politique 2023. Et quel meilleur symbole de l'abondance que les zones commerciales ? Le gouvernement a décidé de s'attaquer à ces lieux de consommation de masse pour, d'une part, qu'ils s'intègrent mieux aux paysages de nos territoires, mais aussi qu'ils respectent davantage l'écologie. Place donc à la transformation de ces zones commerciales « souvent très disgracieuses, très énergivores et peu soucieuses de l'environnement », indique Olivia Grégoire dans une interview au Parisien lundi 11 septembre.

« En soixante ans, les zones commerciales ont été l'incarnation de la consommation de masse dans une société d'abondance. Ce modèle est obsolète, y compris du point de vue environnemental », explique la ministre, qui lance un programme de transformation de ces zones au côté de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique. Une première enveloppe de 24 millions d'euros va être débloquée pour financer ce projet.

À LIRE AUSSIFrançois de Mazières : « La dégradation du paysage est réelle »

Plus de place pour la nature

L'objectif du gouvernement n'est pas de « dépoussiérer » les zones commerciales, mais bien de les « transformer », notamment grâce au projet de loi Industrie verte. Projet qui « redonne du pouvoir » aux maires « pour aménager ces espaces ». L'ambition d'Olivia Grégoir [...] Lire la suite