La bourse ferme dans 45 min
  • CAC 40

    6 753,12
    +29,31 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 147,17
    +29,22 (+0,71 %)
     
  • Dow Jones

    34 931,60
    -184,80 (-0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1848
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 815,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    32 922,92
    +168,71 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    958,98
    +32,22 (+3,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,82
    -1,74 (-2,47 %)
     
  • DAX

    15 700,62
    +145,54 (+0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 132,13
    +26,41 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 755,38
    -5,92 (-0,04 %)
     
  • S&P 500

    4 410,13
    -13,02 (-0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3917
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Zones à faibles émissions : le prêt à taux zéro vivement critiqué

·1 min de lecture

Face aux sénateurs, les députés ont eu le dernier mot. Lors des discussions en commission mixte paritaire de la loi Climat et résilience, ce lundi 19 juillet 2021, ils ont obtenu le maintien de la mise en place de zones à faibles émissions (ZFE), visant à limiter l’accès des véhicules les plus polluants dans les agglomérations de plus de 150.000 habitants, à compter de 2025. Le Sénat avait voté un report de cinq ans de cette mesure. En contrepartie, les sénateurs ont obtenu gain de cause pour proposer une nouvelle aide à l’achat d’un véhicule “propre” sous la forme d’un prêt à taux zéro.

Ce coup de pouce financier, qui sera lancé à titre expérimental pour une durée de deux ans à compter du 1er janvier 2023, concernera toutes les personnes physiques ou morales domiciliées “dans ou à proximité d’une commune ayant mis en place une zone à faibles émissions”, précise le rapport de la Commission mixte paritaire. L’aide sera sous condition de ressources (sans plus de précision pour l’instant) et imposera d’acheter un véhicule émettant moins de 50 grammes de CO2 par kilomètre. Ce qui réduit le champ des possibilités aux véhicules électriques ou à moteur hybride rechargeable.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

C’est là tout le problème selon 40 millions d’automobilistes. “A moins d’avoir 50.000 euros à minima, une voiture électrique n’est pas un véhicule familial, affirme Pierre Chasseray, le délégué général de l’association. La voiture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce constructeur bat des records de ventes depuis le début de l'année
Tesla : l'option 'full self driving" désormais proposée à la location
Voici le portrait-robot de la voiture type en 2020
Risque d'accident : le groupe Ford rappelle un modèle de SUV
Stellantis : Fiat-Chrysler mis en examen dans le scandale du diesel en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles