La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    6 511,41
    -12,03 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 745,63
    -3,72 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0334
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 807,10
    -6,60 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    23 725,61
    +1 215,53 (+5,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    577,03
    +45,80 (+8,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,89
    +0,96 (+1,04 %)
     
  • DAX

    13 692,91
    -8,02 (-0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,52
    -20,59 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2202
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Zone euro : en 2022, l'inflation devrait atteindre les 7,6% et la croissance 2,6 %

La Commission européenne a abaissé ce jeudi 14 juillet ses prévisions de croissance dans la zone euro pour 2022 et 2023, à respectivement 2,6% et 1,4%, contre 2,7% et 2,3% anticipés jusqu'ici, en raison de l'impact croissant de la guerre en Ukraine. L'inflation a, elle, été propulsée à des plus hauts historiques en raison de l'offensive russe et des sanctions occidentales qu'elle a entraînées. Bruxelles a relevé ses prévisions de hausse des prix à la consommation à 7,6% en 2022 et à 4% en 2023, contre 6,1% et 2,7% attendus précédemment, dans les 19 pays partageant la monnaie unique européenne.

Dans l'ensemble, l'économie en zone euro "devrait poursuivre son expansion, mais à un rythme nettement plus lent" que celui prévu lors des dernières prévisions publiées en mai, souligne l'exécutif européen. Cependant, la Commission prévient que la situation pourrait encore empirer en cas d'interruption des approvisionnements de gaz par Moscou, l'Europe restant encore très dépendante des hydrocarbures russes. "L'évolution de la guerre et la fiabilité des approvisionnements en gaz étant inconnues, cette prévision est soumise à une forte incertitude et à des risques de baisse", a souligné le commissaire européen à l'Economie, Paolo Gentiloni, lors d'une conférence de presse.

"L'invasion de l'Ukraine par la Russie a exercé des pressions supplémentaires à la hausse sur les prix de l'énergie et des produits alimentaires de base. Celles-ci (...) érodent le pouvoir d'achat des ménages", a relevé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : léger rebond pour la Bourse de Paris, l'indice de confiance des consommateurs scruté
Transport aérien : des pertes de 190 milliards de dollars suite à la pandémie
Les bots, ces faux comptes au coeur de la bataille judiciaire entre Twitter et Elon Musk
Twitter temporairement en panne en Europe et aux Etats-Unis
Netflix va faire appel à Microsoft pour gérer la publicité sur son offre de streaming

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles