La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 135,06
    +18,82 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 174,66
    +13,10 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 507,50
    -158,84 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0575
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 864,60
    -14,00 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 460,76
    -21,92 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    579,66
    +0,90 (+0,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,77
    -0,94 (-1,02 %)
     
  • DAX

    15 386,58
    +63,08 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 608,08
    +6,23 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    13 219,32
    +18,05 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 288,05
    -11,65 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    31 857,62
    -14,90 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,63 (+2,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2201
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Sa Zoé fait déjà des siennes à seulement 32 000 km !

Renault

Son passage au tout électrique, notre fidèle lecteur Xavier B., originaire de Pornic dans le 44, n'a pas attendu 2035 pour le faire. Depuis l'été 2020, il est le propriétaire d'une Renault Zoe R110 achetée neuve. Durant près de 32 000 km, cette citadine lui donne entière satisfaction. Mais le début de l'année 2023 coïncide, pour notre lecteur, avec le début des ennuis.

Début janvier, un voyant “Panne électrique” s'allume au tableau de bord et la Zoé refuse de rouler. L'assistance envoie alors un dépanneur et, grâce à une réinitialisation, Xavier parvient à atteindre le garage Renault le plus proche. Lequel change la batterie de servitude, délestant au passage son client de 240 €, et ce dernier repart avec son véhicule.

Bis repetita

Mais les mêmes symptômes se manifestent une semaine plus tard. Retour donc au garage, qui mettra cette fois quinze jours pour délivrer son diagnostic. Résultat, c'est le liquide servant au refroidissement des batteries de traction fuit ! Plus question d'une réparation express et pour quelques centaines d'euros. En effet, le devis présenté à Xavier se monte à 5 904 €.

Mais le concessionnaire a bien rempli sa mission en faisant une demande de prise en charge auprès du constructeur. Renault accepte donc de payer 70 % de cette somme. C'est trop peu pour Xavier, qui demande que son dossier soit réétudié. Après deux nouvelles semaines de délai, on lui accorde...Lire la suite sur Autoplus