La bourse ferme dans 7 h 13 min
  • CAC 40

    6 000,16
    +14,70 (+0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 462,93
    +15,21 (+0,44 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9905
    +0,0021 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    +12,20 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    20 413,34
    -114,28 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,39
    +0,98 (+0,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,45
    +0,69 (+0,79 %)
     
  • DAX

    12 583,49
    +66,31 (+0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 057,58
    +4,96 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 029,61
    -58,36 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,1324
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Voici Zeus, le plus puissant laser au monde !

Des scientifiques s’apprêtent à mettre en route un nouveau laser qui sera le plus puissant aux États-Unis. L’université du Michigan vient de terminer la construction du Zettawatt-Equivalent Ultrashort pulse laser System (Zeus), qui est le successeur du laser Hercules d’une puissance de 0,5 pétawatt.

Contrairement à ce que son nom indique, la puissance maximum de Zeus est de 3 pétawatts (soit trois millions de gigawatts). Toutefois, il sera utilisé pour simuler une puissance d’un zettawatt (soit un million de pétawatts) en visant un faisceau d’électrons à haute énergie dirigé en sens inverse. Les chercheurs s’intéressent notamment à la recherche fondamentale sur la physique des plasmas et les accélérateurs de particules.

Le nouveau laser Zeus est le plus puissant aux États-Unis. (En anglais, activez la traduction automatique des sous-titres.) © Université du Michigan

Une première étude sur une nouvelle technologie pour les rayons X

Zeus émet des impulsions ultracourtes, de l’ordre de 15 femtosecondes, soit 15 millionièmes d’une nanoseconde. La première étude n’utilisera qu’un pourcent de la puissance totale du laser, soit 30 térawatts. Les scientifiques comptent envoyer des impulsions laser infrarouges dans de l’hélium à l’état gazeux afin de le transformer en plasma. De là, ils peuvent créer des impulsions de rayons X extrêmement courtes, qui devraient permettre d’effectuer des radiographies avec des doses de rayons X très inférieures aux techniques actuelles.

D’autres projets devraient suivre, en augmentant progressivement la puissance du laser. Les scientifiques ont notamment prévu de passer à 500 térawatts à la fin de l’automne, puis à la pleine puissance d’ici l’automne 2023.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura