La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 348,89
    -74,79 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Zemmour, toujours pas candidat, accélère le tempo

·2 min de lecture

Le polémiste, donné entre 17 et 18% des intentions de vote au premier tour par notre enquête Harris Interactive, va créer son parti politique.

Fort de le polémiste chouchou de la droit dure, Eric Zemmour est en train d'accélérer le tempo de sa campagne encore non déclarée. Comme le révélait lundi Le Figaro, il devrait prochainement créer son parti politique. Celui qui se flatte d'être le meilleur héritier du RPR d'antan, va ainsi constituer une plateforme qui devrait lui permettre de se propulser dans la campagne présidentielle mais aussi de rester durablement dans le paysage.

Invité de Pascal Praud sur CNews ce jeudi, le polémiste a expliqué qu'entre son nouveau RPR et la nouvelle UDF, créée selon lui par Edouard Philippe, il ne reste plus aucun espace aux Républicains. Pour l'heure, Zemmour est donné gagnant au premier tour contre n'importe quel candidat issu des Républicains. En revanche au second tour, face à l'essayiste, le président de la République l'emporterait avec 57% des voix, toujours selon notre sondage Harris Interactive.

Marion Maréchal ouvre la porte

En moins d'un mois, le polémiste a gagné 10 points sans être candidat. Il a dépassé Marine Le Pen, la candidate du RN dont la campagne semble piétiner. "Il faudra le moment venu désigner le candidat de la droite nationale le mieux placé pour l'emporter", a d'ailleurs déclaré Marion Maréchal le 9 octobre.

Dans toutes les configurations, Zemmour devancerait de deux points la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen (15 à 16%) et affronterait donc au deuxième tour Emmanuel Macron, probable candidat à sa réélection, selon cette étude réalisée pour Challenges.

L'actuel chef de l'Etat est dans cette enquête crédité de 24 à 28% d'intentions de vote, selon les hypothèses. Et il l'emporterait face à tous ses adversaires au second tour, que ce soit M. Zemmour (57% contre 43%), Marine Le Pen (54% contre 46%), Xavier Bertrand (52% - 48%), Valérie Pécresse (56% - 44%) ou Jean-Luc Mélenchon (62% - 38%).

Dans le match à droite, avant le congrès LR de décembre qui désignera le candidat, Xavier Bertrand (14% à 15%) semble conserver un temps d'avance s[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles