La bourse ferme dans 1 h 32 min
  • CAC 40

    6 039,57
    -33,78 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 532,65
    -0,52 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    31 405,26
    -95,42 (-0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0586
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 830,50
    +0,20 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    19 701,42
    -630,53 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,21
    -7,59 (-1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    106,09
    -1,53 (-1,42 %)
     
  • DAX

    13 148,25
    +30,12 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 235,01
    +26,20 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,87
    -58,75 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    3 898,17
    -13,57 (-0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2284
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Quand Zemmour pronostique l'échec de Reconquête

Pour le candidat d'extrême droite, il apparaît "évident" que la gauche réunifiée sera la principale force d'opposition à Emmanuel Macron à l'issue des législatives. La faute, selon lui, à Marine Le Pen.

"L'union de la gauche autour de Jean-Luc Mélenchon et de l'islamo-gauchisme va dépasser allègrement les 100 députés et sera évidemment la principale force d'opposition au macronisme", a pronostiqué samedi 28 mais Eric Zemmour, en regrettant que son mouvement Reconquête! soit désormais "l'adversaire privilégié" du RN.

En déplacement à Cheval-Blanc, près de Cavaillon (Vaucluse), pour soutenir la candidature de Stanislas Rigault, l'ancien journaliste a semblé acter par avance de mauvais résultats pour la droite aux législatives des 12 et 19 juin, en raison de la division du "bloc national".

Mélenchon en exemple

"C'est évident, c'est sûr, c'est déjà réglé, et évidemment le choix fait par Marine Le Pen en particulier, et aussi les dirigeants de LR, est qu'ils arriveront eux-mêmes avec des petits groupes, mais apparemment ils s'en satisfont", a accusé le président de Reconquête!, lors d'une conférence de presse improvisée, après avoir pris la parole devant quelque 400 personnes, dans le jardin d'un mas.

Eric Zemmour était venu apporter son soutien à Stanislas Rigault, le président de Génération Z, le mouvement des jeunes de Reconquête!, qui se présente dans la deuxième circonscription du Vaucluse.

"Moi j'ai voulu rassembler, comme l'a fait Jean-Luc Mélenchon à gauche, comme l'a très bien réussi Jean-Luc Mélenchon, mais manifestement ni Marine Le Pen ni les dirigeants de LR n'ont voulu ou su en faire autant": "Donc voilà, nous partons divisés", a regretté M. Zemmour.

Droite inexistante

"Et nous aurons en vérité deux gauches, la gauche d'Emmanuel Macron, qui est au pouvoir, et la gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui sera la principale opposition, et le reste n'existera pas", a-t-il conclu.

Commentant la visite récente de Jordan Bardella, le président par intérim du Rassemblement national, dans le Var, là où lui-même est candidat, et sa visite annoncée dans le Vaucluse le 4 juin, M. Zemmour a constaté que Reconquête! était devenu "l'adversaire privilégié" du RN.

"Lamentable"

"C[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles