Marchés français ouverture 6 h 23 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 378,63
    +254,35 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1405
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 390,29
    +6,97 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    37 661,67
    -411,87 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 034,74
    +9,01 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Zemmour candidat: le neveu de Barbara dénonce "une appropriation scandaleuse"

·5 min de lecture
Eric Zemmour lors d'un meeting à Béziers le 16 octobre 2021. (Photo: Eric Gaillard via Reuters)
Eric Zemmour lors d'un meeting à Béziers le 16 octobre 2021. (Photo: Eric Gaillard via Reuters)

ZEMMOUR - 10 minutes, 11 secondes et beaucoup de réactions. Eric Zemmour a annoncé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle ce mardi 30 novembre, dans une vidéo qui fait parler d’elle.

Sur fond de Septième Symphonie de Beethoven, ce long clip enchaîne images d’archives et d’actualité, entrecoupées de plans du candidat lisant sa déclaration dans une bibliothèque, censés imiter l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle.

De nombreuses personnalités rythment cette vidéo, qu’elles soient anciennes (Molière, Racine,Victor Hugo, Chateaubriand) ou récentes (Alain Delon, Brigitte Bardot, Jean-Paul Belmondo, Johnny Hallyday, Charles Aznavour, Georges Brassens ou encore Barbara).

Zemmour, un “triste sire”

Et le neveu de l’interprète de L’Aigle noir, auprès de Télérama, n’a pas du tout apprécié de voir sa tante dans le clip du candidat Zemmour. Il dénonce une “appropriation aussi révoltante que scandaleuse” et a adressé le texte suivant au média:

“Je viens de découvrir avec stupeur que Barbara est utilisée comme caution dans le clip d’un candidat à la Présidence de la République dont je refuse de citer le nom. Est-il besoin de préciser que cette appropriation aussi révoltante que scandaleuse, quand on connaît l’œuvre et les engagements humanistes de l’artiste, s’est faite sans l’accord de la famille de l’intéressée?

Je me contenterai de rappeler à ce triste sire que si Barbara a survécu à l’occupation (“La guerre nous avait jetés là/D’autres furent moins heureux je crois/Au temps joli de leur enfance”, in Mon enfance), elle le doit non pas à la protection dont elle aurait bénéficié grâce à la politique maréchaliste (sinistre contre-vérité historique), mais bien à de courageux Français, qui au péril de leur vie ont prévenu les siens à temps, lui permettant ainsi d’échapper aux séides de Vichy”.

Des poursuites également envisagées

Au-delà du neveu de Barbara mais aussi des piques politiques nombreuses, la vidéo dans laquelle Eric Zemmour multiplie les clichés nostalgiques a également suscité des réactions sur une autre question: celle des droits. Gaumont a ainsi indiqué à BFMTV n’avoir pas donné d’autorisation pour l’utilisation des images de Jeanne d’Arc, le film de Luc Besson, et Un singe en hiver d’Henri Verneuil que l’on peut voir dans le clip. La société se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires.

Idem pour Studiocanal qui détient les droits de quatre films utilisés dans la vidéo, Quai des Brumes, L’Éclipse, À bout de souffle, Les Choses de la vie, et qui a confirmé à BFMTV ne pas avoir reçu de demande d’autorisation.

Selon le site Les Jours, BFMTV et LCI ont par conséquent décidé de ne plus diffuser la vidéo, en dehors des images où l’on voit Eric Zemmour assis à son bureau. “Plusieurs extraits ont été utilisés sans l’accord des auteurs, c’est le cas du film Jeanne d’Arc (Gaumont). Ou d’images du journaliste Clément Lanot. Ces derniers envisageraient même des poursuites. L’amateurisme est total”, écrit le média sur Twitter.

C’est la surprise également du côté de Pathé, qui assure n’avoir donné “aucune autorisation” pour l’utilisation d’images dans le clip d’Eric Zemmour.

Des extraits de films, de plateaux TV, une vidéo de Yann Barthes, un passage de Léon Zitrone sur France 3, de BHL sur France 2, et plusieurs autres images de médias ont également été diffusés.

“Nous n’étions pas au courant”, assurent au Parisien, dans une déclaration conjointe, l’INA, Radio France et France Télévisions. Il conviendra qu’il s’acquitte des droits des images reprises, comme tout le monde”.

“Vous serez payé”

Dans un courriel adressé à l’AFP, l’équipe d’Eric Zemmour s’est défendue des critiques en citant le droit dit “de courte citation”.

“Sans l’aval des titulaires de droits, ces extraits mêmes très courts peuvent constituer des atteintes à leur monopole, une atteinte au droit moral ou au droit patrimonial du droit d’auteur, pour autant que l’originalité de ces œuvres soit démontrée”, note NextImpact qui rappelle qu’il existe une exception de courtes citations. Seulement, celles-ci doivent être “justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées”.

En outre, selon le Code de la propriété intellectuelle, il faut “que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source”, ce qui n’a pas été fait dans la vidéo d’Éric Zemmour.

Olivier Ubeda, chargé des déplacements publics d’Éric Zemmour, cité par BFMTV, a réagi à la polémique, assurant que “tout a été regardé par les juristes”, “tous les juristes travaillent sur les droits, il n’y aura aucun problème sur ce plan-là”. “Vous serez payé”, a-t-il également rétorqué à un journaliste dont les images ont été utilisées sans son autorisation.

Interrogé à ce sujet en direct sur le plateau du 20H de TF1, Eric Zemmour a balayé le sujet avec dédain, arguant qu’il ne ”(s)’occupe pas” des “querelles de juristes”.

Auprès du Parisien, l’entourage du candidat assure aussi que la situation est en cours de régularisation: “Tout a été réglé et est en cours de règlement pour les images ajoutées récemment. On fait les choses comme il faut. Idem pour les droits de la musique”.

À voir également sur Le HuffPost: Zemmour candidat pour 2022: ces 3 sujets qu’il va devoir clarifier

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles