Marchés français ouverture 5 h 9 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 799,52
    -298,72 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1604
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 591,70
    -37,04 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    50 687,45
    -2 033,01 (-3,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 408,25
    -66,08 (-4,48 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Zemmour affronte Mélenchon et rencontre Orbàn

·2 min de lecture

Toujours pas candidat, Eric Zemmour vient d'obtenir le soutien de l'ancien candidat aux primaires de la droite Jean-Frédéric Poisson. Après son débat avec Jean-Luc Mélenchon jeudi, il rencontrera le premier ministre hongrois Viktor Orbàn, le lendemain.

Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour, deux tribuns à l'opposé du spectre politique, représentant pour l'un la gauche radicale et pour l'autre l'extrême droite identitaire, s'affrontent ce jeudi soir sur BFMTV, une manière pour chacun de conforter leur présence en vue de la présidentielle.

Le chef de file de la France insoumise, candidat à l'Elysée, souhaite occuper le terrain à gauche, où la socialiste Anne Hidalgo a lancé sa campagne tandis que les écologistes entament le second tour de leur primaire, avec un nouveau débat mercredi soir entre les finalistes Yannick Jadot et Sandrine Rousseau.

Le polémiste, ne cache plus ses ambitions présidentielles, il vient de recevoir le soutien de Jean-Frédéric Poisson, leader du parti "VIA la voix de la France" (ex Parti Chrétien Démocrate). Zemmour entend lui rester présent dans le débat public, même s'il n'est toujours pas candidat pour 2022. Privé d'émission quotidienne sur CNews après la décision du CSA de décompter son temps de parole, il est "candidat au débat" en même temps qu'aux plateaux télévisés pour "imposer" ses thèmes de prédilection que sont l'immigration et l'islam.

"La démocratie c'est la confrontation d'idées", avait-il vanté vendredi à Toulon, où il avait annoncé ce débat d'une heure et demie.

M. Mélenchon a dit lundi vivre "comme un combat" ce face-à-face avec Eric Zemmour, qui a été condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale et représente à ses yeux un "lepénisme concentré".

Démonter le "grand remplacement

L'insoumis dénonce la "doctrine" du polémiste, partisan de la théorie complotiste du "grand remplacement" (de la population européenne par une population immigrée qui l'organise, ndlr) qui est le ferment à ses yeux d'une "guerre civile" à venir.

"Ces idées là sont dangereuses" et conduisent "à la violence", affirme M. Mélenchon, qui doit être entendu vendredi au procès de six anciens membres d'un groupuscule d'ultradroite nommé OAS (Organisation des armées sociales) pour des projets d'att[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles