Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 531,12
    -181,09 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    17 621,76
    +13,33 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    -0,0074 (-0,69 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 379,89
    -2 471,12 (-3,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 415,48
    +2,53 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 418,47
    -2,56 (-0,05 %)
     

Zelenski : l'Ukraine sera seule si elle attaque la Russie sur son sol

OTAN

iev ne mènera pas d’affrontements majeurs sur le territoire russe. C’est ce qu’a affirmé le Président ukrainien Volodimir Zelenski lors d’une interview concernant la situation internationale de l’Ukraine. Le chef d’État a estimé que son pays sera abandonné par l’Otan et l'Occident en général si les soldats de son armée envahissaient les territoires russes situés à la frontière ukrainienne. "Je pense qu'il s'agit d'un risque trop important, nous serons certainement laissés seuls", a sobrement déclaré Volodimir Zelenski. Le dirigeant a souligné le rôle crucial joué par les États-Unis et l’Union européenne dans sa lutte face à Moscou. Une aide qu’il ne peut pas risquer de perdre.

Le Président ukrainien a aussi précisé que les responsabilités et les progrès de l’armée ukrainienne sur le champ de bataille sont partagés entre Kiev et ses alliés. Des stratégies militaires utilisées par les troupes ukrainiennes seraient conçues avec d’autres pays, notamment les États-Unis. Malgré cette déclaration, Volodimir Zelenski est encore optimiste et pense que son gouvernement peut démilitariser puis récupérer la Crimée, uniquement grâce à des moyens diplomatiques.

Le discours du chef d’État ukrainien peut tout de même paraître ambigu. Ces derniers mois, les attaques, notamment de drones sur le sol russe, se sont multipliées. Par exemple, l’armée ukrainienne a bien confirmé que plusieurs engins navals autonomes ont attaqué le pont reliant la Crimée à la Russie, le 17 juillet dernier, dans le but (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite